Aller au contenu

Imposer le chiffre d'affaire

Messages recommandés

Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Pré-scriptum

Ceci n'est pas une mesure politique. Elle n'est présenté par aucun partit en lice. Il s'agit seulement d'une réflexion politique.
( Placée dans "économie", pour ne pas confondre avec la politique politicienne actuelle justement. )

Au tours d'une discussion sur les cotisations salariales, on est tombé sur l'idée d'un impôt sur le chiffre d'affaire.

L'idée parait absurde aux capitalistes, mais j'adore inspecter à fond les idées qui ont l'air absurde au premier abords. Surtout quand ça semble absurde aux capitalistes. ^^
Déjà, il me semble important de considérer que la TVA sur les particulier est déjà un impôt sur le chiffre d'affaire, et que ça ne "coule" pas les particuliers.

 

Mais quel serait les conséquences d'un impôt sur le chiffre d'affaire, et pas seulement sur les bénéfices ?

Un chiffre d'affaire est une donnée qui a un sens économique. Il s'agit du total des ventes d'une entreprise.

Pour ne pas fermer la réflexion, il y a différente façon d'imposer un indicateur. On peut imposer proportionnellement ou non à la valeur.
Mais on peut aussi imposer sur la variation de cette valeur. Or si un chiffre d'affaire à un sens, la variation d'un chiffre d'affaire signifie autre chose.

 

Imposition sur la valeur.

Sur l'économie réelle :

Elle aurait une première conséquences, c'est de défavoriser toutes les entreprises qui n'apportent pas une grande valeur ajoutée entre ce qu'elle achète et ce qu'elles vendent.
Une telle mesure favoriserai les entreprises qui effectuent de grosses transformation entre les matières première et le produit vendu. Et défavoriserai ceux qui se contentent d'ajouter un emballage pour le revendre plus cher.

Imposer le chiffre d'affaire supprimerai les intermédiaires qui ne font qu'acheter un gros truc pour le revendre, et se payer une marge proportionnelle au prix de la chose (ce que je trouve par ailleurs assez injuste, car leur travail n'a pas forcément de rapport avec la somme mise en jeu).
On assisterai donc à une disparition des intermédiaires, qui se transformeraient en entreprise de mise en relation entre le vendeur initial et l'acheteur final. La propriété ne passerai pas par l'intermédiaire, pour éviter d'ajouter à ce chiffre d'affaire.

Les transferts de propriétés seraient beaucoup plus clair. Et le prix du service fourni par l'intermédiaire serait décorelé. Sois c'est le cédant qui se payera le services d'un vendeur, soit c'est l'acquéreur qui se payera le service d'un acheteur. Et ils les payerons le prix de leur travail… et non une proportion du bien échangé (ou ils feront comme ils veulent… mais ça sera beaucoup plus difficile à justifier )

 

D'une façon générale, ce genre d'impôts défavorise donc considérablement le commerce, et favorise considérablement la production, ou les entreprises de services.
Le commerce augmentant les prix, mais ne produisant aucune valeur, ça me semble une bonne chose que de défavoriser ce genre d'entreprise.
 

Sur l'économie virtuelle :

Une telle mesure toucherai en particulier la spéculation. Forçant une entreprise qui achètent seulement pour revendre à dégager un gros pourcentage de plus value avant que cette revente ne soit profitable.
ça coulerai immédiatement toute entreprise spécialisée dans les achats / reventes rapides : aucune valeur ajouté, et des chiffre d'affaires considérables… pour une utilité sociale nulle, voir très négative. Puisqu'il s'agit seulement de parasites qui pompent de l'argent sans fournir le moindre service, en faisant artificiellement monter les prix entre un vendeur initial et un acheteur final.
Acheter quelque chose n'aurait de sens que si on espère le revendre au moins au dessus du prix de cet impôt. ça obligerai les spéculateurs à conserver plus longtemps leur biens, et à n'acheter que les choses qui auraient de véritable perspectives d'amélioration.

En bref, ça calmerai le jeu immédiatement. En laissant la spéculation à de vrais spéculateurs sur du long terme, et avec une vraie vision sur les progressions à venir possibles.

Ce qui ne me semble pas une mauvaise idée. ^^

 

Imposition sur la variation du chiffre d'affaire.

Là ça me semble très intéressant comme impôt sur le développement d'une entreprise.

Augmenter son chiffre d'affaire n'aurai aucun impact pour une entreprise qui effectue les mêmes marges. Une entreprise qui fabriquerai une deuxième usine, et vendrait au même prix les productions supplémentaire ne serait pas impactée.

En fait, j'ai un peu de mal à voir quels entreprises seraient défavorisées.

Je pense que ça favoriserai les entreprises qui réduisent leur chiffre d'affaire en augmentant leur valeur ajoutée. Et défavoriserai les entreprises qui augmentent leur chiffre d'affaire en diminuant leur valeur ajoutée. Donc ça défavoriserai les entreprises qui s'orientent vers une massification-merdification de leur production.

 

 

En tout cas, l'idée me semble intéressante.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Foraveur Membre 6 377 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

Ok imposer le CA...bien et si toutes les factures émises ont pas été encore réglées ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 12 155 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

Ca a fini par donner 1789. Vous connaissez ? C'est l'une des images essentielles que l'on apprend à l'école.

200px-Privil%C3%A8ges.jpg

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 3 641 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 23 heures, Titsta a dit :

En tout cas, l'idée me semble intéressante.

Désolé, mais vos tentatives de justification en présentant divers profils d'entreprises, ne me convainquent absolument pas.

Comment peut'on imaginer qu' une taxe supplémentaire appliquée aux entreprises pourrait ètre bénéfique à l'économie, la croissance et l'emploi ?

Une entreprise au bilan déficitaire pourrait se voir taxer sur son CA ??

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Qui a parlé d'augmenter les impôts ? Je ne parles pas d'augmentation d'impôt, mais de réflexion autours d'un type d'impôt particulier.

Ses avantages et inconvénients.

Si on supprime les 30% d'impôts sur les bénéfices et qu'on les remplaces par 1% d'impôts sur le CA, ça serait une réduction drastiques des impôts.

C'est pas non plus ce dont je parle, je ne parle que de ce que serait ce genre d'impôt.

Puisqu'il a l'air si absurde que ça, quel serait les inconvénients d'un impôt de ce genre ?

 

Une entreprise au bilan déficitaire pourrait se voir taxer sur son CA ??

Bonne remarque, du coup, oui.

Et ?

Les particuliers qui perdent de l'argent continuent bien de payer des impôts sur les revenus, ou la TVA. D'ailleurs, les entreprises déficitaires continuent de payer la TVA… Pourtant, c'est un impôt valorisé par la droite.

 

 

 

 

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 15 175 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)

 ça ne peut pas marcher, certaines entreprises ont des chiffres d'affaire mirobolant avec une marge bénéficiaire très faible ,d'autres auront un profit qui sera proche du chiffre d'affaire ....

il faudrait à ce moment là prévoir pour chaque entreprise un barème particulier ,ce qui mènerait forcément à un fonctionnement proche de celui d'une  usine à gaz ...

la santé d'une entreprise se mesure à la valeur ajoutée ...ce n'est pas pour rien que l'administration fiscale s'y intéresse autant ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 546 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
Le 15/04/2017 à 15:55, stvi a dit :

 ça ne peut pas marcher, certaines entreprises ont des chiffres d'affaire mirobolant avec une marge bénéficiaire très faible ,d'autres auront un profit qui sera proche du chiffre d'affaire ....

il faudrait à ce moment là prévoir pour chaque entreprise un barème particulier ,ce qui mènerait forcément à un fonctionnement proche de celui d'une  usine à gaz ...

la santé d'une entreprise se mesure à la valeur ajoutée ...ce n'est pas pour rien que l'administration fiscale s'y intéresse autant ....

@Titsta c'est ce que je t'ai déjà répondu , donc je n'insiste pas . Machine à délocaliser toute l'industrie lourde et à faible marge . J'attends donc ton retour sur l'objection . Des boîtes à très fort CA sont même parfois déficitaires plusieurs années consécutives, je te laisse conclure .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

En fait, je ne pensais pas à une adaptation de l'impôt en fonction des secteurs.

Je pensais plus aux conséquences sur le devenir de l'architecture entreprenariale de ces secteurs, avec un tel impôt.

Est-ce qu'une entreprise qui achète un énorme truc, passe un coup de peinture dessus et le revend est vraiment légitime ? Est-ce qu'il ne vaudrait mieux pas qu'une telle entreprise se ré-oriente vers une entreprise de service de peinture. Voir de peinture-vente, et propose ses services à son fournisseur comme sous-traitant.

Ou de peinture-achat et propose ses services comme acheteur, à des entreprises ou des particuliers ?

C'est évident que ça changerai énormément les structures économiques, mais je pense que ces nouvelles structures représenteraient beaucoup plus la réalité, justement, et tromperaient moins sur la marchandise et le service réellement fourni.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

@DroitDeRéponse

Plutôt que penser délocalisation tout de suite, ça pourrait être des transformations de structures.

J'aurai besoin de comprendre pourquoi elle font un si gros CA, avec de petites marges. Tu as des exemples ?

L'industrie lourde n'apporte pas de valeur ajoutée conséquente à ce qu'elle produit ?

 

Et pour ce qui est d'un impôt sur la variation du CA, tu en penses quoi ?

 

 

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 546 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, Titsta a dit :

@DroitDeRéponse

Plutôt que penser délocalisation tout de suite, ça pourrait être des transformations de structures.

J'aurai besoin de comprendre pourquoi elle font un si gros CA, avec de petites marges. Tu as des exemples ?

L'industrie lourde n'apporte pas de valeur ajoutée conséquente à ce qu'elle produit ?

 

Et pour ce qui est d'un impôt sur la variation du CA, tu en penses quoi ?

 

 

La délocalisation est pourtant la conséquence inéluctable dès lors que la marge est inexistante .

https://www.lesechos.fr/01/10/2015/LesEchos/22035-078-ECH_le-secteur-du-btp-compte-15---d-entreprises-deficitaires.htm

Le secteur du BTPcompte 15 % d' entreprises déficitaires
 
Bon donc tu les achèves .
 
 
Areva a signé en 2016 un sixième exercice consécutif dans le rouge, mais le groupe nucléaire français a divisé sa perte nette par trois, le lancement d'une vaste restructuration lui ayant permis de partiellement contrebalancer un marché défavorable.
 
 
Fret SNCF continue d'être déficitaire et devrait encore supprimer 500 postescette année
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/12/09/2016/lesechos.fr/0211279582235_le-sauvetage-de-l-usine-alstom-de-belfort-met-la-pression-sur-la-sncf.htm#WgoeWWGRRomZPwdb.99

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/15/2087692-telecoms-accord-pour-le-rachat-d-alcatel-lucent-par-nokia.html

 

Alcatel est déficitaire depuis un bail

 

Les chantiers de saint nazaire ont souvent été déficitaires , la liste est vraiment longue .

Alstom il y a 10 ans était très déficitaire .

Côté automobile on a des CA à 60 milliards et des marges parfois de -550ME .

 

Bref ça tient pas la route

 

la variation ne change rien aux chiffres ci dessus .

Au final je sais que c'est dur à admettre mais pour prélever du cash , il

faut que du cash soit produit . Truisme 

Modifié par DroitDeRéponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)

Alors je vais te donner un exemple simple :

Un couple d'amis tient un garage dans un village près de chez moi. Ils ont une partie réparation/entretien. Ce n'est pas cette activité qui produit le plus gros CA, mais c'est là que la marge est la plus importante. Par ailleurs ils ont une partie vente de vehicules d'occasion : gros CA (en relatif) mais faible marge.

Si la partie vente de véhicules d'occasion représente 70% du CA, ils seront drôlement pénalisé par cette méthode d'imposition.

Je pense qu'il faut sortir des schémas qu'il n'y a que des grosses industries ou boites du tertiaire. Le commerce et l'artisanat existent aussi. ..

 

il y a 36 minutes, Titsta a dit :

Est-ce qu'une entreprise qui achète un énorme truc, passe un coup de peinture dessus et le revend est vraiment légitime

Un exemple concret? car là, ça sent le jugement de valeur à plein nez....

Modifié par Marpletree

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, DroitDeRéponse a dit :

La délocalisation est pourtant la conséquence inéluctable dès lors que la marge est inexistante .

Arrête avec ton idéologie. On n'est pas dans un débat idéologique et c'est ridicule comme position.

Les entreprises peuvent aussi se ré-organiser pour faire de l'optimisation fiscale. D'ailleurs on pourrait même dire que la délocalisation est presque une forme d'optimisation fiscale.

Ensuite, je réfléchis aux conséquences que ça aurait sur le tissus économique d'un état. On s'en fout si ça délocalise, c'est pas la question. Je ne suis pas entrain de débattre sur la relance économique. La question, c'est quel conséquences ce genre d'impôt aurai sur le tissu économique d'un pays.

Si tu imposes les industries lourdes, évidement qu'elles vont dégager et tu va te retrouver avec des industries de consommation dans le pays. Voilà, ça c'est une réflexion sur les conséquences économique d'une imposition. 

Je ne suis pas entrain de militer pour l'instauration d'un tel impôt, mais de réfléchir à quels conséquences ça aurait.

 

De base, c'est pas forcément un problème qu'une entreprise ferme. La fermeture d'une entreprise, ça n'a jamais créé de chômage, sauf pour les imbéciles de gauches qui s'imaginent que c'est les entreprises qui créent de l'emploi. Fait attention, quand on commence à croire en sa propre propagande, c'est le début de la décadence. Je ne ferai pas l'insulte à un libéral de lui faire croire que la "mort" des entreprises qui font des déficits, c'est un quelconque problème sur le plan économique. C'est même plutôt une bonne chose économiquement d'éliminer les entreprises faibles, et de ne conserver que les entreprises fortes. Non ?

 

Ensuite, arrête de faire l'assimilation déficitaire = ruine. Des entreprises peuvent être déficitaire pendant longtemps, ça ne veux pas dire qu'elles sont fermée dès qu'elles se mettent à faire des déficits, ni qu'elles n'arrivent plus à payer leur employés ou leur matières premières. 

Le déficit, c'est même une bonne technique de fuite fiscale, pour éviter de payer des impôts, justement… Tiens, ça me souligne à un autre gros avantage de cet impôt d'ailleurs : il n'est pas affecté par les mises en faillites artificielles.

Et arrête d'essayer de faire passer la destruction programmée des anciens monopoles Français pour des déficits réels. Il n'y a que les gens de gauches que ça illusionne ton baratin. Nous on sait très bien que c'est une destruction organisée par les grands organismes de planifications économique communiste que sont les fonds d'investissements, et le système bancaire, afin de pouvoir justifier des licenciements massif, de pouvoir désosser et récupérer tout ce qu'il y a de précieux à récupérer. Le "déficit d'un ancien monopole d'état", c'est presque un business model d'école tellement c'est classique.

Arrête de me prendre pour une bille. Je connais assez le fonctionnement économique pour ne pas être illusionné par les instrumentation politiques de bas étage.

 

 

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 50 546 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Titsta a dit :

Arrête avec ton idéologie. On n'est pas dans un débat idéologique et c'est ridicule comme position.

Les entreprises peuvent aussi se ré-organiser pour faire de l'optimisation fiscale. D'ailleurs on pourrait même dire que la délocalisation est presque une forme d'optimisation fiscale.

Ensuite, je réfléchis aux conséquences que ça aurait sur le tissus économique d'un état. On s'en fout si ça délocalise, c'est pas la question. Je ne suis pas entrain de débattre sur la relance économique. La question, c'est quel conséquences ce genre d'impôt aurai sur le tissu économique d'un pays.

