L'homosexualité et l'adoption

Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?   139 membres ont voté

  1. 1. Pour ou contre autoriser l'adoption pour les homosexuels ?

    • Pour
      74
    • Contre
      54
    • Sans avis
      11

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
En effet, mais un couple homosexuel c'est comme un couple hétérosexuel

second degrés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Kusana

Si la mère qui accouche sous x et qu'on lui demande son avis, je n'y vois aucun inconvénient si elle est d'accord que son enfant aille dans une famille homosexuel, je pense qu'avant tout, cela se situe entre les parents biologiques, les parents adoptifs et l'enfant. Mon opinion personnel la dessus n'est pas important, bien que bien sûr moi même je reste et tu le sais sur le fait que je revendique le père et la mère, mais c'est vrai que le mot bonne famille n'était certes pas adéquate, moi aussi je suis emportée par la colère quand je vois qu'on dit que l'avis de la mère n'est pas important parce qu'elle abandonne son enfant (abandonner ne veut pas dire être mauvaise mère dans tous le cas du moins et que ses mères ont aussi le droit de donner leurs avis), mais malgré mon opinion personnel, cela ne m'a pas empêcher de connaître des homosexuels hommes et femmes et de les apprécier (ce n'est pas l'homosexuel en lui même que je remets en tord, mais le fait de tout ce que ça implique au niveau de l'adoption).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

second degrés

dommage que la vidéo ne soit pas en français, j'aurais bien aimé comprendre ce qui est dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nina_Gayané Membre 3 914 messages
Nina_Gayané, what is it good for ? Absolutely nothing‚ 23ans
Posté(e)

C'est assez gore. Pour te donner un ordre d'idée, on pourrait traduire le titre "Eat da poo poo" par "Ils mangent le caca". Le type qui parle à une idée légèrement erronée des m¿urs sexuelles des homosexuels masculins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité laeticiasonia
Invité laeticiasonia Invités 0 message
Posté(e)

Merci pour la traduction :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Je suis difficilement le débat pour des raisons professionnelles. J'ai lu très rapidement ce qui a été dit. J'ajoute à ce que j'ai déjà pu écrire. Je ne m'oppose pas à ce qu'un couple homosexuel élève un ou plusieurs enfants dès lors que les enfants sont nés de l'un des membres du couple homosexuel (existence d'un père et d'une mère). Je crois comprendre que certains défendent le fait que d'adopter un enfant est un droit et que de l'empêcher pour un couple homosexuel est discriminatoire. D'autres encore préfèrent, pour un enfant, orphelin, abandonné, une adoption par un couple hétéro plutôt que par un couple homo. La raison principale avancée est l'équilibre potentiel, psychologique de l'enfant. C'est ma position en ce qui concerne l'adoption, précisant par ailleurs que ce type d'adoption semble avoir d'abord pour but de satisfaire le souhait pour des individus homosexuels d'avoir un enfant plutôt que le but essentiel et primaire qui est celui de sortir un enfant d'une existence miséreuse, sans parents.

Je redoute l'envie pour ces couples homosexuels de vouloir ressembler aux couples hétéro avec enfants. C'est un don de la nature de faire naître des enfants par l'accouplement homme - femme. Il me parait tout aussi naturel que l'enfant ait besoin de la présence de ses deux parents des deux sexes opposés pour grandir (Cf Freud, De Greef ...).

Je comprends cependant qu'un couple homosexuel, équilibré et stable, veuille un enfant. Cette seule réponse, pourtant, ne me suffit pas pour accepter ce type d'adoption. Elle m'insatisfait d'autant plus lorsqu'on y oppose le droit à la liberté, aux choix de vivre sa vie, sexuelle notamment, sans discrimination.

Pour préciser ma pensée,

- Les parents qui adoptent doivent d'abord penser au sort de l'enfant. L'adoption est délicate pour diverses raisons, évoquées par Lyli Greycat (nouveau milieu, nouvelle vie ...). Je vais plus loin. Bien souvent, l'enfant adopté a déjà un vécu. Il est déjà âgé (3 à 10 ans). Il ne s'agit pas d'un vécu sans traumatisme, bien au contraire. Selon le pays d'origine, il peut s'agir d'un enfant maltraité, agressé, victime d'abus notamment sexuels. Ces paramètres doivent être pris en compte et envisagés par la famille d'adoption. Car le retentissement viendra plus tard, au cours de l'adolescence et à l'âge adulte (risque de réitération). La présence des deux sexes peut s'avérer sinon utile, incontournable.

