Aller au contenu

Anna Kronisme

Membre
  • Compteur de contenus

    2 130
  • Inscription

  • Points

    596 [ Donate ]

4 abonnés

À propos de Anna Kronisme

  • Rang
    [Sans sous-titre - Version Originale Intraduisible]

Informations Personnelles

  • Intérêts
    L'erreur.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Certaines émotions sont effectivement liées à la culture, en effet. Pas que nous les ressentions car elles nous ont été apprises/transmises (car c'est impossible) mais que nous devions les mimer si nous ne les ressentons pas. Exprimer de la tristesse lors d'un enterrement/maladie/accident/etc. ou de la joie pour un mariage ou une naissance (en France, j'entends) est basé sur la bienséance, la bonne éducation, la coutume voire la tradition et donc la culture... car la personne qui ne le ferait pas serait marginalisée voire exclue du groupe.
  2. Tu n'es pas naïf, c'est bien l'effet produit par l'amour mais beaucoup ne savent pas aimer car ne savent pas ce qu'est l'amour... ils se contentent de ressentir des choses qu'ils nomment Amour.
  3. Croyons-nous ce que nous voyons ou voyons-nous ce que nous croyons ? Les deux, mon Capitaine ! c'est selon... à certains moments et dans certaines situations, nous avons besoin de croire ce que l'autre nous dit ou de ne pas y croire jusqu'à ce que nous ne voulions plus y croire ou enfin y croire - soit par déception, par exemple, soit pour évoluer (NB : la déception permet l'évolution). L'enfant qui croit au Père Noël, au Lapin de Pâques, à la Petite souris etc., le fait-il car il est banalement crédule, immature, dépendant ou socialement inséré ? Je ne pense pas, je dirais plutôt q
  4. Je pense que ce terme est adéquat pour définir qui ne nous convient pas dans nos relations, quelles qu'elles soient. Une personne que nous estimons toxique ne l'est certainement pas pour quelqu'un d'autre, mais pour nous, si, car la fréquenter nous rend malade en nous privant de notre "paix intérieure". Peut-être qu'il s'agit effectivement de classifier, de caser mais le but est sain, il me semble, non ?
  5. Je ne voulais pas te flatter mais tant mieux si ça produit cet effet ! ^^ Pour ton topic, je veux bien y participer, je peux en parler sans me lasser, de l'amour !
  6. Je ne suis pas certaine que ce soit lié à ton astro mais davantage à ton chemin de vie car il n'y a pas que ceux du signe de la balance qui aiment la saisir, la contempler et la manifester voire la créer. Pour ce que tu écris ensuite, j'en déduis que tu es de ceux qui "cherchent" ce que l'on appelle bâtardement l'âme soeur... j'écris "bâtardement" car ce terme d'âme soeur ne définit pas véritablement ce dont il s'agit véritablement mais bon, il faut savoir se contenter du vocabulaire que l'on a à disposition, pensé-je en faisant la moue dubitative qui me caractérise.
  7. Non, l'idée n'existe pas sans se référer à quoi que ce soit concernant ton exemple du marteau. L'idée du marteau est le symbole puisqu'elle se réfère à l'objet en question. Maintenant, si le marteau n'existait pas, dans l'esprit de celui qui l'invente, son idée aurait du sens indépendamment du symbole. Le sens peut donc exister indépendamment du symbole.
  8. C'est toucher l'éternité du bout des doigts sans jamais réussir à s'en saisir et en même temps, avoir une conscience féroce du temps qui nous ronge car alors on sait... oui, on sait que ce que l'on vit là va s'arrêter, tôt ou tard. Joie et mélancolie...
  9. Merci, Hell-spawn. Tu t'en sors très bien car je ne trouve rien de compliqué dans ta réponse (que je trouve très belle, d'ailleurs). Ce que tu exprimes me fait penser à de la passion mais il y a un je ne sais quoi de romantique, également... es-tu un esthète ? (Tu peux répondre demain ou la semaine prochaine, si ça suffit pour ce soir **sifflote**)
  10. Oui, chacun y répondra en fonction de ce qu'il est et quelques uns l'ont fait, d'ailleurs. Mais c'est à toi que je posais la question ! ^^ Je ne veux pas te mettre mal à l'aise mais j'insiste un peu, si tu y arrives... s'il te plaît.
  11. Oui, c'est son reflet qu'il aime, pas lui... et c'est le reflet de lui-même, sublime (si possible) qu'il cherche dans le regard d'autrui. C'est très triste pour le narcissique et ceux qui aimeraient l'aimer sincèrement.
  12. Moi aussi, tous les 28 jours, je descends dans la plaine pour hurler sous la lune... J'aime beaucoup cette définition, je la trouve très poétique, Bouddean.
  13. Oui, comme je l'ai précisé, dire ce que l'on pense est un art qu'il faut apprendre à maîtriser mais dans l'exemple que tu cites, je trouve ta deuxième formulation hypocrite. J'aurais peut-être tenté quelque chose de plus "CNV" (Communication Non Violente si tu en as déjà entendu parlé) en exprimant : "Je suis parfois gênée par ton odeur, je ne comprends pas pourquoi... peut-être qu'elle me rappelle quelqu'un avec qui ça s'est mal passé" En général, si la personne souhaite que les choses se passent bien entre vous, elle fera un petit effort ! ^^
  14. Je crois que la recherche de sens aboutit inexorablement à la production de l'insensé. Ce n'est là qu'une opinion personnelle, cependant, de par mon expérience propre, je suis convaincue qu'il faut savoir raison garder lorsqu'il s'agit de définir des termes qui ont en commun l'expression de ce qui nous est intime. Voilà mon avis...
×