Aller au contenu

Se suicider ensemble pour ne pas laisser l'autre seul ?

Suicide en couple   19 membres ont voté

  1. 1. Ils se suicident tous les deux, pour vous c'est:

    • Beau
      1
    • Noble
      1
    • Romantique
      0
    • Touchant
      4
    • Stupide
      7
    • L'amour ce n'est pas ça
      4

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Messages recommandés

pep-psy Membre 21 947 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Hello,

Je voulais savoir si pour vous, vous trouviez beau et noble de se suicider par amour, c'est à dire que lorsqu'un des deux ne va pas plus bien, il s'inquiète de la souffrance de l'autre à se retrouver seul(e), et que l'autre ne veut pas qu'il ait à souffrir de ce genre de pensée de même qu'il ne se voit pas vivre seul(e)...

Alors ils décident, ensemble, de mourir par amour.

...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Petit pois Membre 28 291 messages
Forumeur alchimiste‚ 87ans
Posté(e)

Touchant, sûrement mais je dirais surtout rare, très rare : " Que représentent ces deux doubles suicides au sein des 3 000 cas recensés chaque année de personnes de 65 ans et plus passant à l’acte de l’autodisparition ? Une poussière sans doute sur le plan statistique. Beaucoup, en revanche, sur le plan symbolique."  https://www.letemps.ch/culture/2013/11/28/couples-ages-ont-choisi-quitter-vie-ensemble

Mais ces très rares cas sont tellement médiatisés que cela montre bien  la symbolique, l'idéalisation que l'on en fait. L'idéalisation d'un couple dont aucun des deux ne veut survivre à l'autre. Un fantasme romantique. Sauf, que bien souvent dans cas rares, c'est juste qu'il n'y a plus personne d'autre que l'autre de par les faits :amis morts, enfants éloignés, indépendants, peu aimants, ou pas d'enfant par exemple.

 

Par contre ce qui est moins rare c'est qu'après le décès de l'un des deux l'autre suive "naturellement", sans suicide. J'en ai souvent été le témoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 15 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Petit pois a dit :

Touchant, sûrement mais je dirais surtout rare, très rare : " Que représentent ces deux doubles suicides au sein des 3 000 cas recensés chaque année de personnes de 65 ans et plus passant à l’acte de l’autodisparition ? Une poussière sans doute sur le plan statistique. Beaucoup, en revanche, sur le plan symbolique."  https://www.letemps.ch/culture/2013/11/28/couples-ages-ont-choisi-quitter-vie-ensemble

Mais ces très rares cas sont tellement médiatisés que cela montre bien  la symbolique, l'idéalisation que l'on en fait. L'idéalisation d'un couple dont aucun des deux ne veut survivre à l'autre. Un fantasme romantique. Sauf, que bien souvent dans cas rares, c'est juste qu'il n'y a plus personne d'autre que l'autre de par les faits :amis morts, enfants éloignés, indépendants, peu aimants, ou pas d'enfant par exemple.

 

Par contre ce qui est moins rare c'est qu'après le décès de l'un des deux l'autre suive "naturellement", sans suicide. J'en ai souvent été le témoin.

Quelque fois la disparition de l'un entraine la mort de l'autre, c'est en effet très rare, le chagrin insurmontable entraine la mort de la personne qui reste désemparé, et seul quelque fois, d'où l'importance de l'entourage, mais encore faut il être disponible dans ces cas là :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 13 382 messages
Forumeur alchimiste‚ 67ans
Posté(e)

Mais l'amour en est-il toujours la raison?...question posée dans le lien!

J'ai connu un couple qui vivait en foyer logement, très bel endroit, au bord de l'eau, dans un terrain boisé!

Dans ce couple la femme était de plus en plus handicapée et son mari de plus en plus fatigué malgré les personnes qui s'occupaient d'elle, dont moi, à l'occasion d'un remplacement durant un mois  en 94!

Ils avaient dans les 80 et quelques années et quelques années plus tard, j'ai appris leur suicide!

J'ai encaissé un sacré choc...

Il avait tranché la gorge de sa femme et s'en était fait autant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 28 291 messages
Forumeur alchimiste‚ 87ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, PINOCCHIO a dit :

Quelque fois la disparition de l'un entraine la mort de l'autre, c'est en effet très rare, le chagrin insurmontable entraine la mort de la personne qui reste désemparé, et seul quelque fois, d'où l'importance de l'entourage, mais encore faut il être disponible dans ces cas là :o°

Disponible....et vivant ! La plupart de l'entourage est mort, les autres sont au loin et pensent que l'assistance à domicile suffira amplement, tout occupés/préoccupés qu'ils sont eux-mêmes dans leur propre (sur)vie.

Il faut réaliser que les enfants de ces "vieux couples" ont entre soixante cinq et soixante-quinze ans, donc souvent fatigués et parfois même déjà "assistés" dans leur quotidien.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 15 245 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
à l’instant, Petit pois a dit :

Disponible....et vivant ! La plupart de l'entourage est mort, les autres sont au loin et pensent que l'assistance à domicile suffira amplement, tout occupés/préoccupés qu'ils sont eux-mêmes dans leur propre (sur)vie.

Il faut réaliser que les enfants de ces "vieux couples" ont entre soixante cinq et soixante-quinze ans, donc souvent fatigués et parfois même déjà "assistés" dans leur quotidien.

:plus:bien sur , c'est vrai tout ça :hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 28 291 messages
Forumeur alchimiste‚ 87ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, PINOCCHIO a dit :

:plus:bien sur , c'est vrai tout ça :hehe:

:p C'est du vécu, mon p'tit gars ! ;)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 3 240 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Petit pois a dit :

Touchant, sûrement mais je dirais surtout rare, très rare : " Que représentent ces deux doubles suicides au sein des 3 000 cas recensés chaque année de personnes de 65 ans et plus passant à l’acte de l’autodisparition ? Une poussière sans doute sur le plan statistique. Beaucoup, en revanche, sur le plan symbolique."  https://www.letemps.ch/culture/2013/11/28/couples-ages-ont-choisi-quitter-vie-ensemble

Mais ces très rares cas sont tellement médiatisés que cela montre bien  la symbolique, l'idéalisation que l'on en fait. L'idéalisation d'un couple dont aucun des deux ne veut survivre à l'autre. Un fantasme romantique. Sauf, que bien souvent dans cas rares, c'est juste qu'il n'y a plus personne d'autre que l'autre de par les faits :amis morts, enfants éloignés, indépendants, peu aimants, ou pas d'enfant par exemple.

 

Par contre ce qui est moins rare c'est qu'après le décès de l'un des deux l'autre suive "naturellement", sans suicide. J'en ai souvent été le témoin.

:pap: En effet c' est très courant . Rien que ces trois dernières années , j' ai vu trois vieux couples partir l' un après l' autre moins d' un an après que le premier soit décédé . 

Cette fidélité jusque dans la mort après des décennies de vie commune je trouve ça magnifique . Ça change de cette génération ou les couples ne se supportent plus dés la première difficulté .  

Quand à choisir le moment ou l' on veut partir , c' est bien , voila de très nombreuses années que je pense que ça sera mon choix .

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Indy Membre+ 10 468 messages
Forumeur "Fucking" Moyen‚ 151ans
Posté(e)

Il y a quelques années, alors qu'une partie de ma famille traversait un période difficile et que je venais les aider régulièrement pour les soulager un peu, ma génitrice m'avait balancé ça à la gueule parce qu'avec son mari leur entreprise était entrain péricliter ainsi que la santé de son mari, depuis, ils ont mit la clef sous la porte, la santé de son mari s'est à peu près rétablie, elle, elle a touché un héritage de son père et elle m'a banni de sa vie sur simple sms sans aucune autre forme de procès, à l'époque j'avais trouvé ça d'un égoïsme indécent, tu veux te suicider, ok, ça te regarde, mais ne mêles pas tes gosses à ce genre de délires, avec le temps j'ai appris que les liens du sang ne valaient rien et que ce genre de réactions sont juste pathétiques, mais bon on est déjà beaucoup sur cette foutue planète alors quelques connards en moins ça ne manquera à personne... 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 3 623 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Maurice Clampin a dit :

:pap: En effet c' est très courant . Rien que ces trois dernières années , j' ai vu trois vieux couples partir l' un après l' autre moins d' un an après que le premier soit décédé . 

Cette fidélité jusque dans la mort après des décennies de vie commune je trouve ça magnifique . Ça change de cette génération ou les couples ne se supportent plus dés la première difficulté .  

Quand à choisir le moment ou l' on veut partir , c' est bien , voila de très nombreuses années que je pense que ça sera mon choix .

 

C'est peut être pas de la "fidélité" parce que ça arrive aussi très souvent chez les carriéristes qui vivent pour leur travail, lorsqu'ils partent à la retraite et ne trouvent pas de dérivatif, ils en meurent rapidement. 

C'est donc plus "une raison de vivre" que l'amour. Désolée de briser le romantisme mais c'est plus un sentiment égoïste de peur de se retrouver face à un vide plutôt qu'une preuve d'amour.

La différence entre avant et maintenant, c'est que maintenant on apprend plus facilement à vivre de façon autonome. Autrefois les jeunes sortaient de chez leurs parents pour se mettre en couple et n'ont donc jamais appris à vivre de façon autonome, pas étonnant dans ce cas que ce soit une catastrophe lorsque l'autre disparaît. 

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 8 285 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

C'est "utile". J'ai vu des hommes mourir très peu de temps après leurs épouses parce qu'ils ne supportaient pas la séparation. Le problème, c'est que les doubles suicidés laissent des enfants derrière eux; bien souvent ! Et là, c'est le traumatisme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 6 442 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 54ans
Posté(e)

Certes, participerons-nous romantiquement à notre annihilation en compagnie de sa tendre moitié, transportés par les élans du souffle puissant d' une harmonie commune, reflet de l' inaliénabilité du sentiment amoureux... À la nuance et sagesse près de, s' être bien assuré pour tout préalable des précautions élémentaires concourant à sa miraculeuse rémission d' une destinée funestement promise et, ainsi continuer par procuration à perpétuer le souvenir d' un noble amour, en se réconfortant dans les bras d' autres bienveillantes et consolatrices créatures...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 2 523 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)

Triste et désolant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 19 537 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Historiquement parlant cela me fait penser au drame de Mayerling où le prince Rodolphe (fils de Sissi) , contrarié par les intérêts dynastiques des Habsbourg s'est vu refuse le droit de convoler avec celle qu'i aimait, Marie Vetsera. Ils se sont suicidés ensemble, tout jeunes.

Cela me fait aussi penser à la mère Goebbels qui a empoisonné ses enfants au cyanure avant de se donner la mort quand les allemands savaient en 45 qu'ils avaient définitivement perdu la guerre et que les armées de libération arrivaient .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 28 291 messages
Forumeur alchimiste‚ 87ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, eclipsepartielle a dit :

C'est peut être pas de la "fidélité" parce que ça arrive aussi très souvent chez les carriéristes qui vivent pour leur travail, lorsqu'ils partent à la retraite et ne trouvent pas de dérivatif, ils en meurent rapidement. 

C'est donc plus "une raison de vivre" que l'amour. Désolée de briser le romantisme mais c'est plus un sentiment égoïste de peur de se retrouver face à un vide plutôt qu'une preuve d'amour.

La différence entre avant et maintenant, c'est que maintenant on apprend plus facilement à vivre de façon autonome. Autrefois les jeunes sortaient de chez leurs parents pour se mettre en couple et n'ont donc jamais appris à vivre de façon autonome, pas étonnant dans ce cas que ce soit une catastrophe lorsque l'autre disparaît. 

 

Je crois que c'est plus et surtout autre chose que ça, que "le manque d'autonomie", sans être forcément de l'amour fou...c'est ne plus savoir comment vivre sans l'autre tout simplement, par habitude peut-être, aussi parce que sans ce quotidien partagé (et parfois avec juste une profonde tendresse, voire un agacement), on ne sait plus quoi faire et l'âge aidant toute "reconversion "est illusoire, un peu comme l’exemple de ton carriériste. Leur carrière à eux, c'est leur vie ensemble.

Mais des situations de "jamais sans toi", à ces âges là existent aussi. Quel qu’en soient les motivations.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 3 240 messages
Forumeur alchimiste‚ 72ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, eclipsepartielle a dit :

C'est peut être pas de la "fidélité" parce que ça arrive aussi très souvent chez les carriéristes qui vivent pour leur travail, lorsqu'ils partent à la retraite et ne trouvent pas de dérivatif, ils en meurent rapidement. 

C'est donc plus "une raison de vivre" que l'amour. Désolée de briser le romantisme mais c'est plus un sentiment égoïste de peur de se retrouver face à un vide plutôt qu'une preuve d'amour.

La différence entre avant et maintenant, c'est que maintenant on apprend plus facilement à vivre de façon autonome. Autrefois les jeunes sortaient de chez leurs parents pour se mettre en couple et n'ont donc jamais appris à vivre de façon autonome, pas étonnant dans ce cas que ce soit une catastrophe lorsque l'autre disparaît. 

 

:pap:         Ce n' est pas du tout ce que j' ai pu observer tout au long de ma vie .... La comparaison avec celui qui ne supporte pas d' abandonner sa carrière n' a rien à voir ...

Tiens , je te raconte un autre cas que j' ai bien connu ... C' était un couple qui n' était pas du tout fidèle l' un comme l' autre (je chassais avec lui) Il se sont séparés et sont restés séparés 17 ans mais ils s' aimaient toujours et au bout de 17 ans ils sont revenus ensemble. Au bout de quelques années lui est "devenu" Alzheimer ... Elle c' est occupée de lui comme d' un bébé , et il est mort .... et bien elle l' a suivi moins de 6 mois après .   

J' ai même connu des couples qui ont été marié par les familles (pour des raisons de rassemblement de terres ou de fortunes ) qui avec le temps étaient devenus incroyablement fusionnels comme je ne l' ai jamais observé chez des couples d' aujourd'hui . 

il y a 28 minutes, pila a dit :

C'est "utile". J'ai vu des hommes mourir très peu de temps après leurs épouses parce qu'ils ne supportaient pas la séparation. Le problème, c'est que les doubles suicidés laissent des enfants derrière eux; bien souvent ! Et là, c'est le traumatisme !

:pap:  Les enfants d'un couple suicidé qui a 75/80 ans et plus sont en âge de subvenir à leurs besoins et de surmonter l' épreuve sans trop de dommage (:D Surtout si il y a un bel héritage derrière) ...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hanss Membre 8 522 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

J'ai voté stupide.

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 21 947 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, BadKarma a dit :

Certes, participerons-nous romantiquement à notre annihilation en compagnie de sa tendre moitié, transportés par les élans du souffle puissant d' une harmonie commune, reflet de l' inaliénabilité du sentiment amoureux... À la nuance et sagesse près de, s' être bien assuré pour tout préalable des précautions élémentaires concourant à sa miraculeuse rémission d' une destinée funestement promise et, ainsi continuer par procuration à perpétuer le souvenir d' un noble amour, en se réconfortant dans les bras d' autres bienveillantes et consolatrices créatures...

Quand on se décide à mourir, qu'on le fait par choix, on peut, justement et contrairement à toutes les autres façon de mourir, décider de quand, de quoi, préparer les papiers, être en règle, organiser une belle soirée, passer des bons moments et les partager, puis s'en aller...

L'exemple que j'avais en tête, c'est quand l'un des deux est très malade, que l'autre le ou la regarde s'affaiblir, s'enlaidir, au point que celui qui est malade, ne veut plus que l'autre le/la voit...

C'est atroce de vivre comme-ça et aimer est parfois plus fort que la peur de mourir, donc plutôt que de se séparer dans la douleur, on peut choisir de mourir dans la douceur.

J'ai rencontré il y a presque 20ans, une vieille dame qui est restée fidèle à son mari mort bien avant elle, et elle d'avoir le visage fatigué, à dormir très peu et d'attendre péniblement que la mort l'emporte.

Mais ce sujet m'a permis, s'il me fallait encore une preuve, constater à quel point les gens ne savent pas ce qu'est l'amour et encore moins ses limites.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eclipsepartielle Membre 3 623 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)
il y a 18 minutes, pep-psy a dit :

Quand on se décide à mourir, qu'on le fait par choix, on peut, justement et contrairement à toutes les autres façon de mourir, décider de quand, de quoi, préparer les papiers, être en règle, organiser une belle soirée, passer des bons moments et les partager, puis s'en aller...

L'exemple que j'avais en tête, c'est quand l'un des deux est très malade, que l'autre le ou la regarde s'affaiblir, s'enlaidir, au point que celui qui est malade, ne veut plus que l'autre le/la voit...

C'est atroce de vivre comme-ça et aimer est parfois plus fort que la peur de mourir, donc plutôt que de se séparer dans la douleur, on peut choisir de mourir dans la douceur.

J'ai rencontré il y a presque 20ans, une vieille dame qui est restée fidèle à son mari mort bien avant elle, et elle d'avoir le visage fatigué, à dormir très peu et d'attendre péniblement que la mort l'emporte.

Mais ce sujet m'a permis, s'il me fallait encore une preuve, constater à quel point les gens ne savent pas ce qu'est l'amour et encore moins ses limites.

 

Pourquoi ce sujet de l'amour te préoccupe t'il autant alors que toi tu es heureux en amour ?

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cheragaz Membre 346 messages
Forumeur survitaminé‚ 102ans
Posté(e)

J'avoue que je me pose aussi la question .....?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×