Aller au contenu

Quand un proche refuse les soins...

Messages recommandés

querida13 Membre 21 928 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire?

Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
titenath Animatrice 29 387 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 40ans
Posté(e)

Si il est très âgé, il suffit de respecter sa décision. Je le comprends, je ne voudrai pas finir ma vie avec de la chimio et tous les effets indésirables que cela peut engendrer.

 

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Naluue Membre 575 messages
Forumeur forcené‚ 16ans
Posté(e)

Est-ce que tu as essayé de lui en parler ? 

S'il ne veut rien entendre respecte cela, essaye de rester près de lui pour qu'il parte sereinement. Navrée 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 27 840 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Je pense qu'il faudrait aussi voir le médecin afin d'avoir son avis... Si le médecin te dis "laissez le tranquille" c'est qu'il sait bien qu'une intervention ne ferait que le maintenir prisonnier d'une souffrance dont il ne veut plus. De là est ce que ça vaut le coup pour tout le monde de gagner une ou deux semaines si c'est pour en chier? 

 

Si en revanche le médecin est combatif et a des raisons d'être optimiste alors tu peux l'assister lorsqu'il va expliquer à son patient que le cancer est ultra localisé et que les chances de survie face à ce type de cancer est de 80%. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 144 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)

On connait pas l'âge(c'est pas mentionné, mais on a l'habitude avec le poseur du fil) car si c'est un nonagénaire il est arrivé au bout du rouleau , pas la peine d'aller le charcuter, le cancer finira par l'emmener et ce sera un peu plus long c'est tout, le principal c'est qu'il en souffre pas, c'est là le problème crucial :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 634 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

L'âge n'a pas d'importance.

C'est difficile à concevoir pour les personnes en bonne santé mais il faut accepter et soutenir le choix du malade.

  • Like 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 144 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
il y a 26 minutes, Panem&Circenses a dit :

L'âge n'a pas d'importance.

C'est difficile à concevoir pour les personnes en bonne santé mais il faut accepter et soutenir le choix du malade.

Si , justement l'âge compte beaucoup dans les cas de cancer, la récidive revient, mais  beaucoup plus lente , j'ai le cas dans ma famille proche avec une personne de 93 ans, c'est évident par rapport à une autre de 50/60 ans, on va quand même pas te l'apprendre , non ?:mouai:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 10 795 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Un gars, avec qui je prends le café au bistrot le matin, a des tumeurs au cerveau. Il a été opéré il y a 4 ans pour faire enlever la plus grosse. Il a fait de la chimio. Son état est stable, avec un petit plus.

A chaque examen, il me dit que si on doit lui refaire de la chimio, il examinera le "projet". Il avait une maison, une femme, un emploi, des gosses. Il vit maintenant chez ses parents; et sa fille de 17 ans ne le contacte que pour demander du pognon. Il est aigri.

L'épée de Damoclés.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LAKLAS Membre 5 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 99ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, querida13 a dit :

Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire?

Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?

Soigner une personne très âgée c'est reculer pour mieux sauter... !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 11 648 messages
Chien Fou forumeur‚ 84ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, querida13 a dit :

Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire?

Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?

Bonjour Querida, bisous

L'aider c'est le réconforter moralement en lui manifestant ton amour, pour le reste laisse le c'est sa décision qui importe, tu ne voudrai pas que l'on t'imposes une chose que tu refuse au nom de ton seul bien. N'as tu pas connu comme nous tous plus ou moins les impératifs de tes parents qui te disaient c'est pour ton bien. Alors une personnes qui est arrivé au bout de son long chemin qui n'a plus beaucoup de force, faut la respecter dans ses choix.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barbara lebol Membre 3 789 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, querida13 a dit :

Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire?

Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?

S'il est très âgé les soins peuvent être éprouvants ( chirurgie, anesthésie, chimio ) et ne le guériront pas forcément.