- La protection de l'enfance est supérieure au droit de prétendre à l'adoption. En terme de choix du couple adoptant, la protection de l'enfance est primaire. Il me parait donc tout à fait normal qu'un couple hétéro soit prioritairement choisi (notre modèle de société, n'en déplaise aux couples homosexuels). L'attribution de l'adoption ne peut se faire non plus selon date de la demande.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kusana Membre 1 126 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

Donc si je résume bien ce qui est dit de ceux qui sont contre la possibilité que nous adoptions c'est:

-les homosexuels veulent adopter de façon égoïste un enfant en pensant à eux en premier et non pas aux enfants, le traumatisme qu'ils ont subit dans le passé, étant le cadet des soucis des couples homosexuels voulant adopter et que selon la société actuelle (et qui n'a pas bougé d'un iota depuis que la religion... donc depuis le début de la société) on ne peut adopter car nous ne sommes pas conforme à un modèle débile qui se résumé à Papa/Maman.

Je ne veux pas vous contredire, mais comme le sacrosaint (visiblement c'est le cas) couple hétérosexuel, les personnes qui adoptent vise les mêmes intentions que le sacrosainte saint couple hétérosexuel à sortir un enfant de la misère pour lui donner une vraie vie fait d'amour et tout le toutim, chose totalement possible même si comme les couples hétérosexuels qui ne peuvent avoir d'enfant, adopter est aussi un moyen de combler un vide pour des gens voulant être parents (et qui savent ce que parent veut dire) et qui n'est en rien refusé au sacrosaint couple hétérosexuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bran ruz Membre 8 737 messages
Artisan écriveur ‚ 50ans
Posté(e)

J'ai bossé par le passé pour les foyers de la D.D.A.S.S. .

Je pense qu'il y a des gosses qui auraient bien voulu avoir des parents.

Même homos.

D'ailleurs, leurs géniteurs étaient tous hétéros...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ElNix Membre 4 891 messages
Forumeur tacheté ‚ 29ans
Posté(e)

second degrés

J'avoue ne pas avoir compris pourquoi tu postes cette vidéo :cray:

Et, pour avoir souvent apprécié de te lire dans les débats, je ne pense pas que ça soit totalement gratuit.

C'est assez gore. Pour te donner un ordre d'idée, on pourrait traduire le titre "Eat da poo poo" par "Ils mangent le caca". Le type qui parle à une idée légèrement erronée des mœurs sexuelles des homosexuels masculins.

Dans les premières minutes il décrit (il me semble) l'idée que les homos se font des fellations qui finissent en éjaculation faciale et qu'à la fin le "récepteur" boive le sperme de l'autre. Le but semblant de décrire ce que font les homos au lit en en concluant que c'est franchement dégueulasse.

(Pour que personne d'autre n'ait besoin de le dire : des hétéros font ça et ça ne semble gêner beaucoup moins de monde. Quoique là bas j'imagine que les pratiques sexuelles hétéro doivent être moins "relâchées" qu'en France)

Modifié par ElNix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ocytocine Membre+ 17 768 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
C'est un don de la nature de faire naître des enfants par l'accouplement homme - femme. iété, n'en déplaise aux couples homosexuels).

Cet argument de la Nature me dérange profondément. Que fais-tu de tous ces couples hétéros qui sont stériles bien que pourvus par la Nature de tout leur appareil reproducteur ?

Il ne s'agit pas ici de remplacer la reproduction. Il s'agit d'adoption d'enfants qui n'ont plus de parents. La stérilité des homosexuels n'a rien à voir là-dedans quand des couples hétéros sont autorisés à adopter quand ils sont stériles.

Cela fait déjà un petit moment qu'on peut faire un bébé sans accouplement. Et peut-être fort heureusement quand on sait que le sperme est de moins en moins de bonne qualité dans les pays occidentaux grâce à la pollution et aux médicaments. Mais c'est un autre débat.

Après, de toute façon même si les homosexuels étaient autorisés à adopter, il ne fait absolument aucun doute que les services sociaux - pétris des préjugés de la société actuelle sur l'intérêt de l'enfant, etc. - accorderaient l'agrément en priorité aux couples hétéros mariés (c'est déjà le cas par rapport aux célibataires et aux concubins) :cray: , de sorte qu'avec le peu d'enfants adoptables, les homosexuels seraient rarement adoptants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
Toi aussi, tu es l'écho encore plus parfait de la pensée dominante qui refuse encore certains droits aux homos. L'idéologie dominante, elle est plutôt de ton bord. :o

C'est la blague du jour ! sans parler de l'idéologie dominante ici même qui n'est clairement pas la mienne, celle des médias et assoc qui forment le politiquement correct médiatique est nettement d'idéologie "progressiste", pro-homo et tout ce que ça comporte.

Je renvoie Napo à son propre non-argument sur la "pensée dominante" à laquelle il souscrit allègrement dans son conservatisme peu argumenté et sourd à la diversité :

La pensée dominante, c'est le couple traditionnel homme/femme; mariés si possible.

On peut être contre ma position et mes arguments, mais dire que je n'argumente pas ma position est d'une malhonnêteté rare.

Ensuite quand j'entends que la pensée dominante dans ce pays est conservatrice, je ris à foison. Lorsqu'un conservateur comme Zemmour ou d'autres bien rares osent l'ouvrir, cela déclenche deux fois sur trois une polémique monstre. L'idéologie dominante est mondialiste, européiste, libérale, progressiste en somme ; elle n'est guère patriote, assimilationniste, protectionniste, conservatrice en somme.

Je suis plutôt d'accord sur l'adoption célibataire : la situation d'un couple est en théorie plus solide.

Enfin une lueur de raison dans ces ténèbres d'émotions.

des enfants de parents divorcés s'en sortent très bien, parfois mieux que ceux des parents hétéros, donc je ne vois pas où serait le problème pour des gosses de parents homos!

Des enfants d'origine immigré qui ont grandi dans des quartiers difficiles s'en sortent très bien, pour autant je n'irai pas brandir ceux-là afin de nier la masse pour qui cela pose des problèmes.

Quant au fait que les études psychanalistes ne disent pas la même chose est une preuve de leurs faiblesses sur ce point de vue!

On peut dire la même chose de la science sur des milliers de sujets. La diversité des opinions n'est pas une faiblesse c'est une richesse. Voir la diversité des opinions comme une faiblesse est une constante de la pensée unique. Cela dit il est vrai que l'homosexualité est encore mal expliquée par tout les domaines de compétences, c'est aussi pourquoi il est irresponsable d'encourager l'homoparentalité là où nous avons suffisamment de familles classiques pour les orphelins.

:cray:

Ce qui n'a rien a voir, c'est vrai...bref.

J'en suis confus si tu ne saisis pas la nuance, elle est pourtant essentielle et clairement expliquée par la psychanalyste qui a écrit le papier. On ne dit pas que les homosexuels sont incapables de donner le biberon et autres taches, pas plus qu'un hétéro, ce n'est même pas la question évoquée.

Le problème de ton étude est bien qu'elle assimile l'image de la femme à la mère et l'image de l'homme au père. Et s'y restreint, ce qui est, comme je dis, rogner la réalité.

C'est la réalité contemporaine et son bouleversement familial qui rogne le rôle des parents et plus particulièrement celui du père. La paternité a commencé à être mise au ban de la société à partir des années 70, à tel point que certains aujourd'hui affirment que le père ne sert à rien, on a pu le lire ici même. Aussi dans les familles où les parents sont encore ensembles, le rôle du père est souvent réduit à celui d'une seconde mère.

Ce déséquilibre familial est pour moi et pour beaucoup la cause de l'enfant roi et de l'enfant mal élevé en général.

Encourager l'homoparentalité et la monoparentalité dans ces conditions de bouleversement et de décadence, c'est foncer droit dans le mur avec le sourire.

Tu as fait une étude pour affirmer cela?

:p

Un minimum de culture dans le domaine suffit à savoir que c'est la thèse dominante en psychanalyse ainsi que celle la plus proche de Freud, ni plus ni moins. Le freudisme reste majoritaire dans le domaine sur nombre de questions.

J'ai bossé par le passé pour les foyers de la D.D.A.S.S. .

Je pense qu'il y a des gosses qui auraient bien voulu avoir des parents.

Même homos.

D'ailleurs, leurs géniteurs étaient tous hétéros...

Halte à la démagogie. Comme il a été répéter maintes fois à quelques sourds, la liste d'attente des couples hétérosexuel est loin d'être mince. Assez longue pour qu'on ne s'amuse pas à quelques expériences sur les orphelins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)

je trouve tes arguments assez faibles en fait! Pour toi tu n'envisages l'adoption par des couples homos que sous un angle expérimental! Or c'est omettre les fait que cela existe déjà! Il est des couples homos qui ont des enfants...or je n'ai lu nul part des cas de d'errance de jeunes issus de couples homos?

Ensuite, tu présupposes que ce serait terrible, que ce serait la fin des haricots...mais quels haricots? Uniquement ceux des conservateurs qui n'envisagent la société que sous un aspect hétérosexuel, avec des normes où le divorce est une horreur parce que déséquilibrant a priori la société!

Mais ce genre de réflexion dont tu te fais l'écho au bout du compte et c'est ton droit le plus strict, omet largement le fait que les familles hétéros ne faisaient pas un âge d'or quel qu'il soit!

Quant au tour de magie de faire comprendre que les conservateurs seraient ceux qui disent que les autres le sont, alors là je dis que c'est un sacré verbiage rhétorique qui a un fond de mauvaise foi caractérisé! L'idée que seul un couple hétéro blanc serait l'idéal pour la France (dixit ZEMMOUR) serait donc un contre-conservatisme parce qu'aujourd'hui en minorité?

La liberté, Napo, consiste largement à permettre à chacun d'acquérir une égalité des droits! Or aujourd'hui, ne t'en déplaise, l'adoption et le mariage des homos est une lutte pour une égalité et donc une liberté!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Des enfants d'origine immigré qui ont grandi dans des quartiers difficiles s'en sortent très bien, pour autant je n'irai pas brandir ceux-là afin de nier la masse pour qui cela pose des problèmes.

Quels problèmes ?

On t'a déjà donné les liens vers des études montrant que les enfants élevés dans un couple homoparental n'avait pas de problèmes spécifiques.

Tu nies les faits, tu nies les études sur la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
je trouve tes arguments assez faibles en fait!

Ne t'en fait pas c'est réciproque.

Quels problèmes ?

On t'a déjà donné les liens vers des études montrant que les enfants élevés dans un couple homoparental n'avait pas de problèmes spécifiques.

Tu nies les faits, tu nies les études sur la question.

Je n'apporte pas plus d'importance à ta précoce étude subjective que tu n'en apporte aux études psychanalystes.

Ma position n'est pas celle de l'affirmation à définir l'homosexualité et l'homoparentalité, contrairement à toi. Ma position est celle de la prudence.

Aussi un homme et une femme font un enfant, un homme et une femme élèvent un enfant ; pourquoi devrait-on bouleverser cette logique fondamentale (c'est déjà le cas) ?

Pour toi tu n'envisages l'adoption par des couples homos que sous un angle expérimental! Or c'est omettre les fait que cela existe déjà!

Les familles monoparentales aussi existent déjà, et sachant que tu nies le fait que l'absence du père dans une famille monoparentale puisse être un problème, il est vain de te faire comprendre que l'homoparentalité puisse en être un.

Mais ce genre de réflexion dont tu te fais l'écho au bout du compte et c'est ton droit le plus strict, omet largement le fait que les familles hétéros ne faisaient pas un âge d'or quel qu'il soit!

L'homoparentalité a toujours existé de manière marginale ; ce n'est pas une raison pour l'encourager et s'en rendre complice. Concernant la famille de manière générale, il y a l'avant et l'après féminisme ; le fait est que la famille se désagrège depuis et les enfants et les adolescents sont aujourd'hui des plus mal élevés, c'est un constat que tu vas sans doute nier comme tu aimes à faire, mais c'est un constat que chacun partage pourvu qu'il ne soit pas dans la défense aveugle du tout moderne.

L'idée que seul un couple hétéro blanc serait l'idéal pour la France (dixit ZEMMOUR) serait donc un contre-conservatisme parce qu'aujourd'hui en minorité?

La subversion a changé de camp, certainement. Je note la perfidie de rajouter blanc derrière couple hétéro, à l'accusation d'homophobe ne manquait plus que celle de raciste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grenouille Verte Membre 32 822 messages
Tu n'auras d'autre batracien devant ma face‚ 101ans
Posté(e)
Je n'apporte pas plus d'importance à ta précoce étude subjective que tu n'en apporte aux études psychanalystes.

J'ai cité une compilation de nombreuses études sur le sujet, cf mes précédents messages. Cette compilation a été rédigée par des chercheurs sérieux, provenant notamment du CNRS.

Tu n'as cité AUCUNE étude psychanalyste sur le sujet. Tu as juste cité l'avis d'une psychanalyste qui n'a pas étudié le sujet. Qui plus est, d'autres psychanalyste ont des avis différents.

Tu confonds deux choses :

  • une étude sérieuse sur un sujet
  • l'avis d'un individu

Modifié par Grenouille Verte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Danaos
Invité Danaos Invités 0 message
Posté(e)
L'homoparentalité a toujours existé de manière marginale ; ce n'est pas une raison pour l'encourager et s'en rendre complice. Concernant la famille de manière générale, il y a l'avant et l'après féminisme ; le fait est que la famille se désagrège depuis et les enfants et les adolescents sont aujourd'hui des plus mal élevés, c'est un constat que tu vas sans doute nier comme tu aimes à faire, mais c'est un constat que chacun partage pourvu qu'il ne soit pas dans la défense aveugle du tout moderne.

La subversion a changé de camp, certainement. Je note la perfidie de rajouter blanc derrière couple hétéro, à l'accusation d'homophobe ne manquait plus que celle de raciste.

et pourquoi ne pas l'encourager? Au nom de quelle loi soit disant suprême? Et faire le lien entre monoparentalité et délinquance des jeunes alors là c'est sans fondement puisque la délinquance des jeunes a existé et tu ne peux sociologiquement faire le lien entre les deux! Seules tes valeurs qui sont les tiennes le font, mais pas la réalité! Comment expliquer alors que des gosses soient très bien élevés alors qu'ils sont de parents divorcés?

Quand tu dis "que chacun partage" j'adore parce que pour le moment tu es un peu seul sur ce coup là et tu le mets à l'échelle de otn quartier? De ta rue? De ton lotissement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nytho_0 Membre 1 492 messages
Ambiancieur‚ 29ans
Posté(e)
J'en suis confus si tu ne saisis pas la nuance, elle est pourtant essentielle et clairement expliquée par la psychanalyste qui a écrit le papier. On ne dit pas que les homosexuels sont incapables de donner le biberon et autres taches, pas plus qu'un hétéro, ce n'est même pas la question évoquée.

Et ce n'est pas la question que j'évoque alors quelle nuance?

Te fous pas de moi, ton papier met en avant l'idée que sans papa ET maman, un enfant ne peut pas être équilibré puisqu'il lui manque l'image d'une femme ou d'un homme et tu me dis que ça n'a rien avoir avec les couples homo (oui, parce qu'on parle de couple et de ce qu'apporte un couple) où il n'y as que deux papas ou deux mamans? :cray:

Ne ramène pas le sujet à une personne et donner le biberon ou autres tâches pour te défiler, mais reste bien sur l'idée du couple et sa capacité à donner un équilibre à un enfant en l'occurence par l'image de l'homme et de la femme que les parents doivent renvoyés. C'est facile de diverger pour se trouver des excuses, mais à un moment donner faut assumer ce qu'on dit et ce qu'on veut mettre ne avant.

C'est la réalité contemporaine et son bouleversement familial qui rogne le rôle des parents et plus particulièrement celui du père. La paternité a commencé à être mise au ban de la société à partir des années 70, à tel point que certains aujourd'hui affirment que le père ne sert à rien, on a pu le lire ici même. Aussi dans les familles où les parents sont encore ensembles, le rôle du père est souvent réduit à celui d'une seconde mère.

Ce déséquilibre familial est pour moi et pour beaucoup la cause de l'enfant roi et de l'enfant mal élevé en général.

Encourager l'homoparentalité et la monoparentalité dans ces conditions de bouleversement et de décadence, c'est foncer droit dans le mur avec le sourire.

Tu as une fâcheuse tendance à croire que tu portes la parole de tous et que ce que te défendre avec cela (oui, la psychanalyse est avec moi, beaucoup pense comme moi, alors j'ai raison...) mais tu ne cherches pas à te remettre en question. Pourtant j'en vois plein des arguments solides qui mettent ton étude et tes arguments à mal.

:p

Un minimum de culture dans le domaine suffit à savoir que c'est la thèse dominante en psychanalyse ainsi que celle la plus proche de Freud, ni plus ni moins. Le freudisme reste majoritaire dans le domaine sur nombre de questions.

Encore cet argument du tous avec moi sans fondement...Relis tes absurdités, Freud n'est pas toute la psychanalyse, et ton point de vue non plus.

Rien que les liens de grenouille verte prouvent bien que ton étude ne vaut rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)
et pourquoi ne pas l'encourager? Au nom de quelle loi soit disant suprême?

Celle du modèle familiale de la société, base de son équilibre. Pour moi l'interdiction de l'adoption par les homos n'est qu'un élément au même titre que l'action à mener pour le mariage et contre la monoparentalité. é ce sujet je ne suis pas seulement conservateur, je suis également réactionnaire.

Tu n'as cité AUCUNE étude psychanalyste sur le sujet. Tu as juste cité l'avis d'une psychanalyste qui n'a pas étudié le sujet. Qui plus est, d'autres psychanalyste ont des avis différents.

C'est faux. Ce n'est pas l'avis d'une psychanalyste, c'est la thèse de l'inventeur de la psychanalyse j'ai nommé Freud. Le freudisme est encore majoritaire dans le domaine, ne t'en déplaise. Aussi c'est un dénigrement gratuit et infondé que de prétendre de Claude Halmos qu'elle n'a pas étudié le sujet. Elle est l'une des spécialistes reconnues de l'enfance et de la maltraitance. Elle a d'ailleurs exercé pendant plusieurs années dans des consultations de pédopsychiatrie, auprès d'enfants abandonnés ou maltraités. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages et son travail est autrement diffèrent de ceux qui manipulent les chiffres derrière leur bureau.

Et faire le lien entre monoparentalité et délinquance des jeunes alors là c'est sans fondement puisque la délinquance des jeunes a existé et tu ne peux sociologiquement faire le lien entre les deux! Seules tes valeurs qui sont les tiennes le font, mais pas la réalité!

Il faut suivre le débat pépère, j'ai donné 94 pages d'un rapport du ministère de la Justice sur la délinquance juvénile, la monoparentalité y est établie comme un facteur de plus en plus important.

ton papier met en avant l'idée que sans papa ET maman, un enfant ne peut pas être équilibré
Un couple homosexuel peut aussi apporter l'équilibre qui permettra le bon épanouissement de l'enfant et ça, ton étude ne le contredit pas...

Toi en revanche, tu te contredis quelque peu.

Ne ramène pas le sujet à une personne et donner le biberon ou autres tâches pour te défiler, mais reste bien sur l'idée du couple et sa capacité à donner un équilibre à un enfant

Tu confonds tout. Quand on parle de capacité elle celle de s'occuper techniquement d'un enfant, mais il ne suffit pas de savoir gérer les taches pour créer l'équilibre nécessaire.

Le problème essentiel que pose l'adoption n'est pas de savoir si un homme ou une femme homosexuels sont " capables " d'élever un enfant. Ils le sont à l'évidence ni plus ni moins que n'importe qui. Il est que l'adoption est, pour un enfant que ses géniteurs n'ont pu élever, la possibilité d'avoir des parents équivalents à ses parents biologiques.

Aucune famille hétérosexuelle n'est idéale et l'hétérosexualité des parents n'a jamais été, en tant que telle, une garantie de bien-être pour les enfants. Il s'agit seulement que les enfants adoptés aient les mêmes chances (et les mêmes malchances) que ceux qui sont élevés par leurs parents biologiques.

tu ne cherches pas à te remettre en question

Pas plus que toi mon grand, chacun défend sa position. Ce n'est pas la première fois que je débat de l'homosexualité en général, et je dois dire qu'à la base j'étais simplement pour l'adoption et tout le reste comme les bons sentiments tendent à le faire. Alors comprend que ta remarque me fasse doucement sourire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kusana Membre 1 126 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
Il s'agit seulement que les enfants adoptés aient les mêmes chances (et les mêmes malchances) que ceux qui sont élevés par leurs parents biologiques.

Et en quoi le fait d'être éduqué par un couple homosexuel ne donne pas les mêmes chances ou malchance qu'un enfant élevé par un couple hétérosexuel?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Napo Membre 2 346 messages
Forumeur patriote‚
Posté(e)

C'est expliqué en trois pages, mais pour simplifier en une phrase, je dirais que l'adoption existe pour offrir la possibilité à un orphelin d'avoir des parents équivalents à ses parents biologiques. On a tendance à l'oublier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant