Aller au contenu

Messages recommandés

Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

J'ouvre un sujet dédié pour un questionnement que j'ai initié sur un autre topic.

Je suggère une première réflexion sur la question en copiant collant mon propre texte:

Citation

Selon moi c'est précisément l'aspect collectif qui est problématique dans les religions (et non l'aspect spiritualité qui est comme tu le soulignes propre à toute une dimension de l'être humain), et ce n'est pas un hasard si la plupart des religions insistent sur le fait de transmettre la foi à ses enfants dans le cadre d'une éducation appropriée.

Mais répandue de cette façon c'est forcément une aliénation ; communiquer de façon claire c'est forcément jouer le jeu de la rationalité, de façon systématique. Vous pouvez dire que "C'est beau" mais personne ne peut vous communiquer ce qu'il ressent en disant cela, et encore moins vous convaincre de la beauté de quoique ce soit juste à l'aide d'arguments.

C'est un peu pareil avec les propos comme "Dieu est amour.". Un croyant honnête devrait reconnaître qu'il ne peut simplement pas (techniquement parlant) transmettre sa foi, fût-ce à ses enfants. Tout ce qu'il peut faire c'est faire gober telles quelles des affirmations que l'enfant pourra être dressé à répéter en donnant le change.

Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 58
  • Créé
  • Dernière réponse
Membre 58ans Posté(e)
BadKarma Membre 11 685 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 58ans
Posté(e)

La transplantation de la foi pourra se considérer comme une opération lourde et une course contre la montre, tout dépendant essentiellement de la compatibilité du greffon métaphysique disponible dans les banques d' organes confessionnels disposant de donneurs aux qualités théologiques irréprochables...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
versys Membre 11 690 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 43 minutes, Quasi-Modo a dit :

Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle?

Je pense qu'on peut transmettre à un proche tous les "outils" d'une croyance religieuse, et ensuite, ce proche doit faire (ou non), à l'aide de ces outils, son travail individuel, intime, d'acquisition de cette croyance.

Et ce n'est qu'au terme de ce travail introspectif, que pourra se manifester (ou pas) la révélation de la Foi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
il y a 56 minutes, BadKarma a dit :

La transplantation de la foi pourra se considérer comme une opération lourde et une course contre la montre, tout dépendant essentiellement de la compatibilité du greffon métaphysique disponible dans les banques d' organes confessionnels disposant de donneurs aux qualités théologiques irréprochables...

Pour créer l'être parfait, je propose une alliance naturelle entre les croyants et les alcooliques : les alcooliques savent encore s'amuser, et les croyants ont encore leur foi (le comble du curé étant de perdre foi à cause d'un mauvais vin de messe). :p

il y a 40 minutes, versys a dit :

Je pense qu'on peut transmettre à un proche tous les "outils" d'une croyance religieuse, et ensuite, ce proche doit faire (ou non), à l'aide de ces outils, son travail individuel, intime, d'acquisition de cette croyance.

Et ce n'est qu'au terme de ce travail introspectif, que pourra se manifester (ou pas) la révélation de la Foi.

Ton propos me rappelle celui de @Henri dans l'autre sujet : comparaison n'étant pas raison, il faudrait montrer que ces fameux outils soient vraiment utiles à quoique ce soit. Ou que la foi permettent de fonder une quelconque liberté.

Si nous pouvons transmettre la grammaire et l'orthographe et si nous le faisons effectivement c'est parce que nous y voyons une utilité concrète dans le quotidien. Pour la foi c'est beaucoup moins évident. Encore une fois : comparaison n'est pas raison.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 22 114 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Quasi-Modo a dit :

J'ouvre un sujet dédié pour un questionnement que j'ai initié sur un autre topic.

 

Je suggère une première réflexion sur la question en copiant collant mon propre texte:

Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle?

En tous cas, en tuant des gens et en faisant des attentats à la bombe ça ne marche pas.

Cela dit malheureusement la foi ça se transmet, un peu comme une maladie. J'écris "malheureusement", parce que je n'ai pas une haute opinion des religions, et que je pense qu'on peut avoir foi en n'importe quoi. Il y a peu de choses dont je me méfie autant que de la foi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 58ans Posté(e)
BadKarma Membre 11 685 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 58ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, Quasi-Modo a dit :

Pour créer l'être parfait, je propose une alliance naturelle entre les croyants et les alcooliques : les alcooliques savent encore s'amuser, et les croyants ont encore leur foi (le comble du curé étant de perdre foi à cause d'un mauvais vin de messe). :p

:D

 

Vous avez de ces prêtres qui iront rôtir dans ce genre d' Enfer pavé de bonnes intentions, victimes de la malédiction d' un mauvais goût confinant bien regrettablement à une coupable hérésie que l' on se devra d' exorciser...

M' enfin, le Lacryma Christi, c' est quand même pas que pour les chiens (ces intempérants d' infidèles)... images?q=tbn:ANd9GcQyEk7JExKhj69x600Ik8z

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 28 minutes, Quasi-Modo a dit :

Pour créer l'être parfait, je propose une alliance naturelle entre les croyants et les alcooliques : les alcooliques savent encore s'amuser, et les croyants ont encore leur foi (le comble du curé étant de perdre foi à cause d'un mauvais vin de messe). :p

Ton propos me rappelle celui de @Henri dans l'autre sujet : comparaison n'étant pas raison, il faudrait montrer que ces fameux outils soient vraiment utiles à quoique ce soit. Ou que la foi permettent de fonder une quelconque liberté.

Si nous pouvons transmettre la grammaire et l'orthographe et si nous le faisons effectivement c'est parce que nous y voyons une utilité concrète dans le quotidien. Pour la foi c'est beaucoup moins évident. Encore une fois : comparaison n'est pas raison.

La liberté consiste justement à faire ce qu'on veut de cette transmission. La foi aide à vivre des millions de gens. La grammaire et l'orthographe sont très utiles au quotidien. Ils ont été utiles à  écrire Mein Kampf comme les Évangiles. Comparaison n'est pas raison, mais c'est utile à la critique... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
Mak Marceau Membre 4 527 messages
Leader‚ 39ans
Posté(e)

Par foi, j'entends, et c'est bien de dire pour commencer, confiance en Dieu et amour de Dieu.

Donc, je dis que oui c'est possible. Mais que dans les temps présent, c'est dur. Et je parle envers les enfants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 73ans Posté(e)
hybridex Membre 4 119 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)

J'ai été vacciné. J'espère que ça me protège.:p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Scénon Membre 3 102 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, Quasi-Modo a dit :

Pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi... ?

Depuis des millénaires, des millions de personnes ont communiqué ou transmis leur foi aux générations suivantes, et vous nous demandez si la chose est possible ?... :blush:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, Henri a dit :

La liberté consiste justement à faire ce qu'on veut de cette transmission. La foi aide à vivre des millions de gens. La grammaire et l'orthographe sont très utiles au quotidien. Ils ont été utiles à  écrire Mein Kampf comme les Évangiles. Comparaison n'est pas raison, mais c'est utile à la critique... 

Pourtant dans l'autre sujet tu nommes ma réflexion "prêt-à-penser".

Je pose donc la question : qui est dans le prêt-à-penser, celui qui édicte une vérité irrationnelle et éternelle et qui cherche à la transmettre ou celui qui explique que cette transmission est vaine?

Il y a 8 heures, Scénon a dit :

Depuis des millénaires, des millions de personnes ont communiqué ou transmis leur foi aux générations suivantes, et vous nous demandez si la chose est possible ?... :blush:

Et bien comment voulez-vous être certains que vous parlez des mêmes objets?

Quand un enfant fait une faute d'orthographe, c'est simple de lui montrer où dans la phrase qu'il a écrite il y a une faute, et de lui expliquer à l'aide des règles édictées par l'Académie française.

Mais dès lors que deux enfants disent qu'ils croient en Dieu, nous ne savons plus si nous parlons du même objet.

Il y a 12 heures, Gouderien a dit :

En tous cas, en tuant des gens et en faisant des attentats à la bombe ça ne marche pas.

Cela dit malheureusement la foi ça se transmet, un peu comme une maladie. J'écris "malheureusement", parce que je n'ai pas une haute opinion des religions, et que je pense qu'on peut avoir foi en n'importe quoi. Il y a peu de choses dont je me méfie autant que de la foi.

Il est vrai que la foi suggère l'abandon et l'effacement du soi face à l'objet de sa dévotion.

