Aller au contenu

lolalicot

Membre
  • Contenus

    119
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lolalicot

  • Rang
    Forumeur inspiré
  • Date de naissance 12/31/1867

Informations Personnelles

  • Pays

Visiteurs récents du profil

749 visualisations du profil
  1. rectification, c'est dormir l'esprit plus tranquille. Si ces personnes sont prêtes à traverser les océans sur des embarcations de fortune et au risque d'en mourir, c'est bien parce que leurs conditions de vie sont plus qu'atroces. Accepter la misère et cela parce qu'elle n'est pas visible dans notre pays est trop facile. Notre société actuelle a pour origine des migrations diverses. C'est ce qui la rend si diversifiée. Si aujourd'hui nous ne sommes plus capable d'accueillir des personnes en danger de mort c'est parce que la gestion du pays est mauvaise. En trahissant l'humain on trahit les valeurs françaises présentes dans notre constitution. Le tout n'est pas de se sentir coupable mais plutôt d'en être conscient. Les colons étaient des citoyens français, européens. la charge de la colonisation ce n'est pas aux individus de la porter mais à l'état. Ce n'est d'ailleurs pas l'individu qui se sent coupable que je pointe du doigt mais un état hypocrite qui ne reconnaît pas le fait qu'il a des dettes humaines. Quant au passé des autres peuples, il me préoccupe également. Néanmoins, je suis française non pas japonaise, c'est pourquoi je préfère ne pas fermer les yeux sur les problèmes concernant mon pays en regardant ailleurs.
  2. Je ne m'y connais pas assez économiquement parlant pour trouver une solution socialement, économiquement, écologiquement acceptable. Donc non, je ne bote pas en touche mais je ne peux me satisfaire de trouver une solution toute faite qu'on répète depuis des années. Poser des limites à l'immigration très bien. Humainement refuser des bateaux de personnes qui vont mourir en mer, ce n'est pas correct. Et que fais tu donc, du sujet principal ? De ce problème de cohésion sociale ? Vous avons accepté leur parents et grand-parents par sentiment de culpabilité post-colonialisme. Et c'était bel et bien la moindre des choses après avoir détruit leurs pays socialement et économiquement au point de déclencher des tensions au sein même des pays. J'ai d'ailleurs entendu peu de descendants d'immigrés cracher sur la république française. Et quand bien même ils le faisaient ils en auraient parfaitement le droit, tout comme tout autre bon français critique sa patrie.
  3. Vous êtes contradictoire. Leur foi n'engagent qu'eux également. Excellent, je pense surtout qu'on leur doit beaucoup et que c'est la moindre des choses de les accueillir. Nous n'aurions pas eu ce problème d'intégration si nous les avions intégré correctement. Et si, ils s'identifient parfaitement au peuple français pour la plupart.
  4. En effet mes convictions sont plutôt illogiques du moment qu'on reste avec les modèles politiques actuels. Je préfère cependant ne pas trop donner mon avis sur le sujet car bien que j'ai des doléances comme tout le monde, je n'ai pas vraiment d'alternatives à proposer. L'idéal serait de retrouver une cohésion sociale tout en gardant une certaine ouverture au monde dans le respect des normes environnementales sans oublier l'aspect territorial.. Contradictoire en effet. Car mondialisation veut dire pollution.. Quelles solutions trouver à cela, je ne sais pas.. Il semble que nos systèmes économiques soient de plus en plus dépassés. Il va falloir nous réadapter. Je suis d'accord avec toi pour la suite. La gauche a changé de main, si elle s'intéresse aujourd'hui aux problèmes socio-culturels c'est pour fermer les yeux sur la misère sociale. Mais je pense que ni toi ni moi n'avons de solution à proposer. Nous prononçons nos revendications au détriment d'autres sujets. Une limite à l'immigration : d'accord, étant donné que cette dernière est très mal gérée. Mais dans ce cas que faire de la misère humaine à nos frontières ? De mon côté : Continuer d'importer et d'exporter. Pourquoi pas... Mais notre économie nationale ? L'écologie ? Le chômage ? Ici le public et le privé s'opposent car l'individuel ne peut satisfaire le collectif.. Nous avons peur de voir notre économie s'effondrer et faisons tout pour retenir grosses fortunes et grosses entreprises, tout en tentant de rester compétitif par rapport aux autres pays et de garder un certain contrôle sur le bien-être citoyen. Tout cela est contradictoire. L'économie a dérivé de l'humain.
  5. Africains comme vous dites qui sont aujourd'hui parfaitement français puisque ce sont des enfants d'enfants d'enfants d'immigrés. Ensuite, il est humainement logique de venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin. Et enfin, rappelons nous que la colonisation n'est pas si lointaine et que l'impact que ça a eu sur les populations africaines est conséquent.
  6. Le néolibéralisme a des caractéristiques plus diverses que celles simplement économiques que tu cites. Il y a également le renforcement du privé par rapport au public et socialement la loi indirecte de l'individualité au détriment du collectif ( diminution de l'importance des syndicats où les personnes pouvaient se retrouver etc..). Les individus qui sont considèrés comme perdants dans la société sont désignés comme seuls responsables de leur échec. C'est cela qui est problématique. Et c'est ce que j'entendais par le mot '' loser'', loser socialement, loser aux yeux de la société actuelle. Je nelaissais aucunement transparaître le mépris dans ce mot. Faire porter le chapeau à l'immigration est très facile mais la France a pendant des siècles accueillit des populations diverses. Ce sont nos origines. C'est la gestion de l'immigration est mauvaise. Je ne serais pas pour recentrer le pays sur lui-même dans le monde dans lequel on vit.
