Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'pollution'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

18 résultats trouvés

  1. Des études ont démontré une corrélation entre les jours les plus pollués et la hausse de délits, voire de crimes. De nouvelles études montrent que la pollution de l'air provoque une altération du jugement, des problèmes de santé mentale, de moins bons résultats scolaires et des niveaux de criminalité plus élevés, relate la BBC. Source et suite de l'article
  2. Bien le bonjour. Je viens d'emménager chez mon copain, et nous vivons dans un lieu un peu atypique au dessus d'un cinéma (il y travaille). Je ne donne pas de précisions sur la ville car ça reviendrait à vous donner mon adresse, ce qui vous en conviendrez ne serait pas hyper malin sur un forum. L'appartement que nous occupons devait par le passé être une sorte de stock pour le cinéma, et du coup l'entrée ne ressemble visuellement pas à une entrée d'habitation : un vieux portail rouillé tout déglingué qui ne ferme plus donnant sur un étroit escalier en béton avec un petit recoin en bas, et un autre recoin un peu plus haut en montant, avec un dernier petit escalier qui donne sur notre porte d'entrée. Du coup, nous retrouvons régulièrement en bas des escaliers (dans le premier petit recoin) divers détritus, allant de la canette de bière aux vêtements, masques, bouteilles, et nous avons même trouvé un vélo, une fois, que quelqu'un avait garé là pour le planquer un peu je suppose et éviter de se le faire tirer pendant sa séance de cinéma. Parfois, plus rarement, nous retrouvons même des détritus plus haut dans les escaliers, dans le 2e recoin. Je viens donc vers vous afin de récolter des idées dissuasives et créatives afin d'éliminer petit à petit ce problème... J'ai fabriqué une petite pancarte "Propriété privée" qui est scotchée sur le portail depuis le confinement, mais cela n'a pas l'air de spécialement les arrêter. Le souci c'est qu'on n'arrive jamais à les prendre en flag, car ça doit se passer la nuit et la nuit... benh... on dort quoi et l'appartement étant tout en longueur, la chambre est à l'autre bout, donc on ne les entend pas. Du coup, au début je me disais que j'allais faire une affiche en mode rageuse, mais je me suis ravisée et j'ai élaboré deux stratégies différentes, à tester. Je voudrais savoir ce que vous pensez de ces stratégies, et si vous pouvez les "enrichir" de vos idées Vous verrez que les deux stratégies sont carrément incompatibles donc je devrai choisir, ou les tester l'une après l'autre. Statégie 1 : La peur Dans ma folle jeunesse, durant mes années étudiantes, j'étais une férue d'URBEX (je vous laisse faire vos recherches si vous ne savez pas ce que c'est), et du coup je me retrouvais parfois à me faire des petits coups de flips en tombant sur des trucs chelous. Une fois c'était une lettre adressée à un esprit démoniaque, une autre fois des espèces de poches de sang qui jonchaient le sol... et étant d'un naturel ultra rationnel, je me suis dit que dans le premier cas il s'agissait d'une mauvaise blague pour dissuader les squatters, et dans le second cas je n'ai pas trouvé mais je ne m'en suis pas vraiment préoccupée. Tout ça pour vous dire que cela m'a donné une idée : acheter de vieilles poupées dans des brocantes et autre, et les planquer un peu de façon creepy dans les recoins squattés. Tomber sur de vieilles poupées la nuit comme ça, je pense que ça peut bien les faire flipper. Que pensez-vous de cette idée machiavélique ? Avez-vous d'autres propositions, suggestions, idées (on arrêtera là pour les synonymes) ? Stratégie 2 : Faire en sorte qu'on comprenne visuellement qu'il s'agit de l'entrée d'une habitation Comme je le disais au commencement de ce pavé (faudra vous y habituer avec moi héhé), l'entrée ne ressemble pas à une entrée d'habitation. Je pensais donc acheter des objets de déco genre déco de jardin bien kitsch à souhait, ainsi que des plantes (pas chères car si c'est pour qu'on vienne uriner dedans.....), et les disposer dans le premier recoin en bas des escaliers. Cette seconde stratégie ne fonctionnera pas à mon avis sur les "habitués", mais cela pourrait être bien pour éviter que le phénomène se reproduise avec de nouveaux gugusses. Voilà, merci de me donner vos avis sur ces stratégies, me dire si vous rencontrez des pb similaires, etc... Bonne journée à tous !
  3. L’amende est lourde et pourrait augurer d’un tournant important dans la lutte contre la pollution de l’air, responsable, chaque année, en France, de plus de 48 000 morts prématurés. Dans une décision historique rendue vendredi 10 juillet, le Conseil d’État ordonne au gouvernement de prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires pour réduire la pollution de l’air, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre de retard – « soit plus de 54 000 euros par jour ». Le Conseil d’État précise que ce montant est « le plus élevé qui ait jamais été imposé pour contraindre l’Etat à exécuter une décision prise par le juge administratif ». Dans une première décision rendue en juillet 2017, la plus haute juridiction administrative avait déjà enjoint au gouvernement de mettre en œuvre des plans permettant de ramener – dans 13 zones du territoire et dans le délai le plus court possible – les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines (PM10) en dessous des valeurs limites fixées par la directive européenne 2008. Trois ans plus tard, le Conseil d’Etat constate que « le gouvernement n’a toujours pas pris les mesures demandées pour réduire la pollution de l’air dans huit zones en France » où les valeurs limites restent dépassées. Il s’agit de Paris, Grenoble, Lyon, Marseille-Aix, Reims, Strasbourg et Toulouse pour le dioxyde d’azote, et de Paris et Fort-de-France pour les particules fines. Le Conseil d’Etat précise ce montant de 10 millions d’euros par semestre, pourra être révisé à la hausse si la décision de 2017 n’a toujours pas été pleinement exécutée. source
  4. En ces temps de crise sanitaire et de lutte contre la propagation du coronavirus, un élément devient une nouvelle fois central pour permettre aux États du monde entier d'envisager l'avenir à court terme et la fin progressive du confinement. Cet élément, c'est le plastique. Équipement de protection pour le personnel de santé, gants à usage à unique, masques… La production d'objets jetables en plastique a été drastiquement accélérée dans l'urgence de la crise sanitaire au risque de coûter très cher sur le plan environnemental. Aux politiques de réglementation de l'usage du plastique se substituent désormais des mesures d'hygiène, la nécessité de jeter, l'incompatibilité de recycler. Si ce pic de plastique ne devait durer que quelques semaines, ce qui est loin d'être une certitude, les conséquences sur les océans déjà encombrés de déchets plastiques pourraient s'étaler sur plusieurs années. « Nous savons que la pollution par le plastique est un problème mondial – elle existait avant la pandémie, a déclaré à CNN Nick Mallos, représentant de l'ONG américaine Ocean Conservancy, mais nous avons vu beaucoup d'efforts de la part des industriels pour faire reculer certains des grands progrès qui ont été réalisés. » source 1 source 2 source 3
  5. Les niveaux de polluants toxiques dans l’air étaient plus élevés en avril qu’à la même période l’an dernier, selon des données publiées vendredi par l’ONG. La pandémie de coronavirus, en provoquant un arrêt des usines, avait nettoyé le ciel des villes chinoises de toute pollution. Mais la reprise du travail a provoqué son retour, d’autant plus vite que les industriels tentent de rattraper le temps perdu. Source et suite de l'article
  6. E. Macron est le président de la république qui montre le plus des gestes contre l'environnement quand on voit : - qu'il a supprimé ou diminué les aides économiques sur l'énergie comme par exemple le changement des fenêtres qui a été progressivement retiré du CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) : la remise fiscale est passée de 30 à 15 % en janvier 2018, avant d’être totalement supprimée en juillet 2018 ; - qu'il a diminué le prix du permis de chasse le 27/08/2018 pour qu'il puisse y avoir plus de chasseurs sur toutes espèces d'animaux malgré que le nombre d'animaux diminue bp pour certaines espèces ; - la démission de son ministre Nicolas Hulot, en août 2018, qui a achevé de ternir son image d’homme vert ; - que le 18/10/2018 il a refusé d’entreprendre une action ambitieuse contre l’huile de palme, importée de l’étranger notamment pour produire des biocarburants. Or, celle-ci n’émet pas seulement des gaz à effet de serre : elle menace la biodiversité et les sols en contribuant à la déforestation. De plus en mai 2018, le gouvernement a autorisé Total à importer jusqu'à 550 000 tonnes d'huile de palme dans son usine de La Mède (Bouches-du-Rhône) ; - que l'Etat a ainsi renouvelé une vingtaine de permis de recherche et de forage existants. Il a par exemple donné son accord au groupe Total pour explorer un nouveau puits de pétrole sous-marin très controversé en Guyane, en octobre 2018, au nom du « droit de suite » d'un premier permis d'exploration attribué en 2011 ; - qu'il a autorisé le 03/01/2019 la chasse aux oiseaux à la glu ou au filet malgré l'influence que cela sur divers animaux non concernés (écureuils,...) et malgré que 90% des Français rejettent le piégeage des oiseaux à la glu et avec des filets, et autres pièges (ne permettant pas de distinction entre les espèces), selon un sondage IPSOS de 2018 ; - que le 06/06/2019 il a décidé suite à la demande des chasseurs et des bergers qui refusent de mettre en œuvre les mesures de protection des troupeaux de brebis, de procéder à l’effarouchement des ours bruns malgré qu'il va à l’encontre du Plan ours 2018-2028 ; - qu'il augmente pour cet été 2019 pour la 2ème année consécutive le nombre de loups chassables alors que leur nombre n'est que de 400 en France puis que c'est un animal protégé. Pourtant en Espagne et en Italie il y en a plus sur une surface plus petite et il n'y a pas de problème avec les éleveurs comme en France ; - qu'il a refusé de systématiser la vidéosurveillance dans les abattoirs et de proscrire les pratiques les plus préjudiciables (comme la vente des œufs de poules et de la viande de lapins élevées en cage, le broyage des poussins, les « fermes usines » ou la castration à vif des porcelets) ; - qu'il soutient, malgré quelques réserves, le projet décrié de mine d'or à ciel ouvert en Guyane baptisé « Montagne d'or », qui implique de déboiser 374 hectares de forêt primaire. - qu'il n'a pas accorder des dérogations aux agriculteurs pour utiliser des néonicotinoïdes ; - que depuis la loi sur l'agriculture et l'alimentation, l'épandage de certains pesticides par drone est désormais autorisé à titre expérimental, pour protéger les agriculteurs malgré l'influence de ces produits sur notre planète. - que rien n'est fait contre la pollution et l'émission de CO2. EDF n'a pas changé sensiblement sa politique d'investissement dans les énergies fossiles ; - et voir plein d'autres éléments comme de ne pas interdire la chasse le mercredi ou dimanche, ou que sur "64 espèces d'oiseaux chassées" "20 sont sur la liste rouge de l'UICN" mais rien n'est fait malgré la réclamation de l'interdiction de chasser toutes les espèces sur cette liste par le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Allain Bougrain-Dubourg, etc
  7. Ne serait-il pas temps de mettre fin au pouvoir de nuisance de firmes devenues plus puissantes que la plupart des Etats et que rien n'arrête ? https://www.geo.fr/environnement/usa-monsanto-plaide-coupable-davoir-repandu-un-pesticide-interdit-198708#nlref=764ef07b3448df899811f2ac37624226&srAuthUserId=764ef07b3448df899811f2ac37624226&srWebsiteId=58&utm_campaign=20191123&utm_medium=email&utm_source=nl-geo-quotidienne Désolée mais pour lire ce lien il vous faudra le surligner d'abord.
  8. New Delhi (AFP) - Yeux irrités, gorge sèche, brouillard toxique: la capitale indienne New Delhi connaît vendredi l'un de ses pics extrêmes de pollution atmosphérique, danger de santé publique pour ses vingt millions d'habitants. Depuis plusieurs jours, une épaisse fumée âcre enveloppe la mégapole du nord du pays, en grande partie alimentée par les brûlis agricoles qui battent leur plein dans les régions voisines et que les vents déportent sur la ville, déjà l'une des plus polluées au monde. Cette technique, illégale, permet aux agriculteurs de nettoyer leurs champs à moindre coût des résidus de la récolte du riz pour pouvoir semer la culture suivante. Les images satellite de la Nasa montrent des milliers de feux actifs ces derniers jours dans l'État du Penjab, au nord-ouest de la capitale. Chaque année au début de l'hiver, une conjonction de facteurs naturels (froid, vents faibles...) et humains (brûlis agricoles, émissions industrielles et automobiles, feux pour se réchauffer...) transforme New Delhi en "chambre à gaz", une expression fréquemment utilisée par ses dirigeants. À 10H00 locales (04H30 GMT), l'ambassade américaine à New Delhi enregistrait une concentration de particules fines PM2,5 de 407 microgrammes par mètre cube d'air. L'Organisation mondiale pour la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière. https://fr.news.yahoo.com/new-delhi-suffoque-pollution-dense-092512721.html
  9. Depuis quelques temps, je remarque sur le bord des routes, dans des champs, le retour des coquelicots. Ces fleurs tranchent tellement par le rouge vif de leurs pétales qu'on ne peut que les remarques. Or depuis quelques années elles semblaient vers chez moi avoir quasi disparu paysage. Cette année, on en a même qui ont poussé sur la pelouse ! Est-ce que certains changements récents dans les pratiques pourraient expliquer cette réapparition de ces fleurs fragiles ? ( réduction des pesticides, jachères fleuries, ...) D'autres paramètres peuvent ils expliquer ce phénomène ? ( changement climatique, pur hasard ...) Suis-je le seul à avoir remarqué ce retour ou l'avez-vous constaté aussi ?
  10. Bonjour tout le monde, je fais une étude universitaire sur la représentation du vélo auprès des travailleurs hommes (usagers et non usagers du vélo). Je suis donc à la recherche de participants pour mon étude. J'ai donc une question pour vous : à partir du terme "vélo", quelles sont les 5 mots ou expressions qui vous viennent très rapidement à l'esprit ? Si vous souhaitez continuer à répondre voici le lien du questionnaire https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfWTg07LlIS6r9ZeVIiOKJNrGEr718VFthDeyR2dSwQLe0zNg/viewform?usp=pp_url Je vous remercie par avance pour votre participation.
  11. Liu Yuzhi tient à peine debout. Pour marcher, cette petite dame frêle aux hanches déformées s’aide d’un bâton en bambou. Son visage émacié est couvert de taches rouges. Elle n’a que 42 ans mais elle en paraît 30 de plus. «Il y a une dizaine d’années, j’ai commencé à souffrir de douleurs diffuses sur tout mon corps, raconte-t-elle de sa voix faible. L’hôpital m’a diagnostiqué un cancer des os.» Son mari a dû renoncer à travailler sur les chantiers pour s’occuper de son épouse. «Financièrement, c’est très dur», soupire-t-il en manipulant l’un des boîtes de médicaments de son épouse. https://www.letemps.ch/sciences/2017/08/01/lenfer-villages-cancer-chinois-pollution La Chine, le plus grand pollueur de la planète.
  12. "De 2 kg par ménage et par mois en 2004 à 2,3 kg en 2018 ! Selon une enquête UFC-Que Choisir, la publicité inonde toujours plus les boîtes aux lettres avec une augmentation de 15% en 14 ans, d’après une étude réalisée dans presque 200 communes en mai 2018". https://actu.fr/economie/la-publicite-envahit-toujours-plus-boites-lettres-ca-nous-coute-cher_17533180.html Autres extraits : "Le « Stop Pub » efficace… mais sous-utilisé Lueur d’espoir pour UFC-Que Choisir, l’efficacité réelle du « Stop Pub ». Selon l’association, apposer l’autocollant sur sa boîte aux lettres permettrait « de diminuer de 93% le nombre moyen de prospectus reçus, qui chute de 58 à moins de quatre sur un mois. Malheureusement, faute de promotion suffisante de la part des pouvoirs publics, regrette UFC, le « Stop Pub » n’est apposé que sur un peu plus de 20 % des boites aux lettres (9% en 2011) ne permettant pas d’enrayer la guerre publicitaire inconsidérée que mènent les professionnels. Ça coûte 200 euros par foyer et par an En 2017, la publicité non adressée a coûté une somme record de presque 2,9 milliards d’euros. A ces dépenses, il faut ajouter le coût de collecte et de traitement des déchets papiers payés par les contribuables locaux à travers leur taxe d’ordures ménagères pour les papiers non triés. Ce qui représente 200 euros par an pour un foyer de quatre personnes."
  13. Bonjour, En ces temps de remous populaires, je m'interroge : Le gouvernement souhaite une transition écologique, très bien. Le hic : il compte sur le citoyen lambda qui n'a pas forcément les moyens de changer de véhicule, même avec des aides. On a tous compris cela à l'heure qu'il est, sauf la majorité gouvernementale apparemment. Sans compter les problèmes que cela génèrera indubitablement : les endettements soit pour l'achat d'un autre véhicule puisque les aides ne vont pas suffire, soit parce qu'il faudra renoncer à changer de véhicule et, dans ce cas, payer plus cher le carburant qui va augmenter. Nous pouvons redouter en sus la hausse des vols de carburant ! Ce sont encore les plus modestes qui vont en pâtir le plus, ne pouvant s'offrir la protection d'un gardien de nuit, eux ! Tout cela pour quel résultat au bout du compte ? Changer de véhicule pour un autre qui consommera malgré tout de l'essence, même si c'est un peu moins, ce qui ne supprimera donc pas la pollution. De même : opter pour un véhicule électrique. Je passe sur le fait que certaines bornes payantes font que cela peut revenir plus cher qu'avec un carbu ordinaire, et qu'il faille louer la batterie qui vaut très, très cher. Je passe également sur le fait que, côté sécurité, la voiture électrique ne produisant pas de bruit, les piétons n'ont pas ce réflexe de se mettre sur le côté de la route à son approche, ce qui risque de provoquer des accidents. Cela dépendra du conducteur du moins. Et maintenant, au sujet de la pollution : le véhicule électrique génère des particules fines*, mais pas que. Il représente une source de pollution non négligeable de par son début et sa fin de vie. Sa production se révèle nettement plus énergivore, et donc émettrice de gaz à effet de serre, que celle d'une voiture thermique. En cause : la batterie, qui compte pour moitié dans les besoins énergétiques liés à la fabrication d'une voiture électrique. Selon l'ADEME (Agence De l'Environnement et la Maîtrise de l'Energie), il faut environ 70.000 MJ pour fabriquer une voiture essence ou Diesel, 120.000 MJ pour construire une électrique.* Son impact écologique peut être très important dans les pays où l'électricité provient de centrales à charbon, comme la Chine ou l'Allemagne. Dans ce dernier, où près de la moitié de l'électricité vient du charbon, les émissions représentées par une voiture électrique sont plus importantes que celles d'une voiture conventionnelle jusqu'à 100.000 km, équivalentes au-delà du 100 000e kilomètre et légèrement inférieures en fin de vie, à 150.000 km. Dans les pays ayant opté pour l'atome, la pollution des villes sera déplacée vers les campagnes, lieux où se trouvent les centrales nucléaires. Ces dernières devront faire face à la demande croissante d'électricité tout en produisant davantage de déchets nucléaires. * Enfin s'ajoute à cette prise de conscience le stockage et le recyclage des batteries usagées, car il faudra bien les stocker quelque part, en l'occurrence dans des pays où le souci de la pauvreté prend le pas sur le souci de l'environnement. N'oublions pas que ces derniers sont situés sur la même planète que la nôtre. Nous devrions, inévitablement en subir les conséquences, en retour, que ce soit sur le plan économique ou climatique. * On pourrait parler aussi du bio dans l'alimentation : ceux qui ont les moyens d'acheter bio sont encensés, mais comment voudrait-on que des gens qui ne parviennent pas à boucler leurs fins de mois consomment bio ?!!! Pourquoi ce gouvernement accable-t-il le citoyen lambda au lieu d'exiger des sociétés, des entreprises, et de baisser la taxation des produits sains ? Par exemple, pourquoi ne pas réduire encore la TVA sur les produits bio et les énergies en conformité avec le respect de l'environnement, faute de supprimer totalement cette taxe ? Pourquoi pas une TVA à 0,50 % voire moins pour le bio, l'électricité et le gaz propres ? Surtout, concernant la pollution automobile : de nos jours on sait faire des voitures à hydrogène, les moins polluantes à mon sens (vous me corrigerez si je me trompe). * Pourquoi ne pas responsabiliser des sociétés comme Renault, Peugeot, etc. afin que, dans leur cahier des charges, ces sociétés déclarent : à partir de tel mois l'an prochain, on ne produira plus que des véhicules à hydrogène ? Comme ça, la transition écologique se ferait progressivement mais sûrement, et surtout sans heurts. Pour accélérer le processus, on pourrait proposer des aides convaincantes pour que les gens passent à l'hydrogène, mais sans leur forcer la main, sans les foutre sur le cul plus encore qu'ils ne le sont. Franchement, je ne comprends pas le gouvernement. J'ai comme l'impression que Macron veut surtout donner un coup de pouce à ses potes de l'industrie automobile, et qu'il en a rien à faire de l'impact sur les consommateurs français, submergés de taxes. Donc, je résume : une transition écologique, c'est bien, c'est ce que tout le monde veut : personne ne veut la fin du monde ! Mais pourquoi ne pas faire reposer ce changement de fond sur les épaules des entreprises qui produisent des polluants, plutôt que sur de simples consommateurs qui, au final, vont changer du polluant pour du polluant ?
  14. L'humanité aura consommé mercredi la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et vivra donc "à crédit" jusqu'au 31 décembre, a calculé l'ONG Global Footprint Network, relevant que ce moment survient de plus en plus tôt chaque année. Le mercredi 2 août 2017 marque pour la Terre le "jour du dépassement" : "À partir de cette date, l'humanité aura consommé l'ensemble des ressources que la planète peut renouveler en une année". Pour ses calculs, Global Footprint prend notamment en compte l'empreinte carbone, les ressources consommées pour la pêche, l'élevage, les cultures, la construction et l'utilisation d'eau. Le coût de cette surconsommation est déjà visible: pénuries en eau, désertification, érosion des sols, chute de la productivité agricole et des stocks de poissons, déforestation, disparition des espèces... Bienvenue aux générations futures
  15. Pollution: les Pays de la Loire plein gaz Mercredi 16 Février - 10:59 Le total des émissions de gaz à effet de serre en Pays de la Loire est très supérieur à la moyenne nationale. Le secteur agricole en serait la principale raison.. L'observatoire régional économique et social (Ores) vient de dévoiler une étude sur les émissions de gaz à effet de serre, sources du réchauffement climatique, en Pays de la Loire. Les résultats tordent le cou à certaines idées reçues. Tour d'horizon. -La région mauvais élève. Le total des émissions de gaz à effet de serre en Pays de la Loire s'élevait à 35 millions de tonnes équivalent C02 en 2007. Par habitant, le niveau d'émissions est ainsi de 10,1 t contre 8,2 t en moyenne nationale. Un constat peu glorieux qui s'explique en grande partie par l'importance du secteur agricole (deuxième région française). De très loin le plus gros émetteur régional, la Loire-Atlantique doit la moitié de ses gaz à effet de serre au secteur de la transformation d'énergie (centrale EDF de Cordemais et raffinerie de Donges). Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  16. En raison du pic de pollution de l'air, le gouvernement a annoncé, samedi 15 mars, la mise en place de restrictions de circulation pour lundi 17 mars en région parisienne. Dès 5 h 30, lundi, la circulation sera alternée à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-de-Marne. Les transports en commun continueront à être gratuits. Pourront circuler : les véhicules – deux roues immatriculés compris – dont le numéro d'immatriculation est impair les véhicules électriques ou hybrides les voitures avec au moins trois personnes à bord Ne pourront pas circuler les véhicules – deux roues immatriculés compris – dont le numéro d'immatriculation est pair tous les poids lourds à l'exception des véhicules d'urgence et des camions frigorifiques Article complet http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/15/fin-progressive-du-pic-de-pollution-avant-une-nouvelle-deterioration_4383811_3244.html
  17. Le temps est écoulé : si les Etats accordent encore quelque importance à l'objectif de limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2°C d'ici la fin du siècle, ils doivent agir dès maintenant en déployant des politiques d'une envergure sans commune mesure avec les initiatives prises jusqu'à présent. Tel est l'un des principaux messages du nouveau rapport sur « l'atténuation du changement climatique » du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse a été publiée, dimanche 13 avril à Berlin. Sept ans après le précédent, il confirme l'échec des politiques publiques mises en œuvre jusqu'à présent. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre atteignent des niveaux sans précédent et leur croissance n'a jamais été aussi rapide qu'au cours de la dernière décennie, rappellent les experts. De 2000 à 2010, les émissions ont augmenté de 2,2 % par an contre 0,4 % en moyenne au cours des trois décennies précédentes. L'utilisation accrue du charbon a annulé les progrès réalisés dans le secteur énergétique grâce au développement des renouvelables. A ce rythme, le seuil des 2 °C sera franchi dès 2030. « Le message de la science est clair, avertit l'allemand Ottmar Edenhofer, un des trois vice-présidents de ce troisième volume, pour se mettre à l'abri d'interférences dangereuses avec le système climatique, il faut sortir de la routine habituelle. » Tous les secteurs économiques – énergie, transport, habitat, agriculture… – devront faire leur révolution. Il faudra pour cela réaliser « de rapides progrès dans le domaine de l'efficacité énergétique, parvenir à tripler voire quadrupler l'énergie neutre en carbone produite à partir des énergies renouvelables, du nucléaire, des agrocarburants » sans oublier le développement massif des techniques de séquestration et de stockage du CO2 et des programmes à grande échelle de reforestation pour créer des puits de carbone. Comme en 2007, les experts mettent en garde contre le coût économique de l'inaction. Plus les gouvernements tardent, plus la charge sera lourde pour les générations futures. http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/13/une-revolution-economique-est-necessaire-pour-limiter-le-rechauffement_4400450_3244.html
  18. Pollution de l’air : les solutions que la France refuse d’adopter 15/12/13 La France a enregistré vendredi 13 décembre un cinquième jour consécutif d'alerte aux particules, le plus grave épisode de pollution depuis décembre 2007. L'Ile-de-France, Rhône-Alpes, les Hautes-Pyrénées et l'Oise restaient concernés par un pic de pollution aux particules fines. Malgré les alertes sanitaires, en dépit des menaces de sanctions financières de la cour de justice de l'Union européenne, la France ne respecte pas les normes européennes de qualité de l'air. Lire la suite de l'article Source: Le Monde
×