Aller au contenu

Messages recommandés

Quasi-Modo Membre 15012 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Bonjour,

Les questions en titre sont universelles, et chaque être humain a besoin de se les poser ainsi que de leur attribuer des réponses.

C'est la nature humaine.

Elles sont dans le désordre toutefois. Il faut savoir d'où on vient (en avoir un récit collectif) pour savoir qui l'on est (récit individuel), de manière à formuler vers où aller (projets d'avenir).

La parole rend vivant. Ce sont les récits qui nous tiennent collectivement. Récit familial d'abord, politique et national après (c'est pourquoi il est si cynique de dire que la France n'existe pas), récit individuel enfin.

D'où le scandale lorsque les lois ne permettent plus de garantir la construction de ce récit individuel : accouchement sous X, PMA, GPA, filiation, etc. car cela produira des individus déracinés, perturbés, en manque de repères, surtout dans notre époque où les récits collectifs nationaux sont couverts d'opprobre.

Le récit national est tout ce qu'il nous reste lorsque la famille est défaillante. Il donne un sens à l'école, à la formation, au travail, par le sentiment de partager une destinée commune avec les autres membres du groupe.

Nous sommes tous égaux sur les frontons, mais de nos jours plus que jamais, grandir sans famille, ou dans une famille dysfonctionnelle, est un handicap à vie, qu'on veuille bien le nommer ainsi ou non.

Nul ne peut se tourner sereinement vers l'avenir et construire sa vie si il ignore qui il est et donc, d'où il vient. C'est le drame des orphelins ou des enfants abandonnés qui recherchent leurs origines toute leur vie comme un fantôme qui les hante et contre lequel ils ne peuvent pas lutter. Ceux-ci n'auront de cesse de chercher leurs vrais parents et n'importe qui d'averti les comprend, car ils n'arriveront pas à bâtir un avenir serein sinon.

Or c'est la logique même du mondialisme et du système actuel : ne poussons pas le vice jusqu'à penser que cela est souhaité et qu'il y a une intention cachée de quelques uns dirigeant secrètement le monde, comme le pensent les complotistes déracinés qui veulent inconsciemment et désespérément donner du sens à la mondialisation, même si ils en seraient des perdants désignés.

Mais la logique du système est bien celle-ci : nier la terre et les racines pour encenser le ciel et le progrès, alors que personne ne peut avancer sans racines. C'est d'ailleurs aussi toute l'importance des récits sur la repentance de la guerre d'Algérie et autres traites négrières, et on le comprend, car alors que nous devons faire société avec des gens d'horizons différents, il est crucial d'éviter d'opposer les récits entre eux.

Et nous nions la Terre dans tous les sens du terme : les problèmes écologiques sont désormais incontournables et d'énormes difficultés nous pendent au nez à ce sujet. Les gens sont perdus, les familles détruites, difficilement recomposées, certains ne connaissent même plus leurs ancêtres (et c'est consacré dans la loi), les récits collectifs nationaux et religieux s'effondrent, les problèmes environnementaux et le terrorisme de gauche comme de droite est toujours plus menaçant, fruit de ces individus sans repères et aliénés, qui se jettent éperdument dans une cause parce qu'ils ont le sentiment d'avoir trouvé une communauté et un récit auquel adhérer et s'accrocher désespérément.

Jusqu'où peut on aller sinon contre le mur de l'impasse ? Il est clair que l'avenir de l'humanité n'est plus en Occident mais que l'Occident qui gouverne la planète n'a pas l'intention de se laisser déposséder de son pouvoir. Voyez vous seulement une solution à cette crise systémique qui devient à chaque pas un peu plus prégnante ?

Modifié par Quasi-Modo
  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 13932 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

C'est l'acquisition de "la conscience de soi" qui a modelé l'humain. Il reste soumis à ses désirs dont il ignore les causes. Pour changer ses comportements, il faut changer ses désirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
puceau Membre 5611 messages
Allez à Jactaès ou vers Saint Gétorix,c'est beau!‚ 75ans
Posté(e)

Dans quel état j'erre?:dance:

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 10096 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, puceau a dit :

Dans quel état j'erre?:dance:

Où vais-je, où cours-je, dans quel état j’erre ? :D

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 15012 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Bon, personne ne comprend ni n'a rien d'intéressant à dire sur le sujet semble-t-il.

C'est une question d'humanité et d'intelligence aussi j'en suis conscient.

Attendons de voir.

Notre système est une pathologie de la raison. C'est l'orgueil qui a fait penser aux humains qu'ils pouvaient se passer des mythes et autres récits collectifs sur les origines. La vérité c'est que nous en avons besoin. Donc qu'à part la dérision (bien visible dans les premières réactions ici) et la recherche du fric pour le fric il n'y a rien d'autre à proposer.

L'athéisme et le matérialisme sont amenés à être dépassés, sous peine de mort pour l'humanité. Il fallait en passer par là pour le comprendre, ne le nions pas. C'est une époque étrange. L'humanité est face à elle-même et elle devra faire un choix crucial pour sa survie très prochainement.

Modifié par Quasi-Modo
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 33582 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Où je vais, du point de vue carrière c'est ce que me demandait l'inspecteur de l'éducation nationale  sur formulaire écrit sept ans avant la retraite après trois opérations.. La réponse était simple pourtant soit à la tombe, soit je finissais tant bien que mal ma carrière, soit c'était la retraite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 15512 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 57 minutes, Quasi-Modo a dit :

Bonjour,

Les questions en titre sont universelles, et chaque être humain a besoin de se les poser ainsi que de leur attribuer des réponses.

C'est la nature humaine.

Elles sont dans le désordre toutefois. Il faut savoir d'où on vient (en avoir un récit collectif) pour savoir qui l'on est (récit individuel), de manière à formuler vers où aller (projets d'avenir).

La parole rend vivant. Ce sont les récits qui nous tiennent collectivement. Récit familial d'abord, politique et national après (c'est pourquoi il est si cynique de dire que la France n'existe pas), récit individuel enfin.

D'où le scandale lorsque les lois ne permettent plus de garantir la construction de ce récit individuel : accouchement sous X, PMA, GPA, filiation, etc. car cela produira des individus déracinés, perturbés, en manque de repères, surtout dans notre époque où les récits collectifs nationaux sont couverts d'opprobre.

Le récit national est tout ce qu'il nous reste lorsque la famille est défaillante. Il donne un sens à l'école, à la formation, au travail, par le sentiment de partager une destinée commune avec les autres membres du groupe.

Nous sommes tous égaux sur les frontons, mais de nos jours plus que jamais, grandir sans famille, ou dans une famille dysfonctionnelle, est un handicap à vie, qu'on veuille bien le nommer ainsi ou non.

Nul ne peut se tourner sereinement vers l'avenir et construire sa vie si il ignore qui il est et donc, d'où il vient. C'est le drame des orphelins ou des enfants abandonnés qui recherchent leurs origines toute leur vie comme un fantôme qui les hante et contre lequel ils ne peuvent pas lutter. Ceux-ci n'auront de cesse de chercher leurs vrais parents et n'importe qui d'averti les comprends, car ils n'arriveront pas à bâtir un avenir serein sinon.

Or c'est la logique même du mondialisme et du système actuel : ne poussons pas le vice jusqu'à penser que cela est souhaité et qu'il y a une intention cachée de quelques uns dirigeant secrètement le monde, comme le pensent les complotistes déracinés qui veulent inconsciemment et désespérément donner du sens à la mondialisation, même si ils en seraient des perdants désignés.

Mais la logique du système est bien celle-ci : nier la terre et les racines pour encenser le ciel et le progrès, alors que personne ne peut avancer sans racines. C'est d'ailleurs aussi toute l'importance des récits sur la repentance de la guerre d'Algérie et autres traites négrières, et on le comprend, car alors que nous devons faire société avec des gens d'horizons différents, il est crucial d'éviter d'opposer les récits entre eux.

Et nous nions la Terre dans tous les sens du terme : les problèmes écologiques sont désormais incontournables et d'énormes difficultés nous pendent au nez à ce sujet. Les gens sont perdus, les familles détruites, difficilement recomposées, certains ne connaissent même plus leurs ancêtres (et c'est consacré dans la loi), les récits collectifs nationaux et religieux s'effondrent, les problèmes environnementaux et le terrorisme de gauche comme de droite est toujours plus menaçant, fruit de ces individus sans repères et aliénés, qui se jettent éperdument dans une cause parce qu'ils ont le sentiment d'avoir trouvé une communauté et un récit auquel adhérer et s'accrocher désespérément.

Jusqu'où peut on aller sinon contre le mur de l'impasse ? Il est clair que l'avenir de l'humanité n'est plus en Occident mais que l'Occident qui gouverne la planète n'a pas l'intention de se laisser déposséder de son pouvoir. Voyez vous seulement une solution à cette crise systémique qui devient à chaque pas un peu plus prégnante ?

"À l'éternelle triple question toujours demeurée sans réponse : "Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?" je réponds : "En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne".

Pierre Dac
 

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 10096 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a une heure, Quasi-Modo a dit :

C'est la nature humaine.

Se marrer un peu par les temps qui cours, c’est à mon sens la bonne question à se poser ! :D

Il est vrai que de se poser cette question du qui suis-je, d’où je viens, où je vais, ne serait qu’une fois dans l’existence est une caractéristique particulière de notre nature humaine.

Plus le temps passe, plus on a la conviction qu’a certaines questions, nous n’obtiendrons jamais de réponse et qu’a ce titre a quoi bon se torturer inutilement l’esprit sur le sujet ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 15512 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 50 minutes, Enchantant a dit :

Se marrer un peu par les temps qui cours, c’est à mon sens la bonne question à se poser ! :D

Il est vrai que de se poser cette question du qui suis-je, d’où je viens, où je vais, ne serait qu’une fois dans l’existence est une caractéristique particulière de notre nature humaine.

Plus le temps passe, plus on a la conviction qu’a certaines questions, nous n’obtiendrons jamais de réponse et qu’a ce titre a quoi bon se torturer inutilement l’esprit sur le sujet ?

Etre ou ne pas être ... j'ai choisi "je suis" !:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 15512 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
"Rien n'est très important.
Tout est tragique.
Tout ce que nous aimons mourra et je mourrai moi aussi. La vie est belle. Je ne sais pas d'où je viens. Je ne sais pas où je vais. D'autres sont venus avant moi. D'autres viendront après moi. Ils se poseront à jamais les mêmes questions sans réponse. Ils verront des choses qui auront été, avant qu'elles soient, impossibles à concevoir et même à imaginer. Ils espéreront encore. Ils souffriront. Et ils riront parce qu'ils seront jeunes et qu'ils auront devant eux une vie à perdre ou à gagner.
Si étrange que ce puisse paraître, le Monde après nous continuera à tourner.
Sans vous. Sans moi...!  "
 (Jean d'Ormesson )
 
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 10096 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 4 minutes, ouest35 a dit :

Etre ou ne pas être ... j'ai choisi "je suis" !:D

Qu’une femme réponde à cette question fondamentale du « To be or not to be » par

j’essuie, ne me surprend pas outre mesure ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 16028 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, Quasi-Modo a dit :

Bon, personne ne comprend ni n'a rien d'intéressant à dire sur le sujet semble-t-il.

C'est une question d'humanité et d'intelligence aussi j'en suis conscient.

Attendons de voir.

Notre système est une pathologie de la raison. C'est l'orgueil qui a fait penser aux humains qu'ils pouvaient se passer des mythes et autres récits collectifs sur les origines. La vérité c'est que nous en avons besoin. Donc qu'à part la dérision (bien visible dans les premières réactions ici) et la recherche du fric pour le fric il n'y a rien d'autre à proposer.

L'athéisme et le matérialisme sont amenés à être dépassés, sous peine de mort pour l'humanité. Il fallait en passer par là pour le comprendre, ne le nions pas. C'est une époque étrange. L'humanité est face à elle-même et elle devra faire un choix crucial pour sa survie très prochainement.

Sois patient !

Il n'ya que 2 h que tu as posté ton sujet. le dimanche est un jour assez calme sur le forum.

Ta seconde mouture ci-dessus me semble très orientée au plan "philosophique" alors que le premier développement semblait plus "historique".

Il me semble que l'on peut aimer ses racines (familiales, sociales, nationales...) sans qu'elle soient liées à une religion ou bien à aucune.

Je suis agnostique et pourtant mes recherches généalogique m'ont fait découvrir un grand nombre de protestants et même de pasteurs dans un contexte très catholique. Cette particularité est "historique" au sens où il y a des siècles, il fallait adhérer à une religion. C'était un acte familial et social sans qu'on en ait le choix philosophique.

De nos jours, croire ou ne pas croire à un dieu ne change pas la morale qui peut toujours se résumer par la formule universelle : "Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse"

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 27272 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Quasi-Modo a dit :

L'athéisme et le matérialisme sont amenés à être dépassés, sous peine de mort pour l'humanité.

Qui décide de ça ? Et qu'est ce qui va les remplacer ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kégéruniku 8 Membre 7874 messages
Tombeau d'une luciole‚ 32ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Quasi-Modo a dit :

Bon, personne ne comprend ni n'a rien d'intéressant à dire sur le sujet semble-t-il.

"Je suis un incompris désolé de devoir cotoyer la grisaille faussement colorée et fangeuse du monde alors que j'étais destiné aux cimes chryséléphantines."

Citation

C'est une question d'humanité et d'intelligence aussi j'en suis conscient.

"Alors que certains croient savoir et que d'autres savent croirent, moi, je sais."

Citation

Notre système est une pathologie de la raison. C'est l'orgueil qui a fait penser aux humains qu'ils pouvaient se passer des mythes et autres récits collectifs sur les origines. La vérité c'est que nous en avons besoin. Donc qu'à part la dérision (bien visible dans les premières réactions ici) et la recherche du fric pour le fric il n'y a rien d'autre à proposer.

"Je suis dans l'incapacité totale et absolue de, ne serait-ce que, concevoir que l'on puisse penser différement de moi. Cela ne peut être de la pensée. En dehors de ceux qui partagent ma vue, il n'y a que feulements et grognements de bêtes immondes."

Citation

L'athéisme et le matérialisme sont amenés à être dépassés, sous peine de mort pour l'humanité. Il fallait en passer par là pour le comprendre, ne le nions pas. C'est une époque étrange. L'humanité est face à elle-même et elle devra faire un choix crucial pour sa survie très prochainement.

"Dieu est mort?! Non!! Cest impossible!!!"

 

 

 

Cet extrait vous a été proposé par Kegeruniku 8, interprète de son état.

 

Bon, voilà, j'ai atteint mon quota, allez, salut!

Modifié par Kégéruniku 8
  • Haha 3
  • Waouh 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 11420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Quasi-Modo a dit :

Bon, personne ne comprend ni n'a rien d'intéressant à dire sur le sujet semble-t-il.

C'est une question d'humanité et d'intelligence aussi j'en suis conscient.

Attendons de voir.

Notre système est une pathologie de la raison. C'est l'orgueil qui a fait penser aux humains qu'ils pouvaient se passer des mythes et autres récits collectifs sur les origines. La vérité c'est que nous en avons besoin. Donc qu'à part la dérision (bien visible dans les premières réactions ici) et la recherche du fric pour le fric il n'y a rien d'autre à proposer.

L'athéisme et le matérialisme sont amenés à être dépassés, sous peine de mort pour l'humanité. Il fallait en passer par là pour le comprendre, ne le nions pas. C'est une époque étrange. L'humanité est face à elle-même et elle devra faire un choix crucial pour sa survie très prochainement.

Certes... sauf que l'humanité est une entité capable d'identifier et comptabiliser l'ensemble des menaces qui la conduisent dans le mur, et dans le même temps, incapable d'y remédier ailleurs que sur le papier.

Si l'anticipation des désastres en cours, climatiques, démographiques, environnementaux, socio économiques, etc... avait pu être établie au milieu du siècle dernier, à la sortie de la 2ème GM, il aurait pu être possible d'engager "les choix cruciaux pour la survie" de notre humanité.

Mais le contexte se prètait plutôt à l'euphorie d'après guerre illustrée par les "trente glorieuses" qui suivirent.

Aujourd'hui, pour les choix cruciaux, il me semble que c'est trop tard, il y a un moment que la spirale infernale est amorcée.

Ce n'est que mon avis.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 15012 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Répy a dit :

Sois patient !

Il n'ya que 2 h que tu as posté ton sujet. le dimanche est un jour assez calme sur le forum.

Ta seconde mouture ci-dessus me semble très orientée au plan "philosophique" alors que le premier développement semblait plus "historique".

Il me semble que l'on peut aimer ses racines (familiales, sociales, nationales...) sans qu'elle soient liées à une religion ou bien à aucune.

Je suis agnostique et pourtant mes recherches généalogique m'ont fait découvrir un grand nombre de protestants et même de pasteurs dans un contexte très catholique. Cette particularité est "historique" au sens où il y a des siècles, il fallait adhérer à une religion. C'était un acte familial et social sans qu'on en ait le choix philosophique.

De nos jours, croire ou ne pas croire à un dieu ne change pas la morale qui peut toujours se résumer par la formule universelle : "Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse"

Les gens très spirituels ont très tôt compris que le matérialisme était lié à l'égo,c'est-à-dire une philosophie de l'orgueil et du narcissisme de celui qui bombe le torse en voulant être calife à la place du calife. Il y a des passages très éclairants déjà dans le Lao Tseu à ce sujet. Le matérialisme reste peut-être valable d'un point de vue méthodologique, dans le cadre des sciences, mais sans plus.

Il faut être conscient que tout le monde ne va pas au même rythme et que les prises de conscience des uns seront seulement tardivement effectuées par les autres. Qui comprend quand Malraux s'exclamait que le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas ?

Le nihilisme est un problème structurel et inhérent à la mondialisation. C'est ce qu'avait diagnostiqué Heidegger avec une justesse inégalée jusqu'à présent. Il avait compris que le libéralisme n'était autre que l'application rigoureuse de la philosophie nietzschéenne à l'échelle de la société. C'est pourquoi, conscient que la métaphysique est intrinsèquement liée au sens que les humains donnent à leur vie, ainsi qu'à la politique des états, il désignait Nietzsche sous l'expression de "dernier des métaphysiciens".

Selon Heidegger, l'après Nietzsche (le dépassement de la métaphysique) serait une étape de réconciliation, même si il est resté très vague (et on le comprend) sur le sens à y mettre. Il s'est fourvoyé dans le nazisme malheureusement, mais il faut reconnaître qu'il n'avait que peu à faire avec eux en termes idéologiques, il a juste voulu infiltrer leur parti pour tirer la couverture à lui. Difficile de se prononcer sur la collusion exacte de Heidegger avec le nazisme.

Mais il était intéressé lui aussi par l'idée qu'on puisse modifier les humains dans leur chair (et Nieztsche aussi d'une certaine façon avec le concept de surhumain). Modifier la nature humaine. C'est exactement l'idéal du transhumanisme actuel il faut bien le dire. J'aimerais juste me battre pour que l'humanité reste humaine et ne dérive pas comme elle le fît durant le XXème siècle en proclamant un nouvel état totalitaire.

Tu remarqueras que les abrutis de service, sans doute anticléricaux, incroyants et ayant des problèmes avec la hiérarchie ecclésiastique ou autre sont déjà de sortie. Je ne prendrai même pas la peine de leur répondre tant ils n'ont rien compris, car ce serait une pure perte de temps. Je pense surtout à @Kégéruniku 8 qui se croit plus malin mais n'a rien compris à ce que je dis (même si il dira le contraire, cela se voit, tout simplement).

Il y a 1 heure, versys a dit :

Certes... sauf que l'humanité est une entité capable d'identifier et comptabiliser l'ensemble des menaces qui la conduisent dans le mur, et dans le même temps, incapable d'y remédier ailleurs que sur le papier.

Si l'anticipation des désastres en cours, climatiques, démographiques, environnementaux, socio économiques, etc... avait pu être établie au milieu du siècle dernier, à la sortie de la 2ème GM, il aurait pu être possible d'engager "les choix cruciaux pour la survie" de notre humanité.

Mais le contexte se prètait plutôt à l'euphorie d'après guerre illustrée par les "trente glorieuses" qui suivirent.

Aujourd'hui, pour les choix cruciaux, il me semble que c'est trop tard, il y a un moment que la spirale infernale est amorcée.

Ce n'est que mon avis.

Dans la logique matérialiste, athée et purement libérale, la seule réponse à mon propos est la dérision, ou la calomnie diffamatrice. C'était parfaitement prévisible et ce n'est donc absolument pas un hasard si une bonne partie des réponses tourne déjà autour de ça et continuera de tourner autour de ça. Je ne crois pas qu'ils en soient conscients.

Tiens, cela me fait penser que tous ces gens de gauche devraient lire Hegel et comprendre le sens véritable de la dialectique avant d'oser ne serait-ce qu'évoquer le marxisme ou l'extrême-gauche dans le débat politique ou public. Hegel disait lui aussi qu'on ne pouvait séparer éthique et religion (il y a un fameux passage en partie Aide aux devoirs en ce moment d'ailleurs). Comment nos génies de la pensée l'expliquent-ils ?

Modifié par Quasi-Modo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 22517 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 59ans
Posté(e)

" Je suis moi, je viens de chez moi, et j'y retourne " Pierre Dac.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 27272 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Quasi-Modo a dit :

Les gens très spirituels ont très tôt compris que le matérialisme était lié à l'égo,c'est-à-dire une philosophie de l'orgueil et du narcissisme de celui qui bombe le torse en voulant être calife à la place du calife.

Et si les gens très spirituels étaient des cons qui se prennent pour des califes ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 27272 messages
Forumeur alchimiste‚ 32ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Quasi-Modo a dit :

Dans la logique matérialiste, athée et purement libérale, la seule réponse à mon propos est la dérision, ou la calomnie diffamatrice.

Ton propos est narcissique et méprisant selon moi car tu donnes un avis en voulant le faire passer pour une vérité !

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×