Aller au contenu

Négrophobie. Les damnés du Maghreb

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 74 538 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)

https://orientxxi.info/magazine/negrophobie-les-damnes-du-maghreb,4046
 

Si des incidents réguliers rappellent le racisme subi par les populations noires en Europe ou en Amérique du Nord, celles vivant dans l’espace du Maghreb et du Proche-Orient n’y échappent pas, et subissent encore le legs vivace de siècles de traite arabo-berbère. Si Frantz Fanon a très peu écrit sur le sujet, son analyse du racisme du point de vue de ses victimes permet de penser un phénomène trop longtemps tabou au Maghreb.
...

 

Si l’on peut comprendre la centralité historique que revêt l’invasion des Amériques pour des auteurs caribéens et sud-américains, surtout si on en fait le point de départ de l’entreprise capitaliste, une telle perspective « eurocentrée » occulte les premiers génocides perpétrés avant l’expédition de Colomb (par exemple aux Canaries contre les berbères Guanches), ainsi que les traites arabo-berbères qui débutèrent dès le VIIe siècle. Or, rappelle l’auteure afro-colombienne Rosa Amelia Plumelle-Uribe dans son essai Victimes des esclavagistes musulmans, chrétiens et juifs (Anibwe, 2012) :

Avec le temps nous avons oublié que la dégradation de la situation et de l’image des Noirs, a commencé en Afrique noire lorsqu’une partie de ce continent est devenue un réservoir d’esclaves destinés aux pays musulmans. Car, il faut savoir que même si l’égalité raciale était soutenue par les préceptes de la religion islamique, en fait, la littérature, les arts et le folklore des peuples musulmans exprimaient le contraire. Ainsi s’explique que, très rapidement, la littérature musulmane ait commencé à véhiculer une image repoussante des Noirs, dont la couleur de la peau associée à leur condition servile devenait un fardeau plus lourd que la servitude elle-même. La plupart des Noirs islamisés, femmes et hommes, finirent par adhérer à cette image infériorisée, vite répandue dans la culture arabo-musulmane.

En explorant les liens entre la naissance du capitalisme et la traite transatlantique, l’œuvre pionnière d’Eric Williams (Capitalisme et esclavage, Présence africaine, 1968) a montré que l’esclavage n’était pas né du racisme, mais que celui-ci avait plutôt été la conséquence de l’esclavage. Si des siècles de traite arabo-berbère n’ont pas eu les mêmes effets que la colonisation européenne et n’ont pas abouti à imposer à l’échelle mondiale l’idée de race comme critère de classification sociale première de la population, ses effets dans les sociétés qui l’ont pratiquée ont été profonds et déterminent de manière durable le traitement discriminatoire réservé aux Noir˖e˖s. Se confronter à cette histoire est une nécessité.

AUJOURD’HUI AU MAGHREB

Le racisme au Maghreb n’est pas un reliquat du colonialisme. Il ne peut être appréhendé qu’en prenant la pleine mesure des effets que des siècles de traite arabo-berbère ont eus, d’autant que des pratiques voisines perdurent en Mauritanie et en Libye, comme l’ont révélé en 2017 les images des journalistes de la chaine CNN. Des travaux comme L’Afrique Noire précoloniale de Cheikh Anta Diop, portant sur cette histoire faite de razzias, de déportations massives et de pratique systématique de la castration par les négriers arabo-berbères, nous rappellent que cette immense entreprise de déshumanisation ne s’est pas faite sans résistances et nous aident à comprendre la persistance d’une négrophobie systémique au Maghreb. 

============
Voilà qui permet de mieux appréhender certains topics 

https://www.forumfr.com/sujet931018-agression-raciste-à-cergy.html?&page=3#comments


De fait le decolonialisme ne saurait suffire, ne faut-il pas dans nos écoles plus approfondir en Histoire par exemple la traite arabo-berbère pour combattre la negrophobie systémique ?

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 43ans Posté(e)
Barbara lebol Membre 9 891 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, DroitDeRéponse a dit :

 


De fait le decolonialisme ne saurait suffire, ne faut-il pas dans nos écoles plus approfondir en Histoire par exemple la traite arabo-berbère pour combattre la negrophobie systémique ?

Malheureux !

Déjà que les profs n'osent plus aborder certains sujets en cours ; s'ils doivent parler de la traite négrière arabe, ils vont se faire lyncher !

  • Like 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 74 538 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Barbara lebol a dit :

Malheureux !

Déjà que les profs n'osent plus aborder certains sujets en cours ; s'ils doivent parler de la traite négrière arabe, ils vont se faire lyncher !

N’est-ce pas leur devoir républicain ?

 

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 76ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 35 056 messages
Pantin contestataire‚ 76ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, DroitDeRéponse a dit :

N’est-ce pas leur devoir républicain ?

 

De se faire égorger en pleine rue , vaut mieux pas :o°

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
LulzLamo Membre 3 309 messages
#GauloisRéfractaire‚
Posté(e)

Seul l'esclavage des blancs compte, il ne faudrait pas stigmatiser des personnes qui sont déjà des "victimes"...

  • Like 1
  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 21 700 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, LulzLamo a dit :

Seul l'esclavage des blancs compte, il ne faudrait pas stigmatiser des personnes qui sont déjà des "victimes"...

C'est une blague? Comme si la couleur de peau était une excuse!

Et il ne faut pas oublier que l'esclavage subsiste encore dans un certain nombre de pays, dont ceux du Golfe. Mais ça évidemment, nos bons esprits "décoloniaux" préfèrent le passer sous silence!

Modifié par Gouderien
  • Like 5
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 74 538 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, LulzLamo a dit :

Seul l'esclavage des blancs compte, il ne faudrait pas stigmatiser des personnes qui sont déjà des "victimes"...

L’ancien médecin-chef de l’hôpital de Blida, en Algérie, est aussi peu disert sur les rapports entre populations (non noires) du Maghreb et les soldats sénégalais et antillais durant la seconde guerre mondiale, et plus généralement sur le sort réservé aux Noir˖e˖s en Afrique du Nord. Critique implacable de la domination coloniale, qu’il interprétait comme un fait social total, Fanon considérait que la mission historique de sa génération consistait à démanteler le colonialisme européen et sa redoutable machine de guerre. Cela peut expliquer qu’il ait minimisé un certain nombre de réalités désagréables, quand il n’en n’a pas attribué la paternité à la suprématie occidentale. Ces simplifications pouvaient se comprendre à l’époque tant la tâche visant à se libérer de l’emprise européenne paraissait difficile. Seulement, elles ne sont plus tenables aujourd’hui.”

==========
L’auteur tient un tout autre discours , et le jour est venu de déraciner la negrophobie systémique arabo-berbère.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 68ans Posté(e)
new caravage Membre 13 906 messages
Forumeur alchimiste‚ 68ans
Posté(e)

Il y a aussi l'histoire multi séculaire de l'esclavage et de la traite inter africaine ,les arabes blancs ne sont pas les seuls à blâmer par exemple l'ethnie Soninké (actuellement dans la zone du Mali .

                                   Dès l'époque précoloniale, la société soninké pratique le commerce d'esclaves pour progressivement se transformer en société esclavagiste[. Ainsi, jusqu'à la fin du xixe siècle, dans les régions qu'elle occupe, la population peut être constituée d'un tiers ou de la moitié d'esclaves[. Face à de si grandes proportions, les Soninkés, pour maintenir le contrôle, se montrent brutaux à leur encontre[ Les esclaves habitaient dans un quartier spécifique des villages, une pratique qui s'est maintenue jusqu'à nos jours[.

 

            A noter que l'égérie décolonialiste Asa Traoré est soninké et a donc 95% plus de "chances" de descendre de trafiquants d'esclaves que n'importe quel français ordinaire ( je n'os pas écrire de souche).

           

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 67ans Posté(e)
jacky29 Membre 19 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

le monde entier a pratiqué et pratique pour certains états actuellement, l'esclavage et ceci en se foutant éperdument de la couleur de la peau... seule la force des bras et l'obéissance sont exigées... et l'argent n'a aucune odeur... 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Garlaban Membre 4 610 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, DroitDeRéponse a dit :

N’est-ce pas leur devoir républicain ?

 

La traite arabo-berbère est antérieure à la traite transatlantique et elle lui a survécu bien après. Il suffit de lire les récits de Rimbaud, Burton à la fin du XIXe siècle ou Henri de Montfreid au début XXe, voire existe encore aujourd'hui dans certaines régions d'Afrique et du Golfe.

Frantz Fanon a choisi d'abandonner sa nationalité française et la République "racialiste" française pour devenir algérien. Le plus savoureux c'est qu'il a opté par militantisme pour un pays qui était durant des siècles  la  plaque tournante de la piraterie, du racket et de l'esclavage en Méditerranée avant la colonisation... c'est à dire à peu près tout ce qu'il a dénoncé au cours de son oeuvre "anti-capitaliste et anti-raciste".

Tout ceci serait anecdotique si Frantz Fanon n'était pas devenu entretemps, le gourou incontesté de tous les décoloniaux, adeptes des cultural studies us et autres indigénistes qui font démarrer le racisme avec Christophe Colomb.

  • Like 3
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 27 343 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Barbara lebol a dit :

Malheureux !

Déjà que les profs n'osent plus aborder certains sujets en cours ; s'ils doivent parler de la traite négrière arabe, ils vont se faire lyncher !

Ce sujet est traité dans la grande partie des écoles de France, le problème c'est dans des écoles bien précises.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Pierrot89 Membre 3 401 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, DroitDeRéponse a dit :

https://orientxxi.info/magazine/negrophobie-les-damnes-du-maghreb,4046
 

Si des incidents réguliers rappellent le racisme subi par les populations noires en Europe ou en Amérique du Nord, celles vivant dans l’espace du Maghreb et du Proche-Orient n’y échappent pas, et subissent encore le legs vivace de siècles de traite arabo-berbère. Si Frantz Fanon a très peu écrit sur le sujet, son analyse du racisme du point de vue de ses victimes permet de penser un phénomène trop longtemps tabou au Maghreb.
...

 

Si l’on peut comprendre la centralité historique que revêt l’invasion des Amériques pour des auteurs caribéens et sud-américains, surtout si on en fait le point de départ de l’entreprise capitaliste, une telle perspective « eurocentrée » occulte les premiers génocides perpétrés avant l’expédition de Colomb (par exemple aux Canaries contre les berbères Guanches), ainsi que les traites arabo-berbères qui débutèrent dès le VIIe siècle. Or, rappelle l’auteure afro-colombienne Rosa Amelia Plumelle-Uribe dans son essai Victimes des esclavagistes musulmans, chrétiens et juifs (Anibwe, 2012) :

Avec le temps nous avons oublié que la dégradation de la situation et de l’image des Noirs, a commencé en Afrique noire lorsqu’une partie de ce continent est devenue un réservoir d’esclaves destinés aux pays musulmans. Car, il faut savoir que même si l’égalité raciale était soutenue par les préceptes de la religion islamique, en fait, la littérature, les arts et le folklore des peuples musulmans exprimaient le contraire. Ainsi s’explique que, très rapidement, la littérature musulmane ait commencé à véhiculer une image repoussante des Noirs, dont la couleur de la peau associée à leur condition servile devenait un fardeau plus lourd que la servitude elle-même. La plupart des Noirs islamisés, femmes et hommes, finirent par adhérer à cette image infériorisée, vite répandue dans la culture arabo-musulmane.

En explorant les liens entre la naissance du capitalisme et la traite transatlantique, l’œuvre pionnière d’Eric Williams (Capitalisme et esclavage, Présence africaine, 1968) a montré que l’esclavage n’était pas né du racisme, mais que celui-ci avait plutôt été la conséquence de l’esclavage. Si des siècles de traite arabo-berbère n’ont pas eu les mêmes effets que la colonisation européenne et n’ont pas abouti à imposer à l’échelle mondiale l’idée de race comme critère de classification sociale première de la population, ses effets dans les sociétés qui l’ont pratiquée ont été profonds et déterminent de manière durable le traitement discriminatoire réservé aux Noir˖e˖s. Se confronter à cette histoire est une nécessité.

AUJOURD’HUI AU MAGHREB

Le racisme au Maghreb n’est pas un reliquat du colonialisme. Il ne peut être appréhendé qu’en prenant la pleine mesure des effets que des siècles de traite arabo-berbère ont eus, d’autant que des pratiques voisines perdurent en Mauritanie et en Libye, comme l’ont révélé en 2017 les images des journalistes de la chaine CNN. Des travaux comme L’Afrique Noire précoloniale de Cheikh Anta Diop, portant sur cette histoire faite de razzias, de déportations massives et de pratique systématique de la castration par les négriers arabo-berbères, nous rappellent que cette immense entreprise de déshumanisation ne s’est pas faite sans résistances et nous aident à comprendre la persistance d’une négrophobie systémique au Maghreb. 

============
Voilà qui permet de mieux appréhender certains topics 

https://www.forumfr.com/sujet931018-agression-raciste-à-cergy.html?&page=3#comments


De fait le decolonialisme ne saurait suffire, ne faut-il pas dans nos écoles plus approfondir en Histoire par exemple la traite arabo-berbère pour combattre la negrophobie systémique ?

C'est exact qu'il y a eu, dans la récente période historique 3 types de traites esclavagistes :

- atlantique (Espagne, Portugal, France, Néerlandaise, anglaise, danoise  etc. peut être 12 millions d'esclaves pour des besoins de main d'œuvre : coton, canne à sucre, domestique... (chiffre contesté) 

- la traite arabo-berbère : peut être 17 millions d'esclaves pour les besoins domestiques et sexuels mais contestée car très mal documentée

- la traite interne africaine : peut être 15 millions d'esclaves mais mal connue car peu documentée.

 

Bien évidemment il faut les enseigner mais sur des bases de faits réels et de documents étayés.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 74 538 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 49ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Garlaban a dit :

La traite arabo-berbère est antérieure à la traite transatlantique et elle lui a survécu bien après. Il suffit de lire les récits de Rimbaud, Burton à la fin du XIXe siècle ou Henri de Montfreid au début XXe, voire existe encore aujourd'hui dans certaines régions d'Afrique et du Golfe.

Frantz Fanon a choisi d'abandonner sa nationalité française et la République "racialiste" française pour devenir algérien. Le plus savoureux c'est qu'il a opté par militantisme pour un pays qui était durant des siècles  la  plaque tournante de la piraterie, du racket et de l'esclavage en Méditerranée avant la colonisation... c'est à dire à peu près tout ce qu'il a dénoncé au cours de son oeuvre "anti-capitaliste et anti-raciste".

Tout ceci serait anecdotique si Frantz Fanon n'était pas devenu entretemps, le gourou incontesté de tous les décoloniaux, adeptes des cultural studies us et autres indigénistes qui font démarrer le racisme avec Christophe Colomb.

Critique implacable de la domination coloniale, qu’il interprétait comme un fait social total, Fanon considérait que la mission historique de sa génération consistait à démanteler le colonialisme européen et sa redoutable machine de guerre. Cela peut expliquer qu’il ait minimisé un certain nombre de réalités désagréables, quand il n’en n’a pas attribué la paternité à la suprématie occidentale. Ces simplifications pouvaient se comprendre à l’époque tant la tâche visant à se libérer de l’emprise européenne paraissait difficile. Seulement, elles ne sont plus tenables aujourd’hui.”

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 41ans Posté(e)
Beebee Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚ 41ans
Posté(e)

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Histoire/81/5/C4_HIS_4_Th1_XVIIIesiecle_expansions_lumieres_revolutions-DM_593815.pdf

Aucun problème, c'est au programme de la classe de 4ème en Histoire depuis 2016.

 

Il y a 9 heures, Anatole1949 a dit :

Ce sujet est traité dans la grande partie des écoles de France, le problème c'est dans des écoles bien précises.

Tu veux dire des écoles privées hors contrat?

Modifié par Beebee
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 29ans Posté(e)
Akritas Membre 57 messages
Forumeur en herbe‚ 29ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, Beebee a dit :

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Histoire/81/5/C4_HIS_4_Th1_XVIIIesiecle_expansions_lumieres_revolutions-DM_593815.pdf

Aucun problème, c'est au programme de la classe de 4ème en Histoire depuis 2016.

 

Tu veux dire des écoles privées hors contrat?

La traite arabo-musulmane est simplement survolée, en témoigne ton lien puisqu'il est question, je cite : " [...] d'inscrire le phénomène de la traite négrière à la fois dans l’histoire longue de l’esclavage et dans celle du développement du commerce maritime international. La traite occidentale se superpose à une traite orientale plus ancienne qui a commencé au VIIe siècle, qui allait de l’Afrique sub-saharienne à l’Afrique du Nord et irriguait le monde musulman. " , cela doit représenter une ligne et un schéma dans un cours grand maximum (et encore, c'est à l'appréciation du zèle de l'enseignant). Dans les livres scolaires, ça n'est même pas évoqué, petit exemple : https://www.lelivrescolaire.fr/page/16858739

Modifié par Akritas
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 41ans Posté(e)
Beebee Membre 487 messages
Forumeur survitaminé‚ 41ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, Akritas a dit :

La traite arabo-musulmane est simplement survolée, en témoigne ton lien puisqu'il est question, je cite : " [...] d'inscrire le phénomène de la traite négrière à la fois dans l’histoire longue de l’esclavage et dans celle du développement du commerce maritime international. La traite occidentale se superpose à une traite orientale plus ancienne qui a commencé au VIIe siècle, qui allait de l’Afrique sub-saharienne à l’Afrique du Nord et irriguait le monde musulman. " , cela doit représenter une ligne et un schéma dans un cours grand maximum (et encore, c'est à l'appréciation du zèle de l'enseignant). Dans les livres scolaires, ça n'est même pas évoqué, petit exemple : https://www.lelivrescolaire.fr/page/16858739

C'est évoqué :

https://www.lelivrescolaire.fr/page/16858666

C'est même expliqué :

https://www.lelivrescolaire.fr/page/16858721

Et c'est dans la leçon avec chiffres à l'appui:

https://www.lelivrescolaire.fr/page/16858650

Modifié par Beebee
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 67ans Posté(e)
jacky29 Membre 19 804 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

bonjour, ne pas oublier que notre grand Voltaire avait des actions dans le "bois d'ébène"... je ne lui en tiens pas rigueur... il n'était pas le seul!

l'esclavage se pratique toujours en pays musulmans, c'est regrettable mais c'est vrai. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 27 343 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
il y a 58 minutes, Beebee a dit :

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Histoire/81/5/C4_HIS_4_Th1_XVIIIesiecle_expansions_lumieres_revolutions-DM_593815.pdf

Aucun problème, c'est au programme de la classe de 4ème en Histoire depuis 2016.

 

Tu veux dire des écoles privées hors contrat?

Des écoles dans lesquelles les élèves sont majoritairement étrangers ou d'origine étrangère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 128ans Posté(e)
soisig Membre 12 796 messages
Devezh mat‚ 128ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, DroitDeRéponse a dit :

N’est-ce pas leur devoir républicain ?

 

En quoi est ce républicain d'expliquer aux enfants que les maghrébins sont racistes ? 

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×