Aller au contenu

Quand l'autre s'effondre ... Comment agir ?


pep-psy

Messages recommandés

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Hello tout le monde...

Je souhaiterais avec toute la sincérité du monde que nous puissions discuter de ce sujet dans le respect des personnes et de leurs partages !

Que faire, quand on est en couple et que l'autre coule, s'effondre, se retrouve à genoux, n'a plus d'énergie pour avancer, est perdu, etc... ?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité Marpletree
Invités, Posté(e)
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)

Tu parles de comment réagir/soutenir un conjoint dépressif ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)
il y a 4 minutes, Marpletree a dit :

Tu parles de comment réagir/soutenir un conjoint dépressif ?

Il me semble pourtant être assez clair ?

Oui, on est deux, mais l'un ne va pas bien, comment fait-on, comment le vit-on ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
sirielle Membre 6 899 messages
Maitre des forums‚ 34ans‚
Posté(e)

Il y a de nombreuses façons et raisons d'aller mal. Bien sûr je pense qu'il faut essayer de soutenir son conjoint le mieux possible et lui montrer qu'on l'aime. Ainsi que l'encourager à faire les démarches ou prendre les résolutions utiles à son bien-être.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
hanss Membre 37 002 messages
Maitre des forums‚ 41ans‚
Posté(e)

Déjà à mon avis ca passe par le soulager de ce qui lui revient en général dans  la gestion du foyer. Et d'être présent au maximum,l'accompagner dans ses rendez vous et surtout essayer d'être une présence rassurante.Tout ca evidemment Quand ce n'est pas nous le probl:Déme 

Un mec a enterré son jeune frére Il y a quelques temps,Il était effondré.Sa femme s'est ramenée à L'enterrement maquillée comme une voiture volée Et impatiente que la cérémonie se termine puis Elle a dit à son mec assez fort ben c'est bon maintenant la vie continue Ca fait 2 jours que t'es avec ta famille Il est temps que tu reviennes t'occuper de tes gamins. 

Y'a trop de grandes gifles dans la gueule qui se perdent :censored: Désolée c'est HS Je ne sais pas pourquoi le sujet du topic m'a fait penser à cette pétasse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
hanss Membre 37 002 messages
Maitre des forums‚ 41ans‚
Posté(e)

moi présidente je mettrais des gars partout, dans les transports en commun, dans les supermarchés, dans les parcs, devant les écoles, dans les boîtes, dans les bars qui seraient chargés de distribuer des grandes gifles aux chieurs dans le genre.:Dc'est bon j'arrête.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Marpletree
Invités, Posté(e)
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)

Soutenir certes, mais se protéger aussi. ..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, pep-psy a dit :

Que faire, quand on est en couple et que l'autre coule, s'effondre, se retrouve à genoux, n'a plus d'énergie pour avancer, est perdu, etc... ?

Prendre le relais dans tout ce qu'il n'est plus, provisoirement en capacité de faire. 

L'entourer encore plus d'amour, de manifestations d'affection.

L'accompagner moralement mais physiquement aussi dans ses démarches pour s'en sortir. 

S'il s'y refuse, ne pas le braquer en insistant, mais lui expliquer pourquoi c'est nécessaire.

Lâcher du lest, s'il se laisse aller, se néglige en ne faisant pas de remarques. 

Bref... Continuer le plus possible à vivre en compensant son déficit temporaire, lui insuffler un max. de son énergie, ne pas être dans le jugement et l'entourer, être à son écoute.

Etre encore plus là pour lui...... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 12 917 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 44 minutes, Marpletree a dit :

Soutenir certes mais se protéger aussi. ..

 

... afin de ne pas sombrer à son tour avec le conjoint sombrant, oui. Le soutenir et l'accompagner de son mieux afin de l'aider à se libérer de son mal-être mais en ne s'oubliant pas, soi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 43ans Posté(e)
Kéveun Membre 188 messages
Baby Forumeur‚ 43ans‚
Posté(e)

Dur de répondre "généralement" a ce sujet... il arrive que tu ne puisses rien pour l´autre, car il ne peut rien recevoir de toi...il arrive que l´autre ai besoin de se casser le nez tout seul, donc se reconstruire tout seul, il faut juste être lá...il arrive que l´autre ne comprenne pas qu´il n´a pas vraiment de problème á un moment donné, et qu´il faille  donc lui mettre de gentils coups de pieds....sujet bien trop vaste..

(l´autre, et il, employés car même dilemme en amitié...)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)

Il n'a jamais été demandé de répondre de manière générale, mais de partager vos avis, vos expériences, etc...

Le problème, c'est que si les gens ont déjà une vie, ce n'est pas simple de s'occuper de la vie de l'autre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)
il y a 11 minutes, pep-psy a dit :

Il n'a jamais été demandé de répondre de manière générale, mais de partager vos avis, vos expériences, etc...

Le problème, c'est que si les gens ont déjà une vie, ce n'est pas simple de s'occuper de la vie de l'autre...

Et qui te dit que ce n'est pas le cas ! :facepalm:

Il n'y a pas que toi à avoir ou eu une vie de couple...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Modérateur, ©, 105ans Posté(e)
January Modérateur 55 919 messages
105ans‚ ©,
Posté(e)

Ecouter, écouter, écouter (et fermer sa gueule) : écouter. Et décharger des contraintes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Cressida Membre 1 921 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, pep-psy a dit :

Il n'a jamais été demandé de répondre de manière générale, mais de partager vos avis, vos expériences, etc...

Le problème, c'est que si les gens ont déjà une vie, ce n'est pas simple de s'occuper de la vie de l'autre...

Moi je crois qu'il faut comprendre la cause profonde (pas forcément exprimée franchement) de ce mal-être. Un exemple : une jeune femme est avec un homme qu'elle aime profondément, lui ne veut pas d'enfant, elle en désirerait secrètement un, de plus elle sait qu'elle arrive biologiquement à l'âge où elle devrait prendre une décision de ce point de vue-là (après il sera trop tard) mais son compagnon ne veut pas (pour des raisons éventuellement très valables et qu'elle connaît comme des raisons financières ou que sais-je), par exemple ça la plonge dans un vrai mal-être et dans une impression qu'elle perd son temps, qu'elle est en train de faire fausse-route, qu'elle a déjà fait fausse-route (ça dépend de son âge), du coup ça lui enlève ses motivations par rapport à son couple et elle commence à aller mal ; si le compagnon par exemple s'obstine à vouloir ignorer la cause profonde qu'elle n'ose même pas dire, voilà ça la rend malade, et encore plus si elle sait et sent qu'elle n'aura jamais le courage de le quitter et qu'elle va passer à côté de la plus belle expérience de la vie d'une femme : la maternité. Enfin, tu vois ce que je veux dire ? Tout ça parce qu'au fond ils n'ont pas l'honnêteté ni surtout les capacités d'aborder ce problème de fond ensemble, malgré tout leur amour. Voilà, c'est un exemple.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Je n'en ai aucun, 49ans Posté(e)
pep-psy Membre 23 493 messages
49ans‚ Je n'en ai aucun,
Posté(e)
Il y a 7 heures, Cressida a dit :

Moi je crois qu'il faut comprendre la cause profonde (pas forcément exprimée franchement) de ce mal-être. Un exemple : une jeune femme est avec un homme qu'elle aime profondément, lui ne veut pas d'enfant, elle en désirerait secrètement un, de plus elle sait qu'elle arrive biologiquement à l'âge où elle devrait prendre une décision de ce point de vue-là (après il sera trop tard) mais son compagnon ne veut pas (pour des raisons éventuellement très valables et qu'elle connaît comme des raisons financières ou que sais-je), par exemple ça la plonge dans un vrai mal-être et dans une impression qu'elle perd son temps, qu'elle est en train de faire fausse-route, qu'elle a déjà fait fausse-route (ça dépend de son âge), du coup ça lui enlève ses motivations par rapport à son couple et elle commence à aller mal ; si le compagnon par exemple s'obstine à vouloir ignorer la cause profonde qu'elle n'ose même pas dire, voilà ça la rend malade, et encore plus si elle sait et sent qu'elle n'aura jamais le courage de le quitter et qu'elle va passer à côté de la plus belle expérience de la vie d'une femme : la maternité. Enfin, tu vois ce que je veux dire ? Tout ça parce qu'au fond ils n'ont pas l'honnêteté ni surtout les capacités d'aborder ce problème de fond ensemble, malgré tout leur amour. Voilà, c'est un exemple.

Je pense que s'il l'aime et qu'il voit qu'elle en arrive là, et qu'après discussion, il sait pourquoi, je pense qu'il changera d'avis, parce qu'elle semble le vouloir vraiment et qu'elle est entrain de se détruire parce qu'elle ne veut pas le quitter tout en se sentant prisonnière...

Au moins c'est plus juste dans ce sens là plutôt que de tomber enceinte en secret !

 

Il y a 11 heures, Yokkie a dit :

Et qui te dit que ce n'est pas le cas ! :facepalm:

Il n'y a pas que toi à avoir ou eu une vie de couple...

Tu n'as visiblement pas compris le sens de ma phrase...

Quand on est en couple, les deux personnes ont une vie, ils travaillent, ont des obligations, etc...

Donc quand l'un va mal, un peu comme dans une entreprise où une équipe de personne a déjà du boulot jusque là et que l'une d'entre elles est absente, ça augmente encore la quantité de boulot des autres !