Certains y voient une marque d'humilité, mais prétendre détenir la vérité quelle qu'elle soit, n'est-ce pas une marque d'orgueil?

La démarche scientifique, voilà qui me paraît une démarche plus humble et réaliste.

Pour prendre une image : au delà de tout jugement de valeur, il y a ceux qui ont été touchés par la foi, et il y a ceux qui répètent ce qu'ils ont entendu dans le cadre de leur catéchisme par tradition. Tout comme il y a ceux qui se sont brûlés (et savent la dangerosité du feu) et ceux qui ne font que répéter la dangerosité du feu sans avoir jamais éprouvé une brûlure.

Vous ne pourrez pas transmettre la sensation de brûlure par le feu à vos enfants, quand bien même vous leur expliqueriez toute une journée : il faudra qu'ils se brûlent eux-mêmes (ou qu'ils ne se brûlent jamais).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 72ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 27 546 messages
Debout les morts...‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Quasi-Modo a dit :

J'ouvre un sujet dédié pour un questionnement que j'ai initié sur un autre topic.

 

Je suggère une première réflexion sur la question en copiant collant mon propre texte:

Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle?

" Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle? "

On ne communique ni ne transmet sa foi, on l'impose !

Vous oubliez que dans le monde chrétien même si aujourd'hui tout cela est en net recul en Europe, on était baptisé peu après la naissance, on est inscrit dans les registres de l'église et durant sa jeunesse on est généralement élevé de façon à devenir un bon chrétien.

Et que dire du monde musulman où là aussi on ne transmet et communique rien, puisque le mode de vie est basée sur les règles de l'islam, qu'y a-t-il de personnel à être musulman vu que le choix d'une éventuelle religion se limite à...l'islam et donc à son mode vie ?

C'est comme ça que les religions survivent !

Par contre laisser aux jeunes le choix de leurs éventuelles croyances sans les influencer durant leur jeunesse et vous verrez qu'à l'âge de raison, pas beaucoup d'entre eux se dirigeront vers une religion.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
il y a 23 minutes, Anatole1949 a dit :

" Quant à vous pensez-vous qu'il est possible de communiquer ou transmettre sa foi, ou la spiritualité doit-elle demeurer une affaire personnelle et dirai-je même, individuelle? "

On ne communique ni ne transmet sa foi, on l'impose !

Vous oubliez que dans le monde chrétien même si aujourd'hui tout cela est en net recul en Europe, on était baptisé peu après la naissance, on est inscrit dans les registres de l'église et durant sa jeunesse on est généralement élevé de façon à devenir un bon chrétien.

Et que dire du monde musulman où là aussi on ne transmet et communique rien, puisque le mode de vie est basée sur les règles de l'islam, qu'y a-t-il de personnel à être musulman vu que le choix d'une éventuelle religion se limite à...l'islam et donc à son mode vie ?

C'est comme ça que les religions survivent !

Par contre laisser aux jeunes le choix de leurs éventuelles croyances sans les influencer durant leur jeunesse et vous verrez qu'à l'âge de raison, pas beaucoup d'entre eux se dirigeront vers une religion.

Oui j'arrive à la même conclusion, la religion (par opposition à la spiritualité) est nécessairement imposée, pour des raisons évidentes que nous venons de citer comme le caractère intransmissible de la foi notamment.

Parfois pourrait-on même assimiler l'éducation religieuse avec une maltraitance ; imaginez ce que penseront d'eux-mêmes tous ces enfants musulmans qui se découvriront homosexuels, à qui on aura expliqué qu'un être tout puissant et infiniment parfait connaît leurs moindres pensées, et que l'homosexualité est interdite par cet être tout puissant?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Je note cette réflexion qui a été initiée par @Constantinople dans l'autre sujet, que je résumerai en affirmant que la religion serait le cadre permettant à la spiritualité authentique de s'épanouir, exactement comme l'orthographe et la grammaire seraient le cadre permettant à la liberté d'expression de s'établir, là où je considérai que la religion étant carrément incompatible avec la spiritualité.

A quoi je remarque que, si comme le notait @Blaquière le jugement du beau ne peut se transmettre tel quel, mais qu'un spécialiste saurait faire la différence à travers une éducation ou un apprentissage particulier, alors peut-être peut-on transmettre non pas le jugement du beau, mais le goût des belles choses. L'oenologie par exemple qui consiste à apprendre à juger des bons vins, permet selon ses spécialistes d'éduquer son palet et ainsi mieux apprécier les grands crus.

Si l'esthétique était seulement "J'aime" ou "J'aime pas" tout le monde serait à la fois critique d'art et oenologue :D

Il y a 15 heures, versys a dit :

Je pense qu'on peut transmettre à un proche tous les "outils" d'une croyance religieuse, et ensuite, ce proche doit faire (ou non), à l'aide de ces outils, son travail individuel, intime, d'acquisition de cette croyance.

Et ce n'est qu'au terme de ce travail introspectif, que pourra se manifester (ou pas) la révélation de la Foi.

Et si finalement versys avait dit vrai?

Tout comme apprendre à un enfant à dire merci lui permet de finir par réellement éprouver de la gratitude lorsqu'on lui rend un service, apprendre la religion lui permettrait de finir par éprouver la foi?

Toutefois ce discours ne prêchera que les convaincus :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 883 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Mais que nous parlions d'art ou de foi, cela impliquerait il me semble un points commun : celui de pouvoir apprendre à aimer ou apprendre à apprécier ce qu'auparavant nous ne savions pas aimer ou apprécier. Ce serait là une bien étrange recommandation, et j'avoue que je n'y entend rien ou pas grand chose, que ce soit à l'art ou à d'autres disciplines plus sensibles et esthétiques. Je me dis que si c'était possible ce serait la première chose que nous devrions apprendre!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Scénon Membre 3 102 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Quasi-Modo a dit :

Comment voulez-vous être certains que vous parlez des mêmes objets ? [...] Dès lors que deux enfants disent qu'ils croient en Dieu, nous ne savons plus si nous parlons du même objet.

Sans vouloir vous froisser, la question relève à mes yeux de la macrotétratrichotomie, ou l'art de couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur.

Est-ce là un « problème » digne de nos ou de vos réflexions les plus profondes ? Je sais que ce disant, j'enfreins peut-être une règle du forum, mais si je l'écris, c'est par respect pour vous.

Je ne me refuse pas à des sujets parfois plus légers, mais je ne comprends franchement pas en quoi les réponses à ces questions-là vont vous apporter quoi que ce soit d'utile dans le domaine de la foi ou de la religion.

Bon, toutes mes excuses ! Vous savez au moins que je vous parle franchement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 12 heures, Mak Marceau a dit :

Par foi, j'entends, et c'est bien de dire pour commencer, confiance en Dieu et amour de Dieu.

Donc, je dis que oui c'est possible. Mais que dans les temps présent, c'est dur. Et je parle envers les enfants.

Je suppose que quand on n'a pas la foi, le sujet est dur à comprendre, car la foi on ne sait pas ce que c'est.

Pour moi qui ne l'ai pas, c'est une capacité phénoménale de croire à l'indémontrable.

Peut-on transmettre cela? je veux dire volontairement?

Il y en avait des "culs-bénis" des bigots et bigotes (j'emploie ces mots sans les vouloir péjoratifs mais descriptifs) dans ma famille......ils ont tout fait pour me convaincre, m'obliger à l'avoir cette foi, baptême communion, messe obligatoire....

au niveau transmission zéro....ils n'avaient sans doute pas le mode d'emploi.....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 777 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 32 minutes, Quasi-Modo a dit :

Mais que nous parlions d'art ou de foi, cela impliquerait il me semble un points commun : celui de pouvoir apprendre à aimer ou apprendre à apprécier ce qu'auparavant nous ne savions pas aimer ou apprécier. Ce serait là une bien étrange recommandation, et j'avoue que je n'y entend rien ou pas grand chose, que ce soit à l'art ou à d'autres disciplines plus sensibles et esthétiques. Je me dis que si c'était possible ce serait la première chose que nous devrions apprendre!

Je pense que c'est "un peu" possible !

L'éducation. (Pas le conditionnement ? mais la séparation est subtile.)

Dans le sens d'avoir "une tête  bien faite", d'apprendre à réfléchir, à penser, et s'enrichir de ses expériences, de savoir aussi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Blaquière Membre 13 777 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Pour les enfants ils ont déjà suivi/subi un bon entraînement avec le Père Noël !...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×