Si tu imposes les industries lourdes, évidement qu'elles vont dégager et tu va te retrouver avec des industries de consommation dans le pays. Voilà, ça c'est une réflexion sur les conséquences économique d'une imposition. 

Je ne suis pas entrain de militer pour l'instauration d'un tel impôt, mais de réfléchir à quels conséquences ça aurait.

 

De base, c'est pas forcément un problème qu'une entreprise ferme. La fermeture d'une entreprise, ça n'a jamais créé de chômage, sauf pour les imbéciles de gauches qui s'imaginent que c'est les entreprises qui créent de l'emploi. Mais je ne ferai pas l'insulte à un libéral de lui faire croire que la "mort" des entreprises qui font des déficits, c'est un quelconque problème sur le plan économique. C'est même plutôt une bonne chose économiquement d'éliminer les entreprises faibles, et de ne conserver que les entreprises fortes. Non ?

 

Ensuite, arrête de faire l'assimilation déficitaire = ruine. Des entreprises peuvent être déficitaire pendant longtemps, ça ne veux pas dire qu'elles sont fermée dès qu'elles se mettent à faire des déficits, ni qu'elles n'arrivent plus à payer leur employés ou leur matières premières. 

Le déficit, c'est même une bonne technique de fuite fiscale, pour éviter de payer des impôts, justement… Tiens, ça me souligne à un autre gros avantage de cet impôt d'ailleurs : il n'est pas affecté par les mises en faillites artificielles.

Et arrête d'essayer de faire passer la destruction programmée des anciens monopoles Français pour des déficits réels. Il n'y a que les gens de gauches que ça illusionne ton baratin. Nous on sait très bien que c'est une destruction organisée par les grands organismes de planifications économique communiste que sont les fonds d'investissements, et le système bancaire, afin de pouvoir justifier des licenciements massif, de pouvoir désosser et récupérer tout ce qu'il y a de précieux à récupérer. Le "déficit d'un ancien monopole d'état", c'est presque un business model d'école tellement c'est classique.

Arrête de me prendre pour une bille. Je connais assez le fonctionnement économique pour ne pas être illusionné par les instrumentation politiques de bas étage.

 

 

Il n'y a rien d'idéologique , une entreprise privée déficitaire n'a pas d'autre option que de baisser ses coûts de production . Si en plus tu l'imposes sur son CA alors qu'elle est déficitaire , elle doit se barrer pour ne pas mourir où est l'idéologie ????

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Donc une telle mesure fait disparaître les entreprises déficitaire plus vite. Ok. Je note la remarque.

On se retrouverai donc avec un tissu d'entreprises forcé d'être bénéficiaires. Perso, je ne pense pas que ça soit forcément une mauvaise idée.

Dans un cheptel, abattre les faibles qui ne produisent plus rien de bon, ça ne m'a jamais semblé être un problème.

Les entreprises ne sont pas des êtres vivants sensibles. Leur "vie" n'a rien de précieuse, et leur "mort" n'a rien de dramatique. Ce ne sont que des bout de papier.

Mais effectivement, on parle alors d'une société qui ponctionne régulièrement les entreprises. ça serait donc un bouleversement important du tissus économique d'une nation. Après, reste à voir le niveau de ponction aussi. Je ne pense pas qu'imposer 1% du CA par exemple, ça soit un truc qui détruira de suite l'ensemble des entreprises d'un pays.

Surtout s'il s'agit de réduire les cotisations patronale dans le même temps… puisque je te rappel que c'était l'origine de l'idée.

Encore une fois, on n'est pas entrain de parler des conséquences d'une augmentation des impôts, donc réfléchis à imposition constante, quel serait l'impact.

Mais je suis d'accord, c'est un changement de logique, vis à vis d'une imposition sur les bénéfices. Vu qu'il s'agit d'un impôt plus régulier.

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 703 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

bien sur , chaque idée peut apporter quelque choses de nouveau et d'intéressant mais nous revenons toujours au point de départ .

pour faire avancer l'âne , il faut une carotte agitée devant son nez ! si les ambitieux sont contraints et muselés , ils ne tenteront plus grand chose ou , en contre partie , ils chercheront à contourner le problème pour ne pas payer .

voyez pour les împots , les paradis fiscauxî et autres combines fleurirons en toutes saisons .

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, Marpletree a dit :

Alors je vais te donner un exemple simple :

Un couple d'amis tient un garage dans un village près de chez moi. Ils ont une partie réparation/entretien. Ce n'est pas cette activité qui produit le plus gros CA, mais c'est là que la marge est la plus importante. Par ailleurs ils ont une partie vente de vehicules d'occasion : gros CA (en relatif) mais faible marge.

Si la partie vente de véhicules d'occasion représente 70% du CA, ils seront drôlement pénalisé par cette méthode d'imposition.

Je pense qu'il faut sortir des schémas qu'il n'y a que des grosses industries ou boites du tertiaire. Le commerce et l'artisanat existent aussi. ..

Merci pour l'exemple concret. :)

Donc l'impact d'un impôt sur le CA fera que cette entreprises se concentrera sur la partie réparation/entretiens, et la partie vente de véhicule d'occasion se réorganisera plutôt en entreprise d'achat et réparation pour particulier. Avec une "commission" pour payer le service. La voiture d'occasion passant de l'ancien propriétaire au nouveau directement. Sans passer par la propriété de l'entreprise. Cette dernière ne faisant que les réparations, les tests, la remise en état au passage.

Comme je le disais, c'est un impôt qui transformera les entreprises classique en entreprises de services. La réparation/entretiens, c'est du service. Alors que l'achat - revente, c'est des successions d'investissement-revente.

Sur les reventes rapides, ça ne changerai rien. Que des transformations "papier".

Mais qui ont le mérite de simplifier les rôles et de rendre plus visible le changement de propriété réel effectué.

 

Là où je vois un changement important par contre, c'est sur le stockage sur le plus long terme. Une voiture acheté à un moment puis mise de côté… et revendue longtemps après.

Effectivement, sur cette partie spécifique, qui représente l'essence même de l'investissement utile physique. (on fait des stocks pour revendre plus tard. Pas des achats d'action, on est dans l'économie réelle), là ça posera problème. Enfin, seulement au moment de la revente qui devra se faire au moins une marge au dessus du taux avant d'être rentable (parce que le CA, c'est à la vente)

Cet impôt pose donc problème sur la spéculation physique utile je dirais. (parce que sur la spéculation de l'économie virtuelle, ça n'a rien d'un problème)

 

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6 662 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Pour le cas concret du garage.

J'ajouterai que les achats de voiture pour en faire des mines de pièces détachées n'impactent pas le CA. J'imagine que l'achat/revente d'occasion est surtout une façon d'obtenir des pièces de rechanges pour leur activité centrale de réparation.

ça impacterai donc un peu leur stratégie d'acquisition. Ils devraient savoir dès le départ si une voiture servira pour les pièces détachées, ou pour la revente. C'est pas négligeable.

Ils n'auraient plus à mettre les sous pour acheter la voiture, mais une fois entreposée, ils ne pourraient plus la "désosser" à loisir, sans avoir à se poser de question.

Ceci dis, ils peuvent toujours, eux, la racheter à ce moment là, avant de s'en servir comme mine de pièces détachées…

Donc techniquement, je pense que ça ne changerai finalement pas grand chose, si ce n'est que ça réduirait leur risque de perte pour non-revente. Tant qu'ils pensent la revendre, elle reste… S'ils ont besoin d'une petite pièce, remplaçable, ils peuvent la prendre et la remplacer plus tard. Dès qu'ils ont besoin de vraiment la désosser, ils la rachètent (mais seulement à ce moment là).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, Titsta a dit :

Pour le cas concret du garage.

J'ajouterai que les achats de voiture pour en faire des mines de pièces détachées n'impactent pas le CA. J'imagine que l'achat/revente d'occasion est surtout une façon d'obtenir des pièces de rechanges pour leur activité centrale de réparation.

