Aller au contenu

Messages recommandés

Ambre Agorn Membre 685 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)

J'ai beaucoup hésité avant de venir publier ceci, car je sais d'avance que je risque d'être lynchée en bonne et due forme, critiquée, attaquée, insultée, etc...mais je veux assumer ce qui me tombera sur le nez et essayerai de faire la part des choses pour éviter de tomber dans le panneau de la violence

Bon, alors pour en venir au sujet.

Un jour je suis allée chez mon médecin qui voulait me prescrire la fameuse pillule (qui, en réalité sont multiples!), qui sont déclarées comme le summum de liberté pour la femme quant à son choix d'avoir ou non des enfants. Me connaissant un peu, il était sûre et jubilait de m'apporter, ou en tout cas me donner le pouvoir d'atteindre le Saint Graal pour la "féministe que je suis", comme il dit. Il avait des étoiles dans les yeux en pensant à l'émerveillement qu'il allait suciter chez sa patiente, en me faisant miroiter tous les bienfaits de la pillule: je n'aurai plus de douleurs insupportable lors des règles, j'aurai des règles "bien réglées" (!), je pourrais baiser à tout va sans me faire de soucis quant à une grossesse éventuelle, enfin, elle allait réglé tous mes petits maux quotidiens et en plus me protègerai du cancer de l'utérus. Des effets secondaires indésirables? Ho! Pas vraiment important parce que très peu probables. Et puis si je sentais des désagréments, il suffirait que je revienne le voir et on verrait. Et puis de toute façon, dès que j'aurai un conjoint, je n'aurai plus de problèmes d'humeur, de règles douloureuses ou désordonnées, et les raisons de la pillule d'imposeront d'elles-même...

Bien que très compatissante, je n'arrivais pas à succomber à la tentation de lui faire le plaisir de l'applaudir la larme à l'œil, ou en tout cas faire semblant d'être convertie à ses propos!...

-"J'y réfléchirai" lui dis-je, prête à partir

Il ne me laissa partir qu'après m'avoir fait une ordonnance, pour le cas où je serai tentée de changer d'avis. Il pense que mes avis sont fragiles et que le fait d'avoir l'ordonnance en ma possession m'encouragerait dans mes décisions. Ce dernier geste sonna le glas quant à ma compassion et le besoin de lui plaire. Dans un:

-" Vous croyez vraiment que cette oronnance va m'influencer? Vous croyez vraiment que vous savez mieux que moi ce qui est bon pour moi? Vous croyez vraiment que je suis dupe? Vous croyez vraiment que vous pouvez me traiter comme une femme faible???"

je sortis avec une appréhention, celle de devoir faire un choix qui allait peser sur le restant de ma vie.

J'eu beau faire des listes de pour et de contre, je n'arrivais pas à me décider pour le oui ou pour le non.

J'ai avancé dans la vie, j'ai eu des conjoints, j'ai eu des galères, et j'ai expérimenté la vie. Le choix que je devais faire, je ne voulais pas le faire...que je croyais!

En fait, je l'avais fait à partir du moment où j'ai décidé de reporter ce choix, qui revenait à ne pas décider de prendre la pillule.

Je suis passée par des moments d'angoisses qui m'ont fait courrir plus d'une fois à la pharmatie pour un test de grosses. J'ai pleuré et me suis tordue de douleur quand mes règles irrégulières daignaient faire leur apparition. J'ai eu mes moments d'humeur terrible ou de dépression terrible (terrible pour les autres surtout, vu ce que je voyais). J'étais exactement ce qu'on peut appeler une femme seule et sans pillule, parce que j'y croyais aussi!

Et puis un jour je me suis dit que ça ne pouvait plus continuer ainsi, il fallait que je reprenne ma vie ne main.

