Aller au contenu

Qu'est ce qu'un bon infirmier ?


Messages recommandés

lilide Invité 2 messages
Baby Forumeur‚ 23ans
Posté(e)

Bonjour à tous,

Je suis actuellement étudiante en formation infirmière et je réalise mon mémoire de fin d'étude. La question porte sur les relations Soignants/Soignés et la juste distance relationnelle. J'aimerais faire une partie sur la vision d'autres personnes à propos de ce métier. Mais la question c'est : pour vous, quelles qualités doit avoir un infirmier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
l'abbe resina Membre 7 730 messages
Ite missa est...‚ 70ans
Posté(e)

Eviter les murs...:smile2: La principale qualité est donc l'écoute..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lilide Invité 2 messages
Baby Forumeur‚ 23ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, l'abbe resina a dit :

Eviter les murs...:smile2: La principale qualité est donc l'écoute..

Est ce que tu pourrais m'en dire plus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zigbu Membre 6 154 messages
Zigbu‚ 70ans
Posté(e)

Je préfère les infirmières !

Les qualités ? Celles que les réductions de personnel ne permettent plus guère :

Gentillesse, disponibilité, douceur, à l'écoute,

 

J'ai été hospitalisé il y a une quarantaine d'années. Les infirmières étaient décontractées, prenaient le temps de discuter avec les patients, de taper le carton, le dimanche.... Je l'ai été de nouveau plus récemment. Là, les infirmières n'avaient plus de temps à consacrer aux patients que le strict nécessaire, étaient stressées... Rien a voir avec mon précédent séjour. Tout se perd ma pôv dame !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'abbe resina Membre 7 730 messages
Ite missa est...‚ 70ans
Posté(e)
à l’instant, lilide a dit :

Est ce que tu pourrais m'en dire plus ?

Eviter les murs, c'est une image pour les brancardiers, pour le reste, savoir écouter en toute circonstance, c'est une évidence dans ce dur métier, écouter les silences, les douleurs muettes. Anticiper, observer.:hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 6 396 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

La juste distance relationnelle ....elle sera celle que fixera la personne dont vous vous occuperez : plus ce sera considéré comme de l'ingérance et moins comme de l'indifférence....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 919 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, lilide a dit :

Mais la question c'est : pour vous, quelles qualités doit avoir un infirmier ?

L'empathie, au regard de la souffrance et l'inquiétude des blessés ou malade, qu'(il) ou (elle) assiste dans l'exercice de son métier.

Sans se laisser complètement envahir par ses sentiments pour autant, se protéger.

Et je reconnais que c'est beaucoup plus facile à écrire qu'a faire en réalité, c'est d'ailleurs pour cela que ce sont des qualités. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 30 299 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 40ans
Posté(e)

La bonne humeur est une qualité nécessaire, quand on est malade ça fait du bien de voir des gens qui rayonnent ;)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 6 396 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

Oui Titenath mais je crois que la bonne humeur, la rayonnance, c'est comme l'humour....ça doit être manipulé comme un explosif bi-composants...avec une infinie précaution dans certains cas....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 871 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)

Le professionnalisme, ça paraît une évidence mais toutes ne le sont pas (et je suis du métier).Être bonne clinicienne, par exemple, semble disparaître de plus en plus, mais faute de temps et par trop de dépendance aux appareils ( technique) de surveillance, aussi peut-être.

La disponibilité et l'écoute, mais Zigbu en a fait un bien triste et réel constat.

Savoir entendre les familles sans se laisser envahir non plus.

L'empathie semble une évidence mais non, elle est très destructrice et empêche parfois toute objectivité paramédicale stricte. Cependant, on est empathique ou pas et cela ne se commande guère.

 

Ensuite, suivant le secteur où elle souhaite exercer , certaines qualités seront plus nécessaires que d'autres : maîtrise de la technique en réa et chirurgie, avoir une approche adaptée et un bon relationnel en gériatrie, l'esprit d'équipe en institutions et d'indépendance en libéral.....etc

( mais ça reste un beau métier même si de plus en plus difficile à pratiquer "sereinement"...bon courage à toi, lilide)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 919 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Petit pois a dit :

Le professionnalisme, ça paraît une évidence mais toutes ne le sont pas (et je suis du métier)

Bonjour Petit pois,

Comme vous exercez le métier, votre avis est nécessairement plus pertinent et plus ciblé que le mien sur le sujet.

Dans ma remarque, le professionnalisme, la technique étaient inclus dans mon kit de raisonnement.

D’ailleurs, cette technique et ce professionnalisme sont justement les ingrédients de la mise à distance d’affect , indispensable et nécessaire entre le soignant et le malade.

Bon courage à vous et tous ceux et celles de votre profession.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
osia Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚ 41ans
Posté(e)

J'ignore ce qu'est un bon infirmier. 

C'est sans doute quelqu'un qui a un savoir théorique lui permettant d'être le dernier maillon entre le médecin et le patient, quelqu'un capable de répondre à un ensemble de question provenant à la fois des patients sur leurs pathologies, leurs traitements, leurs démarches administratives, mais aussi à celles provenant du médecins sur le patient, sa famille, ses relations à son environnement, son état de santé, de stress, de fatigue, alimentaire, social (et le reste !). C'est aussi quelqu'un qui saura avoir quatres bras (deux pour le malade, un pour l'administratif, un pour le téléphone). C'est une personne qui, en plus de ces connaissances théoriques aura un savoir-faire en fonction du lieu où il travaille. 

Savoir-faire technique pour "piquer" des veines à des personnes en aplasie et savoir-faire humain pour accompagner une famille vers un deuil annoncé. Technicien de la santé, un infirmier doit connaitre ses aptitudes et ses limites. En fonction du lieu où il sera ammené à travailler, il lui sera demander de rester dans les lois et les énoncés codifiés ou au contraire de surpasser ses compétences au risque d'en perdre son diplôme. 

C'est quelqu'un qui ne répondra pas "je sais ce que vous endurez" ou "je comprends bien parce figurez-vous que moi aussi et ben...". C'est quelqu'un qui arrivera à faire la part des choses entre ce qui touche à sa vie en dehors du travail(impots, factures, maladies des enfants, décés des parents, copain qui boude, "pet de travers"...) et sa vie sur son lieu de travail.

C'est quelqu'un qui saura être à l'écoute mais ne prendra pas la place de l'autre. C'est quelqu'un qui cherchera à contourner ses propres codes pour comprendre ceux de l'individu en face duquel il se place. 

C'est quelqu'un qui ne bosse pas pour "faire du fric". Et qui se prépare à bosser longtemps, ou à changer de boulot un jour.

C'est quelqu'un qui devra avoir une épaule sur laquelle se reposer, un ami à qui "déballer son sac", un enfant avec qui jouer, un moment où s'évader.

Et qui devra en plus laisser rêver certains patients sur la question "dites, c'est vrai que vous êtes toute nue dessous ?"... ;-)

Mes plus humbles salutations à tous ceux qui font ce boulot. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 34 871 messages
Petit pois errant‚
Posté(e)
Il y a 19 heures, osia a dit :

J'ignore ce qu'est un bon infirmier. 

C'est sans doute quelqu'un qui a un savoir théorique lui permettant d'être le dernier maillon entre le médecin et le patient, quelqu'un capable de répondre à un ensemble de question provenant à la fois des patients sur leurs pathologies, leurs traitements, leurs démarches administratives, mais aussi à celles provenant du médecins sur le patient, sa famille, ses relations à son environnement, son état de santé, de stress, de fatigue, alimentaire, social (et le reste !). C'est aussi quelqu'un qui saura avoir quatres bras (deux pour le malade, un pour l'administratif, un pour le téléphone). C'est une personne qui, en plus de ces connaissances théoriques aura un savoir-faire en fonction du lieu où il travaille. 

Savoir-faire technique pour "piquer" des veines à des personnes en aplasie et savoir-faire humain pour accompagner une famille vers un deuil annoncé. Technicien de la santé, un infirmier doit connaitre ses aptitudes et ses limites. En fonction du lieu où il sera ammené à travailler, il lui sera demander de rester dans les lois et les énoncés codifiés ou au contraire de surpasser ses compétences au risque d'en perdre son diplôme. 

C'est quelqu'un qui ne répondra pas "je sais ce que vous endurez" ou "je comprends bien parce figurez-vous que moi aussi et ben...". C'est quelqu'un qui arrivera à faire la part des choses entre ce qui touche à sa vie en dehors du travail(impots, factures, maladies des enfants, décés des parents, copain qui boude, "pet de travers"...) et sa vie sur son lieu de travail.

C'est quelqu'un qui saura être à l'écoute mais ne prendra pas la place de l'autre. C'est quelqu'un qui cherchera à contourner ses propres codes pour comprendre ceux de l'individu en face duquel il se place. 

