Pour ou contre l'avortement

lucdf Membre 2 614 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bien sur je suis contre ; parce que le droit de vivre est sacré et personne ne peut y attenter et en plus notre religion l'Islam illicite ce processus en donnant une grande valeur à la vie de chaque personne . c'est le Dieu qui nous a donné ce droit et le seul qui peut le retenir

Oui mais l'Islam c'est ta religion et pas la mienne. Qu'est-ce qu'on fait maintenant? Moi l'Islam je l'accepte seulement dans la mesure ou il ne vient pas me dire comment je dois vivre. Ni plus ni moins.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Savonarol Membre 8 763 messages
Esprit de contradiction‚ 39ans
Posté(e)

La religion...

La meilleure lobotomisation du cerveau jamais inventée, ni égalée à ce jour !

La République fait du très bon boulot question lobotomie.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
samira123 Membre 18 772 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La contraception comme d’autres moyens n’est pas efficace à 100 % alors les accidents peuvent arriver bien qu’il y en a certaines qui n’ont pas vraiment conscientes et parfois oui, le risque aurait pu être évité.

Par contre, la chose que je n’apprécie pas chez certaines femmes, c’est d’ignorer le père qui a pourtant aussi son mot à dire en ce qui concerne l’avortement mais les hommes devraient aussi plus intervenir pour éviter cela, la femme n’est pas seule responsable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 7 277 messages
Grégairophobe...‚
Posté(e)

La République fait du très bon boulot question lobotomie.

L'un n'empêche pas l'autre...

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 15 153 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 55ans
Posté(e)

Oui mais l'Islam c'est ta religion et pas la mienne. Qu'est-ce qu'on fait maintenant? Moi l'Islam je l'accepte seulement dans la mesure ou il ne vient pas me dire comment je dois vivre. Ni plus ni moins.

plus.gif

Et même message aux autres religions.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

mais si on y réfléchit d'un point de vue morale, c'est vrai que c'est TRES compliqué à défendre au nom " du droit de la femme à disposer de son corps", la propriété ne légitimant pas l'homicide.

Mais c'est beaucoup plus simple quand on sait ce que représente une grossesse et un accouchement, ainsi que les risques pour la santé que cela représente.

Il y a deux zygotos qui se sont prêtés à une expérience pour en vivre les sensations (faudrait que je retrouve la vidéo), ça a changé leur vie et leur avis.

Ce que je te conseillerais c'est la lecture de témoignages de femmes avant la pilule et l'avortement légal : leur vécu sur les grossesses imposées, les IVG clandestins, surtout qu'un bébé se fait à deux, mais au fond c'est toujours la nana qui est culpabilisée.

Si une grossesse troublait autant votre confort masculin (ce que j'ai pu être malade pendant la mienne sans pouvoir me soigner ! Et je me suis cassé le coude, impossible de prendre un antalgique, douleur incroyable pendant 3 semaines, etc. Mais au moins je l'avais désiré et je n'ai pas passé ma grossesse allongée comme ça arrive à beaucoup de femmes),si une grossesse n'entravait pas votre embauche, votre carrière, si une hémorragie de la délivrance vous faisait la peur de votre vie voire vous tuait, peut-être que certains scrupules tomberaient.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thordonar Membre 4 247 messages
Héraut de la tourmente des estocs‚ 54ans
Posté(e)

Mais c'est beaucoup plus simple quand on sait ce que représente une grossesse et un accouchement, ainsi que les risques pour la santé que cela représente.

Aujourd'hui ?

Eliminons tous risque de santé, n'ayons pas d'enfants.

Pour moi, l'argument "chacun dispose de son corps" pour justifier l'avortement est le pire des arguments, c'est le mépris ultime de la vie.

Modifié par Thordonar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Aujourd'hui ?

Eliminons tous risque de santé, n'ayons pas d'enfants.

Pour moi, l'argument "chacun dispose de son corps" pour justifier l'avortement est le pire des arguments, c'est le mépris ultime de la vie.

Dis cela à l'enfant, en Amérique du Sud, tombée enceinte suite a un viol, que l'Église voulait empêcher d'avorter alors qu'elle pouvait mourir en accouchant. Est-ce que tu oserais évoquer "le mépris ultime de la vie " ?

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Les messieurs que l'IVG chiffonnent ont toujours la possibilité de mettre un préservatif à chaque rapport tout le temps qu'ils ne veulent pas d'enfant, y compris si la partenaire prend la pilule ou un autre contraceptif, y compris si elle se plaint du manque de sensations (rappelez-lui qu'enceinte elle serait servie :D ). Une capote mise correctement est ultra efficace, les capotes déchirées sont une légende urbaine : soit un mensonge, soit une mauvaise utilisation.

La prévention, le moyen d'éviter l'IVG par "confort" et "banalisation" ( :mur::aie: ), c'est aussi ça.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 8 763 messages
Esprit de contradiction‚ 39ans
Posté(e)

L'un n'empêche pas l'autre...

N'empêche que : connais-tu quelqu'un qui ne soit pas républicain ? C'est quand même une sacrée prouesse d'avoir permis à tout le monde de douter de l'existence de Dieu mais de les pousser dans le même temps à considérer la République comme étant un système qui va de soi et qui ne saurait être remis en question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 7 277 messages
Grégairophobe...‚
Posté(e)

La prouesse pour moi, est d'avoir réussi à convaincre des millions de personnes de croire en un hypothétique Dieu et de faire d'une doctrine une vérité universelle !

Chacun ses stupéfactions...

Mais ce n'est pas le sujet de ce topic.

Modifié par Mite_Railleuse
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 8 763 messages
Esprit de contradiction‚ 39ans
Posté(e)

Mais c'est beaucoup plus simple quand on sait ce que représente une grossesse et un accouchement, ainsi que les risques pour la santé que cela représente.

Il y a deux zygotos qui se sont prêtés à une expérience pour en vivre les sensations (faudrait que je retrouve la vidéo), ça a changé leur vie et leur avis.

Ce que je te conseillerais c'est la lecture de témoignages de femmes avant la pilule et l'avortement légal : leur vécu sur les grossesses imposées, les IVG clandestins, surtout qu'un bébé se fait à deux, mais au fond c'est toujours la nana qui est culpabilisée.

Si une grossesse troublait autant votre confort masculin (ce que j'ai pu être malade pendant la mienne sans pouvoir me soigner ! Et je me suis cassé le coude, impossible de prendre un antalgique, douleur incroyable pendant 3 semaines, etc. Mais au moins je l'avais désiré et je n'ai pas passé ma grossesse allongée comme ça arrive à beaucoup de femmes),si une grossesse n'entravait pas votre embauche, votre carrière, si une hémorragie de la délivrance vous faisait la peur de votre vie voire vous tuait, peut-être que certains scrupules tomberaient.

C'est pas des scrupules que je mets en avant, en fait je réfléchis vraiment d'un point de vue extérieur et objectif, c'est à dire en considérant la Vie dans son ensemble et donc l'enfant avorté comme un être vivant. De ce point de vue, il est indéniable que l'on commet un homicide. Ensuite, un homicide est-il injustifiable ? C'est une autre question philosophique, et je répondrais "pas forcément". Les avocats passent leur vie à défendre des criminels et des assassins, c'est donc que la société considère que le crime peut se racheter via la rédemption.

En fait, dans ta réponse, tu m'expliques ce qui peut légitimer cet homicide ( et je ne crois pas avoir écrit qu'il était illégitime) alors que je dis simplement ce qu'il est : un homicide.

Je pense que dissocier la femme de l'enfant qu'elle porte pour donner le droit de la vie à la femme est une question qui mérite que l'on en discute:

Une femme est-elle propriétaire de la vie qu'elle porte? Non, la propriété d'être humain, c'est de l'esclavage et ça n'existe plus. En fait, la femme a une responsabilité vis à vis de l'être humain qu'elle va créer, d'autant plus forte qu'elle en est la mère.

Je ne suis pas certain que tout changement qui se vend comme progrès libertaire n'ait toujours que des conséquences morales positives.

En fait ( et j'en suis de plus en plus convaincu) le curseur est l'abandon de l'idée de Dieu par l'homme pour le remplacer par la culture matérialiste. C'est à dire, "l'homme n'a de compte à rendre qu'à lui même, il n'est en rien sacré, la vie étant le sacre par excellence, l'humain est en droit de disposer de la vie à créer ou non".

Mais nous vivons dans une société pleine de paradoxes, où la morale est à géométrie variable parce que peu s'intéresse à ce qu'elle veut dire.

Pourquoi ne pas tuer son chat quand il ne ronronne plus ? Pourquoi ne pas être cannibal ? Pourquoi mettre son père en maison de retraite quand il est vieux? Notre rapport au monde ne s'intéresse plus à ces questions, la foule les balaye d'un "c'est comme ça" qui délègue la pensée aux élites, de fait. Pourtanti, ce sont des questions existentielles, tant de philosophes y ont réfléchit qu'ils seraient dommage que nous ne nous penchions pas également dessus.

La prouesse pour moi, est d'avoir réussi à convaincre des millions de personnes de croire en un hypothétique Dieu et de faire d'une doctrine une vérité universelle !

Chacun ses stupéfactions...

Mais ce n'est pas le sujet de ce topic.

Convaincre de la certitude du contraire relève exactement du même processus de manipulation en fait.

Modifié par Savonarol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 7 277 messages
Grégairophobe...‚
Posté(e)

Je ne suis pas une intellectuelle et je dis simplement ce que j'en pense.

Que l'on considère tout et son contraire comme manipulation relève j'imagine d'un débat philosophique, ou pas, qui ne m'intéresse pas en ce qui concerne ce thème précis...

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 8 763 messages
Esprit de contradiction‚ 39ans
Posté(e)

Au delà de 3 , c'est plus de la communauté , c'est de la manipulation.

Chaque système doit s'établir autour d'un dogme fédérateur, le Roi et Dieu, la République et l'homme, or tout ce qui est fédérateur est forcément réducteur; et la réduction est par essence une manipulation.

"Je décide qu'il n y a qu'un camp possible et te fais croire que c'est toi qui a décidé que c'était le meilleur. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 15 153 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 55ans
Posté(e)

C'est maintenant justement qu'il y à 2 "camps" légalement possibles .

-Les femmes qui veulent avorter et le font dans de bonnes conditions

-Celles qui décident de garder leur enfant.

Avant, légalement toujours, il n'y avait que le "camp" des grossesses systématiquement menées à terme.

Modifié par Alain75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 7 565 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 47ans
Posté(e)

Les messieurs que l'IVG chiffonnent ont toujours la possibilité de mettre un préservatif à chaque rapport tout le temps qu'ils ne veulent pas d'enfant, y compris si la partenaire prend la pilule ou un autre contraceptif, y compris si elle se plaint du manque de sensations (rappelez-lui qu'enceinte elle serait servie :D ). Une capote mise correctement est ultra efficace, les capotes déchirées sont une légende urbaine : soit un mensonge, soit une mauvaise utilisation.

La prévention, le moyen d'éviter l'IVG par "confort" et "banalisation" ( :mur::aie: ), c'est aussi ça.

Gros foutage de G....

On est vraiment obligés de se palucher ses commentaires sur ce sujet où il y a un truc malin ou rigolo dans ce fourbis qui nous échapperait ?

Modifié par zenalpha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Savonarol Membre 8 763 messages
Esprit de contradiction‚ 39ans
Posté(e)

C'est maintenant justement qu'il y à 2 "camps" légalement possibles .

-Les femmes qui veulent avorter et le font dans de bonnes conditions

-Celles qui décident de garder leur enfant.

Avant, légalement toujours, il n'y avait que le "camp" des grossesses systématiquement menées à terme.

Je n'abordais pas la question sous son angle légale ( la loi est ce qu'en fait la morale ) , mais philosophique. "Est-ce juste ? " et non " C'est juste car c'est écrit".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Je pense que dissocier la femme de l'enfant qu'elle porte pour donner le droit de la vie à la femme est une question qui mérite que l'on en discute:

Une femme est-elle propriétaire de la vie qu'elle porte? Non, la propriété d'être humain, c'est de l'esclavage et ça n'existe plus. En fait, la femme a une responsabilité vis à vis de l'être humain qu'elle va créer, d'autant plus forte qu'elle en est la mère.

Justement, là est tout le problème : se focaliser sur l'enfant en tant qu'individu et non un ensemble de cellules vivantes dépendant d'un être humain. Chaque fois on écarte la mère. Pourquoi raisonner en termes de "propriété" ? Tu la réduis à une matrice portant un objet, tu l'exclues tout en la rendant responsable. Il y a là un paradoxe extraordinaire à croire que seule la mère est responsable (quid du "propriétaire" des autres 50% de chromosomes ?) parce qu'elle porte cette vie et en même temps lui nier tout droit sur la sienne propre au nom de cette responsabilité soudain non partagée !

En parlant d'esclavage et de propriété, et si porter un être en devenir non désiré c'était être esclave du foetus ? (Oh, je sens que ça va faire hurler :D)

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alain75 Membre 15 153 messages
Marxiste tendance Groucho‚ 55ans
Posté(e)

Je n'abordais pas la question sous son angle légale ( la loi est ce qu'en fait la morale ) , mais philosophique. "Est-ce juste ? " et non " C'est juste car c'est écrit".

Philosophiquement, donc,

- Ais-je choix ?

- Je n'ai pas le choix. La société ne m'offre aucune alternative.

Ce qui est injuste pour moi c'est de n'offrir aucune alternative.

Sauf à considérer les aiguilles à tricoter et la septicémie comme une alternative...sleep8ge.gif

De plus cette loi à été amplement débattue. Cet "écrit" est une loi votée. Donc, jusqu'a l'apparition d'une loi contraire ou d'amendements, justifiée.

Modifié par Alain75

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

Gros foutage de G....

On est vraiment obligés de se palucher ses commentaires sur ce sujet où il y a un truc malin ou rigolo dans ce fourbis qui nous échapperait ?

Mets-moi en "Ignoré ". ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant