Aller au contenu

Blaquière

Membre
  • Compteur de contenus

    13 976
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Points

    47,281 [ Donate ]

6 abonnés

À propos de Blaquière

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 7 décembre

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Var

Visiteurs récents du profil

28 724 visualisations du profil
  1. Blaquière

    L'origine de la morale

    Je me souviens d'un mini "poème" de Emile Debraux, un chansonnier du début du XIX ème que j'avais mis en musique et un peu modifié à ma façon... "L'âme au râle" Comme à la mode on remet la morale Peut-être ici quelqu'un en cherchera Puisque partout il faut qu'on en étale Voici la mienne y croira qui voudra ! Cette morale "extraite de Descartes" C'est qu'en dépit des prophètes jaloux Si c'est un dieu qui distribue les cartes Il est au moins aussi bête que nous ! Si c'est un dieu qui distribue les cartes Il est au moins aussi bête que
  2. Raconte ! ' C'est quoi la réplique ?) C'est un vrai problème, ça ! Le faux plus beau que le vrai : ça demanderait un analyse. Et une prise de position ! Les partisans du vrai d'un côté, et ceux du faux de l'autre. Le faux plus beau que le vrai c'est une vision superficielle. Comme les "gestes professionnels" qui e sont pas les vrais gestes. Ces faux gestes m'horripilent ! Ils sont surjoués, et passe toujours pour plus vrais que les vrais aux yeux de ceux qui n'y comprennent rien ! Comme la transpiration autour du cou dans les films américains, Ou Aznavour
  3. Ouais !... je connais des mythomanes qui ne sortent pas de la légende... La légende elle est écrite (je présume, je crois comprendre) en fonction de nos problèmes névrotiques... Et on en a tous... Mais pas tous les mêmes. Les religions marchent parce qu'elles jouent sur des névroses très répandues, quasi générales. C'est souvent amusant quand on pige les tenants et les aboutissants, mais je crois qu'à l'arrivée, pour conclure, c'est plus rigolo que beau... Ou alors, peut-être que c'est effectivement ça, le délire qui engendre la "beauté" ? 'Ce qu'on pense ou croi
  4. Moi vous me connaissez ? Je sui du genre... peaufineur ! Alors j'ai repris mon délire : Le dit De l'érudit Dit L'édit, De l'éconduit : J’en déduis le... déduit ! (Les houris du Paradis Enlaidies -Sans bigoudis !-) Et vous le dis Sans tragédie C’est l'histoire de Lady "D" Et ses cheveux raidis Qui m'a un peu refroidi ! Tous ces salmigondis M'ont un peu étourdi... Voire abasourdi... (Chuis pas très dégourdi !) Alors, j’approfondis : j’en ourdis L’inédit ! M’enhardis
  5. Ma parole, mais tu es un véritable ANARCHISTE ! Le dit de l'érudit dit l'édit, le... déduit de l'éconduit : Je vous le dis Sans tragédie Moi, l'histoire de Lady "D" M'a un peu refroidi ! Sans être dégourdi Tous ces salmigondis M'ont un peu étourdi... Voire abasourdi...
  6. Bla ! Bla ! bla ! Les muets et les sourds ont les mêmes mots que les autres dans leur tête... Ils peuvent pas les formuler vocalement mais intellectuellement, si....
  7. Voilà ! Z'avez vu l'animal les filles ? Je vous disais : c'est moi tout craché ! PAS MIEUX !
  8. J'ai plein de boulot et en plus mon fils m'a trouvé un jeu.... "Les Vikings !" Pour moi qui suis du midi je découvre un monde ! (Non, je blague, j'avais déjà suivi la série !) Tu verrais mon avatar... UNE MONTAGNE DE MUSCLES ! C'est tout moi ! Là je vous quitte, je vais faire une fonderie pour faire du bronze ! (J'ai pas dit que j'allais couler un bronze, hein ?!) Jusqu'à présent je me déplaçais en radeau, là je vais pouvoir carrément me construire un drakkar ! Et je construis des maisons en bois au toit de chaume... Bref, c'est l'aventure absolue !
  9. Quand je parlais de vérité je pensais surtout à la réalité, au réel. Hier soir je regardais les étoiles, la Galaxie d'Andromède... et je me disais que la réalité, l'immensité de l'Univers est sinon plus belle, bien plus extraordinaire que toutes les inventions religieuses par exemple. On est là au milieu de tout ça, microscopiques et pourtant on a une conscience, un esprit qui nous permet d'envisager (vaguement bien sûr) tout ça qui n'est pas du tout à notre échelle. C'est pas loin d'être "BEAU" quand même. Ou étonnant ou curieux ou... imprévu... imprévisible. Extraordinaire cet "ord
  10. Pourquoi mentir quand la vérité est tellement plus belle ? Et je dirai même mieux : "Plus POÉTIQUE !" Là vous vus demandez : mais de quoi diable veut-il parler ? Du Déluge ? De Dieu ? De Jésus Christ ? PAS DU TOUT ! Des petits enfants à l'école... (Quoi que : "laissez venir à moi les petits enfants !") Et rapport au COVID et à la contamination. C'est très ciblé comme sujet. (Je n'ose pas dire très pointu, turlututu !) En fait le sujet c'est LA MANIPULATION... On nous a tout dit suivant le moment et les problèmes au sujet de la contamination dans les éco
  11. je ne sais pas ce que j'ai compris ! Je lis ce que tu dis, ce que disent les autres et puis il me vient une idée... Et puis je la raccorde avec un truc que j'ai pensé ces jours-ci : Le "bien être" et le "mal être": Quand on parle de l'être, (comparé, opposé aujourd'hui à l'existant, voire à "l'étant" -je m'y noie !- mais toujours flou puisque c'est un auxiliaire -le verbe- et alors employé tout seul un auxiliaire de quoi ?!!!) on ne fait jamais le tour des expressions qui utilise le mot "être" comme le "bien être" et le "mal être". Pourtant, je pense que c'est ça la vrai racine de l'être
  12. Bonjour, jeune Dame ! Tu voudrais que les évènements nous servent de leçon ?... Directement ? Comme si on n'y était pour rien. Que tout vienne d'eux ? Et pourtant les leçons c'est nous qui les tirons ! On retombe sur le mythe de l'Être. On est quoi au juste ? Avant l'avant ? Une tendance fluctuante entre le "bien être" et le "mal être". Mais qui nous est déjà imposée de l'extérieur (en fonction de nos récepteurs, de nos sens.). Donc pas grand chose en soi à part ces sens qui imposent leur forme. On est condamnés à se coltiner à cet absurde. On est parachuté dans l'existence comme un ch
  13. Une approche, c'est glissant, savonneux ! En tout cas c'est dynamique, instable, en mouvement, C'est une méthode, pas un axiome, pas un point d'appui. Alors, ça peut mal servir de base ou de fondement. "Selon" qui est plus neutre, me va mieux. On aurait pu dire aussi "en fonction". La fonction aussi est... évolutive.
  14. Y a du beau Mais sans choix Des anchois Sans sabots Chuis cabot : Je déchois ! Au rabot, L' Ardéchois ! Oui quand je bois, J'ai chaud ! (Ce réchaud Marche au bois.)
  15. Bon, le breton on n'a pas perdu grand chose ! En revanche le provençal... OUI !
×