J'ai décidé une bonne fois pour toute de ne pas prendre la pillule. J'ai décidé de ne plus avoir mes sautes d'humeur (oui j'ai pensé que j'avais ce choix). J'ai décidé d'accepter mes règles pour ne plus les succomber, mais les vivre pleinement telle une vrai femme (une vrai femme,oui! N'allez pas me battre pour me faire croire que je me trompe: c'est juste que nous n'avons pas les même définitions de la "vrai femme"!). J'ai décidé d'avoir foi en mon pouvoir de décision personnel sur le fait de vouloir ou non des enfants.

Ces choix ont eu des conséquences: j'ai rangé ma vie, j'ai rangé au placard mes règles douloureuses, j'ai rangé au placard mes calendriers pour essayer de trouver une régularité dans leurs apparitions, j'a supprimé les protections hygiéniques "beurks" pour la cup et les protections lavables pour ensuite m'en passer complètement. Et summum de ma liberté sur mon corps: j'ai une vie sexuelle débridée (avec un seul partenaire, parce que je l'ai choisi et chassé jusqu'à ce qu'il se rende!), sans avoir peur de tomber enceinte si je ne le veux pas. Et, pour le moment, la vie me prouve que j'ai raison: je n'ai jamais eu de grossesses non désirées (n'allez pas croire que j'ai dix enfants: mon homme n'en veut pas, alors pour le moment le choix est de ne pas en faire!)

Pour moi la pillule n'est pas un choix de liberté, c'est juste un choix entre la peste et le choléra, ou  le choix entre la pillule ou la grossesse (non, pour moi la grossesse n'est pas le choléra, c'est juste que ça fait peur aux partenaires sexuels!!!)! ou plutôt le choix entre le lobby pharmaceutique et le laisser-aller personnel (personnel, hein, j'ai pas dit "le laisser-aller pour toutes les femmes"!)

Et puis, il y a d'autres choix que la pillule pour ceux et celles qui auraient peur (je me sers, quand je me sens moins sûre de mes choix, de moyens contraceptifs qui n'impactent pas autant la planète que la pillule)

A vous....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Talon 1 Membre 9800 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)

Mangez du soja.

Au glyphosate, bien sûr.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 685 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Talon 1 a dit :

Mangez du soja.

Au glyphosate, bien sûr.

J'espère que vous rigolez!!! Le glyphosate est à l'agriculture ce qu'est l'œstrogène est à la pillule( ou à la femme? !!)

Et puis le soja est la liberté des végétariens! :D

Quoi de mieux?

Modifié par Ambre Agorn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
idiotdubled Membre 832 messages
Forumeur accro‚ 0ans
Posté(e)

Tu fais comme tu veux, t'es une grande fille....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 685 messages
Forumeur forcené‚ 30ans
Posté(e)
à l’instant, Fuck Them All a dit :

Je dis Bravo ! 

C'est court!

Bien que mon égo apprécierait un peu plus d'éloges, là n'est pas on but, bien au contraire!

Puis-je te demander ce qui te fait penser ceci? Rien ne sert de me faire des compliments au même titre que de m'attaquer. Mais je voudrai savoir ce que ce bravo concerne?

En occultant mes choix personnels, pensez-vous, vous aussi, que la pillule n'est pas un choix, et n'est pas la liberté qui manque aux femme?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 8769 messages
Membre ++‚ 37ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Ambre Agorn a dit :

C'est court!

Bien que mon égo apprécierait un peu plus d'éloges, là n'est pas on but, bien au contraire!

Puis-je te demander ce qui te fait penser ceci? Rien ne sert de me faire des compliments au même titre que de m'attaquer. Mais je voudrai savoir ce que ce bravo concerne?

En occultant mes choix personnels, pensez-vous, vous aussi, que la pillule n'est pas un choix, et n'est pas la liberté qui manque aux femme?

Bravo car la pilule est néfaste pour le corps. On est maintenant sûre qu'elle provoque des cancers du sein. Et que je pense qu'il faut laisser le corps tranquille. D'autant plus qu'il existe d'autres moyens de protection, le stérilet, le préservatif. Pourquoi mettre son corps à contribution quant on peut éviter ceci. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyoshiro02 Animateur 10478 messages
Fou échappé de l'asile‚ 31ans
Posté(e)

Tu as fait ton choix, tu assumes et c'est tant mieux !

Chacun ses choix de vie, personnellement, j'ai choisi la vasectomie et comme ça, pas de soucis, un vrai soulagement !

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 25221 messages
VIP ELITE ++‚ 31ans
Posté(e)
il y a 48 minutes, Ambre Agorn a dit :

J'ai décidé une bonne fois pour toute de ne pas prendre la pillule.

Moi je ne bois jamais de café !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Izanami Membre 2911 messages
Mais où est Izanagi?‚ 38ans
Posté(e)
il y a une heure, Ambre Agorn a dit :

J'ai beaucoup hésité avant de venir publier ceci, car je sais d'avance que je risque d'être lynchée en bonne et due forme, critiquée, attaquée, insultée, etc...mais je veux assumer ce qui me tombera sur le nez et essayerai de faire la part des choses pour éviter de tomber dans le panneau de la violence

Bon, alors pour en venir au sujet.

Un jour je suis allée chez mon médecin qui voulait me prescrire la fameuse pillule (qui, en réalité sont multiples!), qui sont déclarées comme le summum de liberté pour la femme quant à son choix d'avoir ou non des enfants. Me connaissant un peu, il était sûre et jubilait de m'apporter, ou en tout cas me donner le pouvoir d'atteindre le Saint Graal pour la "féministe que je suis", comme il dit. Il avait des étoiles dans les yeux en pensant à l'émerveillement qu'il allait suciter chez sa patiente, en me faisant miroiter tous les bienfaits de la pillule: je n'aurai plus de douleurs insupportable lors des règles, j'aurai des règles "bien réglées" (!), je pourrais baiser à tout va sans me faire de soucis quant à une grossesse éventuelle, enfin, elle allait réglé tous mes petits maux quotidiens et en plus me protègerai du cancer de l'utérus. Des effets secondaires indésirables? Ho! Pas vraiment important parce que très peu probables. Et puis si je sentais des désagréments, il suffirait que je revienne le voir et on verrait. Et puis de toute façon, dès que j'aurai un conjoint, je n'aurai plus de problèmes d'humeur, de règles douloureuses ou désordonnées, et les raisons de la pillule d'imposeront d'elles-même...

Bien que très compatissante, je n'arrivais pas à succomber à la tentation de lui faire le plaisir de l'applaudir la larme à l'œil, ou en tout cas faire semblant d'être convertie à ses propos!...

-"J'y réfléchirai" lui dis-je, prête à partir

Il ne me laissa partir qu'après m'avoir fait une ordonnance, pour le cas où je serai tentée de changer d'avis. Il pense que mes avis sont fragiles et que le fait d'avoir l'ordonnance en ma possession m'encouragerait dans mes décisions. Ce dernier geste sonna le glas quant à ma compassion et le besoin de lui plaire. Dans un:

-" Vous croyez vraiment que cette oronnance va m'influencer? Vous croyez vraiment que vous savez mieux que moi ce qui est bon pour moi? Vous croyez vraiment que je suis dupe? Vous croyez vraiment que vous pouvez me traiter comme une femme faible???"

je sortis avec une appréhention, celle de devoir faire un choix qui allait peser sur le restant de ma vie.

J'eu beau faire des listes de pour et de contre, je n'arrivais pas à me décider pour le oui ou pour le non.

J'ai avancé dans la vie, j'ai eu des conjoints, j'ai eu des galères, et j'ai expérimenté la vie. Le choix que je devais faire, je ne voulais pas le faire...que je croyais!

En fait, je l'avais fait à partir du moment où j'ai décidé de reporter ce choix, qui revenait à ne pas décider de prendre la pillule.

Je suis passée par des moments d'angoisses qui m'ont fait courrir plus d'une fois à la pharmatie pour un test de grosses. J'ai pleuré et me suis tordue de douleur quand mes règles irrégulières daignaient faire leur apparition. J'ai eu mes moments d'humeur terrible ou de dépression terrible (terrible pour les autres surtout, vu ce que je voyais). J'étais exactement ce qu'on peut appeler une femme seule et sans pillule, parce que j'y croyais aussi!

Et puis un jour je me suis dit que ça ne pouvait plus continuer ainsi, il fallait que je reprenne ma vie ne main.

J'ai décidé une bonne fois pour toute de ne pas prendre la pillule. J'ai décidé de ne plus avoir mes sautes d'humeur (oui j'ai pensé que j'avais ce choix). J'ai décidé d'accepter mes règles pour ne plus les succomber, mais les vivre pleinement telle une vrai femme (une vrai femme,oui! N'allez pas me battre pour me faire croire que je me trompe: c'est juste que nous n'avons pas les même définitions de la "vrai femme"!). J'ai décidé d'avoir foi en mon pouvoir de décision personnel sur le fait de vouloir ou non des enfants.

Ces choix ont eu des conséquences: j'ai rangé ma vie, j'ai rangé au placard mes règles douloureuses, j'ai rangé au placard mes calendriers pour essayer de trouver une régularité dans leurs apparitions, j'a supprimé les protections hygiéniques "beurks" pour la cup et les protections lavables pour ensuite m'en passer complètement. Et summum de ma liberté sur mon corps: j'ai une vie sexuelle débridée (avec un seul partenaire, parce que je l'ai choisi et chassé jusqu'à ce qu'il se rende!), sans avoir peur de tomber enceinte si je ne le veux pas. Et, pour le moment, la vie me prouve que j'ai raison: je n'ai jamais eu de grossesses non désirées (n'allez pas croire que j'ai dix enfants: mon homme n'en veut pas, alors pour le moment le choix est de ne pas en faire!)

Pour moi la pillule n'est pas un choix de liberté, c'est juste un choix entre la peste et le choléra, ou  le choix entre la pillule ou la grossesse (non, pour moi la grossesse n'est pas le choléra, c'est juste que ça fait peur aux partenaires sexuels!!!)! ou plutôt le choix entre le lobby pharmaceutique et le laisser-aller personnel (personnel, hein, j'ai pas dit "le laisser-aller pour toutes les femmes"!)

Et puis, il y a d'autres choix que la pillule pour ceux et celles qui auraient peur (je me sers, quand je me sens moins sûre de mes choix, de moyens contraceptifs qui n'impactent pas autant la planète que la pillule)

A vous....

Y’a une chose qui m’intrigue, le fait que tu n’utilise plus rien en protection hygiénique. Tu retiens et lâche tout aux toilettes? Je ne sais plus comment ça s’appelle mais j’avais lu ça quelque part, le fait de pouvoir se retenir comme pour l’envie de faire pipi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lou ! Membre 1571 messages
Petit pois errant‚ 118ans
Posté(e)

Chacun son combat. Moi, jamais ô grand jamais je n'ai utilisé de coton-tige ! Pollueur tueur d'animaux marins :rtfm: J'ai toujours utilisé mon auriculaire droit pour l'oreille droite et le gauche pour la gauche , nan mais !

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 43068 messages
Voyageur‚ 65ans
Posté(e)

Quelle que soit la décision, bonne ou pas, elle appartient à celle qui décide en connaissance de cause.

Je ne vois pas quel avis on pourrait donner.

D'autant plus que les mœurs ont changé ainsi que les moyens de recours si jamais ...

Après tout nos grands parents n'avaient pas tous de grandes familles... avaient-ils une vie sexuelle aussi débridée ??

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 3456 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 21 minutes, Kyoshiro02 a dit :

Tu as fait ton choix, tu assumes et c'est tant mieux !

Chacun ses choix de vie (...)