J'avais aussi un proche, âgé, qui refusait d'être soigné pour son cancer. Il recevait des soins palliatifs. Le médecin nous avait dit que ce proche n'avait peut-être pas tort et qu'il ne mourrait probablement pas de son cancer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 2 314 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Les personnes âgées ont du mal à faire confiance à la médecine et ils n'ont pas tort. Ma grand-mère de 93 ans ne va au médecin que quand elle est vraiment obligée et je pense qu'elle a raison, ceci fortifie ses anticorps. Plus on se drogue à la médicamentation et plus on détruit nos cellules saines.  Certes, parfois on a pas le choix que de s'y rendre et prendre un traitement, mais il faut être très prudent avec le dosage. En chimiothérapie,  le dosage doit être fort en début, et fortement diminué une fois que les cellules néfastes sont contrôlées, malheureusement souvent le dosage reste beaucoup trop élevé dans les chimios ce qui engendre des complications.... 

Je suis un peu comme les vieux, je ne fais pas confiance à la médecine. Ce qui tue l'homme aujourd'hui, c'est la chimie d'une manière générale que l'on retrouve dans notre alimentation et dans l'air, donc penser que la chimie médicale est parfaitement saine...  Sans compter que je ne fais plus confiance aux personnels médicales, j'ai déjà eu deux très mauvaises expériences avec des médecins, entre l'un qui a fait une erreur médical bête suite à une opération et une autre qui a pratiqué le surdosage volontairement, j'ai eu ma dose (c'est le cas de le dire). Vendredi un ami à moi qui a la maladie de charcot s'est retrouvé aux urgences à cause d'une infirmière qui après une perfusion lui a administré 40 goutes minutes de sang dérivé au lieu de 22, il a fait un malaise et à peine de plus se retrouvait mort et enterré à cause d'une inconsciente !!! Si j'étais sérieusement malade, je ferais en sorte de me soigner moi même, le personnel médical est de plus en plus incompétent, juste là pour gagner de l'argent... C'est triste, mais on se demande parfois comment certaines personnes en sont arrivés à devenir médecins, dans ce milieu il ne suffit pas d'avoir de bon résultats aux études, il faut surtout être intéressés, consciencieux et humains et c'est de moins en moins le cas. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 15 408 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, querida13 a dit :

Un de mes proches très âgé, atteint d'un cancer, refuse les soins. Que faire?

Comment l'aider? Dois-je tenter de le convaincre de tenter les choses sachant que cela risque tout de même de lui être fatal?

Je crois que je me projetterais et me demanderais comment j'aimerais que se comportent mes proches si c'était moi qui refusais des soins. Tu auras certainement ta réponse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 928 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, PINOCCHIO a dit :

On connait pas l'âge(c'est pas mentionné, mais on a l'habitude avec le poseur du fil) car si c'est un nonagénaire il est arrivé au bout du rouleau , pas la peine d'aller le charcuter, le cancer finira par l'emmener et ce sera un peu plus long c'est tout, le principal c'est qu'il en souffre pas, c'est là le problème crucial :(

L'âge, Tu l'as bien deviné tout seul comme un grand. J'ai vu dans ma vie trois personnes partir de ce mal une pette fille de huit ans une amie d'enfance de 50 ans, une cousine de 46 ans et il y a un moment où l'on en bave de subir des tortures médicales et l'on renonce à faire souffrir la bête... Alors je ne sais trop quoi lui dire. Je suis allée la voir cet aprèm et  bien que je  lui en ai parlé plusieurs fois elle ne savait même pas qu'elle avait une tumeur, on dirait qu'elle et en déni. Maintenant, elle veut rentrer chez elle alors qu'elle a perdu neuf kilos malgré l'hospitalisation. Punaise, que c'est dur! Je pleure tous les jours en plus à l'hosto elle est dans un environnement de vieillards décatis on en sort totalement déprimé…(déjà qu'avant la visite ce n'est pas brillant!)

Modifié par querida13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 15 408 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)

La décrépitude de ceux qu'on aime, je crois que c'est ça le plus difficile. Je ne sais que dire pour te réconforter... :bisou:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 928 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Merci Mite...Le docteur parle de la mettre en soins palliatifs, en effet... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Panem&Circenses Membre 1 634 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, PINOCCHIO a dit :

Si , justement l'âge compte beaucoup dans les cas de cancer, la récidive revient, mais  beaucoup plus lente , j'ai le cas dans ma famille proche avec une personne de 93 ans, c'est évident par rapport à une autre de 50/60 ans, on va quand même pas te l'apprendre , non ?:mouai:

Je te prie de m'excuser mais je ne comprends pas où tu veux en venir. Sans ironie aucune.

Ce que je dis c'est qu'à 60 ou 90 ans, si un malade décide d'arrêter les soins il en a le droit et les proches doivent le soutenir.

Je ne voulais pas évoquer mon cas mais le sujet me touche...

Ma mère est décédée à 66 ans des suites d'une récidive de cancer du côlon , débuté en 2003.

Elle a subi plusieurs interventions, dont une colostomie qui devait être provisoire et un protocole de chimio.

Elle mesurait 1m54 et pesait moins de 50 kg. Séparée de mon père elle vivait seule. Pas le genre gladiateur.

En fin d'année 2008, un relatif mieux : elle doit se faire opérer pour rétablir le "cours normal" des intestins. Mais le chirurgien constate des tissus cancéreux qu'il ne soupçonnait pas et referme sans intervenir. Une nouvelle chimio est prévue.

Mais ma mère dit stop. Elle signe des papiers de refus de soins, contacte les associations aidant les malades désireux de mettre fin à leur vie dans la dignité.

Alors je me révolte : j'essaie de la convaincre de reprendre les soins, d'être courageuse, qu'elle a des années encore devant elle avec ses petits-enfants. Je la joue aussi larmoyant : elle va nous manquer, on l'aime, etc...

Sans cris, sans pleurs, elle m'explique qu'elle a été courageuse mais qu'elle en a assez : assez de la douleur, assez des examens intrusifs, assez des visites d'internes, assez des trajets en ambulance, assez des bouffées délirantes dues à la morphine. Que la vie est merveilleuse mais qu'elle n'a plus la force de surmonter tout ça pour gagner quelques jours sans joies.

Je baisse les bras. Elle part en janvier 2009.

Quelques mois plus tard en rangeant ses documents je découvre un carnet de note, une sorte de journal intime tenu lors de ces séjours à l'hôpital. Les mots sont durs, désespérants. Sur la fin l'écriture soignée de l'institutrice devient un gribouillis...

Bon sang ! Quel égoïste j'ai été ! Dans le fond voulais-je qu'elle se batte pour elle ou pour moi, pour MON confort ?

Qui suis-je pour décider si elle doit être "forte" ou "courageuse" ? Des mots tout ça, face à la douleur et au dégoût de son propre corps malade !!!

 

 

 

Modifié par Panem&Circenses
  • Like 4
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 29 387 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 40ans
Posté(e)

@Panem&Circenses Loin de moi l'envie de défendre pinocchio, et ça serait bien la première fois, mais je pense qu'il a maladroitement exprimé la première réaction que tu as eue (et qui est légitime) qui est de voir quelqu'un qu'on aime, et qui a un âge qui laisse encore une belle espérance de vie, se battre.

Ton expérience montre toutefois que le respect des limites d'une personne face à la maladie et aux souffrances qu'elle peut provoquer est respectable et à respecter.

