Cressida

Membre
  • Compteur de contenus

    1 527
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Cressida

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Paris
  1. Très difficile ça. Oui, ton frère est jaloux et la question n'est pas qu'il ait ou non 'de bonnes' raisons pour ça, ni pour quelles raisons ; il l'est, c'est tout et vous êtes un peu "grands" pour que les rapports de force changent maintenant, il ne faut pas se leurrer. Moi je te dirais de ne pas le provoquer, de t'effacer quand il est là et de l'éviter même autant que possible, sans agressivité toutefois. La deuxième chose très importante c'est que tu ne te laisses pas déstabiliser par cela et que tu ne culpabilises pas, et que tu trouves la force en toi de supporter ces attaques quand elles te tombent dessus, que tu t'en remettes quoi... Et surtout que tu voies avec ton psy comment faire concrètement aussi par rapport à tout ça. Voilà. C'est ce que cela m'inspire à moi vu d'ici... ... ... courage
  2. La première femme, hein ? T'as bien dit la première femme, pas la première dame ?? (allez faut bien rire un petit coup des fois)
  3. Premièrement, on n'approfondit pas son monde intérieur à ce niveau là que tu expliquais au début, conjointement avec quelqu'un (sauf si on tient à courir à la catastrophe). Ensuite, je crois que tu fais plutôt référence à un truc comme le Kamasutra, technique qui existe. C'est de ce côté là que tu devrais creuser parce que c'est ça que, en fait, tu décris alors appelle les choses par leur nom En fait, ce que tu veux c'est Amour + Kamasutra, c'est tout simple- et ton problème c'est que t'as pas l'amour. Mais on se demande pourquoi tu fais autant de complications autour de ça !!!! Amateurisme !!
  4. mais tout le monde, absolument tout le monde, a quelque chose à "guérir" en soi, voyons ! Et, indépendamment, tu parles bien d'un genre de psychanalyse réciproque et ce n'est pas conciliable avec des sentiments et des rapports sexuels, tu devrais vraiment prendre conscience de cela ou alors tu t'exprimes mal.
  5. Tout est dans le "qui sait" Non seulement ce n'est pas possible mais ce serait vite infernal, et très très dangereux au moins pour l'un des deux, peut-être même les deux. De plus, l'introspection approfondie (mais en fait tu parles d'un genre de 'psychanalyse' réciproque) ne fait pas bon ménage, mais alors pas du tout avec les rapports sexuels et tu veux toujours qu'il y ait ça aussi, donc tu condamnes ton truc à un simple amour romantique, rien à voir avec ce que tu disais au début. Du 'paradis perdu' on retombe vite sur terre
  6. Comment voudrais-tu que ce soit possible ? Il faudrait que les deux 'protagonistes' en soient au même point de leur évolution personnelle, qu'ils aient des capacités intellectuelles équivalentes, des capacités émotives concordantes, et qu'ils aient tous deux ce désir. C'est tout-à-fait impossible. En tous cas au stade actuel de l'évolution humaine.
  7. Tu ressembles à un enfant qui réclame son biberon et quand on vient pour lui apporter, il le repousse
  8. Si tu demandes ce que veut dire : "aimer l'autre comme soi-même" alors, pour ton information et celle de tous les futurs participants à ton sujet, tu fais obligatoirement référence à la Parole de Jésus-Christ et cette Parole ne peut être comprise et interprétée correctement que dans son aspect mystique, religieux diraient certains. Donc, tu aurais dû placer ton sujet dans la rubrique religion. Ce que tu fais, c'est que tu la dévies de son sens originel au départ, comme tout le monde le fait de nos jours et donc, il n'y a plus aucune chance d'accéder à son véritable sens mais le sens en sera "perverti" (à ne pas prendre péjorativement mais objectivement). Maintenant, si tu me demande (à moi, mais tu ne le fais pas mais je te réponds quand même) comment parvenir à comprendre ce sens 'mystique', ou profond si tu préfères, alors je te réponds qu'il faut lire les quantités d'ouvrages écrits par les saints chrétiens, qui ont passé leur existence à approfondir et vivre cette Parole, justement. Les réponses qui vont suivre la mienne vont certainement prendre cette Parole dans son sens 'mondain' et, de nouveau, tu seras insatisfait de la réponse.
  9. Ca devient une habitude de 'foncer dans le tas' avec une voiture... ... ...
  10. Quelqu'un a-t-il des nouvelles de notre ami Prométhée ? J'avoue que je suis inquiète... ... ...
  11. Oui, et c'est bien cela le lien de filiation.
  12. Si ce que disent Chanou et Morfou était faux, d'où viendrait la difficulté qu'ont les enfants qui n'ont pas connu un de leur parent et leur volonté de le retrouver, au-delà même des liens qu'ils ont pu créer avec leurs parents adoptifs ?
  13. ................. je me regarde dans les yeux de ceux qui m'aiment ..........................
  14. Je parle de Toshiba et la précision était extrême et on pouvait balader la souris en rond sur tout l'écran , un grand écran, avec ce tout petit bouton qui n'était pas rouge d'ailleurs mais gris foncé, et qui était rond et tactile, râpeux qui adhérait au doigt , on pouvait facile se servir de ce système pour des jeux de précision enfin bref, il faut avoir connu ce système-là de chez Toshiba pour savoir de quoi je parle -malheureusement ils l'ont arrêté (et ils devraient bien le remettre sur leurs portables ). Je n'ai retrouvé quelque chose d'équivalent qu'avec la marble de Logitech... ... ... Oui, c'est ça, trackball, le top du top. C'est tellement confortable ! A recommander à tout le monde (même en souris à défaut de pavé ).
  15. J'ai personnellement eu un de mes premiers portables Toshiba qui avait un touchpad pas comme les autres : c'était une petit bouton au milieu du clavier + une barre en demi-cercle avec clic droit et gauche accessible avec le pouce en gardant l'index sur le bouton ; bref une merveille de merveille de maniabilité, malheureusement ils ont arrêté de faire les touchpads comme ça chez Toshiba et donc je me suis rabattue sur la souris à boule de Logitech, très facile aussi surtout qu'on peut changer pour les droitiers et gauchers. Bon, j'sais pas si j'ai été bien claire m'enfin l'idée y est n'est-ce pas ?