Aller au contenu

Qu'est-ce qu'un civil peut faire ?


Morgan LeFlay

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
Morgan LeFlay Membre 52 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour, suite aux attentats de Nice je me dit de plus en plus que je ne peut pas ne rien faire.

Mais je ne suis pas assez sportive pour m'engager dans l'armée, et je dois continuer mes études.

J'ai pensé à rejoindre une association pour intervenir dans les écoles, éviter aux jeunes d'être endoctriné et leur garantir un meilleur avenir. Mais mon compagnon s'y oppose car il a peur que je me fasse agresser, et selon lui ces jeunes sont trop butés.

Mais je ne peut pas me résoudre à ne servir à rien. Connaissez-vous un autre moyen d'agir ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 88
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité bleujonquille
Invités, Posté(e)
Invité bleujonquille
Invité bleujonquille Invités 0 message
Posté(e)

ils n,ont pas besoin d,êtres endoctrinés, ils ont la haine vissée au coeur,et dans la tête, ceux sont des vindicatifs tout ce qui n,est pas musulmans doit périr,laisser lès partir et surtout qu,ils ne reviennent jamais .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

Bonjour,

Tu peux t'engager dans le renseignement. Si tu as les capacités analytiques requises, tu pourrais faire un bon élément dans la lutte contre le terrorisme. Pas besoin d'être un grand sportif (cliché véhiculé par les films d'espionnage) pour autant. Mais de moi à toi, je te conseillerais quand-même de faire du sport pour... certaines autres raisons.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 70 884 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

S'entrainer au tir peut être?:smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité s
Invités, Posté(e)
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour, il y a des associations qui s'occupent de jeunes qui se font déradicalisés ou qui ne veulent pas être radicalisés, renseigne toi s'il en existe dans ta région sans avoir besoin de le faire à l'école.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Marindeaudevie Membre 1 001 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Laissez tomber la "rééducation des racailles", pas trop d'espoir de ce côté là, on préfèrerait les voir au diable. Par contre le conseil du forumeur "Eventuellement" est tout à fait pertinent, il vaut mieux miser sur la "résistance" à l'ennemi de diverses façon, et entrer dans les renseignements, voilà qui est constructif.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 15 420 messages
43ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

C'est là tout le principe du terrorisme, c'est qu'il ne peut être inévitable.

Comme on l'a vu, un individu seul peut causer des centaines de morts. Même un allumé non terroriste - c'est à dire sans le prétexte fourni par une organisation derrière lui - peut causer autant de victimes.

Et les attentats peuvent survenir n'importe où : l'armée n'a pas réellement d'intérêt, c'est davantage le renseignement et certaines mesures de sécurité qui peuvent minimiser les risques. Bref, quelqu'un qui a la volonté de faire des dégâts humain pourra toujours parvenir à ses fins, même si l'on arrive à en débusquer certains.

Mais on ne peut pas être dans la tête ou derrière le dos de l'ensemble des citoyens, c'est impossible, et surtout ce n'est pas souhaitable : fliquer des dizaines de millions d'individus pour au final quoi ? Une cinquantaine d'individus réellement dangereux ?

Quelques milliers de "radicalisés" (ça ne représente même pas 0,01% de la population !!).

Je ne vois au final que deux "axes" :

- s'en prendre au donneur d'ordre, Daesh en l'occurence. Mais les interventions militaires ne mènent pas à grand chose. Et puis surtout, c'est une hypocrisie notoire lorsque l'on sait que Daesh tire des richesses de relations commerciales avec certains de nos "alliés", et comme on l'a vu avec certaines de nos sociétés. Bref, Daesh fait partie du système, et nous le "sponsorisons" sans doute, même indirectement. Bref, le pouvoir, ce n'est pas que des idées, c'est également - et avant tout - des moyens financiers.

- éviter de générer de telles pourritures, ces bras armés.

Encore une fois, on ne pourra jamais enrayer complètement ce phénomène : des tarés, détraqués, on en a toujours connu, des tueries aussi. Certainement pas à la même fréquence et de la même ampleur, c'est sûr.

Bon, puis ce qui change apparemment avec Daesh, c'est qu'ils recrutent parmi des petites frappes paumées, sans grande imagination ni valeurs quelconques (et encore moins religieuses), destinées auparavant à la grande délinquance ou au banditisme, et à qui ils offrent un prétexte de "reconnaissance" et une justification à l'expression de leur violence, et de leur soif de mort (parce qu'il y a forcément à mon avis ça qui plane derrière).

Mais ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que l'on ne parle que de quelques individus, une infime proportion encore une fois !

Si tous les délinquants de France œuvraient pour Daesh - comme certains aiment à le fantasmer - on aurait un attentat par semaine !

Bref dealer du cannabis, faire des petits larcins, braquer une banque ou assassiner gratuitement une centaines d'innocents dans une mission suicide, ça reste tout de même des actes extrêmement différents, et les individus en question n'ont rien à voir entre eux.

Certes, les terroristes sont souvent passés par ces milieux et étapes là avant (et encore, pas toujours), et sans doute cela contribue-t'il à les faire passer le cap vers ces actes atroces, à les faire basculer vers autre chose. En tous les cas, un renoncement aux règles, à la société, et par extension à l'humain même.

Tout cela pour dire, c'est que même si tu allais dans une association pour intervenir auprès de jeunes en difficulté, en échecs scolaire, en lien avec la petite délinquance ... la probabilité que tu tombes sur un futur terroriste serait mathématiquement moindre ....

Bref, si tu veux aider des jeunes en difficultés à avoir un meilleur avenir - ce qui est tout à fait louable - tu t'y prends mal si tu pars du principe que tu viens tenter de les "déradicaliser" : car radicalisés, il y a peu de chance qu'ils le soient.

Ce qu'ils peuvent avoir en tête, par contre, ce sont les maux de notre société : peur de l'avenir, du chômage (à juste raison), pas de repères (parce que l'on fait tout pour les gommer), pas de sensation de reconnaissance ou d'appartenance à un ensemble (puisque là aussi, on détricote tout), ou alors à l'inverse communautarisme (ce qui ne mène pas non plus tout droit au terrorisme), repli, contestation de l'autorité (alors même qu'elle est de plus en plus objectivement contestable), ...

Mais encore une fois, venir déradicaliser des gens qui ne le sont pas, ça ne fait qu'alimenter un sentiment de rejet, qui au final peut venir s'ajouter à un terreau, un contexte qui pourra faciliter chez les plus instables le basculement : c'est d'autant plus facile de monter quelqu'un contre un système, une autorité ou une société si l'on a des éléments objectifs qui vont dans ce sens pour manipuler plus facilement celui que l'on cherche à recruter.

Pour résumer, je pense que notre seul marge de manœuvre, en tant que civil et citoyen, c'est d’œuvrer ensemble vers une société plus juste, ou chacun se sente reconnu, à sa place, et qu'il ne regarde pas son voisin avec défiance : ça ne supprimera sans doute pas le terrorisme, mais ça évitera de lui fournir sur un plateau des individus prédisposés à écouter les discours radicaux.

Et puis, surtout, en dehors même du sujet du terrorisme, c'est ce qui me semble être le plus souhaitable et le but même d'une société.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Morgan LeFlay Membre 52 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Merci pour vos réponses.

S'entraîner au tir pourquoi pas mais en France on a pas le droit au port d'armes à feu, donc inutile.

samira123 j'ai déjà regardé, mais comme dit dans mon message, mon compagnon est contre, de plus on dirait que les intervenants sont des psychologues et je n'y connaîs rien en psychologie.

L'option qui me semble le plus réaliste est de rejoindre les renseignements, d'autant que je fais des études en informatiques. Mais pas sûr que j'ai le niveau ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité wow
Invités, Posté(e)
Invité wow
Invité wow Invités 0 message
Posté(e)

Bonsoir,

Pour entrer dans le renseignement, il faut d'abord devenir policier, gendarme ou militaire...

Sport obligatoire. Au moins dans les premières années.

Et pourquoi pas se spécialiser dans le secourisme ?

C'est très utile, et ça sauve des vies.

Cdt

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité s
Invités, Posté(e)
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

Tout cela pour dire, c'est que même si tu allais dans une association pour intervenir auprès de jeunes en difficulté, en échecs scolaire, en lien avec la petite délinquance ... la probabilité que tu tombes sur un futur terroriste serait mathématiquement moindre ....

Bref, si tu veux aider des jeunes en difficultés à avoir un meilleur avenir - ce qui est tout à fait louable - tu t'y prends mal si tu pars du principe que tu viens tenter de les "déradicaliser" : car radicalisés, il y a peu de chance qu'ils le soient.

Tout à fait, c'est bien pour cela que pour ma part, j'ai parlé d'associations qui travaillent pour aider les jeunes à ne pas se radicaliser et cela n'a rien à voir avec les écoles mais comme il est dit par Morgan Leflay, cela ne l'intéresse pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 38 016 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Vous n'avez pas honte de ce que vous dites?Ce n'est pas parce qu'on est né pauvre ou immigré que l'on devient une racaille sinon ce serait à désespérer de l'éducation nationale: et non ,tous les enfants des cités ne sont pas de futurs terroristes.On y trouve souvent des gamins attachants.Il y a une vraie demande d'alphabétisation et de structuration de l'individu.Passe ton master ,demande un dossier à l'inspection de ton académie et va passer le concours de professeur des écoles.Tu peux aussi passer le BAFA à plus faible niveau pour animer un centre aéré ou une colonie de vacances.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)

C'est là tout le principe du terrorisme, c'est qu'il ne peut être inévitable.

Comme on l'a vu, un individu seul peut causer des centaines de morts. Même un allumé non terroriste - c'est à dire sans le prétexte fourni par une organisation derrière lui - peut causer autant de victimes.

Et les attentats peuvent survenir n'importe où : l'armée n'a pas réellement d'intérêt, c'est davantage le renseignement et certaines mesures de sécurité qui peuvent minimiser les risques. Bref, quelqu'un qui a la volonté de faire des dégâts humain pourra toujours parvenir à ses fins, même si l'on arrive à en débusquer certains.

Mais on ne peut pas être dans la tête ou derrière le dos de l'ensemble des citoyens, c'est impossible, et surtout ce n'est pas souhaitable : fliquer des dizaines de millions d'individus pour au final quoi ? Une cinquantaine d'individus réellement dangereux ?

Quelques milliers de "radicalisés" (ça ne représente même pas 0,01% de la population !!).

Je ne vois au final que deux "axes" :

- s'en prendre au donneur d'ordre, Daesh en l'occurence. Mais les interventions militaires ne mènent pas à grand chose. Et puis surtout, c'est une hypocrisie notoire lorsque l'on sait que Daesh tire des richesses de relations commerciales avec certains de nos "alliés", et comme on l'a vu avec certaines de nos sociétés. Bref, Daesh fait partie du système, et nous le "sponsorisons" sans doute, même indirectement. Bref, le pouvoir, ce n'est pas que des idées, c'est également - et avant tout - des moyens financiers.

- éviter de générer de telles pourritures, ces bras armés.

Encore une fois, on ne pourra jamais enrayer complètement ce phénomène : des tarés, détraqués, on en a toujours connu, des tueries aussi. Certainement pas à la même fréquence et de la même ampleur, c'est sûr.

Bon, puis ce qui change apparemment avec Daesh, c'est qu'ils recrutent parmi des petites frappes paumées, sans grande imagination ni valeurs quelconques (et encore moins religieuses), destinées auparavant à la grande délinquance ou au banditisme, et à qui ils offrent un prétexte de "reconnaissance" et une justification à l'expression de leur violence, et de leur soif de mort (parce qu'il y a forcément à mon avis ça qui plane derrière).

Mais ce qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que l'on ne parle que de quelques individus, une infime proportion encore une fois !

Si tous les délinquants de France œuvraient pour Daesh - comme certains aiment à le fantasmer - on aurait un attentat par semaine !

Bref dealer du cannabis, faire des petits larcins, braquer une banque ou assassiner gratuitement une centaines d'innocents dans une mission suicide, ça reste tout de même des actes extrêmement différents, et les individus en question n'ont rien à voir entre eux.

Certes, les terroristes sont souvent passés par ces milieux et étapes là avant (et encore, pas toujours), et sans doute cela contribue-t'il à les faire passer le cap vers ces actes atroces, à les faire basculer vers autre chose. En tous les cas, un renoncement aux règles, à la société, et par extension à l'humain même.

Tout cela pour dire, c'est que même si tu allais dans une association pour intervenir auprès de jeunes en difficulté, en échecs scolaire, en lien avec la petite délinquance ... la probabilité que tu tombes sur un futur terroriste serait mathématiquement moindre ....

Bref, si tu veux aider des jeunes en difficultés à avoir un meilleur avenir - ce qui est tout à fait louable - tu t'y prends mal si tu pars du principe que tu viens tenter de les "déradicaliser" : car radicalisés, il y a peu de chance qu'ils le soient.

Ce qu'ils peuvent avoir en tête, par contre, ce sont les maux de notre société : peur de l'avenir, du chômage (à juste raison), pas de repères (parce que l'on fait tout pour les gommer), pas de sensation de reconnaissance ou d'appartenance à un ensemble (puisque là aussi, on détricote tout), ou alors à l'inverse communautarisme (ce qui ne mène pas non plus tout droit au terrorisme), repli, contestation de l'autorité (alors même qu'elle est de plus en plus objectivement contestable), ...

Mais encore une fois, venir déradicaliser des gens qui ne le sont pas, ça ne fait qu'alimenter un sentiment de rejet, qui au final peut venir s'ajouter à un terreau, un contexte qui pourra faciliter chez les plus instables le basculement : c'est d'autant plus facile de monter quelqu'un contre un système, une autorité ou une société si l'on a des éléments objectifs qui vont dans ce sens pour manipuler plus facilement celui que l'on cherche à recruter.

Pour résumer, je pense que notre seul marge de manœuvre, en tant que civil et citoyen, c'est d’œuvrer ensemble vers une société plus juste, ou chacun se sente reconnu, à sa place, et qu'il ne regarde pas son voisin avec défiance : ça ne supprimera sans doute pas le terrorisme, mais ça évitera de lui fournir sur un plateau des individus prédisposés à écouter les discours radicaux.

Et puis, surtout, en dehors même du sujet du terrorisme, c'est ce qui me semble être le plus souhaitable et le but même d'une société.

tout ce baratin pour dire qu'il faut faire comme avant ...

voilà des années qu'on laisse faire ,qu'on laisse s'installer cette haine de la démocratie ,de l'occident ,sous couvert d'islam ...

il faudrait donc d'après toi laisser encore plus s'installer se sentiment d'impunité ,de haine ,de communautarisme ,afin que les islamistes puissent dire merci de leur foutre la paix et de leur laisser déstabiliser notre pays ..pour l'instant ils ne nous disent pas encore merci ,mais c'est encore la belle vie ...

ça risque de beaucoup changer à l'avenir ....

toi tu crois aux vertus du laisser aller ,de l'islamisation rampante quine se cache plus ... ce que tu ne dis pas c'est que cette islamisation ,cette radicalisation n'est pas uniquement nationale ,elle est internationale ...on n'y échappera pas qu'on soit gentil ou non ....

la gentillesse nous a coûté entre 200 et 300 morts cette année ,tu ne crois pas qu'il est temps d'arrêter d'être gentil ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Baby Forumeur, 27ans Posté(e)
Eventuellement Membre 3 422 messages
27ans‚ Baby Forumeur,
Posté(e)

Bonsoir,

Pour entrer dans le renseignement, il faut d'abord devenir policier, gendarme ou militaire...

Sport obligatoire. Au moins dans les premières années.

Et pourquoi pas se spécialiser dans le secourisme ?

C'est très utile, et ça sauve des vies.

Cdt

Ce n'est pas vrai, wow. On peut ne pas passer par la case fonctionnaire et être recruté en tant que contractuel. Ingénieurs divers et variés - entre autres - font partie du lot car leurs compétences et leur expertise sont fortement appréciées dans les activités du renseignement, qu'il soit intérieur ou extérieur.

Bien-sûr, on ne reste pas au poste toute sa vie, mais les contrats peuvent être rallongés et lorsqu'il s'agit de participer à la lutte contre le terrorisme, toutes les façons d'agir sont appréciées.

J'appuie l'avis de ceux qui te conseillent l'éducation ou le travail social. La meilleure façon de prévenir la radicalisation, c'est d'aider les jeunes à devenir des adultes responsables.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pépé fada , râleur , et clairvoyant ., 76ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 9 093 messages
76ans‚ Pépé fada , râleur , et clairvoyant .,
Posté(e)

Vous n'avez pas honte de ce que vous dites?Ce n'est pas parce qu'on est né pauvre ou immigré que l'on devient une racaille sinon ce serait à désespérer de l'éducation nationale: et non ,tous les enfants des cités ne sont pas de futurs terroristes.On y trouve souvent des gamins attachants.Il y a une vraie demande d'alphabétisation et de structuration de l'individu.Passe ton master ,demande un dossier à l'inspection de ton académie et va passer le concours de professeur des écoles.Tu peux aussi passer le BAFA à plus faible niveau pour animer un centre aéré ou une colonie de vacances.

Et voila le genre de discours presque aussi dangereux que l' activisme fondamentaliste ....

La molle gentillesse , la bisounourserie illuminée , le morbide laisser aller/laisser faire .

On nous l' a dit et redit .... "nous sommes en guerre" ..... et dans les guerres il y a des victimes innocentes comme au Bataclan ou la promenade des anglais ....

Hé bien si il y a des victimes innocentes chez ces gens ça sera déplorable , mais il faut se défendre et sans état d' âme .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 57ans Posté(e)
Laurent13 Membre 2 608 messages
Baby Forumeur‚ 57ans‚
Posté(e)

Tu peux rentrer dans la réserve, servir ton pays.

C'est très simple, vas dans un CIRFA (centre d'information et de recrutement des forces armées)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Explorateur de Nuages, 43ans Posté(e)
Pheldwyn Membre 15 420 messages
43ans‚ Explorateur de Nuages,
Posté(e)

tout ce baratin pour dire qu'il faut faire comme avant ...

[...]

il faudrait donc d'après toi laisser encore plus s'installer se sentiment d'impunité ,de haine ,de communautarisme ,

[...]

toi tu crois aux vertus du laisser aller ,de l'islamisation rampante quine se cache plus ...

Où ai-je dis qu'il fallait faire comme avant ??

Au contraire, il faut faire exactement l'inverse : investir dans l'éducation, la culture, reprendre la main sur tout le territoire en re-dynamisant les services publics, sortir du laisser-faire béat économique devant la mondialisation qui demande de nous "moderniser" : comprendre, devenir corvéable à souhait aux intérêts particuliers financiers.

Non, c'est à ça qu'il faut tourner le dos !

Arrêter justement le communautarisme, prôner davantage la mixité sociale dans l'aménagement du territoire.

Défendre d'autres valeurs que celle du pognon et de l'individualisme, apprendre à connaître l'autre.

Bref, construire du liant social plutôt que d'instiller de la défiance.

tu ne crois pas qu'il est temps d'arrêter d'être gentil ?

Le terme est naïf, mais il n'est jamais temps d'arrêter d'être "gentil".

A moins que ton but dans la vie, ton aspiration profonde d'une société ce soit de se foutre constamment sur la gueule : qu'il faille toujours être méchant, histoire de créer encore plus d'antagonisme, d'être sûr que les gens finissent par ne plus se piffrer, être sûr de ne plus être un ensemble mais une successions de divisions, d'être sûr que le cercle vicieux perdure, que l'on soit certain que l'avenir ne soit qu'opposition.

Chacun son trip.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, [Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible], Posté(e)
Anna Kronisme Membre 2 130 messages
[Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible],
Posté(e)

Tu%20veux%20un%20monde%20meilleur,%20plus%20fraternel,%20plus%20juste_commence%20%C3%A0%20le%20faire.jpg

Il n'y a aucune nécessité d'aborder le sujet de front.

En ouvrant ce topic, tu as déjà commencé à faire ce qu'un civil peut faire.

Un civil peut penser qu'il devrait faire "quelque chose".

Un civil peut dire qu'il doit faire quelque "quelque chose".

Un civil peut faire ce "quelque chose".

Définir le "quelque chose" devient alors essentiel.

Que veux-tu, au juste ? Quelle est ta préoccupation précise ?

Aider lorsqu'un attentat se produit, te sentir utile ? Rejoins la Croix-Rouge Française.

Maintenant, si tu souhaites travailler en amont, faire en sorte que cela n'arrive plus, par quel biais faudrait-il commencer, d'après toi ? C'est toi qui sais...

Bonjour, suite aux attentats de Nice je me dit de plus en plus que je ne peut pas ne rien faire.

Mais je ne suis pas assez sportive pour m'engager dans l'armée, et je dois continuer mes études.

J'ai pensé à rejoindre une association pour intervenir dans les écoles, éviter aux jeunes d'être endoctriné et leur garantir un meilleur avenir. Mais mon compagnon s'y oppose car il a peur que je me fasse agresser, et selon lui ces jeunes sont trop butés.

Mais je ne peut pas me résoudre à ne servir à rien. Connaissez-vous un autre moyen d'agir ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
jecpas Membre 552 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Sur le principe de la mouvance survivaliste, tu peux prendre des cours te permettant d'apprendre quelques gestes qui sauvent, te balader avec un garrot dans ta poche ou ton sac (même si on te traitera de psychopathe). Après, va pas risquer ta peau à mains nues ^^.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, [Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible], Posté(e)
Anna Kronisme Membre 2 130 messages
[Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible],
Posté(e)

Pour résumer, je pense que notre seul marge de manœuvre, en tant que civil et citoyen, c'est d’œuvrer ensemble vers une société plus juste, ou chacun se sente reconnu, à sa place, et qu'il ne regarde pas son voisin avec défiance : ça ne supprimera sans doute pas le terrorisme, mais ça évitera de lui fournir sur un plateau des individus prédisposés à écouter les discours radicaux.

Et puis, surtout, en dehors même du sujet du terrorisme, c'est ce qui me semble être le plus souhaitable et le but même d'une société.

Tu dis mieux que moi ce que je dis. **jalouse**

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 111ans Posté(e)
stvi Membre 20 709 messages
Mentor‚ 111ans‚
Posté(e)
Au contraire, il faut faire exactement l'inverse : investir dans l'éducation, la culture, reprendre la main sur tout le territoire en re-dynamisant les services publics, sortir du laisser-faire béat économique devant la mondialisation qui demande de nous "moderniser" : comprendre, devenir corvéable à souhait aux intérêts particuliers financiers.<Non, c'est à ça qu'il faut tourner le dos !

ton raisonnement pourrait se tenir si cette situation ne concernait que la France ....

est ce que l'Algérie n'avait pas investit dans l'éducation et la culture ? ...elle a cru que l'islam était simplement une religion ....cette méprise lui a coûté 200.000 morts dans les années 90 ...

La Tunisie d'une belle démocratie est devenu un vivier islamiste ,la population y était pourtant la plus éduquée du Maghreb ...

jemaah Islamiyah... Abbu Sayyaf ,sont tombés du ciel car les philipins étaient trop méchants avec les musulmans ou que l’Indonésie le plus grand pays musulman au monde n'était pas assez musulman ....

l'exemple de l’Indonésie qui pratiquait un islam tolérant et qui souffre maintenant d'une radicalisation galopante est un exemple parfait de ce que peut donner la prévenance ,le laxisme ,le manque de réalisme ...

mais bien sûr cette islamisation qui ronge tous les pays abritant des musulmans ne nous concerne pas d'après toi ...la France est le premier pays musulman d'Europe ,nous avons juste une petite longueur d'avance sur ce qui attend ,la Belgique ,le Royaume Uni ,l'Allemagne et d'autres pays Européens ...

Les attaques terroristes en Europe ont fait près de 2 000 morts depuis 2001.....dont 80% sont le faits de musulmans alors qu'ils ne représentent que moins de 5% de la population

http://www.lemonde.f...70_4355770.html

mais sans doute que c'est parce que les Européens n'éduquent pas les musulmans wacko.gif

pour revenir au sujet ,la seule chose que l'on puisse faire en tant que citoyen c'est de se servir du bulletin de vote ...

la mondialisation a bon dos ,si elle est une menace pour l'économie ,ce n'est pas elle qui tue ,mais bien l'islamisme ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×