C'est quelqu'un qui ne bosse pas pour "faire du fric". Et qui se prépare à bosser longtemps, ou à changer de boulot un jour.

C'est quelqu'un qui devra avoir une épaule sur laquelle se reposer, un ami à qui "déballer son sac", un enfant avec qui jouer, un moment où s'évader.

Et qui devra en plus laisser rêver certains patients sur la question "dites, c'est vrai que vous êtes toute nue dessous ?"... ;-)

Mes plus humbles salutations à tous ceux qui font ce boulot. 

C'est très vrai tout ça, jolie synthèse.

le plus fou c'est qu'il m'a fallu te lire pour m'en rendre compte ! parce qu'en définitive les infirmières (iers) le font au quotidien sans même le réaliser, le comptabiliser, sans "fiche de métier" sans  fiche de post comme il en est fait parfois et avec laquelle nous serions bien en deçà de la réalité du terrain.

Merci.:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nerelucia Membre 12 886 messages
Forumeur alchimiste‚ 111ans
Posté(e)
Le 01/05/2017 à 14:05, Zigbu a dit :

Je préfère les infirmières !

 

et moi les infirmiers, j'ai été en souffrance (rassurez-vous, sur le coup), j'ai été aidée par eux, les infirmières étaient odieuses.

Le 01/05/2017 à 15:36, Enchantant a dit :

L'empathie

 

Ecoutez, ne criez pas la nuit, si on vous dit "j'ai mal" c'est vrai, agissez.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Foraveur Membre 6 396 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)

Les femmes sont souvent plus "douces" sentimentalement, dans leur cadre amical ou privé, mais beaucoup plus "dures" dans certains métiers surtout quand elles s'occupent d'autres femmes....ce n'est pas un jugement de valeur ...juste une constatation...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
osia Membre 106 messages
Forumeur inspiré‚ 41ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Petit pois a dit :

Merci.:)

C'est ma synthèse, après presque vingt ans de métier... Salut collègue !

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité centurion
Invité centurion Invités 0 message
Posté(e)
Le ‎01‎/‎05‎/‎2017 à 13:54, lilide a dit :

Bonjour à tous,

Je suis actuellement étudiante en formation infirmière et je réalise mon mémoire de fin d'étude. La question porte sur les relations Soignants/Soignés et la juste distance relationnelle. J'aimerais faire une partie sur la vision d'autres personnes à propos de ce métier. Mais la question c'est : pour vous, quelles qualités doit avoir un infirmier ?

Pour l'infirmière: Tout dépend de sa gentillesse, sa générosité, de ses mensurations et de sa capacité à tenir le manche :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
Le 01.05.2017 à 13:54, lilide a dit :

Bonjour à tous,

Je suis actuellement étudiante en formation infirmière et je réalise mon mémoire de fin d'étude. La question porte sur les relations Soignants/Soignés et la juste distance relationnelle. J'aimerais faire une partie sur la vision d'autres personnes à propos de ce métier. Mais la question c'est : pour vous, quelles qualités doit avoir un infirmier ?

C'est une très bonne question et je suis inquiet de constater que tu ne saches pas y répondre ayant choisi ce métier comme destinée professionnelle !

Attentif, à l'écoute, prévenant, empathique, courtois, dévoué, de confiance, émotionnellement stable, souriant, mentalement ouvert, respectueux...

On pourrait résumé avec un seul mot "Humain" dans ce qu'il y a de plus noble face à la souffrance des autres.

C'est dans cette souffrance que l'on a le plus besoin d'attentions.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coucoucou Membre 3 320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

C'est quelqu'un qui, en dehors de tout ce qui a été dit auparavant, sait changer de services quand il sent qu'il perd une certaine forme de motivation et de patience pour repartir de zéro ailleurs aussi bien dans son interet que celui de ses futurs patients.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pep-psy Membre 23 473 messages
Je n'en ai aucun‚ 45ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, coucoucou a dit :

C'est quelqu'un qui, en dehors de tout ce qui a été dit auparavant, sait changer de services quand il sent qu'il perd une certaine forme de motivation et de patience pour repartir de zéro ailleurs aussi bien dans son interet que celui de ses futurs patients.

Cela me rappelle ces histoires que l'on entend dans les couloirs qui tendrait à dire que pour tenir les cadences et les horaires débiles, certains se drogueraient !

Tout cela pour dire que les hôpitaux n'ont plus rien d'humain, c'est de la gestion financière, des salaires, des heures comptabilisées et le reste on s'en cogne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité