Aller au contenu

venus23H

Membre
  • Contenus

    3 069
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de venus23H

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 15/07/1957

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    tout pres et si loin.
  • Intérêts
    l'humanité entiere.

Visiteurs récents du profil

15 809 visualisations du profil
  1. mais putain ou est ce que tu est passer?

  2. L'ENVIE D'ETRE RESTE EN TOI, ET PEU IMPORTE LE RESTE, NE T'EN FAIS PAS POUR TOUT CELA,PREND CE QU'IL Y A , ET AVANCE SUR LE CHEMIN QUE LE DESTIN A TRACE POUR TOI♥

  3. c'est comme si qu'on me donnais toujours la même chose à bouffer je veut manger autre chose et je ne pourrais jamais faire de gosse je veut pas que mes enfant grandissent dans cette machine qui vampirise les âmes

  4. jais plus envie d'y participer

  5. je suis rassasié de cette société du paraitre de l'égo de la bêtise du boulot avant tout et même çà propre vie

  6. MON AMOUR RESTE M'ECLAIRER ET TES SIGNES SONT LA MON ELFE POUR ME GUIDER ♥MERCI ♥

  7. ma douce n'est pas peur car au bout du chemin se troue la lumière on à juste à traverser ^_*

  8. même pas tu EST la meilleurs personne ^^

  9. tu est sans doute la meilleurs personne que jais rencontrer dans ma vie ^_+ je t'assure

  10. Merci à toi , amie ou ami qui que tu sois ♥ je te souhaite de passer une belle soirée ♥

  11. Bonsoir Venus, un bref passage pour te souhaiter un joyeux anniversaire. Au plaisir

  12. LOL tu veux pas demander à Lotrobcédé son avis avant?
  13. A Yethinéo: Thank you one have for your intervention concerning the subject of my young frere rufus for whom our search(research) is a refuge concerning our own relational.
  14. Thank you one have for your intervention concerning the subject of my young frere rufus for whom our search(research) is a refuge concerning our own relational. Anne.

  15. Le mythe de la Caverne de Platon L’allégorie de la Caverne, la plus célèbre de Platon, donne une représentation imagée de l’état de notre nature relativement à la connaissance et à l’ignorance. Elle n’a pas seulement une valeur didactique pour tel point particulier de la philosophie. Elle résume, en fait, la condition humaine dans son rapport à la connaissance, mais aussi ce qu’est la dialectique et en quoi consiste la vocation du philosophe dans sa relation aux autres hommes. « Figure-toi , écrit Platon, des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière ; ces hommes sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaînés, de sorte qu’ils ne peuvent bouger ni voir ailleurs que devant eux, la chaîne les empêchant de tourner la tête ; la lumière leur vient d’un feu allumé sur une hauteur, au loin derrière eux ; entre le feu et les prisonniers passe une route élevée : imagine que le long de cette route est construit un petit mur, pareil aux cloisons que les montreurs de marionnettes dressent devant eux, et au-dessus desquelles ils font voir leurs merveilles. » Platon, La République, livre VII Un jour, un des prisonniers est conduit à la lumière du jour, et là , il voit les objets naturels et le soleil tels qu’ils sont réellement. D’abord aveuglé, il sera, par la suite, heureux de cette connaissance et ne voudra pas retourner en esclavage. Si par amour pour ses semblables, il retourne quand même dans la caverne, il n’y distinguera d’abord que peu de choses, ses yeux s’étant habitués à la lumière. Puis, il expliquera à ses anciens compagnons l’erreur qu’ils commettent à prendre pour réalité ce qui n’est qu’illusion. Mais ils le prendront pour un fou et tenteront de le punir pour de telles affirmations. La caverne est le lieu d’un passage, d’une épreuve, dans le chemin vers la vérité. L’allégorie de la caverne présente de manière imagée l’ascension philosophique vers les Idées et vers l’unité. La philosophie est avant tout une éducation : e-ducere, c’est « sortir hors de », s’élever hors de la caverne de son ignorance et de sa dépendance. Elle est quête d’autonomie intellectuelle. Elle exige d’apprendre à penser par soi-même, à trouver soi-même les réponses aux questions fondamentales qui se posent à travers son existence. Le mérite de Platon est d’avoir rendu imagée et visuelle cette sortie de l’ignorance que Socrate avait déjà si bien enseignée. Pour ce dernier en effet, le premier pas de la philosophie consiste à prendre conscience de son ignorance, c’est-à-dire de prendre un certain recul par rapport à ses opinions, ce qui n’est pas chose facile. Dans la pratique, on constate qu’il n’est pas aussi simple de se défaire de ses préjugés ou opinions toutes faites. La sortie de la caverne représente le fait que, lorsqu’on commence à réfléchir, on prend une certaine distance par rapport à ses opinions et on apprend à distinguer ce qui est réel de ce qui est apparent ou illusoire. La méthode de Socrate pour délivrer ses concitoyens de l’ignorance passait par la pratique du dialogue, c’est-à-dire la capacité de s’interroger soi-même, avec rigueur et méthode, pour sortir des faux-semblants et des idées reçues. Le retour dans la caverne symbolise la confrontation des idées découvertes à l’expérimentation quotidienne.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité