Aller au contenu

Blaquière

Membre
  • Contenus

    10947
  • Inscription

  • Dernière visite

8 abonnés

À propos de Blaquière

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Var

Visiteurs récents du profil

26444 visualisations du profil
  1. Et ils l'éditent en français ? Une traduction ?
  2. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Avec tous ces poils noirs ?
  3. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Mais non ! Et pourquoi que je ne serais pas sincère ? Cette image de source m'a plu, plu, plu : Les deux plus beaux couplets de "Mireio" de Frédéric Mistral à la fin tu verras : la source !
  4. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Un source ? rien de plus beau ! Bizarrement, le temps qui détruit tout fait aussi perdurer... Je ne dis plus rien, je suis juste admiratif ! Merci. Tu n'es pas néant total parce que tu es né en total... @Enchantant On veut voir du sens partout... Peut-être que ça n'a pas de sens qu'on nous accueille dans le monde par des claques... Que ça ne veut rien dire du tout... Et qu'il n'y a aucune règle à en tirer. C'est juste comme ça. Bon, là, je tue toute poésie ! (Si on peut plus inventer du sens là où y'en a pas !)
  5. Tout cela me fait penser que lorsque les tensions psychiques deviennent insupportables (Et merci de ne pas avoir eu à subir ça qui est ce qu'il y a de plus terrible avec la douleur physique) Pour ne pas devenir fou ... à lier, il ne reste plus que la solution de devenir "fou... délié". (Tolérablement fou).
  6. LO VENT Per carriero bofo (=boufe) un vent foele… em'uno pòusso vivo, grafinho lei muralhos, derrabo de limbèus de presenci que flotavon dins l'er. De fuecs de fueilhos frejos foeiton leis hostaus blancs, muts. Lei peyros si fan duros. Dins la testo esclatado uno sisampo creido lo record d’avenir d’un crane catedralo. LE VENT « Quand j’aurai du vent dans mon crâne » Boris Vian Dans la rue souffle un vent fou… D’une poussière vive il griffe les murs, arrache les lambeaux de présence qui flottaient encore dans l’air. Des feux de feuilles froides fouettent les maisons blanches, muettes Les pierres se font dures. Dans la tête éclatée une bise crie le souvenir futur d’un crâne cathédrale.
  7. Blaquière

    L'essence des faits

    Tu devrais essayer de te poser la question : "Et si Dieu n'existait pas ?" "Ni le paradis" ? Et si "quand on meurt tout est fini pour nous ?" Et regarde le monde autour de toi en te posant ces questions, Et demande-toi si quelque chose "accroche" (ne passe pas) ou si au contraire ça ne change rien...
  8. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Tu me rassures ! Naître, c'est la marche du temps. On survient là où on n'était pas. Je cherchais le mot : la naissance est une "émergence". Un phénomène émergent. (comme la vie, l'esprit ou la conscience) C'est le fait que l'ensemble de tous le "atomes" qui nous composent forment un tout qui est plus que cette simple juxtaposition.
  9. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    C'est une raison, morale, (spiritualiste) que tu cherches à "ta" naissance ? C'est toujours des raisons a posteriori qu'on va chercher alors. Etant donné que je suis là, que je suis né pourquoi y suis-je ? On voit qu'a posteriori (encore) la question a peu de sens pour ne pas être né : " pourquoi tous ceux qui ne sont pas nés ne sont-ils pas nés ? C'est un peu ce que je disais : le "droit d'exister", la légitimité de notre existence est une question religieuse à mon avis. L'existence ne se déduit pas. comme dit Sartre, athée.Elle est le point de départ. C'est le fait d'exister qui fonde le droit d'exister. L'essence est une attribution a posteriori.
  10. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Tu veux dire que tu te poses vraiment la question de savoir ce que c'est que de naître ou tu fais seulement semblant de te la poser ? Moi Président athée, je ne me la pose pas trop... C'est juste une organisation matérielle progressive et pour l'esprit une montée en puissance de procédés... de capacités...
  11. Pour le coup, la vertu change de camp...
  12. Blaquière

    Qu'est-ce que naître ?

    Tu me troues le.... Finalement, c'est une question religieuse. Pour un athée matérialiste, c'est juste des atomes qui se mélangent mécaniquement, et on apparaît. Pour un croyant, Il faut qu'il aille chercher une âme, on ne sait trop où, donc qui existe déjà mais pas vraiment... c'est plus difficile de répondre...
×