  7. Dans ce cas il n'est plus possible de débattre avec vous. Si je croises une personne dans la rue portant le t-shirt de l'association dans laquelle il est bénévole, ai-je le droit de lui demander de retirer le t-shirt car il montre ainsi son appartenance à une association que je n'apprecie pas ?
  8. Il ne faut ici pas confondre pacifisme et inactivité, pacifisme et abandon d'un peuple. Faire étalage de sa force dans des accords politiques est bien différent de prendre une décision empreinte de violence. Déclarer la guerre est tout autre. Je sais qu'il est possible de détruire avec des mots, nombre d'enfants sont détruits par ceux de leurs parents, à répétition, dans leur jeunesse. Néanmoins peut-on comparer cette violence à la violence physique quand elle agit à un certain degré sur la personne(l'humiliation continuelle des claques par exemple ou alors les coups de poings réguliers) ou à la violence sexuelle ? Je ne pense pas. La violence des mots reste ce qui est à notre portée quand on veut blesser douloureusement quelqu'un.
  9. Mais je suis tout à fait d'accord ! Mais ta solution toute trouvée est de supprimer le voile ? C'est dans la même veine que voter RN... Ce n'est pas ainsi qu'on doit changer les choses.. Tout le monde devrait trouver sa place. C'est aux politiciens de créer une nouvelle cohésion sociale dans laquelle tout le monde pourrait se retrouver. Le problème actuel est le néolibéralisme. C'est à dire, le fait que le libéralisme qui n'était utile autrefois qu'économiquement s'est intégré à nos modes de fonctionnement. Le communautarisme ne concerne pas uniquement les moins privilégiés. Quand les écarts sociaux se creusent les différentes catégories sociales se rencontrent moins. Cette individualité croissante peut nous faire développer une peur envers les habituels chefs d'accusation. Pour le coup, ici l'islam.. Et plus précisément le voile. Le RN choisit cet électorat de terrifiés tout comme Trump a gagné avec un électorat de losers ravis de voir un candidat '' redorer '' leur honneur.
  10. C'est pourquoi j'ai parlé précédemment d'une limitation à la défense.. Utopiquement il serait préférable que la violence ne soit pas une solution du tout. Je me suis sans doute mal exprimée dans mon dernier commentaire mais peut être que l'emploi du mot force aurait été plus adéquat. La violence a un caractère proprement injuste et n'est aucunement excusable. Sa gratuité fait qu'elle n'a aucune limite.
  11. Je ne pense pas que la rapidité soit préférable à la lenteur mais que l'absence de passage à l'acte peut être négatif à long terme.
  12. Tout d'abord, les exemples particuliers ne sont pas le reflet de l'ensemble. Les statistiques le démontrent bel et bien, les enfants issus de milieux défavorisés donc souvent isolés ont plus de mal à s'élever. Si ils y parviennent, c'est en effet avec succès. Mais nous parlons ici en termes généraux et nous ne nous intéressons pas aux cas particuliers qui ne peuvent résumer une situation systémique. La seconde partie de votre intervention m'intéresse tout particulièrement :le choix de l'électorat. Mais on ne peut restreindre cela aux petites communautés, cela fonctionne à toute échelle... Ce fonctionnement me déçoit profondément. Le pouvoir exécutif ne satisfait qu'une partie de la population. Je ne cautionne pas votre remarque finale mais soit. Sous le prétexte qu'une femme est religieuse, son voile est plus louable ? Cela me paraît très subjectif et peu justifiable comme opinion.. Il faudra trouver mieux pour convaincre. Les femmes musulmanes ( qui ne sont d'ailleurs pour la plupart pas complètement voilées) portent également le voile par choix confessionnel, si elle ne sont pas forcées à le porter. Je trouve ça risible de devoir débattre sur quelque chose de si peu important socialement ( retirer le voile n'améliore da pas la condition de la femme musulmane, sans parler du fait que le port du voile lui ait interdit donc qu'on entrave une de ses libertés) juste parce que cela dérange la vue de certains.
  13. C'est triste mais dans l'état actuel des choses où la justice ne peut être impartiale, elle est humaine, c'est logique (sachant que nuremberg a tout de même épargné quelques personnes..). Cela me fait d'ailleurs penser à une remarque plutôt censée que font certains activistes : le fait qu'aucune bataille (au sens large du terme) n'ait jamais été gagnée sans violence.. C'est adaptable aux révoltes et manifestations à grande échelle par exemple.
  14. Rectification : s'est renfermée sur elle-même dans un espèce de communautarisme, l'état n'ayant aucun regard pour elle. Le problème est la cohésion sociale. On ne peut pas créer une nation unie sans cette dernière et les minorités ne sont pas capables de s'intégrer toutes seules.
  15. Je suis d'accord avec vous sur la quasi-totalité du texte mais quant à affirmer qu'une femme cause des dégâts plus violents qu'un homme sur son esprit, je suis sceptique. Malheureusement les victimes de violence dans le monde sont principalement les femmes et les enfants. Ça peut aller de mutilations génitales en passant par le mariage forcé, la brûlure à l'acide, les agressions sexuelles et le viol. Psychologiquement peu de choses sont plus meurtrières que le viol puisque ça détruit l'âme et l'esprit. Je ne pense pas qu'on puisse comparer cela à un simple cœur brisé. Le viol est une petite mort. Je ne pense pas que la violence soit nécessaire. Violence est à l'origine de violence. Autrement qu'en cas de légitime défense, la justice retributrice devrait être couplée d'une justice utilitariste.
×