Aller au contenu

Fantasio128

Membre
  • Compteur de contenus

    303
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    718 [ Donate ]

À propos de Fantasio128

  • Rang
    Forumeur survitaminé

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Gaming / Divertissements

Visiteurs récents du profil

4 200 visualisations du profil
  1. A aucune association. Je le garde tout pour moi.
  2. Je lis Victor Hugo à Guernesey.
  3. je n'ai plus de mamie...
  4. J'avais vu sa prestation de la semaine dernière dans The Voice lorsqu'il a interprété Suicide Social d'Orelsan. C'était une prestation de haute volée. Très difficile à chanter et interpréter. Ca va crescendo, il faut se rappele des paroles, il y a le flow... Artistiquement c'était excellant. D'ailleurs les 4 membres du jury se sont retournés. Et là qu'est ce qu'on nous sort cette semaine ? Cette histoire abracadabrantesque sur d'anciens posts sur des réseaux sociaux... dommage c'était un candidat qui avait du potentiel artistique Imaginez qu'il y a quand même des internautes qui n'ont rien à
  5. Même si c'est à l'extérieur je suis contre pour l'instant. C'est encore trop tôt. Le virus est toujours là et il circule toujours. Les terrasses ça créais des attroupements de gens qui boivent sans masque. A la campagne, dans les petits bleds ya personne ça va mais dans les grandes villes et agglomérations il y a beaucoup trop de monde dans les rues.
  6. Alors, les prénoms que j'aime bien, en vrac : Louis, Louise, Hortense, Clémence, Valentin, Paul, Laurent, Vincent, Thibault, Yoan, Yann, Olivier, Kevin, Erwan, Nicolas.
  7. Toutes ces histoires de tous ces gens du show biz on y comprend rien du tout. Il en sort toutes les semaines, ca fait les choux gras de la presse à scandales. Ca donne l'impression que tous ces gens connus mènent de drôles de vies.
  8. "Demain, quelle viande mangerez-vous ?" La même qu'aujourd'hui je pense. De la qualité mais pas de la quantité.
  9. La Saint Valentin est une fête commerciale, trop commerciale. Si on a un amoureux ou une amoureuse, on se sent "obligé" de lui faire un cadeau parce que sinon il ou elle risque d'être décu(e) de n'avoir rien eu pour l'occasion. Histoires pathétiques d'un dimanche matin de Saint Valentin : - Dimanche matin 9h04 je vais acheter une baguette et des croissants et brioches pour mon petit déjeuner dominical à la boulangerie du coin. Le rayon des viennoiseries est entièrement vide : plus un seul pain au chocolat ou chocolatine, plus un seul croissant, ni brioche à tête ni brioche au sucre n
  10. Tous ces gens du show business ils sont quand même pas très nets tous...
  11. J'y joue actuellement sur pc. A vrai dire j'y suis à fond ! Je recherche d'ailleurs un partenaire pour y jouer avec moi. Si ça intéresse quelqu'un... (vincent ? .... )
  12. Mon cousin vient aussi de divorcer après 5 ans de mariage et j'en connais plein d'autres qui ont divorcé après 2 ans, 7 ans, 10 ans de mariage. En fait maintenant les gens ne font plus d'efforts. Ils ne se forcent plus pour rien. Ils n'ont pas envie et bien ils ne font pas ou plus. Plus d'efforts, plus de contraintes. On n'a pas envie alors on arrête. C'est vrai pour le mariage mais aussi pour tous les domaines de la vie. Moi je me force au quotidien pour tout, je fais des efforts surhumains. Je n'arrête pas, je continue. La vie ça n'est pas que des plaisirs et des loisirs. Ce sont aussi
  13. Je n'ai pas d'amis parmi mes collègues de boulot. On s'entend bien mais se sont uniquement des collègues de travail. Or, j'ai remarqué que certains d'entre eux se connaissaient en dehors du boulot, se fréquentaient, s'invitaient les uns chez les autres, connaissent leur femmes et maris respectifs ou encore s'envoyaient des textos ou autres sur leurs portables personnels en dehors du boulot. Moi j'y arrive pas. Mes collègues ne sont pas mes copains ou mes amis en dehors du boulot. Je n'ai pas d'affinités avec eux. On s'entend bien au boulot mais ça s'arrête là. On ne sort pas ensembles en dehor
  14. La vraie beauté est celle du coeur. Après peu importe le contenant pourvu qu'on ait l'ivresse.
×