Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'tolérance'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. On est facilement étiqueté(e)s vous avez remarqué. Beaucoup en plus sont fiers de s’étiqueter eux-mêmes ; fiers ou intéressés ; une sorte de laisser-passer. Ne rêvons pas, ces étiquettes peuvent être totalement injustes, mais aussi refléter parfois quelque chose : le problème est le même : on enferme les autres ou soi-même sous cette étiquette. En faisant cela, on renforce l’emprise de l’étiquette, qui sera défendue par orgueil, par défi, par déni de ce que cela représente aux yeux des autres. Mais n’importe quel individu est infiniment plus en potentiel que ce à quoi il adhère ou à quoi on le colle. Ce qui est intéressant, c’est de favoriser l’ouverture de ce potentiel, d’activer ce voyage de l’individu vers lui-même. Toute personne a du génie, des talents, une créativité qui implore de s’exprimer, et qui étouffe de ne pouvoir le faire ; et qui dans cet enfermement moisit, dégénère, se tourne en son contraire : garde à vous et gare à vous. Je me méfie des étiquettes, toutes. L’ami apparent dissimule peut-être le traître, l’ennemi juré pourrait bien un de ces jours se retrouver complètement déstabilisé ; et qui sait ce qui sortira de son confinement intérieur forcé ? Le pire, mais peut-être du bon aussi, parce que l’être humain aime ce qui est bon pour lui : et la bonté est bonne pour l’être humain. Il nous faut apprendre à toujours plus efficacement nous déprendre de nos étiquettes et étiquetages ; être à l’écoute des dépassements possibles, des appels détournés, des souffrances masquées sous un blindage qu’on croyait à toute épreuve. En avant – sagement, prudemment – au-delà de nos différences. Fasciste. Gauchiste. Féministe. Machiste. Mécréant. Crédule. Crétin. N’importe quoi. Stupide. Ignorant. Orgueilleux. Pleutre. Etc. Les étiquettes pleuvent. Vous êtes fixés maintenant. Cloués à votre étiquette infamante, humiliante, déshonorante. Celui qui vous a catalogué est lui-même aussi étiqueté : par les crétins, les ignorants, les gauchistes, les fascistes, les féministes, les machistes, les crédules, les mécréants. Etc. Lui-même est fier de son étiquette, celle qu’il s’est choisie, celle pour laquelle il en a bavé. C’est sa stature, sa statue. Son honneur, son orgueil. Ce sont-là des camps retranchés : les balles pleuvent, enfin les mots, tant qu’on n’est pas entrés en guerre civile, y’en a ça les démange. Plus on se catalogue, plus les uns et les autres s’enferment dans leurs réduits, qu’ils imaginent spacieux, un jour, demain, quand on aura écrasé les crétins, les ignorants, les gauchistes, les fascistes, les féministes, les machistes, les crédules, les mécréants. Pause. L’humain peut infiniment mieux : il peut vouloir comprendre, chercher à comprendre, poser des questions, demander des éclaircissements, chercher la part de vrai de l’autre, s’efforcer au respect, vouloir dialoguer, et surtout réfléchir : à ses propres limites, à sa part d’ignorance (immense en chacun), à sa manie de cataloguer les autres. Et imaginer ce que serait un vrai dialogue ; des paroles plus prudentes, une réelle envie de comprendre, sentir le partage de l’esprit, la joie d’avoir un peu progresser vers ce qu’on a de commun. Ce qu’on a de commun est enterré, oublié presque. J’ai rien en commun avec ce con, ce débile, cette ordure. Si : d’abord chacun à en lui, le con, le débile, l’ordure, et surtout l’ignorant – sinon comment le reconnaîtrait-il chez l’autre ? Mais positivement, nous avons en commun l’envie de connaître, l’envie de significations partagées, l’envie de paix, et l’envie la plus enfouie : l’envie de communier, d’éprouver la joie de la fraternité. Il faut vraiment faire un vrai effort pour vraiment réfléchir avant d’étiqueter. Il y a urgence à chercher à s’exprimer au-delà de nos différences. Ce qu’il faut écouter, c’est la sagesse et l’humilité qui nous restent. Ce qu’il faut faire taire, ce n’est pas l’autre, ce sont les préjugés. Les siens sans doute. Les nôtres d’abord.
