Cressida

Membre
  • Compteur de contenus

    1 585
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Cressida

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Paris
  1. Pas forcément D'abord tu as bien le droit de t'exprimer comme tu l'entends, puis il est bien connu que les artistes voient au-delà des apparences en fait je parlais de manière très générale (j'avoue que ce cas particulier n'a pas réussi à retenir mon attention ).
  2. C'est à dire que... Ca dépend de qui ça vient : de bousculer un peu pour la bonne cause. Par exemple si on a une responsabilité par rapport à la personne (parent, amie très intime, thérapeute, voyante LOL) ça peut être utile si c'est utilisé à bon escient et à la juste dose ; pour les autres, les inconnus parfaits, les nouvelles personnes, je suis plutôt de l'avis de Lily et Titenath.
  3. Bah je lis Corpus Hermeticum non mais c'est vrai.
  4. Il existe des parents qui ne donnent jamais aucun avis et qui laissent leur progéniture à n'importe quel âge faire des conneries plus grosses qu'eux sans ouvrir la bouche alors que les parents donnent un avis ça peut être une chance.............
  5. J'ai pas lu l'article -pas pu- mais j'ai compris d'après le titre et vos commentaires et ça me crève le coeur.
  6. Oscillo Coccinum dès le premier éternuement, ensuite le traitement de choc, pendant quatre jours je crois. Deux aspirines Usine du Rhône (non-effervescente) dès le début. A renouveler si nécessaire 6 heures après (ça coupe le rhume illico -pour moi en tous cas ).
  7. Pour faire suite à mes propos précédents, le génie du Christianisme c'est qu'on peut, à la fois évoluer vers la Sagesse et continuer à croire et à vivre l'Amour.
  8. Mais bien sûr que celui qui allait devenir le Bouddha c'est à dire un des plus grands sages de tous les temps a eu cette ambition de le devenir à un moment de sa vie, ce pourquoi il a volontairement tout quitté (alors qu'il avait tout !) pour accomplir cette quête et il y mit le prix car elle ne fut pas facile !!! Mon "éducation religieuse" je me la suis faite toute seule, n'ayant pas été élevée dans la religion justement ; de plus je ne ne considère pas la plupart des prêtres, rabbins ou mollahs ni comme de "grands sages", ni même le plus souvent comme des sages tout-court (sauf quelques exceptions). Et à propos de poncifs, je te trouve en mauvaise posture pour m'en faire le reproche vu que tu ne manques jamais une occasion de me lancer à la figure mes "références" dues à ma prétendue "éducation religieuse" ha ha et qui m'auraient donc été "inculquées" (de force tant qu'on y est, allons-y soyons fous). A croire que tu ne me définis que par cela. Un peu de largeur de vue si ce n'est pas trop demander ! Et pour en revenir à nos moutons, tu es donc toi -Swam- prêt à te lancer dans cette grande quête de la Sagesse ? Eh bien, je ne puis que te dire bravo mais aussi bon courage et bonne chance, car la route est difficile, très difficile -et longue- et c'était là mon propos ainsi que te souligner qu'il faut en tout premier lieu dépasser le dépit amoureux, et le manque -sans pour autant s'assécher complètement (c'est peut-être ce que tu es en train d'essayer de faire d'ailleurs).
  9. Alors là, chapeau j'ai eu un plaisir fou à lire tout le long, pas de conseils de ma part mais qu'est-ce que tu écris bien !!!
  10. Et celle-ci peut-être encore moins ? Ne te leurre pas, ce chemin est une vocation profonde et non pas une vocation par défaut, on ne devient pas un "sage" parce qu'on ne parvient pas à rencontrer l'amour de sa vie, tu peux toujours l'envisager remarque, envisager n'est pas faire, mais il est déjà bien tard et la "sagesse" (ou tout ce que tu définis par ce terme) ne s'apprend pas dans les livres, pas davantage que l'amour d'ailleurs.
  11. Les gens ne réalisent pas très bien que ça peut se produire, n'importe où mais vraiment n'importe où (quand on fait ses courses au super-marché par ex), que ça peut arriver à n'importe qui mais vraiment à n'importe qui et n'importe quand --personne ne peut se dire à l'abri http://actu.orange.fr/france/marseille-une-femme-raconte-l-attaque-au-couteau-dont-elle-a-ete-temoin-magic-CNT000000Png63.html Cette passante a tout vu : dimanche 1er octobre, un homme attaquait plusieurs personnes au couteau à Marseille. Les faits se sont déroulés sur l'esplanade de la gare Saint-Charles, dans le Ier arrondissement de la cité phocéenne. Interrogée par LCI, elle se trouvait à seulement quelques mètres de l'individu au moments des faits. Cette mère de famille, qui avait deux heures de correspondance, raconte la scène d'horreur. "J'étais en correspondance entre deux trains. Je prenais le soleil devant la gare", commence-t-elle. Elle ajoute, en larmes : "Il y avait un mec un peu louche. Il a attaqué une fille qui était sur le banc à 5 - 6 mètres de moi. Je me suis dit, c'est un cauchemar. Il s'est mis à crié Allah Akbar. Je me suis enfuie. Après il y a eu des tirs. A 10 mètres près, c'était moi. Ça aurait pu être moi."