Aller au contenu

Le problème du féminisme

Noter ce sujet


existence

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
existence Membre 5 823 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)

De mon point de vue, le féminisme attaque à tort le machisme, le considérant comme une oppression de la femme. L'oppression de la femme est de refuser d'envisager que la femme ait des aspirations et de refuser l'existence de sa volonté. Or le machisme n'est pas cela. Il consiste à considérer que la volonté de l'homme a la priorité sur le volonté de la femme. Dans une telle situation, la femme peut faire valoir ses aspirations auprès de l'homme, et avoir ses volontés. En mettant son homme en avant, la femme se place sous sa protection. C'est là qu'on peut faire un parallèle avec le politique : les citoyens se soumettent à l'état pour obtenir sa protection. Mais bien entendu l'état peut imposer une coercition à l'encontre de l'intérêt du peuple. Le même problème peut se poser avec le machisme : l'homme peut imposer trop de coercition, faisant valoir uniquement son intérêt. Si le machisme peut être utilisé pour dissimuler une oppression, il n'est pas l'oppression.

Je ne crois pas qu'on puisse s'ingérer dans un couple basé sur le machisme, parce que une telle construction du couple est un choix, un arrangement le plus souvent inconscient passé entre l'homme et la femme. De la même façon, il existe des couples où la volonté de la femme est prioritaire. De la même façon, s'ingérer dans ces couples n'est pas légitime.

Le féminisme pose comme idéal obligatoire une relation égalitaire entre l'homme et la femme. C'est aller à l'encontre du choix des amoureux, avec un paradoxe d'imposer autoritairement une relation démocratique entre l'homme et la femme. D'autre part, le féminisme se dit politique, mais propose de mettre des femmes politiques au pouvoir, c'est-à-dire en laissant la domination de l'état. Un féminisme cohérent serait favorable à l'anarchisme, ou en tout cas à une démocratisation des institutions, par la participation directe aux décisions, par référendum et par la révocation possible des élus etc. Enfin, le féminisme peut servir à dissimuler des ambitions de faire passer la volonté de la femme en premier, ce qui est bien sûr possible, mais devrait dépendre du choix des partenaires, pas d'une norme autoritaire.

Il est légitime qu'il existe des couples machistes, des couples démocratiques, et des couples où la volonté de la femme est prioritaire. Le problème du féminisme est de juger immoral le premier type, dans une perspective anti-autoritaire polarisée et de ne pas être cohérent dans ses actions politiques avec le principe démocratique. Je pense même que c'est contre productif pour l'émancipation de la femme.

Et vous, pensez-vous qu'on doivent forcer les couples à être démocratiques ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 185
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

Le problème du féminisme c'est qu'il emmerde le machisme, la phallocratie et la mysoginie. Fin, de mon point de vue.

Modifié par Elaïs
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing, 28ans Posté(e)
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
28ans‚ Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing,
Posté(e)

Euh, t'as pas l'impression d'aller un peu loin en établissant un parallèle entre le féminisme et l'anarchie ? :o°

Si les hommes et les femmes avaient en tous points les mêmes droits, cela n'empêcherait en rien que chacun règle son foyer comme il le souhaite (avec l'accord du partenaire hein)...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 65ans Posté(e)
venus23H Membre 3 069 messages
Baby Forumeur‚ 65ans‚
Posté(e)

Le féminisme est une réaction a l'anti-féminisme, pas du tout anti- masculisme (je ss pas si c'est francais ca!) :o° .. c'est la réponse a l'égocentricité de ce qui comprennent les choses sous un seul point de vue, soit celui d'un homme.. il suffit d'impartialité pour se rendre compte que les deux ont leur valeur et qu'il ne faut en nier aucun des deux sur aucun sujet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
vespucci Membre 26 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)
Le problème du féminisme c'est qu'il emmerde le machisme, la phallocratie et la mysoginie. Fin, de mon point de vue.

Le problème du machisme c'est qu'il emmerde le féminisme, la gynocratie et la misandrie!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Con de Sysiphe, 46ans Posté(e)
Aaltar Membre 11 523 messages
46ans‚ Con de Sysiphe,
Posté(e)

féminisme = machisme = sexisme

Tous au piquet de mon point de vue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Forumeur tacheté , 34ans Posté(e)
ElNix Membre 4 891 messages
34ans‚ Forumeur tacheté ,
Posté(e)
[...]le machisme n'est pas cela. Il consiste à considérer que la volonté de l'homme a la priorité sur le volonté de la femme. Dans une telle situation, la femme peut faire valoir ses aspirations auprès de l'homme, et avoir ses volontés. En mettant son homme en avant, la femme se place sous sa protection. [...]

Les femmes qui apprécient de se soumettre à leur homme ne sont pas le problème vu qu'elles apprécient leur situation.

Ce contre quoi lequel luttent les féministes c'est le cas où la femme est contrainte à voir sa volonté considérée comme secondaire à coté de la volonté de son homme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
carnifex Membre 5 710 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

Dans une société marquée par la domination des hommes, les féministes sont les personnes qui luttent pour l'égalité homme/femme, et non pour la domination des femmes.

Le féminisme est un problème pour les phallocrates ; il est une solution pour les partisans de l'égalité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
existence Membre 5 823 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Euh, t'as pas l'impression d'aller un peu loin en établissant un parallèle entre le féminisme et l'anarchie ?  :rtfm:

Non non, si on considère une sorte d'opposition à la hiérarchie, dans le champ politique c'est la mouvance qui correspond. 

Si les hommes et les femmes avaient en tous points les mêmes droits, cela n'empêcherait en rien que chacun règle son foyer comme il le souhaite (avec l'accord du partenaire hein)...

Oui, les deux ne sont pas contradictoires comme cela.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité caupine
Invités, Posté(e)
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Dans une société marquée par la domination des hommes, les féministes sont les personnes qui luttent pour l'égalité homme/femme, et non pour la domination des femmes.

Le féminisme est un problème pour les phallocrates ; il est une solution pour les partisans de l'égalité.

Tu as bien résumé le fond de ma pensée, en effet si le mouvement féministe existe, c'est que l'homme a toujours imposé sa domination vis à vis de la femme....qu'il a appellé le sexe faible d'ailleurs.... :rtfm:

Le féminisme est à la femme, ce que que le machiste est à l'homme, il n'y a pas à tergiverser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
existence Membre 5 823 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Dans une société marquée par la domination des hommes, les féministes sont les personnes qui luttent pour l'égalité homme/femme, et non pour la domination des femmes.

Dans la théorie oui, dans la pratique, ce n'est pas toujours le cas. C'est la même problématique que le gens qui critiquent un pouvoir pour en prendre la place. Par exemple, les communistes-léniniste vont critiquer la domination du capital, mais veulent mettre en place la domination d'une minorité pour instaurer l'égalité, promettent-ils.

Le féminisme est un problème pour les phallocrates ; il est une solution pour les partisans de l'égalité.

Oui c'est une façon de résumer la chose. Mais je trouve alors qu'on mélange l'individuel et le collectif. Au niveau d'un couple, cela a un sens, une femme pouvant être féministe, c'est-à-dire revendiquer l'égalité dans le couple. De même un homme peut revendiquer l'égalité. A ce moment-là, ces deux personnes peuvent bien s'entendre. Mais après, cela devient ambigu. Est-ce qu'on parle de penser comment les autres couples doivent s'organiser, ou bien de la culture ? Il me semble que la culture est imprégné autant de choses venant de femmes que venant d'hommes, les deux genres étant en interaction, tout se mélange au niveau culturel, me semble-t-il, et puis c'est le résultat des choix individuels d'organisation.

Dans tout cela, la seule chose qui pose problème à mon avis, ce sont les normes, qu'elles soient patriarcales, matriarcales ou égalitaires.

Le féminisme est à la femme, ce que que le machiste est à l'homme, il n'y a pas à tergiverser.

C'est déjà un point de vue révolutionnaire pour une féministe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 41ans Posté(e)
podzobe Membre 591 messages
Baby Forumeur‚ 41ans‚
Posté(e)

Le feminisme est un mépris de la femme.

Les névrosées représentant cette "cause" dans les médias et qui passent leur temps à reprocher aux hommes le peu de féminité qu'il leur reste en sont l'exemple criant.

Le prétendu féminisme, c'est comme le pretendu anti-racisme, c'est voué à l'echec, et pire encore, à se tirer une balle dans le pied.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
existence Membre 5 823 messages
Forumeur activiste‚
Posté(e)
Ce contre quoi lequel luttent les féministes c'est le cas où la femme est contrainte à voir sa volonté considérée comme secondaire à coté de la volonté de son homme.

Ok pour la théorie. Dans la pratique, une femme peut aller voir ailleurs, chercher un homme plus compréhensif.

Bon bien sûr, s'il y a plus de femmes égalitaires que d'hommes égalitaires, il y a un déséquilibre de l'offre et de la demande, pourrait-on dire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, 50ans Posté(e)
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Baby Forumeur‚ 50ans‚
Posté(e)
Le feminisme est un mépris de la femme.

Les névrosées représentant cette "cause" dans les médias et qui passent leur temps à reprocher aux hommes le peu de féminité qu'il leur reste en sont l'exemple criant.

Le prétendu féminisme, c'est comme le pretendu anti-racisme, c'est voué à l'echec, et pire encore, à se tirer une balle dans le pied.

Les féministes sont des névrosées et/ou les névrosées sont féministes?

Intéressant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité caupine
Invités, Posté(e)
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
C'est déjà un point de vue révolutionnaire pour une féministe.

Quand la balance penche trop d'un côté, il faut employer les grands moyens pour que celle ci s'équilibre (d'ou la naissance du mouvement féministe)...La révolution c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase...il n'y a pas de fumée sans feu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Le problème du machisme c'est qu'il emmerde le féminisme, la gynocratie et la misandrie!!!

Ha non!! Le problème du machisme c'est que cela repose sur des préceptes érronés, donc de la bêtise.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Elaïs
Invités, Posté(e)
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Le feminisme est un mépris de la femme.

Les névrosées représentant cette "cause" dans les médias et qui passent leur temps à reprocher aux hommes le peu de féminité qu'il leur reste en sont l'exemple criant.

Le prétendu féminisme, c'est comme le pretendu anti-racisme, c'est voué à l'echec, et pire encore, à se tirer une balle dans le pied.

LOL! je te décerne un Lébleus d'Or pour celle là! Félicitations! :rtfm:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Toto75019
Invités, Posté(e)
Invité Toto75019
Invité Toto75019 Invités 0 message
Posté(e)

c'est une thèse qui est pas simple a expliquer, mais je pense comme podzobe.

la parité par exemple, c'est de la discrimination positive

si on veut plus de femmes à l'assemblée, il faut plus de femmes à l'ENA et donc plus de filles dans les sciences politiques. en bref, la lutte contre les discriminations doit se faire en amont.

c'est pareil que pour le racisme comme il l'a dit sauf que bien sûr, les femmes, c'est la moitié de la population.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×