Aller au contenu

Messages recommandés

Doïna Membre+ 10734 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour,

"On va se baigner ?" dit-on avec plaisir quand la plage est sous la pluie battante.

"C'est brillamment parlé !" à quelqu'un venant de balancer avec la plus grande conviction quelque chose de très bête.

"Oh, attend, je suis plié en deux !" en écho à une blague pas drôle un brin...

Trois exemples bien gentillets d'ironie.

L'ironie qui se porte à merveille en France, faisant pleinement partie de nos habitudes, de notre culture, de notre langage, et s'invitant quotidiennement dans nos médias...

Elle peut se présenter sous diverses formes : antiphrase, hyperbole, litote, juxtaposition, digression, circonlocution...

Certaines personnes la craignent parfois d'instinct, car, si elle agrémente et enrichit nos conversations et nos lectures, il est possible qu'elle puisse se montrer dangereuse, aussi. C'est ce qu'on pourrait se demander quand on voit les réactions de vexation, de gêne, de contrariété, de honte, de colère, de peur pour son image ou son rang, etc. qu'elle peut provoquer parfois, sans pour autant qu'on la confonde avec le cynisme (même si rien ne l'empêche d'être cynique).

D'où ma question : l'ironie est-elle une forme d'humour méchant ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
shyiro Membre 10366 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

D'où ma question : l'ironie est-elle une forme d'humour méchant ?

ce n'est pas l'outil qui est mechant, mais de l'objectif de la personne qui l'utilise ...

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Vous parlez du sarcasme alors comme forme agressive ? Car il y a l'ironie du sort (une caserne de pompiers qui brûle).

Tout dépend de sa portée, sa virulence. Même un sarcasme peut être purement de l'ordre de la taquinerie, afin effectivement de soulever une contradiction avec un un peu d'humour sans chercher pourtant à être vexant.

Mais ça peut être aussi particulièrement incisif : lors d'une dispute, souligner la contradiction d'une personne par un propos de ce genre peut être dévastateur, car rabaissant, presque pire que l'insulte bête et méchante, car attaquant l'amour-propre. Et cela tout en restant poli (ce qui a le don chez certaines personnes de faire vriller les nerfs en 5 secondes chronomètre en main).

Tout dépend en fait de la situation et du propos tenu et bien évidemment de l'intention portée par celui qui l'utilise.

Modifié par The Black Cat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Californication Membre 9058 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

Effectivement, tout dépend de la manière d'user de l'ironie avec quelqu'un... Quel est le but recherché ? L'ironie peut être " bonne enfant " ou au contraire " perfide ".

Modifié par Californication

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Doïna Membre+ 10734 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Un sarcasme peut être purement de l'ordre de la taquinerie
Les taquineries sont les méchancetés des bons, dirait Victor Hugo. J'aime bien la réponse de the Black Cat, c'est très imagé : faire vriller les nerfs en 5 secondes chronomètre en main.:smile2:

Cela dit, même dans une phrase ironique bonne enfant du style "Quel temps radieux", "On va se baigner" quand le temps est exécrable, n'y a-t-il pas une pointe de méchanceté, vis-à-vis de la région et des gens qui y vivent ? D'une certaine façon, du moins. Et même quand on ironise d'une caserne de pompiers qui brûle, n'est-ce pas faire montre de légèreté par rapport à un évènement grave ?

On pourrait penser que l'ironie est une invention de dépressif hostile, ou d'humain blasé, qui déprécie plus ou moins le monde qui l'entoure, ou qui en désespère, ou qui s'en est détaché.

Donc, au fond, l'ironie, même bonne enfant, même sympathique, n'est-elle pas une forme d'expression méchante (qui peut être d'une méchanceté très ténue) ?

Quand j'entends "'l'ironie du sort", ça me donne l'impression d'un sort malin, vicieux, qui joue avec nous sans qu'on puisse se défendre.

Modifié par Loargan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Non, pas nécessairement, car il peut permettre de souligner un mauvais comportement, une problématique par un propos non-littéral contradictoire.

Exemple : "Tu veux mon doigt ?" ou "Alors, y a du monde dedans ?" pour indiquer à un enfant l'aspect négatif de se curer le nez. Pas qu'à un enfant d'ailleurs. biggrin.gif

C'est moqueur mais pas méchant et de surcroît ayant une vocation éducative : ne pas mettre son doigt dans le tarin (du moins quand il y a du monde autour de soi !). biggrin.gif

Modifié par The Black Cat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 12701 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 50ans
Posté(e)

Parce qu'elle touche le lecteur ou l'auditeur a être actif dans son décryptage qui est du second degré, parce qu'elle est inattendue, parce qu'elle est drôle, parce qu'elle peut recouvrir différents degrés de lecture et qu'elle possède beaucoup de nuances, elle est parfaite pour susciter attention et réaction et sortir des lieux communs attendus.

En plus de la subtilité, elle touche directement l'émotion au delà du contenu.

Les termes utilisés valorisants en façade sont destinés à contrario à poser le problème sous-jacent sous une forme positive et avec humour ce qui peut permettre de dire les choses sans utiliser un canal négatif ou de jugement.

On peut chercher à distraire, à choquer, à conredire, à sensibiliser, à humilier, à ridiculiser la personne en utilisant l'ironie.

Tout est donc dans l'intention et dans le contexte dans lequel elle est utilisée.

Mais non l'ironie n'est pas forcément méchante quoi qu'elle s'avère une arme puissante si on l'utilise en ce sens...

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maxime0805 Membre 767 messages
Forumeur accro‚ 24ans
Posté(e)

Dans Le Rire, Bergson définit l'humour comme un système de défense de la société envers des automatismes, des comportements mécaniques.

"Ce qui provoque le rire, c'est du mécanique plaqué sur du vivant" - Bergson

L'ironie est, d'après moi, la forme la plus décomplexée de ce système de défense. (même si je ne suis pas pleinement d'accord avec son analyse, notre utilisation de l'ironie est un argument de poids en sa faveur).

Donc pour répondre à la question, je ne pense pas que l'ironie est forcément méchante, mais il semble tout de même qu'elle ait une fonction de "correction" qui parfois (souvent même) nous fait craindre d'en être l'objet..

Modifié par maxime0805

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité The Black Cat
Invité The Black Cat Invités 0 message
Posté(e)

Parce qu'elle touche le lecteur ou l'auditeur a être actif dans son décryptage qui est du second degré, parce qu'elle est inattendue, parce qu'elle est drôle, parce qu'elle peut recouvrir différents degrés de lecture et qu'elle possède beaucoup de nuances, elle est parfaite pour susciter attention et réaction et sortir des lieux communs attendus.

En plus de la subtilité, elle touche directement l'émotion au delà du contenu.

Les termes utilisés valorisants en façade sont destinés à contrario à poser le problème sous-jacent sous une forme positive et avec humour ce qui peut permettre de dire les choses sans utiliser un canal négatif ou de jugement.

On peut chercher à distraire, à choquer, à conredire, à sensibiliser, à humilier, à ridiculiser la personne en utilisant l'ironie.

Tout est donc dans l'intention et dans le contexte dans lequel elle est utilisée.

Mais non l'ironie n'est pas forcément méchante quoi qu'elle s'avère une arme puissante si on l'utilise en ce sens...

Juste un désaccord : la subtilité. L'ironie est loin d'être toujours subtile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 12701 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 50ans
Posté(e)

Juste un désaccord : la subtilité. L'ironie est loin d'être toujours subtile.

c'est pas faux.

wink1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 9933 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 56ans
Posté(e)

Disons que l'ironie se trouve être une forme de politesse de la méchanceté...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucy Van Pelt Membre 29029 messages
Forumeur alchimiste‚ 102ans
Posté(e)

Ah? L'ironie serait donc une forme de méchanceté? J'utilise très souvent l'ironie dans ma vie de tous les jours, c'est quasi automatique, mais pour moi, c'est plus une forme d'humour que de méchanceté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 9933 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 56ans
Posté(e)

Certes, dirons-nous alors que l'ironie se trouve être une forme de trivialité de l' indulgence...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 12613 messages
Explorateur de Nuages‚ 41ans
Posté(e)

L'ironie est une forme d'humour, et comme toujours avec l'humour, ce n'est pas "l'outil" qui compte, mais le but recherché.

On peut faire de l'ironie tout à fait absurde, qui n'a pas d'autres buts que de faire sourire.

De l'ironie plus fine, qui n'est pas agressive, mais permet d'indiquer - par l'humour - son point de vue.

Et, enfin, l'ironie peut parfois être le moyen d'insulter ou d'agresser quelqu'un.

Bref, encore une fois, l'ironie est une façon de s'exprimer, et tout dépend finalement du fond que l'on tente de faire passer derrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17768 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Ah? L'ironie serait donc une forme de méchanceté? J'utilise très souvent l'ironie dans ma vie de tous les jours, c'est quasi automatique, mais pour moi, c'est plus une forme d'humour que de méchanceté.

Ironerie ou taquinerie ?

La taquinerie est moyen de faire un bon mot, pas forcément l'ironie, mais moi je trouve que les deux sont finalement un moyen plus ou moins conscient de faire de la méchanceté décomplexée.

Comme quelqu'un l'a dit, ça dépend de l'objectif de l'émetteur et d'ailleurs du coup la forme, le ton, diffèrent aussi.

Mais au fond on peut briser quelqu'un à force d'ironerie et de taquineries.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon Membre 1722 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)

L'ironie de Socrate consiste à se faire passer pour un ignorant en posant des questions à celui qui prétend savoir, lui présenter ses contradictions, en tirer des conséquences. Quant à l'humour, il est le produit de la raison pure, c'est à dire sans aucun affect, sentiment. On peut se moquer de personnes qui nous sont étrangères; mais pas de nos proches. Donc, l'humour n'est pas méchant; et l'ironie peut l'être si elle ne sert qu'à ridiculiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 10299 messages
Esprit de contradiction‚ 42ans
Posté(e)

Je situe deux formes de sarcasmes différentes:

- celle utilisée à petite doses en terrain connue ( sa famille, ses proches, ses amis)

- celle utilisée en désespoir de cause lors d'une conversation qui se veut sérieuse.

Dans le second cas, elle est similaire à un acte de violence, et avoir recours à la violence est toujours un constat d'échec mais on peut difficilement tourner en dérision ce qui n'est pas déjà un peudérisoire au départ, et ma foi ça reste un outil d'épuration, le dialogue lui est préférable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eklipse Membre 14471 messages
Dazzling blue²‚ 46ans
Posté(e)

Dixit le gars qui parlait de foutre son poing dans la gueule à un "Homo sarcastique"...laugh.gif, m'enfin avoir recours à la violence est un constat d'échec, cher Charles Ingalls. Cela me fera toujours marrer, des gars qui te font la morale, alors qu'ils sont les premiers à utiliser la violence, quand on est pas d'accord avec eux.

(car oui, vous aviez perdu votre sang froid, en digressant, mais vous ne l'admettrez pas, le coq croyant toujours avoir raison, même quand il a tort, ou même devant un fait accompli)

http://www.forumfr.c...dpost,p,8794894

Modifié par eklipse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17768 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Je situe deux formes de sarcasmes différentes:

- celle utilisée à petite doses en terrain connue ( sa famille, ses proches, ses amis)

- celle utilisée en désespoir de cause lors d'une conversation qui se veut sérieuse.

Dans le second cas, elle est similaire à un acte de violence, et avoir recours à la violence est toujours un constat d'échec mais on peut difficilement tourner en dérision ce qui n'est pas déjà un peudérisoire au départ, et ma foi ça reste un outil d'épuration, le dialogue lui est préférable.

Le premier cas aussi peut être une violence diffuse, qui fait des dégâts sur l'ego parce que distillée très très souvent et sur un long terme sur une personne sensible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité