Aller au contenu

Passiflore

Membre
  • Contenus

    3717
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Passiflore

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Lieu
    le haut Beaujolais
  • Intérêts
    le boulot que j'ai choisi : auxiliaire de vie auprès de personnes âgées ou handicapées dans le cadre du maintien à domicile, soit au domicile soit en résidences pour personnes âgées.

    cours de théâtre depuis une douzaine d'années.

Visiteurs récents du profil

9857 visualisations du profil
  1. Qu'aurais-je fait ou que ferais-je en pareil cas ? Je ne romprais pas le dialogue, surtout pas et informerais des conséquences mais que faire pour éviter que le jeune ne se braque et ne s'enfonce davantage par pure provocation, comme aiment tant à le faire les adolescents et les jeunes adultes, j'avoue que je ne sais pas... Fumer avec lui ? Il aurait été hors de question que j'accepte une telle complicité car ça serait cautionner en quelque sorte cette désastreuse pratique, en en minimisant le danger.
  2. Trop tôt, aux dires des spécialistes de la question et j'abonde dans leur sens ; pas avant 5 mois. Ceci explique peut-être (en partie tout du moins) cela.
  3. "il m'a ghosté" : ah tiens, j'connaissais pas cette expression. En fait il n'a jamais eu l'intention de te rencontrer ou bien entre temps, en a rencontré une autre ; en tout cas c'est ce que je me serais dit à ta place.
  4. Je me souviens que je ne laissais rien dépasser non plus et que je dormais recroquevillée (nous partagions la même chambre ma soeur aînée et moi jusqu'à mes 11 ans, jusqu'au déménagement qui nous permit d'avoir ensuite chacune notre chambre) laquelle soeur me racontant d'horribles histoires d'énormes insectes résidant au fond de mon lit et qui allaient me grignoter les doigts d'pieds... n'empêche ça m'a traumatisée car j'ai souvent rêvé de trucs bizarres dans mon lit et une nuit, alors que j'étais jeune femme, je me suis réveillée en sursaut, j'ai tiré violemment le drap du dessus et j'ai frappé frénétiquement le drap du dessous, persuadée qu'il y avait des bêtes... mon compagnon n'a guère apprécié son réveil brutal mais ça l'a amusé par la suite. Je ne supporte pas de dormir sans au moins un drap me recouvrant. Quand il fait très chaud je vire la couette mais garde toujours un drap ; je me sens vulnérable sinon.
  5. Moi non plus, la mode du doudou est arrivée plus tard.
  6. D'où l'intérêt des jeux de société auxquels on joue avec les enfants ; ils ne gagnent pas à tous les coups. Les parents qui laissent leurs enfants gagner pour leur éviter de ressentir l'échec de la défaite n'ont rien compris de l'utilité de ces jeux.
  7. C'est surtout croire en une vraie Justice (si celle des hommes a failli ou n'a pas eu lieu) et en la continuité de l'amour au-delà de la mort. Croire en un Au-Delà de la vie donne tout son sens à l'existence, si tant est que la notion de perfectionnement de soi (afin de bonifier son âme) ait une quelconque signification pour soi. Tout à fait : l'âme hors de son enveloppe charnelle, s'en échappant.
  8. On peut aussi penser à soi (du fait qu'il appartient à chacun de mener sa barque, de décider de ce que sera sa vie) tout en pensant aux autres, lesquels autres faisant partie intégrante de l'existence que l'on s'est choisie ; libre à soi le cas échéant de couper les ponts avec certains membres nocifs à son bien-être.
  9. Chez moi, elle a fait réveiller de bien jolies émotions du fin fond de mon autrefois à moi...
  10. "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous"... avec le destin (Paul Eluard)
  11. Du coup j'ai repensé à ce François, compagnon imaginaire de mes jeux d'enfant. Ai-je connu un François à l'époque correspondant à mon idéal masculin ? Vraisemblablement... lors de vacances dans le Morbihan, un certain été, peut-être... ce beau garçon brun qui avait fait faire boum-boum à mon petit coeur tendre.
  12. Oui lorsque j'étais enfant, "François" était le papa de mes poupées. Pourquoi "François", je n'en sais fichtre rien.
  13. Le parler vulgaire est rédhibitoire et tue-tout pour moi tout autant que l'est l'attitude vulgaire ; en principe les deux vont de pair.
  14. Passiflore

    Amitiés sincères

    Alors là tu me déçois zénOOOrmément !! Pas touche les chats, compris ? J'rigoooole ! Oui ça fait du bon bien les p'tits mots gentils que tu sèmes de-ci de-là contente de voir que tu vas bien
×