Alors dans un couple, quand l'un s'écroule, pas simple d'oublier sa propre vie pour aider l'autre...

En même temps, lorsque l'amour est présent, la motivation est intégrée et permanente, on ne peut pas vivre bien en voyant l'autre aller mal !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Yokkie
Invités, Posté(e)
Invité Yokkie
Invité Yokkie Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 1 heure, pep-psy a dit :

Je pense que s'il l'aime et qu'il voit qu'elle en arrive là, et qu'après discussion, il sait pourquoi, je pense qu'il changera d'avis, parce qu'elle semble le vouloir vraiment et qu'elle est entrain de se détruire parce qu'elle ne veut pas le quitter tout en se sentant prisonnière...

Au moins c'est plus juste dans ce sens là plutôt que de tomber enceinte en secret !

 

Tu n'as visiblement pas compris le sens de ma phrase...

Quand on est en couple, les deux personnes ont une vie, ils travaillent, ont des obligations, etc...

Donc quand l'un va mal, un peu comme dans une entreprise où une équipe de personne a déjà du boulot jusque là et que l'une d'entre elles est absente, ça augmente encore la quantité de boulot des autres !

Alors dans un couple, quand l'un s'écroule, pas simple d'oublier sa propre vie pour aider l'autre...

En même temps, lorsque l'amour est présent, la motivation est intégrée et permanente, on ne peut pas vivre bien en voyant l'autre aller mal !

 

J'ai très bien saisi la problématique...

perso, je suis focalisée sur le soutien et l'aide à lui apporter pour qu'il se sente mieux et l'urgence à palier son déficit... bref, je concentre toute mon énergie à ça, le reste m'importe peu, donc je fais abstraction de ma p'tite personne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animatrice, Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade, 44ans Posté(e)
titenath Animatrice 40 661 messages
44ans‚ Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade,
Posté(e)

Quand l'autre s'effondre y'a pas grand chose à faire, à part essayer de gérer le maximum pour le / la soulager. Rester à son écoute, anticiper ses besoins, être là, l'épauler.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 34ans Posté(e)
sirielle Membre 6 899 messages
Maitre des forums‚ 34ans‚
Posté(e)

En même temps, moi, quand je ne vais pas très bien, je peux parfois préférer qu'on me laisse tranquille à essayer de me réconforter. Se montrer assez discret peut être aussi de circonstance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 54ans Posté(e)
ping Membre 6 305 messages
Baby Forumeur‚ 54ans‚
Posté(e)

Quand ton conjoint souffre d'une rage de dent, tu auras tendance à lui dire d'aller au plus vite consulter un dentiste. Quand il souffre d'une douleur psychique, comment se fait-il que le reflexe ne soit pas de faire de même et d'encourager la personne à aller consulter, plutôt que d'essayer de l'aider soi-même alors qu'on en a pas le pouvoir. La seule façon d'aider un proche depressif est d'abord de comprendre que cela ne se traite pas en attendant que ça passe, ni par des conseils. Comprendre que la personne n'y peut rien, pas plus que soi-même evite deja pas mal de malentendus. Malentendus qui rajoutent du mal être à la personne qui en a deja bien assez.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Animatrice, Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade, 44ans Posté(e)
titenath Animatrice 40 661 messages
44ans‚ Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade,
Posté(e)
il y a 4 minutes, ping a dit :

Quand ton conjoint souffre d'une rage de dent, tu auras tendance à lui dire d'aller au plus vite consulter un dentiste. Quand il souffre d'une douleur psychique, comment se fait-il que le reflexe ne soit pas de faire de même et d'encourager la personne à aller consulter, plutôt que d'essayer de l'aider soi-même alors qu'on en a pas le pouvoir. La seule façon d'aider un proche depressif est d'abord de comprendre que cela ne se traite pas en attendant que ça passe, ni par des conseils. Comprendre que la personne n'y peut rien, pas plus que soi-même evite deja pas mal de malentendus. Malentendus qui rajoutent du mal être à la personne qui en a deja bien assez.

En fait, tout dépend de pourquoi la personne s'effondre.

Soit elle est dépressive et dans ce cas je te rejoins, il est nécessaire de se faire aider, soit c'est le coup de massue, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, le gros coup dur qui te tombe sur le coin du museau, l'accumulation de merdes, et là il faut juste (à mon sens), du soutien, de l'écoute, et une aide au quotidien pour décharger l'autre tant que possible.

J'ai pris le sujet comme "un trop plein" qui fait qu'on n'y arrive plus, et je pense qu'avant d'en arriver à se faire aider par un professionnel, le conjoint a déjà la possibilité de soulager pour aider l'autre à refaire surface tout doucement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×