 

Voilà, tout simplement ; bref, net, concis.

il y a 14 minutes, Izanami a dit :

Y’a une chose qui m’intrigue, le fait que tu n’utilise plus rien en protection hygiénique. Tu retiens et lâche tout aux toilettes ? Je ne sais plus comment ça s’appelle mais j’avais lu ça quelque part, le fait de pouvoir se retenir comme pour l’envie de faire pipi. 

 

C'est possible ça, de retenir le flux sanguin menstruel ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Abigaïl.
Invité Abigaïl. Invités 0 message
Posté(e)

@Ambre Agorn Une chose n'est pas très claire pour moi parce que le récit ne le précise pas. Pourquoi refuser la pilule contraceptive ? pour ses effets secondaires ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lou ! Membre 1571 messages
Petit pois errant‚ 118ans
Posté(e)
il y a 53 minutes, Passiflore a dit :

 

Voilà, tout simplement ; bref, net, concis.

 

C'est possible ça, de retenir le flux sanguin menstruel ??

voui. Contrôle des sphincters vaginaux

il y a 1 minute, Abigaïl. a dit :

@Ambre Agorn Une chose n'est pas très claire pour moi parce que le récit ne le précise pas. Pourquoi refuser la pilule contraceptive ? pour ses effets secondaires ? 

La pollution aussi je crois avoir compris.

Mais bon, c'est pas un exploit de s'en passer sans avoir une tribu de chiards : quatre générations d'enfants uniques chez moi, sans contraception.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Izanami Membre 2911 messages
Mais où est Izanagi?‚ 38ans
Posté(e)
il y a 58 minutes, Passiflore a dit :

 

Voilà, tout simplement ; bref, net, concis.

 

C'est possible ça, de retenir le flux sanguin menstruel ??

Apparemment oui. J’avais lu des articles là dessus. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 25221 messages
VIP ELITE ++‚ 31ans
Posté(e)
il y a 18 minutes, Izanami a dit :

Apparemment oui. J’avais lu des articles là dessus. 

Alors pourquoi vous nous gavez avec vos règles depuis des millénaires ? Vous avez qu'à vous retenir en silence ! :sleep:

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Izanami Membre 2911 messages
Mais où est Izanagi?‚ 38ans
Posté(e)
il y a 1 minute, metal guru a dit :

Alors pourquoi vous nous gavez avec vos règles depuis des millénaires ? Vous avez qu'à vous retenir en silence ! :sleep:

Lol ben j’en sais rien.. c’est ce que je ne comprend pas non plus. :smile2:

moi j’arrive pas à me retenir en tout cas! :sleep: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
metal guru Membre+ 25221 messages
VIP ELITE ++‚ 31ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Izanami a dit :

Lol ben j’en sais rien.. c’est ce que je ne comprend pas non plus. :smile2:

moi j’arrive pas à me retenir en tout cas! :sleep: 

Prends un amant ! :rolle:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 6159 messages
Devezh mat‚ 126ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Fuck Them All a dit :

Bravo car la pilule est néfaste pour le corps. On est maintenant sûre qu'elle provoque des cancers du sein. 

Non, une personne qui n'est pas prédisposée au cancer du sein, n'aura pas un cancer du sein, si elle prend la pilule. Nombreuses femmes n'ayant jamais pris la pilule ont eu un cancer du sein, et une majorité de femmes prenant la pilule, n'auront jamais de cancer. En contre partie, la pilule réduit de moitié la survenue de cancers de l'ovaire et de l'endomètre. 

On ne peut donc plébisciter une personne qui choisit de ne pas prendre la pilule, car c'est huer une personne qui la prend. Or c'est un choix de chacune. J'ai toujours pris la pilule et je m'en porte très bien. Si j'étais prédisposée au cancer, je ne l'aurais pas prise. Les médecins sont suffisamment compétents pour conseiller sur le moyen de contraception le plus adapté, selon les personnes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×