  2. Le philosophe anglophone Kevin Dorst fait un excellent travail pour désamorcer notre tendance à diaboliser l' adversaire sous prétexte qu'il serait "biaisé" et "irrationnel". Son blog "Stranger Apologies" est disponible ici pour ceux qui comprennent l'anglais : https://www.kevindorst.com/stranger_apologies/plea_for_political_empathy . Sinon, je vais vous présenter brièvement sa façon de penser en traduisant des extraits de son dernier article, qui concerne les désaccords sur la bonne façon de réagir au coronavirus. Il affirme que ces désaccords sont raisonnables. Il parle en particulier du clivage entre Républicains et Démocrates aux États-Unis. Même dans le cas d'un désaccord qui suit une ligne de partage partisane il dit qu'on peut parler d'un désaccord raisonnable. Kevin Dorst écrit ceci : "Dans ce genre de situation, la majorité de nos preuves - c'est-à-dire l'information qui décide de ce que chacun devrait penser - ne vient pas des faits avérés eux-mêmes, mais de la réaction des autres à leur égard" Le partisanisme ici vient des "différentes réactions initiales" dans nos cercles sociaux. "Le processus principal à l'oeuvre est bien compris et a une longue histoire dans la psychologie sociale. C'est 'l'effet de polarisation de groupe': lorsque les gens discutent d'opinions similaires, il y a une tendance à l'uniformisation et à l'intensification de celles ci." L'article wikipédia sur la polarisation de groupe : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polarisation_de_groupe En quoi cette influence sociale est-elle "rationnelle" ? Dorst résiste au narratif de "l'humain irrationnel" car si nous avions à repartir de zéro et à créer un bon agent épistémique, il nous faudrait reproduire les "biais" que nous décrions souvent, et surtout que nous projetons sur autrui de toute façon. Décrire l'être humain comme irrationnel c'est décrire l'adversaire politique comme irrationnel, car on ne peut pas s'empêcher de s'exclure de cette critique dès qu'il s'agit de politique. ll est donc plus sage de faire valoir toute l'intelligence dans la façon dont nous abordons des situations complexes. Il explique donc, en prenant un exemple parmi d'autres: "Si j'apprends que tu penses que le coronavirus est une menace à la stabilité sociale, cela me donne une raison de croire que tu à toi une raison de penser que le virus est une telle menace - et si une telle raison existe cela me donne une raison de croire que c'est bien le cas. Surtout si on prend en compte le fait que les preuves à prendre en compte sont si complexes et ambiguës qu'il est normal d'être incertain quant à la réaction appropriée." Il convient donc d'arrêter les accusations d'irrationalité et la diabolisation. Je recommande vivement le blog de Kevin Dorst. Son projet me semble très important.
  3. Il est admis dans la conception des Lumières que nos démocraties modernes doivent se fonder en dernière instance sur l'autonomie morale du sujet-citoyen, ainsi que sur un fond commun constitué des valeurs de tolérance et d'égalité de tous. C'est à ce prix qu'on permettra la cohabitation pacifique des citoyens, nécessaire au débat et au quotidien d'une démocratie qui se respecte. Certains auteurs ont parlé de la démocratie comme d'un espace des raisons (p.ex. Sollers). Donc les démocraties sont une invitation à la rationalité et à l'autonomie intellectuelles, lesquelles permettent de tendre vers la vérité théorique (la vérité sur les faits) et pratique (la vérité sur ce qu'il convient de faire, qui dépend des faits). En une phrase, la démocratie conçue à la façon des Lumières implique la rationalité et l'autonomie des citoyens/sujets, dont l'objectif reste d'atteindre la vérité théorique et pratique. Toutefois il est bien connu que posséder la vérité nous donne une supériorité sur celui qui ne le possède pas, ce qui est bien contraire à l'égalité démocratique de tous. De plus, l'impression de posséder la vérité théorique ou pratique sur ce qui est, ou ce qui est à faire, est incontestablement incompatible avec les valeurs de tolérance nécessaires à l'organisation d'un débat public au sein d'une démocratie. En une phrase, la conviction de posséder la vérité théorique et pratique implique l'intolérance et l'inégalité, qui sont contraires à la démocratie. Peut-on résoudre cette contradiction de la forme A => B => non(A) ? La résolution de la contradiction n'est-elle pas que ce que nous appelons démocraties au sens des Lumières n'est qu'un rapport de force où le débat serein est impossible ?
  4. Bonjour à tous! Alors voila j'ai rencontré un garçon à la fac cette année qui est devenu un ami seulement voila il est raciste ... Ses propos sont parfois inadmissible mais malgrès ça il est super cool comme garçon. J'en discute avec lui pour essayer de comprendre cet état d'esprit mais c'est vrai que j'évite quand même un peu pour pas qu'on s'engueule. Et il y a pas longtemps mes copines de fac m'ont dit " Tu parles à ce raciste,ça va pas ?" J'ai répondu "ben oui" et depuis certains comportements de mes copines ont changés,certaines m'évitent maintenant parce que je lui parle ... Alors voila la tolérance c'est accepter les autres ... je sais qu'être raciste c'est mal,je l'accepte pas du tout mais est ce que c'est une raison pour le rejetter?? Car j'apprécie pas comment certaines personnes le regardent ... Ok il est raciste mais il le crie pas sur tous les toits non plus, il donne son point de vue quand on lui demande,et quand on croise des étrangers il ne fait pas de réflexions (même s'il en pense pas moins). C'est sur que je déteste ce coté raciste mais quand j'oublie qu'il est comme ça, je passe du bon temps avec lui,c'est un bon pote généreux et gentil.
  5. extrait : La mosquée de York, dans le nord de l'Angleterre, a fait sensation lundi. Alors qu'une action de l'English Defence League (EDL), un mouvement nationaliste et anti-islam, se préparait devant son bâtiment, plus d'une centaine de ses membres se sont rendus sur place et sont allés à la rencontre des manifestants, les invitant à partager du thé et des biscuits et leur proposant de jouer au football, rapporte la BBC. L'appel à manifester de la section locale de l'EDL, diffusé sur sa page Facebook, avait pourtant de quoi inquiéter. L'imam Abid Salik raconte : "Quelques personnes [ont répondu à cet appel], mais des membres de la mosquée les ont accueillis et ont engagé la discussion. Certains ont apporté des tasses de thé et des biscuits, puis après trente ou quarante minutes d'échanges, [les militants] sont entrés dans la mosquée, ce qui a été un très très beau moment." L'archevêque anglican de York, John Sentamu, a salué cette réaction, qu'il a qualifiée de "fantastique". Pour lui, "le thé, les biscuits et le football sont une parade formidable et typique du Yorkshire face aux idées hostiles et extrémistes". Le père Tim Jones, responsable de la paroisse où la mosquée est implantée, a également témoigné de son admiration : "[Leur réaction] a démontré la mesure de leur courage – un courage physique, bien sûr, mais aussi un grand courage moral. Je pense que cette modeste petite mosquée a offert un exemple au monde entier." Neil Barnes, un élu local, a pour sa part déclaré que cela avait été "un moment de fierté pour York". "Je pense que je n'oublierai jamais ce jour où la mosquée de York a contré la colère et la haine par la paix et l'hospitalité", a-t-il déclaré. Au lendemain de cette épisode, et dans un genre beaucoup plus musclé, des "hacktivistes" se réclamant d'Anonymous ont publié les numéros de téléphone et les adresses de membres de l'EDL, première étape, selon eux, d'une campagne de destruction de ce mouvement extrémiste. en entier sur : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/05/29/so-british-une-manif-anti-islam-accueillie-avec-du-the-et-des-biscuits-a-la-mosquee/#xtor=RSS-32280322
  6. Il y a beaucoup de sujets à polémiques. Homosexualité, Religion, immigration etc¿ Si dire du bien vous permet de vous faire bien voir par les autres, exprimer une opinion négative même avec argumentation va vous valoir trop rapidement la huée générale. Exemple tout simple : Si vous dite que vous êtes contre l'homosexualité, ça va mal se passer pour vous (inadmissible, intolérable, garde tes réflexions pour toi et j'en passe.) Et il est vrai qu'à chaque fois, pour des questions comme (Que pensez-vous de l'islam?) Il y a 90% d'opinions positives et 10% de négatives. D'ailleurs on oubli pas de rappeler leur racisme aux 10% et personne pour dire qu'il est de leur avis. J'ai dans l'idée que il y a beaucoup de gens qui n'osent pas dire leur opinion de peur de se faire mal voir dans le forum et ne participe pas, et d'autres qui participent en faisant les faux-cul. J'en viens à ma question. Ne trouvez vous pas que finalement, il n'y a aucune égalité pour s'exprimer puisque on se fait automatiquement lincher dès qu'on a 1 opinion négative sur l'homosexualité, l'immigration etc¿ Et dans ce cas, on peut carrément supprimer la rubrique débat car elle n'a plus aucun intérêt.
  7. L'Irlande vote le mariage pour tous. Champagne pour tous, homos et hétéros! http://www.20minutes...on-partisan-non
  8. Bonjour, je souhaiterais faire un petit sondage, pourriez-vous svp me répondre par oui ou non et développer vos arguments si possible? Voilà, j'aimerais savoir si vous mesdemoiselles, mesdames, accepteriez d'être en relation (de couple) avec un homme (moi) normal, très normal dans la vie courante, honnête, franc, sérieux et qui voudrait vivre de réels sentiments qui a un très bon poste, une maison, des amis,qui a des activités (musique...), sportif, aimant, sociable, on me dit gentil (trop peut-être), etc... MAIS qui a un petit ou gros souci, selon vos réactions, et pensées: en effet, j'aime le soir m'habiller avec des pantalons , leggings ou collants en laine et parfois j'aime porter des couches... Ceci provient d'un problème qui remonte à l'enfance, j'essaie de savoir d'où cela vient en consultant un psy. Cela fait partie de ma vie privée, personne n'est au courant et par ailleurs j'ai une vie normale. Je sais, ce n'est pas banal voire anormal pour beaucoup d'entre vous mais , sincèrement, j'aimerais avoir votre avis. Accepteriez-vous un conjoint comme cela? oui ou non, et pourquoi? Merci pour vos réponses sans insultes ou mépris. A bientôt Jae PS: je suis dispo aussi en pv si vous voulez
×