Loargan

Membre+
  • Compteur de contenus

    8 927
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Loargan

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Arrestation de Ratko Mladic accusé de génocide.

    Perpétuité pour le boucher des Balkans Les juges du Tribunal pénal international (TPIY) l'ont reconnu coupable de dix chefs d'accusation pour génocide, crimes de guerres et crimes contre l'humanité. (...) Plus de vingt ans après la guerre (1992-1995) qui a fait plus de 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés, l'homme de 74 ans s'est présenté devant le tribunal alors qu'il avait laissé plâner le doute quant à sa présence. A son arrivée dans la salle d'audience, le «Boucher des Balkans» avait levé un pouce, souriant aux objectifs des photographes. Costume sombre et cravate rouge carmin satinée, il a ensuite refusé de se lever lorsque les juges sont entrés, saluant plutôt sa famille dans la galerie du public, dont son fils Darko Mladic. (Article entier : voir lien)
  2. La viande de braconnier est un puissant aphrodisiaque

    Il y a des Chinois contre le trafic d'animaux en voie de disparition, il y a des Chinois qui sont écolos, des Chinois qui reconnaissent que ces remèdes à base de corne de rhino et autres ne sont que de la foutaise ; ce n'est donc pas tous les Chinois qu'il faut condamner. Le gouvernement chinois a par contre une terrible responsabilité en ce qu'il ferme les yeux tout en signant des chartes parce que c'est de bon ton et pour ne pas se fâcher avec ses partenaires économiques. Il pourrait aussi lancer une vague campagne d'info pour que dans le pays tout le monde connaisse l'inutilité de cette médecine à base de kératine, d'os, de dents, de griffes et que sais-je encore.
  3. La "clope" au "cinoche"

    Je l'ai dit parce que j'ai connu d'anciens héroïnomanes qui se plaignaient qu'on leur faisait repenser à la drogue chaque fois qu'ils tombaient sur une affiche de prévention. De ce fait je pense que quelqu'un qui a eu un mal fou à arrêter de fumer ne tient pas à voir ou entendre parler de cigarettes, même pas sur des affiches de prévention ou dans des spots anti-tabac.
  4. La "clope" au "cinoche"

    Fini les scènes dans les snacks américains où on bouffe des frites, des hamburgers, avec une bière ou un soda : désormais on ne verra plus que des acteurs manger de la salade et boire de la Vittel. Et à la fin du repas ils devront préciser que leur café est décaféiné ! Il faudra aussi penser à inclure d'une façon comme d'une autre le préservatif dans les scènes d'amour.
  5. La "clope" au "cinoche"

    Je ne le ferai pas ne serait-ce que pour mes enfants, qui me regardent et seraient sans doute déçus de me voir fumer, mais c'est juste pour expliquer que cette campagne hygiéniste irait trop loin en s'invitant sur les plateaux de tournage. Je suis sûre qu'à cause de son omniprésence, certains qui avaient arrêté s'y remettent ou sont tentés de le faire parce qu'ils ont constamment des clopes devant les yeux, que ça revient en boucle, et même qu'il y en a qui, finalement, décident de continuer parce qu'on en fait de trop et que ça les exaspère. Le prix des paquets, les photos morbides dessus, les conseils des médecins, c'est déjà suffisant, et t'en aura toujours qui fumeront malgré tout alors pourquoi en arriver à un hygiénisme envahissant jusque dans les films ? On devrait être condamnés à se farcir des soaps avec des acteurs parfaitement lisses et des décors totalement aseptisés, c'est ça ?
  6. La "clope" au "cinoche"

    Parce que dans la réalité, l'acteur ne fumait pas. Je suppose qu'on n'aurait pas porté le même regard sur un inspecteur Columbo fumant des menthols ou avec une chupa chups à la place du cigare, cela doit donc avoir une signification, faire passer inconsciemment des infos sur le personnage ? Il a été question des Gauloises : on imagine mal, dans un film, un ouvrier ou un troufion avec un porte-cigare démesuré entre les phalanges, parce que la cigarette est en fin de compte un accessoire qui s'ajoute à la panoplie de l'acteur pour apporter des indications sur le personnage qu'il joue, et de là la marque a son importance. Perso j'ai fumé : j'avais commencé à 19 ans, pas à cause du cinéma, même pas à cause des autres lycéens que je voyais fumer, mais à cause du stress, de toute cette anxiété générée par le bahut. Et puis ça c'est aggravé avec mon premier boulot à cause de l'ambiance exécrable sur le lieu de travail. J'ai arrêté sans difficulté par la suite pendant une période de chômage, en prenant goût au footing sur la plage, à nager le plus longtemps possible dans la mer Méditerranée. Plus rien ne m'a jamais donné envie de refumer depuis jusqu'à cette campagne de fanatiques, qui nous ressassent à longueur de journée qu'il ne faut pas fumer, que c'est mauvais pour les bronches, etc. La pollution c'est peut-être encore pire, mais bon : les pesticides, la bagnole et les usines c'est sacré. Moi, derrière ce message anti-tabac, ce que j'entends, c'est : vous devez produire le plus possible de pognon et en coûter le moins possible à la société parce que vous n'êtes que des agents économiques. Sérieux, c'est ce que j'entends, et de dégoût j'en arrive à regretter mon paquet de clopes d'antan ! J'en ai juste marre de toute cette morale infantilisante, d'autant plus que ça vient de gros bonnets et politiques qui volent l'argent du contribuable, fument des havane, picolent du champagne et se roulent dans le stupre comme des porcs décomplexés quand ils sont hors-champ de toutes caméras. J'en arriverais presque à me remettre dans le tabac jusqu'au cou pour leur dire merde à ma façon. Avec ça, pourquoi on ne met pas des photos d'accidents de la route, de foies déformés par la cirrhose et tout, sur les bouteilles de Bordeaux ? Il faudrait que ce soit donnant-donnant, surtout que la cigarette ne crée pas d'ivresse.
  7. La "clope" au "cinoche"

    Oui, comme Mac Ron. Des saints hygiéniques et bien propres sur eux, qui peuvent tout autant être des anti-héros d'ailleurs.
  8. La "clope" au "cinoche"

    Il va falloir qu'on en arrive à fumer son paquet journalier, se saouler, faire valser les tables et rouler comme des malades en tirant des coups de feu pour combler les lacunes du néo-cinéma.
  9. - C'est déjà fini docteur ? - Oui, vous avez un cancer ! (C'était la seconde d'humour noir).
  10. La "clope" au "cinoche"

    Columbo et Maigret sur la sellette ! Et pourquoi est-ce qu'on aurait que des personnages 100 % conformes aux dogmes de l'hygiénisme ? Pourquoi est-ce qu'on n'aurait pas des personnages avec des faiblesses, des travers, des péchés mignons voire des vices ou des addictions ? J'imagine les films à venir : les protagonistes, ne fument pas, ne boivent que de l'eau et du lait, s'abstiennent de manger trop gras, trop sucré, trop salé, font du sport tous les jours, et jamais un mot plus haut que l'autre non plus ! Qu'est-ce qu'on va se faire ch....
  11. La "clope" au "cinoche"

    Pas moi en tout cas. J'ai voté pour Hamon, qui proposait des installations pour faire du sport dans tous les lieux publics, au travail, etc. ce qui était une bonne idée pour lutter contre le tabagisme sans mettre la pression sur les fumeurs puisque, d'après ce que je constate chaque jour du moins, c'est pendant les pauses et autres moments d'inactivité que les gens sortent la cigarette et le briquet.
  12. La "clope" au "cinoche"

    J'ai entendu ça sur le Bourdin direct. Faudrait-il censurer jusqu'au cow-boy buvant son whisky, le détective fumant son cigare, les courses poursuite, etc. ? Déjà les photos sur les paquets de cigarettes, sans oublier le prix, c'est l'extrême, serait-il utile d'aller plus loin ? Perso je ne fume pas mais bon, censurer les scènes où un acteur fume, on n'est pas en Corée du nord quand même ! ça irait trop loin à mon sens.
  13. Non évidemment, mais jusqu'à présent on a eu des affiches à la fois sérieuses, donc pas infantilisantes, sans être anxiogènes pour autant. Oui parce que ça s'adresse à des femmes de la cinquantaine ou plus quand même... Enfin bref, vous avez peut-être raison...
  14. Bon, cela dit : l'examen de dépistage, faites-le ! C'est un tous les deux ans seulement, et il vaut mieux quelques radios pas agréables pendant vingt minutes plutôt qu'un cancer pour l'éternité. En plus, si ça peut rassurer : c'est pas le rouleau compresseur, non plus. On n'a jamais entendu de patientes hurler pendant une mammo.