ça impacterai donc un peu leur stratégie d'acquisition. Ils devraient savoir dès le départ si une voiture servira pour les pièces détachées, ou pour la revente. C'est pas négligeable.

Ils n'auraient plus à mettre les sous pour acheter la voiture, mais une fois entreposée, ils ne pourraient plus la "désosser" à loisir, sans avoir à se poser de question.

Ceci dis, ils peuvent toujours, eux, la racheter à ce moment là, avant de s'en servir comme mine de pièces détachées…

Donc techniquement, je pense que ça ne changerai finalement pas grand chose, si ce n'est que ça réduirait leur risque de perte pour non-revente. Tant qu'ils pensent la revendre, elle reste… S'ils ont besoin d'une petite pièce, remplaçable, ils peuvent la prendre et la remplacer plus tard. Dès qu'ils ont besoin de vraiment la désosser, ils la rachètent (mais seulement à ce moment là).

 

 

Je reprend mon exemple.

Ce garage propose donc des véhicules d'occasion à la vente (pour des particuliers). Ils les rachètent à des particuliers ou à d'autres garages. Au départ, ils ont financé un stock de vehicules via des apports personnel ou un prêt bancaire. Ce stock immobilisé est quand même un contrainte financière pour l'entreprise mais nenécessaire afin de proposer un choix aux clients.

Par ailleurs, ils arrivent souvent qu'un client demande la reprise de son ancien véhicule pour le rachat de la voiture. D'où re-stock. Il faut compter la remise en état de ce véhicule, lui apporter une garantie  (genre 3 ou 6 mois) etc... D'où une marge faible.

Or ce service de vente de véhicules d'occasion est nécessaire : il s'agit d'un commerce local, bon nombre des clients sont du coin. Une partie de ces acheteurs viendront faire entretenir leur véhicules dans ce garage. (Sinon se sera dans des grandes chaînes bien connu).

Pour résumé : la vente de véhicules d'occasion, marges faibles - fort ÇA, assure en partie l'activité entretien/réparation - marges plus fortes - CA plus faible.

Voilà un exemple bien concret....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petitpepin Membre 783 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Hello

Imposer le chiffre d'affaire me semble absurde, de manière générale. 

Exemple simple et commun : quand on crée une entreprise on a besoin de faire moins de marge que les concurrents déjà installés, le temps de s'implanter, y compris dans des secteurs dynamiques et où une demande existe (je pense ici aux services). Que se passe-t-il si le CA est imposé ?... Il va falloir regarder la situation de l'entreprise, si on ne veut pas obstruer toute création. Mais quel en sera l'indicateur ? On va regarder les bénéfices dégagés. On obtiendra donc une imposition sur le CA calculée en fonction des bénéfices...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moissan Membre 80 messages
Forumeur en herbe‚ 59ans
Posté(e)

la taxation sur le chiffre d'affaire existe deja pour les auto entrepreneur : ce systeme est catastrophique ! il dissuade d'investir : un auto entrepreneur qui utilise une partie de son chiffre d'affaire pour acheter du materiel est taxé comme si il l'avait utilisé comme benefice

la taxation sur le benefice est beaucoup plus logique : si une entreprise fait un faible benefice parce qu'elle vend a un prix trop bas , ça augmente le benefice de l'entreprise qui achete , et pour l'etat le resultat est le même tant que ça se passe entres entreprise francaise

le probleme de l'impot sur le benefice , c'est les multinationale qui font des prix de vente farfelu entre les filiale , pour déplacer les bénéfices dans les pays ou l'impôt est le plus faible ... il faut que l'etat travaille un peu plus pour chercher les fraudes ou elle sont !

 

une taxation sur le chiffre d'affaire ne peut pas etre a taux fixe pour tout le monde : elle doit forcement avoir un taux definit a la tête du client en fonction des activité : c'est ce qui se passe avec les auto entrepreneur : taux complètement diffèrent pour les activité de service  et les activité de vente ... ce qui provoque un autre type de fraude : declarer une activité de vente pour faire du service ... et provoque un handicap : interdire a celui qui fait du service de faire aussi de la vente quand un client en a besoin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité