Blaquière

Membre
  • Compteur de contenus

    4 203
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de Blaquière

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Pour ce qui est de l'eau liquide indispensable à la vie, je vois que sous une forte pression de 220 bars (Hic!) notre pression n'étant que de 1 bar, l'eau ne bout qu'à 374 degrés !...
  2. Tu as raison ! Si l'espace était courbe, ça résoudrait le problème : en regardant loin vers la droite on finirait par se voir soi-même depuis la gauche !... ce qui résoudrait le problème de voir des galaxies proche du Big Bang qui en quelque sorte serait la nôtre ou proche d'elle ! Mais j'ai lu que dernièrement, les physiciens considèrent que l'espace serait plutôt euclidien (et non courbe.) Donc quand on voit loin, c'est bel et bien loin ! Et le problème d'une expansion plus rapide que la lumière au départ (car sans ça on aurait déjà vu ces galaxies qui n'étaient pas encore éloignées, mais qui finalement ralentit pour qu'on puisse maintenant enfin les voir reste total. On sent l'illusion dans tout ça, comme tu dis. L'illusion d'optique (au moins !)... Et le pire, c'est que le physiciens disent que l'expansion aurait tendance à s'accélérer !...
  3. Un bout de mon post : La page entière : https://www.forumfr.com/sujet592127-sagesse-philosophique.html?page=10#comment-8959188
  4. Toi non plus tu te rappelles plus ?!!! Attends, j'y vais !
  5. Tiens ? Tu me la sors bonne ! Joker ! En 2014 au sujet d'être et de non être, je m'étais accroché avec @Dompteur de mots. ça m'était totalement sorti de l'esprit ! Mais je l'ai retrouvé parce que je me souvenais d'avoir traité la notion d'Être "d'avatar grammatical"... J'avais donc à peu près fais la même analyse que toi à partir du verbe être substantivé... etc. Alors je ne vais pas renouveler ce même accrochage avec toi. J'ai pas envie! J'ai relu hier soir des passages de Parménide et son analyse de l'Être (une forme d'absolu intellectuel) me fait penser à l'esprit de Dieu planant sur les eau. C'est en fonction de cette conception absolue de l'être, (=de l'esprit, de l'intellect), de sa perfection qui s'oppose au monde des événements et du concret que je considère que pour lui l'être absolu est proche de la notion de Dieu... etc Joker donc ! Il n'empêche que dès lors que la notion d'être est débarrassée ou séparée de celle d'existence (dasein disaient les teutons !) elle devient une notion insaisissable. Jusqu'à Hegel qui semble signifier que l'être pur n'est que néant. On est en plein dans le sujet ! (Je pense qu'il est relation, attribution, symbolique et je rejoins même Parménide : il est "seulement" l'intellect... mais il se trouve -à mon avis- que l'intellect n'est pas premier. Et je dirai ce que j'ai déjà dit, qu'il faut d'abord exister matériellement pour être intellectuellement. Et que le symbole est toujours symbolique de quelque autre chose chose (plus réelle). Et ce n'est pas la chose qui n'est un pâle reflet du symbole, mais l'Être qui se voudrait (que l'on voudrait) essence, ou à l'origine du réel. alors qu'il n'en est qu'une lecture partielle par nous. Dans la même lignée on trouvera l'idéalisme de Platon...)
  6. ça va ! Mais tiens, je peux préciser qu'à "Game of Thrones" j'ai dormi tout le long ! J'ai rien vu du tout ! C'est moi pour le coup qui me suis couché comme les poules !!! (Oh pardon : j'édite : bon aprèm !)
  7. Bonne soirée, bonne soirée... Tu as dit ça y'a une heure ! Tu te couches comme les poules ?!!! Bon, moi je vais regarder game of thrones si je m'endors pas je reviens dans un moment...
  8. Sans parler d'une vie intelligente, d'ici quelques années, dès qu'on aura la possibilité d'analyser les atmosphères des "exoplanètes", si on trouve sur l'une d'elles une atmosphère riche en oxygène, ce sera qu'une vie semblable à la notre s'y est développée. C'est l'affaire de quelques années...
  9. Oui ! Le problème n'est donc pas de savoir si nous sommes seuls : nous ne le sommes pas ! Mais de savoir si des contacts avec des Autres sont possibles et s'ils se feront...
  10. Mais oui ! Enfin... Non ! Nous faisons tout ça pour exister... oui, mais au sens figuré ! Au sens propre d'exister, nous existons même quand nous dormons !... Disons que là, au moins notre corps existe (quand nous dormons). Nous faisons tout ça pour exister symboliquement. On a dit : par rapport au autres : c'est sûr. Mais l'existence première ou primaire est bien en deçà. (L'existence matérielle.) On fait tout ça (de venir discuter) pour nous donner à nous-mêmes (par le témoignage des autres) l'impression, d'exister au sens figuré, l'impression de "compter". Et c'est bien légitime. Et c'est un peu cette "existence symbolique" qu'on appelle l'être. Une être peu absolu, assez relatif (!) Je suis "pour vous" et (par contre coup?) "pour moi". Dans ces conditions, j'accepte de parler d'être. L'être pour moi reste symbolique. Théorique, Une impression. La question à résoudre, finalement serait : "L'Être existe-il ?" Ou plus finement "Quel est le mode d'existence de l'Être?" (Moi je dirais que l'être n'a qu'une existence théorique ou virtuelle ou potentielle.) Et "l'existant" une existence ... matérielle ?! J'ai un peu relu Heidegger, et il m'a semblé que l'essentiel de sa réflexion consiste à rechercher l'être sans pouvoir vraiment le définir. Et il se "récupère" sur la certitude de l'existence : "L'essence du Dasein (="l'être là") c'est l'existence". Bien sûr ! Mais c'est un peu une tautologie. Le Dasein consiste à conférer à "quelque chose, ou un être" une localisation dans l'espace et le temps : c'est précisément la définition de l'existence. Mais cela dit aussi que la seule façon d'être vraiment pour l'être (=l'essence) c'est d'exister. Et la notion "d'être pur" s'évanouit. L'ontologie, la science ou la quête de l'Être, (et donc du non-être ou du néant) est métaphysique. Au delà de l'existence matérielle, de la "Nature". L'Être (absolu ou parfait) est Dieu. Un principe... symbolique.
  11. On a dit un peu la même chose !
  12. On focalise sur les extrêmophiles... Mais il faudrait pas croire que sur une planète dont la température est toujours et a toujours été de 150 degrés ou de - 100 , on trouvera la vie. La vie (à mon avis !!!) ne risque de naître que dans les conditions les plus favorables. Si après elle peut supporter des extrêmes c'est qu'elle s'est adaptée... difficilement... Sur Mars, on pense que les conditions ont été bien plus favorables qu'aujourd'hui, c'est pour ça qu'on cherche. Il pourrait même y'avoir des survivants... survivre 4 milliards d'années... la vache ! Mais faut pas trop compter dessus... En tout cas, si oui, z'ont du mérite ! La médecine ferait un bon en avant !... Mais ça doit être des teigneux ! Si on les ramène ici, en deux ans ils nous bouffent ! Ce serait "La Guerre Des Mondes" à l'envers ! Le genre : "Une bombe atomique ? Miam ! Miam !" Mince ça c'est un autre film : Mars attacks !
  13. Dire que la terre est au centre du monde ou dire que nous sommes les seuls êtres vivants ou intelligents, (maintenant que l'on sait que l'apparition de la vie même si elle peut être difficile et complexe reste somme toute mécanique) me semble relever d'une tournure d'esprit archaïque ou/et religieuse. Il y a quand même des milliards d'étoiles et des milliards de planètes rien que dans notre galaxie. 100 000 000 000 ! Dans notre système solaire, y'en a une sur 9 ou 8... DE SÛR !!! La seule où c'était vraiment possible : une sur une ! Si sur ces 100 milliards une sur 100 seulement a des conditions de températures pour permettre la vie, ça fait 1 milliards de possibilités ! 1 000 000 000 ! Même si notre galaxie ne foisonne pas d'Einstein, elle doit pulluler au minimum de Laitues, d'Amibes, Kangourous, Colibris, Requins et autres Tricératops...
  14. Voilà ! Je pensais avoir dit une énormité en parlant de galaxies éloignées qui s'éloignent plus vite que la lumière, mais non ! Il est aussi précisé que l'Univers observable fait dans les 25 milliards d'années lumières de diamètre. Mais si l'on considère que ces galaxies on continué de s'éloigner (à la même vitesse) depuis ces 13 milliards d'années, on peut dire que Si l'Univers a commencé au Big Bang, il fait actuellement dans les 50 milliards d'années lumière de diamètre. sur le site : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2016/03/06/decouverte-de-la-galaxie-la-plus-lointaine/ Pour ce qui est des planètes habitables : Visible actuellement dans notre ciel :
  15. Tu sais qu'on peut inverser ton raisonnement ? Et dire que vu qu'au seul endroit où la vie était possible (la présence d'eau liquide par exemple en fonction de la température) à savoir ici, elle s'est effectivement développée et que donc, logiquement on peut s'attendre à ce que ce soit le cas de partout ? Je rajouterai (pour ce qui est d'en arriver à des êtres intelligents), une qu'alors qu'avec les dinosaures ça avait prit une bien mauvaise direction, ça a quand même fini par en arriver à nous ! et deux, qu'à partir de la seule souche (les primates) qui le permettait, c'est pas une seule espèce intelligente ou évoluée qui est apparue, mais bel et bien plusieurs ?... (Nous, Néandertal, Dénisoviens...)