Dans la même veine, Fred Rister qui est co-producteur et co-compositeur de David Guetta, alors qu'il a 56 ans, affronte son 9ème cancer en 30 ans. Ça sera le dernier, il a décidé de ne plus se battre, il est fatigué. Et quand on imagine par où il est passé à chaque cancer, sa décision est difficilement discutable. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ines Presso Membre 3 370 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Personne et je dis bien personne, que ce soit la famille, et encore moins les médecins, n'a le droit d'imposer à une personne de suivre un traitement. S'il est une liberté que l'on doit garder, c'est bien celle de refuser les soins pour ce genre de maladie. Si une personne ne veut pas se "battre", si elle décide de ne pas vouloir prolonger une vie de souffrances, c'est son droit le plus strict, et je trouve extrêmement malvenu de tenter de la faire changer d'avis. C'est déjà assez difficile, si en plus il faut se battre pour imposer son choix, c'est lui rendre le peu de tems qu'il lui reste à vivre invivable. Seule solution, respecter son choix, et l'accompagner.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 144 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Panem&Circenses a dit :

Je te prie de m'excuser mais je ne comprends pas où tu veux en venir. Sans ironie aucune.

Ce que je dis c'est qu'à 60 ou 90 ans, si un malade décide d'arrêter les soins il en a le droit et les proches doivent le soutenir.

Je ne voulais pas évoquer mon cas mais le sujet me touche...

Ma mère est décédée à 66 ans des suites d'une récidive de cancer du côlon , débuté en 2003.

Elle a subi plusieurs interventions, dont une colostomie qui devait être provisoire et un protocole de chimio.

Elle mesurait 1m54 et pesait moins de 50 kg. Séparée de mon père elle vivait seule. Pas le genre gladiateur.

En fin d'année 2008, un relatif mieux : elle doit se faire opérer pour rétablir le "cours normal" des intestins. Mais le chirurgien constate des tissus cancéreux qu'il ne soupçonnait pas et referme sans intervenir. Une nouvelle chimio est prévue.

Mais ma mère dit stop. Elle signe des papiers de refus de soins, contacte les associations aidant les malades désireux de mettre fin à leur vie dans la dignité.

Alors je me révolte : j'essaie de la convaincre de reprendre les soins, d'être courageuse, qu'elle a des années encore devant elle avec ses petits-enfants. Je la joue aussi larmoyant : elle va nous manquer, on l'aime, etc...

Sans cris, sans pleurs, elle m'explique qu'elle a été courageuse mais qu'elle en a assez : assez de la douleur, assez des examens intrusifs, assez des visites d'internes, assez des trajets en ambulance, assez des bouffées délirantes dues à la morphine. Que la vie est merveilleuse mais qu'elle n'a plus la force de surmonter tout ça pour gagner quelques jours sans joies.

Je baisse les bras. Elle part en janvier 2009.

Quelques mois plus tard en rangeant ses documents je découvre un carnet de note, une sorte de journal intime tenu lors de ces séjours à l'hôpital. Les mots sont durs, désespérants. Sur la fin l'écriture soignée de l'institutrice devient un gribouillis...

Bon sang ! Quel égoïste j'ai été ! Dans le fond voulais-je qu'elle se batte pour elle ou pour moi, pour MON confort ?

Qui suis-je pour décider si elle doit être "forte" ou "courageuse" ? Des mots tout ça, face à la douleur et au dégoût de son propre corps malade !!!

 

 

 

Merci de ce témoignage que tu me donne , mais ta mère était encore "jeune" et je peux comprendre qu'elle n'avait plus envie de se battre, pour ma part mon beau père de 93 ans à lui aussi un cancer des intestins , il l'a quand même eu bien tard, il y a 5 ans mais aujourd'hui malgré une accalmie, il semble qu'il se réveille, et je ne pense pas que vu son âge , une opération soit efficace, nous attendons les résultats de la visite qu'il doit effectué.

il supporte assez bien son cancer, malgré tous les aléas avant, il avait aussi un cancer du sein , rare chez un homme qui apparemment  est résorbé , il souffre un peu mais tient le choc de tout ses "emmerdements", surtout avec les intestins, mais il a du caractère ce qui le sauve et un cœur qui tient le choc , mais jusqu'à quand? :hu:

Il y a 8 heures, titenath a dit :

@Panem&Circenses Loin de moi l'envie de défendre pinocchio, et ça serait bien la première fois, 

Fallait pas te forcer ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité