Aller au contenu

Se dire de Gauche et voter Macron ...

Noter ce sujet


Pheldwyn

Messages recommandés

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

... comment est-ce possible ??


Bon, comme je vois déjà accourir @PASCOU, je précise : je ne parle pas d'un vote de second tour, comme en 2017, pour barrer la route à Lepen.
Là, je peux comprendre les intentions.


Non, ma question concerne tous les électeurs qui se disent et se pensent de gauche, qui ont voté Macron en 2017, et ceux qui sont prêts à faire de même cette fois-ci, comme vote d'adhésion.
Ou comme tous ces politiques (bon, là, j'ai une réponse : l'opportunisme total) ex du PS qui arrivent à se dire de gauche tout en étant encartés LREM.


Pourtant, on le disait déjà en 2017, Macron est avant tout "et de droite, et ...droite" (ou "ni de gauche, ... ni de gauche", ça fonctionne aussi).
On pourrait donc évidemment parler du bilan, de l'aggravation des inégalités. De la crise provoquée des gilets jaunes, de la gestion de la crise sanitaire, etc ...
Certes, on pourrait lui reconnaître la politique du "quoi qu'il en coûte" ... sauf que c'est un peu la culture et les dispositifs du pays qui l'ont permis, et qu'il y a fort à parier que même un président de droite aurait usé des mêmes moyens (d'ailleurs, je dis "même", mais c'est bien un président de droite avec un ministre de l'économie de droite qui y ont eu recours).


Mais surtout, ce sont les mesures annoncées par le candidat Macron qui font froid dans le dos, enfin qui devrait, pour des gens ayant le coeur à gauche :

- La plus symbolique, c'est le RSA conditionné à 15 ou 20 heures d' "activité". Une mesure sortie tout droit de l'escarcelle de la droite, et à l'origine de Laurent Wauquiez. Une mesure fustigée en son temps par une Marlène Schiappa (on attend avec impatience, d'ailleurs, son avis sur cette mesure. Les vendeurs de vestes s'en frottent déjà les mains).

- Le "travailler plus pour gagner plus" imposé aux enseignants, vous savez, ces feignasses qui n'ont rien fait pendant la crise sanitaire, qui n'ont été d'aucune utilité, et qui sont bien trop payés (bon, toujours moins que chez nos voisins européens, c'est dire si l'on est généreux), et qui ont déjà des conditions de travail idéale ! Et donc qu'il est naturel de conditionner ces revalorasitions salariales, totalement injustifiées sinon.

- L'éternel serpent de mer de la énième réforme des retraites, avec un passage à 65 ans (vous savez, ce à quoi s'opposait formellement le candidat Macron de 2017, avant déjà de virer complètement sa cuti pendant la présidence).

- La réforme de pôle emploi. Bah oui, pour lutter contre le chômage, rien de tel qu'un peu de Comm'. On va nous refaire un changement de logo à 500 000 € ?
En attendant, le gouvernement a-t-il daigné rendre consultable le rapport sur l'état du "chomâge caché", ou décidément certaines vérités sont moins bonnes à dire en période électorale ?

 

... enfin, bref, j'avoue qu'à chaque fois que j'entend que des électeurs de gauche votent Macron ... je ne comprends pas.
Alors, selon vous, y'a-t-il une quelconque logique à ce phénomène ?

Peut-être êtes vous dans ce cas, de gauche et ... en accord avec la politique de Macron. 

Ou peut-être ne sont-ce pas vos convictions de gauche qui vous motivent, comme certains l'évoquent :
https://www.liberation.fr/politique/elections/electeurs-de-gauche-ils-vont-voter-macron-aucun-autre-candidat-nest-credible-20220220_AIPYNKETRVCKHNLUYUJ6GBLJCA/

Modifié par Pheldwyn
  • Like 3
  • Merci 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Devezh mat, 129ans Posté(e)
soisig Membre 24 425 messages
129ans‚ Devezh mat,
Posté(e)
il y a 3 minutes, Pheldwyn a dit :

... comment est-ce possible ??

 

comme la REM, n'est ni à gauche, ni à droite ... ou, à gauche et à droite ... et sachant qu'au premier tour, les seuls à avoir leur chance contre Macron, sont des extrémistes, je trouve assez logique que les modérés, de tous bords, votent pour un président modéré, qui les représente aussi 

  • Like 2
  • Merci 2
  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
Auger Membre 8 178 messages
Maitre des forums‚ 54ans‚
Posté(e)

Même si on ne partage visiblement pas le même "bord" politique, je suis d'accord avec l'auteur du topic. Mais la gauche n'est plus à une trahison ou à un reniement près (oui, je sais, la droite non plus).

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 69ans Posté(e)
new caravage Membre 26 570 messages
Maitre des forums‚ 69ans‚
Posté(e)
il y a 4 minutes, soisig a dit :

comme la REM, n'est ni à gauche, ni à droite ... ou, à gauche et à droite ... et sachant qu'au premier tour, les seuls à avoir leur chance contre Macron, sont des extrémistes, je trouve assez logique que les modérés, de tous bords, votent pour un président modéré, qui les représente aussi 

Tout à fait c'est pour ça que je vais voter Pécresse au 1er tour et Macron au second.

                  

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Sarande
Invités, Posté(e)
Invité Sarande
Invité Sarande Invités 0 message
Posté(e)

Les électeurs du PS étaient des retraités, qui veulent leur retraite dans une monnaie forte, et faire en sorte que le système dure autant qu'eux. 

Regardez pour qui votent les classes d'âge inférieures (18/35 en particulier). 

Vous aurez tout compris.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
Auger Membre 8 178 messages
Maitre des forums‚ 54ans‚
Posté(e)

Un fort taux d'abstention au second tour (plus une branlée de LREM aux législatives) me semble être la seule solution pour que Macron ne se prenne pas pour un Dieu vivant pendant 5 ans et fasse passer les pires reculades sociales (oui, je sais qu'on appelle ça des "réformes") pendant son deuxième quinquennat.

Modifié par Auger
  • Like 7
  • Merci 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 73ans Posté(e)
Pales Membre 23 646 messages
Maitre des forums‚ 73ans‚
Posté(e)

Se dire de Gauche et voter Macron ...

OUI ET ALORS?

E Macron n'est ni de Gauche ni de Droite, c'est un Ultra libérale il prône "l'Ultralibéralisme" (l'économie de marché) ce qui paradoxalement le met en balance tous les partis d'accord contre lui même les "Libéraux"

  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Sarande
Invités, Posté(e)
Invité Sarande
Invité Sarande Invités 0 message
Posté(e)
il y a 2 minutes, Auger a dit :

Un fort taux d'abstention au second tour (plus une branlée de LREM aux législatives) me semble être la seule solution pour que Macron ne se prenne pas pour un Dieu vivant pendant 5 ans et fasse passer les pires reculades sociales (oui, je sais qu'on appelle ça des "réformes") pendant son deuxième quinquennat.

Il a réussi à opérer un glissement du vote des jeunes de son côté, ce que n'arrivait plus à faire le PS. 

Branlée ou autres, stratégiquement, c'est fort. Faire revenir dans le giron une catégorie qui te tourne le dos, en faisant de certains d'entre eux des "reac' LREM". (On le constate partout). 

Fort

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 7 minutes, soisig a dit :

comme la REM, n'est ni à gauche, ni à droite ... ou, à gauche et à droite ...

C'est vite dit ça.
LREM est nettement à droite. Depuis sa formation, durant le quinquennat et même maintenant.
Je parle là de la politique menée, des mesures mises en place.

Où tu vois de "la gauche" ?
 

il y a 7 minutes, soisig a dit :

et sachant qu'au premier tour, les seuls à avoir leur chance contre Macron, sont des extrémistes, je trouve assez logique que les modérés, de tous bords, votent pour un président modéré, qui les représente aussi 

LFI est sans aucune doute "extremiste" pour quelqu'un de droite : partager plus justement les ressources du pays, oeuvrer pour une plus grande justice sociale, etc ... que d'idées extêmistes ! Enfin, pour la droite.
Pour quelqu'un de gauche, ce sont simplement les bases, qui n'ont rien d'extrêmes.

Bref, utiliser l'adjectif "extrême", juste pour décrédibiliser, mais sans argument derrière, c'est tout bonnement gratuit.
Après, il n'y a pas que LFI à gauche non plus. Ah oui, c'est vrai, EELV ce sont également des extrêmistes, je suppose.
Les "ayatollahs verts", c'est ça ? 
 

il y a 9 minutes, new caravage a dit :

Tout à fait c'est pour ça que je vais voter Pécresse au 1er tour et Macron au second.                  

Et que tu ne seras pas dépaysé :laugh:

  • Like 4
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
Auger Membre 8 178 messages
Maitre des forums‚ 54ans‚
Posté(e)
à l’instant, Sarande a dit :

Il a réussi à opérer un glissement du vote des jeunes de son côté, ce que n'arrivait plus à faire le PS. 

Branlée ou autres, stratégiquement, c'est fort. Faire revenir dans le giron une catégorie qui te tourne le dos, en faisant de certains d'entre eux des "reac' LREM". (On le constate partout). 

Fort

Pas faux, beaucoup (pas tous : pas de généralisation) de jeunes que je fréquente ne veulent plus de CDI, s'en foutent de travailler pour une boîte, surtout pas être fonctionnaire, pas d'attaches, pas de contraintes, une forme de libéralisme social (et intime) : très "Macron-compatible" tout ça.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 7 minutes, Pales a dit :

Se dire de Gauche et voter Macron ...

OUI ET ALORS?

E Macron n'est ni de Gauche ni de Droite, c'est un Ultra libérale il prône "l'Ultralibéralisme" (l'économie de marché) 

Alors celle-là :laugh:

Comment tu peux être "ultra-libéral" (donc mettre par dessus tout la logique du marché) et de  gauche ?
Ce n'est même plus du grand écart là.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, Posté(e)
Doïna Membre+ 15 009 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

Perso, je dirais que ce vaste archipel de partis incapables de se réunir en une seule gauche puissante et invincible déçoit des électeurs qui, même s'ils se réclament des idées et des valeurs de la gauche, au final se disent que voter pour l'un ou l'autre de ces partis sera un coup d'épée dans l'eau puisqu'aucun ne fera le poids, et qu'après tout Macron a quelque part fait le job : il y a eu des petits gestes -le chèque énergie, etc.- sans oublier son engagement pour la paix : il fait tout ce qu'il peut pour ramener Poutine à la raison et éviter l'embrasement général du conflit. Pour répondre à ta question, voilà comment je l'expliquerais @Pheldwyn mais peut-être que je me trompe, peut-être que je suis à côté ? Chacun pourra me dire ce qu'il en pense.

Sinon, je t'approuve : je suis très choquée que l'on veuille faire bosser des bénéficiaires du RSA, ce d'autant que je suppose fortement que ce travail fourni n'apportera aucun plus niveau retraite, qu'il mangera du temps sur le planning de ces gens qui ont besoin de temps justement pour chercher du boulot, qu'en outre ils ne pourront envisager de se mettre en grève pour ne pas perdre leurs maigres prestations, et que par conséquent ils vont avoir affaire à des employeurs et des salariés qui ne les respectent pas, qui les considèrent comme de la main-d'œuvre de seconde zone, qui les ramènent sans arrêt à leur situation d'assistés en cas de protestation...

Avec cela, mais pour qui prend-il les enseignants ? On ne pouvait pas être aussi réducteur envers eux ! 

La réforme des retraites, pareil : on sait bien qu'un ouvrier ou tout autre travailleur qui a exercé un emploi éprouvant physiquement voire moralement vit moins longtemps et est déjà en mauvaise santé à la cinquantaine, donc ce sont ceux-là qui ne profiteront pas de leur dernières années.

Bon, et puis il faut savoir que le chèque énergie, tout ça, c'est bien beau, mais ces petits biscuits ne doivent pas nous faire oublier que l'on va devoir rembourser le quoi qu'il en coûte ! Si il est élu, s'entend.

Je ne comprends pas pourquoi tant de Français considèrent Mélenchon comme un extrémiste à l'heure qu'il est : son programme est le plus réfléchi, il ne lèsera personne, il est pleinement dans la continuité de ce qu'est la réelle politique socialiste française. S'il est perçu comme un extrémiste, c'est à cause des médias aux ordres. Et puisque c'est la France insoumise qui fait le plus le poids à gauche, pourquoi ne pas voter pour eux plutôt que pour Macron en tant qu'électeur de gauche ?

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 2 minutes, Auger a dit :

Pas faux, beaucoup (pas tous : pas de généralisation) de jeunes que je fréquente ne veulent plus de CDI, s'en foutent de travailler pour une boîte, surtout pas être fonctionnaire, pas d'attaches, pas de contraintes, une forme de libéralisme social (et intime) : très "Macron-compatible" tout ça.

Ouais, mais en fond on sent quoi derrière : l'idée que de toute façons ils n'auront pas tout ça.
Donc, tant qu'à faire, quitte à être laissé de côté, autant le faire passer pour un choix.

Ou certains le croient réellement : beaucoup vivent dans le cliché (revigoré) des boîtes jeunes et sympa qui réussissent, les licornes qui lèvent des millions, etc ... Dans une sorte d'idéalisation - que l'on leur a vendu - de l'entreprenariat sur fond de nouvelles technologies.

Alors oui, il y a des potentialités, évidemment, mais une grande partie se casse les dents et redescend sur terre assez rapidement.

Comme tous ceux qui pensent que "Youtubeur" est un métier d'avenir.
Mais qui évitent de regarder quelle est l'infime part de ceux qui en vivent véritablement.

  • Like 2
  • Merci 1
  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 80 937 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 37 minutes, Pheldwyn a dit :

... comment est-ce possible ??


Bon, comme je vois déjà accourir @PASCOU, je précise : je ne parle pas d'un vote de second tour, comme en 2017, pour barrer la route à Lepen.
Là, je peux comprendre les intentions.


Non, ma question concerne tous les électeurs qui se disent et se pensent de gauche, qui ont voté Macron en 2017, et ceux qui sont prêts à faire de même cette fois-ci, comme vote d'adhésion.
Ou comme tous ces politiques (bon, là, j'ai une réponse : l'opportunisme total) ex du PS qui arrivent à se dire de gauche tout en étant encartés LREM.


Pourtant, on le disait déjà en 2017, Macron est avant tout "et de droite, et ...droite" (ou "ni de gauche, ... ni de gauche", ça fonctionne aussi).
On pourrait donc évidemment parler du bilan, de l'aggravation des inégalités. De la crise provoquée des gilets jaunes, de la gestion de la crise sanitaire, etc ...
Certes, on pourrait lui reconnaître la politique du "quoi qu'il en coûte" ... sauf que c'est un peu la culture et les dispositifs du pays qui l'ont permis, et qu'il y a fort à parier que même un président de droite aurait usé des mêmes moyens (d'ailleurs, je dis "même", mais c'est bien un président de droite avec un ministre de l'économie de droite qui y ont eu recours).


Mais surtout, ce sont les mesures annoncées par le candidat Macron qui font froid dans le dos, enfin qui devrait, pour des gens ayant le coeur à gauche :

- La plus symbolique, c'est le RSA conditionné à 15 ou 20 heures d' "activité". Une mesure sortie tout droit de l'escarcelle de la droite, et à l'origine de Laurent Wauquiez. Une mesure fustigée en son temps par une Marlène Schiappa (on attend avec impatience, d'ailleurs, son avis sur cette mesure. Les vendeurs de vestes s'en frottent déjà les mains).

- Le "travailler plus pour gagner plus" imposé aux enseignants, vous savez, ces feignasses qui n'ont rien fait pendant la crise sanitaire, qui n'ont été d'aucune utilité, et qui sont bien trop payés (bon, toujours moins que chez nos voisins européens, c'est dire si l'on est généreux), et qui ont déjà des conditions de travail idéale ! Et donc qu'il est naturel de conditionner ces revalorasitions salariales, totalement injustifiées sinon.

- L'éternel serpent de mer de la énième réforme des retraites, avec un passage à 65 ans (vous savez, ce à quoi s'opposait formellement le candidat Macron de 2017, avant déjà de virer complètement sa cuti pendant la présidence).

- La réforme de pôle emploi. Bah oui, pour lutter contre le chômage, rien de tel qu'un peu de Comm'. On va nous refaire un changement de logo à 500 000 € ?
En attendant, le gouvernement a-t-il daigné rendre consultable le rapport sur l'état du "chomâge caché", ou décidément certaines vérités sont moins bonnes à dire en période électorale ?

 

... enfin, bref, j'avoue qu'à chaque fois que j'entend que des électeurs de gauche votent Macron ... je ne comprends pas.
Alors, selon vous, y'a-t-il une quelconque logique à ce phénomène ?

Peut-être êtes vous dans ce cas, de gauche et ... en accord avec la politique de Macron. 

Ou peut-être ne sont-ce pas vos convictions de gauche qui vous motivent, comme certains l'évoquent :
https://www.liberation.fr/politique/elections/electeurs-de-gauche-ils-vont-voter-macron-aucun-autre-candidat-nest-credible-20220220_AIPYNKETRVCKHNLUYUJ6GBLJCA/

Si tu ne me citais pas, je n'aurais pas vu ce sujet.

Donc accourir pas vraiment. 

Tu m'invites avec une notification,  tu ne peux plus te passer de moi ou quoi? :)

 

Modifié par PASCOU
  • Like 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 31ans Posté(e)
Totof44 Membre 3 822 messages
Maitre des forums‚ 31ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Auger a dit :

Pas faux, beaucoup (pas tous : pas de généralisation) de jeunes que je fréquente ne veulent plus de CDI, s'en foutent de travailler pour une boîte, surtout pas être fonctionnaire, pas d'attaches, pas de contraintes, une forme de libéralisme social (et intime) : très "Macron-compatible" tout ça.

Oui, enfin, quand ils se rendent compte que le statut d'auto-entrepreneur est un statut qui ne donne aucune protection et fait cumuler tous les inconvénients des autres statuts, ils déchantent.

Et puis de qui on parle quand on dit les jeunes ? Les 18/25 et les 25/40 ans n'en sont pas au même stade de vie. Les premiers débarquent dans le monde du travail, se cherchent et aspirent à peu de contraintes. Beaucoup d'entre eux ont l'essentiel de leurs frais pris en charge par la famille. Même l'étudiant qui cumule avec un job a besoin d'un contrat souple. Ou celui qui de toute façon a assimilé qu'il n'est rien et n'a droit à rien a appris à se contenter de peu. Les 25/40 eux, aimeraient pouvoir se projeter un peu plus loin, et pour faire un crédit, fonder sa famille, avoir le licenciement comme épée de Damoclès au dessus de la tête en permanence n'a rien de confortable.

Et pour ne citer que mon propre cas, je n'ai jamais été épanoui dans les sociétés lucratives. J'ai toujours préféré travailler dans le non marchand, que ce soit à domicile, dans l'associatif ou dans le public. Même si ça paye moins.

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
Auger Membre 8 178 messages
Maitre des forums‚ 54ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Pheldwyn a dit :

Ouais, mais en fond on sent quoi derrière : l'idée que de toute façons ils n'auront pas tout ça.
Donc, tant qu'à faire, quitte à être laissé de côté, autant le faire passer pour un choix.

Ou certains le croient réellement : beaucoup vivent dans le cliché (revigoré) des boîtes jeunes et sympa qui réussissent, les licornes qui lèvent des millions, etc ... Dans une sorte d'idéalisation - que l'on leur a vendu - de l'entreprenariat sur fond de nouvelles technologies.

Alors oui, il y a des potentialités, évidemment, mais une grande partie se casse les dents et redescend sur terre assez rapidement.

Comme tous ceux qui pensent que "Youtubeur" est un métier d'avenir.
Mais qui évitent de regarder quelle est l'infime part de ceux qui en vivent véritablement.

Oui, et Macron accompagne parfaitement ce fantasme de rapport "moderne" et idéalisé au travail.

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 3 minutes, Doïna a dit :

sans oublier son engagement pour la paix : il fait tout ce qu'il peut pour ramener Poutine à la raison et éviter l'embrasement général du conflit. Pour répondre à ta question, voilà comment je l'expliquerais @Pheldwyn mais peut-être que je me trompe, peut-être que je suis à côté ? Chacun pourra me dire ce qu'il en pense.

Alors, oui, clairement, la guerre en Ukraine lui a ouvert une autoroute, j'en suis bien cosncient.
La peur est conseillère en l'occurrence : il a pris plus de 6 points en une semaine, ce n'est sans doute pas à cause de gens qui ont d'un coup trouvé sa politique reluisante. Juste une sorte de réflexe (bon, qui est un peu crétin je trouve, mais c'est un autre sujet).

Mais indépendamment du gain dû à la guerre, je m'interrogeais déjà sur le phénomène.
D'ailleurs, l'article de Libé que j'ai mis en lien date du 22 février, soit avant l'invasion de l'Ukraine.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
Auger Membre 8 178 messages
Maitre des forums‚ 54ans‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Totof44 a dit :

Oui, enfin, quand ils se rendent compte que le statut d'auto-entrepreneur est un statut qui ne donne aucune protection et fait cumuler tous les inconvénients des autres statuts, ils déchantent.

Et puis de qui on parle quand on dit les jeunes ? Les 18/25 et les 25/40 ans n'en sont pas au même stade de vie. Les premiers débarquent dans le monde du travail, se cherchent et aspirent à peu de contraintes. Beaucoup d'entre eux ont l'essentiel de leurs frais pris en charge par la famille. Même l'étudiant qui cumule avec un job a besoin d'un contrat souple. Ou celui qui de toute façon a assimilé qu'il n'est rien et n'a droit à rien a appris à se contenter de peu. Les 25/40 eux, aimeraient pouvoir se projeter un peu plus loin, et pour faire un crédit, fonder sa famille, avoir le licenciement comme épée de Damoclès au dessus de la tête en permanence n'a rien de confortable.

Et pour ne citer que mon propre cas, je n'ai jamais été épanoui dans les sociétés lucratives. J'ai toujours préféré travailler dans le non marchand, que ce soit à domicile, dans l'associatif ou dans le public. Même si ça paye moins.

Oui, oui, assez d'accord avec ton analyse.

Et j'évoquais effectivement des 18/25 (sans - encore une fois - généraliser bêtement à toute une classe d'âge)

  • Like 2
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 44ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 18 596 messages
44ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)
il y a 2 minutes, Auger a dit :

Oui, et Macron accompagne parfaitement ce fantasme de rapport "moderne" et idéalisé au travail.

La "Startup nation".

Et les gens qui ne sont rien ... :mouai:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×