Aller au contenu

Interdiction de la fessée : l’Assemblée relance un débat sensible

Messages recommandés

DroitDeRéponse Membre 51 864 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 46 minutes, chanou 34 a dit :

Si un gamin de 15 ans lève la main sur ses parents, c'est qu'il y a eu un bug quelque part. A chercher d'abord dans la conduite parentale.

Ah bon vous avez une preuve de ça ? 

Je connais une mère qui me semblait pourtant responsable s’en être pris une . J’ai aussi vu un père charmant s’en prendre une avant que l’ado ne ravage les parties communes .

 

 

il y a 26 minutes, zenalpha a dit :

Une tapette sur les fesses vue par DDR voit se jouer dans ses yeux les fêlures d'une vie.

Peut-être que tu devrait appeller le GIGN ou la brigade anti terrorisme...

T’es gentil mais c’est DDR qui a eu le droit plus d’une fois aux rappels des bonnes pratiques éducatives et des risques que je prenais avec mes enfants et non l’inverse 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
chanou 34 Membre 8 212 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Ah bon vous avez une preuve de ça ? 

Je connais une mère qui me semblait pourtant responsable s’en être pris une . J’ai aussi vu un père charmant s’en prendre une avant que l’ado ne ravage les parties communes .

 

j'ai dit "à chercher d'abord".  pas "seulement".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 3 013 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

La fessée (légère bien sûr), d'après ce que j'en connais, faisait partie des punitions les moins sévères. Ensuite viennent les privations, les corvées, l'isolement, etc... Donc finalement cette interdiction mènera peut-être à plus de sévérité.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 864 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, chanou 34 a dit :

j'ai dit "à chercher d'abord".  pas "seulement".

J'entends bien,  mais ça ne me donne toujours pas une preuve .

L'envie de filer une beigne est courante, chez un ado ou un enfant le filtre est moins fort je ne vois pas pourquoi il faudrait chercher d'abord là . Mais bon s'il faut un coupable

il y a 39 minutes, chanou 34 a dit :

Dites vous avez pas l'impression d'en faire un peu trop là? :hum:

Non c'est vrai que les gamins qui menacent très tôt d'appeler le numéro vert ça n'existe pas , et le chantage affectif des mères est si rare :sleep:

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chanou 34 Membre 8 212 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
à l’instant, DroitDeRéponse a dit :

J'entends bien,  mais ça ne me donne toujours pas une preuve .

 

Ce n'était pas mon but. LA démarche diagnostique est valable dans tous les domaines, on commence par éliminer la cause statistiquement la plus courante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 864 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a 1 minute, chanou 34 a dit :

Ce n'était pas mon but. LA démarche diagnostique est valable dans tous les domaines, on commence par éliminer la cause statistiquement la plus courante.

Raison pour laquelle je vous demande une preuve , donc ici statistique selon vous , vous avez un lien ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 7 920 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Léna-Postrof a dit :

D0D49F29-2A15-4ECA-950F-676A883C3820.thumb.jpeg.e097b99d6fee2a70d2cb18d535e95c8d.jpeg

Interdiction de la fessée : l'Assemblée relance un débat sensible

Une proposition de loi est présentée jeudi soir devant les députés par plusieurs élus pour demander un « état des lieux » sur les violences dites éducatives.

SOURCE AFP 
Publié le 29/11/2018 à 10:09 | Le Point.fr

La fessée va-t-elle devenir une bonne fois pour toutes tabou et interdite en France ? La question a le mérite d'être posée, d'autant qu'elle revient souvent dans le débat public et qu'elle traite du dossier sensible des violences dites éducatives. Une catégorie dans laquelle peuvent être également rangées les tapes et les gifles. Jeudi, elle fera débat à l'Assemblée nationale, entre des opposants aux « violences éducatives ordinaires » et des partisans souhaitant que les parents gardent une certaine liberté. Le MoDem, soutenu par le gouvernement, LREM et des élus d'autres groupes, présente dans la soirée une proposition de loi de portée largement symbolique, mais qui relance une controverse toujours vive sur les châtiments corporels en France, où le proverbe « qui aime bien châtie bien » a toujours ses partisans.

Selon la Fondation pour l'enfance, 85 % des parents français ont recours à des violences dites éducatives. La proposition MoDem réclame au gouvernement un « état des lieux » sur le sujet avant septembre 2019. Les tenants de l'interdiction mettent notamment en avant, études à l'appui, les conséquences sur la santé physique et mentale des enfants. Examiné en première lecture, le texte ne prévoit pas de nouvelles sanctions pénales, car elles existent déjà, et a une « visée pédagogique », de l'aveu même de la rapporteuse centriste Maud Petit. Il s'agit d'inscrire dans le Code civil, à l'article lu lors des mariages, que « les titulaires de l'autorité parentale l'exercent sans violence » et qu'« ils ne doivent pas user à l'encontre de l'enfant de moyens tels que la violence physique, verbale ou psychologique, les châtiments corporels ou l'humiliation ».

Il s'agit, a expliqué la rapporteuse, de « mettre un terme définitif à la possibilité pour les juges de reconnaître un droit de correction hérité du XIXe siècle qui n'a pourtant aucune existence en droit pénal ». L'interdiction formelle permettrait également à la France d'être « en conformité avec les traités internationaux », alors que le pays a été épinglé à plusieurs reprises sur ce sujet, par le Conseil de l'Europe en 2015 ou le Comité des droits de l'enfant de l'ONU l'année suivante. La France deviendrait ainsi le 55e État à interdire totalement les châtiments corporels, selon l'Initiative mondiale pour mettre un terme à tous les châtiments corporels sur les enfants, une ONG basée à Londres. La Suède avait légiféré sur le sujet dès 1979.

Interdiction nécessaire ou « ingérence » dans la vie des familles ?

Ce n'est pas la première tentative : après plusieurs textes inaboutis, la mesure avait été inscrite dans la loi égalité et citoyenneté, mais avait été censurée en janvier 2017 au motif qu'il s'agissait d'un « cavalier législatif », c'est-à-dire d'une disposition sans rapport avec l'objet du projet de loi. Outre le soutien du gouvernement, le texte MoDem a l'appui de différentes organisations (Fondation pour l'enfance, association StopVEO...) ou du Défenseur des droits, Jacques Toubon, qui a défendu « un signal politique fort » afin de changer les mentalités. Mais dès les débats en commission, des élus de droite et d'extrême droite ont dénoncé une « ingérence » dans la vie des familles et l'« ineptie » de la proposition, voire son « ridicule ».

Julien Dive (LR) a aussi pointé « l'ironie de l'histoire » de voir ce texte porté par un parti dont le président, François Bayrou, avait giflé un enfant pendant la campagne présidentielle de 2002. La rapporteuse lui a rétorqué que cet enfant, qui avait tenté de faire les poches du leader centriste, était « devenu délinquant ». « Donc CQFD, au MoDem, nous avons testé la gifle, nous avons constaté que ça ne marche pas ! » avait-elle lancé dans un « clin d'œil ». Reste que pour Jean-Christophe Lagarde (UDI-Agir), la proposition sera « vide d'effet, sinon vide de sens ». Elle sera « très médiatiquement ressentie et sur le terrain et dans la vie sans effets réels ». En face, le patron du groupe MoDem Patrick Mignola se dit « stupéfait que ce sujet soit aujourd'hui encore à ce point caricaturé ». « À tous ceux qui voudraient ironiser sur le sujet, je les renvoie à ce qu'étaient les violences faites aux femmes il y a une décennie qui étaient accueillies avec les mêmes sourires narquois. »

L’article se trouve ici : https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2275292

Entièrement d'accord pour que les enfants (êtres faibles physiquement) ne subissent aucune violence corporelle : par contre je suis pour être autorisée a envoyer des paires de baffes a un adulte que je vois maltraiter un enfant soit en paroles ou violences physiques ...

Il faut dire a tous les minous (dans les écoles) qu'il y a un numéro qu'ils peuvent appeler jour et nuit ... ils devraient l'avoir dans leur cartable (déclarer les violences parentales, des copains, des profs, des voisins etc ...).

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jécoute Membre 863 messages
Forumeur accro‚ 59ans
Posté(e)
il y a 16 minutes, ouest35 a dit :

Il faut dire a tous les minous (dans les écoles) qu'il y a un numéro qu'ils peuvent appeler jour et nuit ... ils devraient l'avoir dans leur cartable (déclarer les violences parentales, des copains, des profs, des voisins etc ...).

Je pense que tu parle des "minos"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 7 920 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, jécoute a dit :

Je pense que tu parle des "minos"

VOUI ...:facepalm:... et avec un "t" : minots ! :) (on fait la paire  du jour )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lucdf Membre 3 710 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je ne suis pas pour la fessée, plutôt l'isolation dans une chambre calfeutrée, l'hypnose avec de temps en temps électrochocs, la sous-alimentation systématique avec somnifères.... euh.... non une petite fessée panpan cucul c'est quand même moins dommageable. Tout est une question d'intensité, de situation, de timing, de .... jugeote. Oui... la jugeote c'est ça le problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 4 223 messages
Superspermatozoïde‚ 35ans
Posté(e)

Je pense au contraire que les gamins d'aujourd'hui ne prennent pas assez de fessées ! On a affaire aujourd'hui à des gamins mal polis, irrespectueux, hyper-actif, colériques etc... Tout ceci est le symbole du laissé allé des parents qui laissent leurs gosses tout faire. Soit disant que la fessée aurait un impact sur le cerveau et que ça rendrait les gamins sans empathie et sans amour... Et de laisser les gamins tout faire, ça les rend délinquants, irrespectueux, et pas moins violents avec autrui. Ce n'est pas au gouvernement d'élever les enfants mais aux parents, que chaque parent prenne sa responsabilité pour élever au mieux l'enfant !

Modifié par Fuck Them All
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 11 081 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, DroitDeRéponse a dit :

Ah bon vous avez une preuve de ça ? 

Je connais une mère qui me semblait pourtant responsable s’en être pris une . J’ai aussi vu un père charmant s’en prendre une avant que l’ado ne ravage les parties communes .

T’es gentil mais c’est DDR qui a eu le droit plus d’une fois aux rappels des bonnes pratiques éducatives et des risques que je prenais avec mes enfants et non l’inverse 

Un parent qui s'en prend une a un problème personnel à régler avec son enfant...

Tu veux rédiger une loi pour ça aussi ?

"Il est interdit de donner une fessée à son papa et sa maman. Tout contrevenant sera privé de papa Noël"

Bien mon texte ?

Tu as eu droit au rappel des pratiques éducatives par l'école ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 6 756 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je n'ai jamais frappé non plus mes enfants, ce n'est pas une manière d'éduquer, c'est l'aveu même d'un manque de savoir faire en matière d'éducation, outre d'être un geste humiliant.

"La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a apporté un franc soutien au texte, arguant notamment qu'"on n'éduque pas par la peur" et que cette violence "prétendument éducative" a des "conséquences désastreuses sur le développement de l'enfant". Le texte n'est pas "exclusivement symbolique", car il permettra "de rompre avec l'appréciation parfois souple de la jurisprudence" d'un "droit de correction", a-t-elle affirmé.

L'interdiction formelle, si elle est actée au terme du parcours législatif, permettrait à la France d'être en conformité avec les traités internationaux, alors que le pays a été épinglé à plusieurs reprises par les instances internationales. La France deviendrait ainsi le 55e Etat à interdire totalement les châtiments corporels"

https://www.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/l-assemblee-nationale-vote-largement-l-interdiction-de-la-fessee_3078725.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 11 081 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 50ans
Posté(e)

J'aime l'article que tu linkes à propos de ce texte, c'est très vrai

On sera les 55eme a proscrire le châtiment corporel et on prend les Français pour des imbéciles.

Est ce que maintenant qu'on est beaucoup plus civilisés on pourrait interdire les mots qui blessent ?

Je me souviens que ma mère qui me harcelait quand je chiais dans les toilettes a totalement brisé ma construction personnelle

Les mots font mal vous savez

Sniff sniff

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/violences-infantiles-les-mots-qui-font-mal_3077981.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 6 756 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, zenalpha a dit :

J'aime l'article que tu linkes à propos de ce texte, c'est très vrai

On sera les 55eme a proscrire le châtiment corporel et on prend les Français pour des imbéciles.

Est ce que maintenant qu'on est beaucoup plus civilisés on pourrait interdire les mots qui blessent ?

 

La bonne éducation ne passe ni par la violence physique humiliante ni par la violence verbale humiliante, elle produit des enfants responsables, travailleurs, qui ont confiance en eux, qui ne voient jamais le verre à moitié vide mais toujours à moitié plein, des optimistes.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 11 081 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 50ans
Posté(e)

Et d'ailleurs quand un gosse voit un verre plein, je lui conseille de profiter de son optimisme pour se casser quelques heures chez un copain avant que ses parents ne le vident.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 6 756 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, zenalpha a dit :

Et d'ailleurs quand un gosse voit un verre plein, je lui conseille de profiter de son optimisme pour se casser quelques heures chez un copain avant que ses parents ne le vident.

Tu me fais penser à une de mes petites nièces qui avait bu  une bonne gorgée d'un verre de vodka orange (légère heureusement) alors qu'on était à l'apéritif chez ses parents, croyant qu'il s'agissait de simple jus d'orange. Elle avait 5 ans à l'époque, et à ce jour, elle déteste toujours autant l'alcool, je ne l'ai même jamais vue en boire :) 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 475 messages
Forumeur survitaminé‚ 71ans
Posté(e)

L'interdiction de la fessée est une immense connerie réservée aux députés qui veulent hic et nunc se faire connaître.

Debattre d'un tel sujet qui est un non-événement, est une autre immense connerie selon moi, car c'est donner de l'importance à ce qui n'en a  aucune. Mais ce n'est que mon avis. Après tout je ne détiens pas la science infuse. En plus je sais ce que l'on dit des gens qui ont des avis sur tout...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 51 864 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)
il y a une heure, zenalpha a dit :

Un parent qui s'en prend une a un problème personnel à régler avec son enfant...

Ou l'inverse, oui par exemple il peut ne pas donner satisfaction aux désirs de son enfant, la frustration génère des problèmes interpersonnels . Et ?

Citation

Tu veux rédiger une loi pour ça aussi ?

Ah mais moi j'étais pour ne pas rédiger de loi .

Citation

"Il est interdit de donner une fessée à son papa et sa maman. Tout contrevenant sera privé de papa Noël"

Bien mon texte ?

Dans les faits non. Le papa ou la maman entamera un dialogue constructif avec le contrevenant . C'est pas bien pas bien la prochaine fois je serai obligé d'en faire part à l'assistante sociale

Citation

Tu as eu droit au rappel des pratiques éducatives par l'école ?

Non à l'école c'est faite quelque chose . OK je vais dialoguer avec mon enfant :D , à un moment je dialoguais tous  les 3 mois . Vous ne pouvez rien faire de plus ?

Non le rappel c'est dans la rue, le manque de dialogue avec le gamin qui se roule par terre émeut parfois .

A l'école c'est plus cool ,  quand il y a un pugilat au milieu de la classe et qu'il est difficile de les séparer, ils entament le dialogue, c'est fascinant à observer .

Modifié par DroitDeRéponse
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité