Aller au contenu

Scrongneugneu

Membre
  • Contenus

    3742
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de Scrongneugneu

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 07/09/1948

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Intérêts
    Actu, politique, divers

Visiteurs récents du profil

6914 visualisations du profil
  1. Le vrai problème, c'est que le privé est sans cesse obligé d'évoluer et de s'adapter au monde moderne de ce siècle, alors que le public est resté dans les années 80. L'informatique ainsi que tous les moyens de communication, chamboule tout, c'est donc fini le travail peinard en attendant sa retraite. Tu rajoute à cela des syndicats et des personnels employés à vie, sclérosé et politisé qui ne font pas bon ménage avec la réalité de ce monde.
  2. Comme dans tout pays où ça va mal, en général les gens vont voir ailleurs. Or, ce n'est pas le cas en France. En revanche, une éventuelle rencontre ne me dérange pas, mais devant un pot ne serait pas mal non plus.
  3. La générosité n'est pas dans le baratin, mais dans les actes. Durant 8 ans, dans mon petit patelin, j'ai fait du bénévolat au comité des fêtes avec une vingtaine d'autres. J'ai abandonné, car à chaque organisation et démontage, on ne se retrouvé qu'à 7 ou 8, mais tous étaient là pour le pot de remerciement. En gros, ça se montrait de temps en temps pour sa propre image, mais ce n'était que du vent. Idem en la matière pour d'autres activités bénévoles.
  4. Un tel discourt est lamentable envers ceux qui bossent pour payer tous les services publics que tu uses et a usé depuis ta naissance. Si je comprend bien, vaut mieux que l'on ne se rencontre pas, car il n'y aura pas moyen de donner chacun sont point de vue sans que ça clash. Les aides sociales tu les as en ayant l'école, la santé, les routes, tout ce que fait ta Mairie pour être au mieux, l'utilisation des services publics, même si ce n'est pas parfait...
  5. Allons, allons, nous profitons tous en retour des taxes et des impôts payés par les salariés, les entreprises et même la finance, car chaque mouvement en action, l'Etat prélève aussi. Ecole, santé, pour ne citer qu'eux, tout est quasiment gratis.
  6. J'assume ma connerie, d'autres ne se rendent pas compte à quel point ils sont idiot. Le devoir du partage, je me marre ! C'est toujours à celui qui a plus que soit que l'on demande d'être solidaire.
  7. La générosité dans le baratin, le bon français est en tête. Tant mieux pour ceux qui ont du fric, eux ils bossent et ils emmerdent les bons à rien.
  8. Tu fait donc partis de cette minorité d'abrutit manipulé qui ne comprend rien à quoi ça sert les taxes et impôts. Je suppose que tu n'as aucune aide sociale, tu ne te sers pas de nos services publics payés par toutes ces taxes et impôts Quand au fascisme, mot qui désigne ceux qui sont minoritaires, qui dirigent par la terreur et l'élimination physique des opposants. Si tu considères que mon pays est dans le genre va de suite en Corée du Nord, un peuple, une seule voix, libre d'aller où ils veulent... Quand au commerce, tu vis de quoi, de chasse, de pêche, tu t'habilles et te chausses de peau de bête...ou de parasitage.
  9. N'importe quoi ! Les LBD ne sont pas destiné à ne taper que sur les GJ, mais envers ceux qui cassent. Se mettre en travers de l'avance des flics qui veulent coincer les casseurs, fait obligatoirement des dégâts. Les flics ont aussi pour mission de défendre les biens communs et d'autrui, mais un bon GJ n'en a rien à faire du bien ds autres. De toute manière les GJ ont fait couler des commerces et emmerder ailleurs que devant leur porte. Ce ne sont que des gens qui disposent du temps libre au lieu de bosser. Ceux qui paient sont ceux qui bossent pour faire tourner la boutique France, grâce à leurs impôts. Tout repose sur eux. Taxer une entreprise c'est aussi demander à celui qui bosse de faire davantage pour que son entreprise paie aussi les taxes et charges qui sont le double d'un salarié.
  10. Tu dis mal payés et pas d'avantages. Ce n'est que lamentation pour ne chercher que des excuses pour ne pas faire, que de savoir faire avec les moyens mis à disposition. Qui paie ? Pas St Esprit, mais le privé à fond les ballons. Perso, j'ai eu sans cesse une épée au dessus de ma tête, bien payé, grâce aux primes, bien au delà des 40 h de moyenne, mais avec le risque de se retrouver au chômage. Pour finir à 43,5 années de cotisation tout en me constituant un petit pécule, car dans le privé, le quidam moyen n'est pas bien payé en matière de retraite. Résultat, mon frangin fonctionnaire qui avait le même indice brut que moi en fin de carrière, s'est retrouvé avec 400 € de plus de retraite...cherche l'erreur... Le mal-être est davantage dans la tête, tant il faudrait un psy derrière chaque fonctionnaire que dans la réalité des choses. Combien d'heures réelles de travail fait un fonctionnaire ? Et les congés, arrêts maladies, c'est en veut tu, en voilà. Aucun stéréotype de ma part, car j'ai effectué des travaux dans le cadre d'appel d'offre, et je n'ai jamais remarqué que c'était le "palais de la sueur", mais davantage gamberger en demi-cercle devant la machine à café. C'est une image bien sûr, mais bon nombre avait du temps libre pour le café et la causette. Point positif, j'ai bien remarqué que certains étaient investis dans leurs missions, remplacent les absents, tandis que d'autres se la coule douce et ne font que le stricte nécessaire. Pour finir, me semble que ( par exemple ) quand il y a des milliers de professionnels de santé, banderoles , chants, qui défilent, non seulement ça a du temps libre, mais ça a aussi le temps de préparer les concerts de tam tam, et ça se marre dans la joie. Les médias sont là pour leur faire une pub d'enfer, mais celui qui bosse sur chantier, peut se taper le ventre, rien à foutre, bosse ducon pour avoir des services publics...quand ils ne sont pas en grève....
  11. La bonne question, à mon sens bien sûr serait de bien se poser la question de ; "pourquoi les services publics ne font pas le travail pour lequel ils sont payés". Ils ont tout ce que le privé n'a pas droit. Sécurité de l'emploi, ne pointent pas au chômage, retraites plus avantageuses, arrêts maladie et grèves sans conséquence sur salaire et carrière. Mais ça passe en boucle dans tous les médias sur leurs misérables conditions, et vu les demandes du moment, qui doit payer leurs revendications ?
  12. Avec la radicalisation de la CGT avec son moustachu, manque plus qu'un moustachu au RN, et ça risque de swinguer.
  13. Loin de moi d'être négatif, mais je suis issu d'un bled du massif central, et comme bon nombre je suis parti pour des raisons économique. J'y suis retourné par curiosité, avec une forme de tourisme. Un désastre, en l'absence de toute industrie. Plus de poste, de pharmacie, plus de commerces, seul reste quelques paysans qui s'accrochent, avec "chance" la préfecture à 28 km, avec tout ce qu'il faut. Valoriser quoi ? Y a rien ! Seul le chef-lieu s'en tire avec une voie rapide qui passe à côté. De nos jours, s'il n'y a pas de moyens de communications routières autres que les RD c'est cuit. Ne parlons pas du vieillissement du peu de gens qui eux aussi s'accrochent ou n'ont pas le choix.
  14. Toujours le même refrain, des moyens, des moyens, des effectifs, mais qui paie ? Motus sur qui doit payer, idem pour l'éducation, la santé, et j'en passe, aucun de ces braves gens ne s'en soucie, cela doit être l'Etat, avec le gouvernement doit, il doit, il doit faire, mais l'Etat c'est qui ? Réponse, le contribuable dont bien entendu majoritairement le privé avec ses 63 ans mini, donc bien au delà pour sa retraite. Mais virer tout ça pour mettre qui ? Marine, le moustachu du moment, un guignol avec son gilet...là, c'est sûr la finance n'attend que ça pour aider le peuple. Mon zeuil voui !
  15. A ne vouloir imposer ses idées, cette fois par la force c'est quoi ? Un égo ou un intégrisme ? Me semble qu'une des suggestion correspond à une lutte tribale où les opposants sont à éliminer physiquement. Si insurrection il y a, je sais de quel côté je serai.
×