Pour ou contre l'avortement

Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Beaucoup de bon sens dans se message .... dommage que son auteur ne l'assume pas ......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)

Je me demande si l'auteur de se message n'aurait pas un pseudo commencant par un K et finissant par un 8 .... à tout hasard .....

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Autant je sais que je grossis à fond le trait quand j'assimile le foetus à un cancer, autant je ne sais pas réagir quand quelqu'un compare l'aventure (le péril) de toute une vie qu'est élever un enfant non déisré avec une histoire de tapage nocturne.

Bizarrement, quand la vie devient généralement plus dure, ou que ce sentiment s'installe dans une société moderne, tout un chacun cherche plus de confort. C'est fou, je le savais pas :cray: En effet, c'est mauvais de demander du confort, de voir l'avènement de la vie comme une charge que l'on repousse jusqu'à un moment chaque année plus éloigné.

Je propose que chaque personne qui place les mots confort et bébé dans une même phrase soit traîner sur la place de la mairie de chaque ville et se trouve exhorté à se flageller jusqu'aux sangs. Ou alors les culpabiliser.

Personnellement, même si la menace de remplacement, dans les mentalités, de la contraception par l'avortement me semble dangereux (parce que la découverte du fait est d'autant plus douloureux), je trouve que l'on devrait davantage s'inquiéter des commentaires que l'on peut trouver dans ce sujet : Un père avoue avoir tué sa fille de 6 ans handicapée

Quand on regarde les commentaires vis-à-vis de ce meurtre, on voit bien qu'on justifie le meurtre de la fillette. Où sont les "pro-vies" dans ce sujet ? :o :p :p

Je sais que les débats sont différents, le père ne savait pas qu'il aurait une fille handicapée, mais le fait est que pour avoir voulu du confort, il a supprimé sa fille, et que pour cela, il est absout par une majorité de commentaires.

On est en plein changement de mentalité vis-à-vis de la valeur de la vie.

Et entre supprimer une vie même pas encore consciente et tuer une vie consciente ou en tout cas formée, mon choix est vite fait. Il y a un troisème choix, pour ceux qui ont peur de tomber sur un enfant trop handicapant : ne pas en faire du tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Je propose que chaque personne qui place les mots confort et bébé dans une même phrase soit traîner sur la place de la mairie de chaque ville et se trouve exhorté à se flageller jusqu'aux sangs. Ou alors les culpabiliser.

Pourquoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)

Moi qui suit pour l'avortement, à la lecture de certains messages, j'ai l'impression d'être un boucher, un être immonde qui n'a rien compris de la vie. Donc il faudrait, en toute logique, que je me fasse corriger publiquement à la manière monastique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
Autant je sais que je grossis à fond le trait quand j'assimile le foetus à un cancer, autant je ne sais pas réagir quand quelqu'un compare l'aventure (le péril) de toute une vie qu'est élever un enfant non déisré avec une histoire de tapage nocturne.

Bizarrement, quand la vie devient généralement plus dure, ou que ce sentiment s'installe dans une société moderne, tout un chacun cherche plus de confort. C'est fou, je le savais pas :cray: En effet, c'est mauvais de demander du confort, de voir l'avènement de la vie comme une charge que l'on repousse jusqu'à un moment chaque année plus éloigné.

Je propose que chaque personne qui place les mots confort et bébé dans une même phrase soit traîner sur la place de la mairie de chaque ville et se trouve exhorté à se flageller jusqu'aux sangs. Ou alors les culpabiliser.

Personnellement, même si la menace de remplacement, dans les mentalités, de la contraception par l'avortement me semble dangereux (parce que la découverte du fait est d'autant plus douloureux), je trouve que l'on devrait davantage s'inquiéter des commentaires que l'on peut trouver dans ce sujet : Un père avoue avoir tué sa fille de 6 ans handicapée

Quand on regarde les commentaires vis-à-vis de ce meurtre, on voit bien qu'on justifie le meurtre de la fillette. Où sont les "pro-vies" dans ce sujet ? :o :p :p

Je sais que les débats sont différents, le père ne savait pas qu'il aurait une fille handicapée, mais le fait est que pour avoir voulu du confort, il a supprimé sa fille, et que pour cela, il est absout par une majorité de commentaires.

On est en plein changement de mentalité vis-à-vis de la valeur de la vie.

Et entre supprimer une vie même pas encore consciente et tuer une vie consciente ou en tout cas formée, mon choix est vite fait. Il y a un troisème choix, pour ceux qui ont peur de tomber sur un enfant trop handicapant : ne pas en faire du tout.

Disons qu'il faut juste assumer, préférer son confort à celui des autres est normal, certains présente l'IVG comme une meilleurs solution pour l'enfant que l'adoption, ou présente l'embryon/foetus comme n'étant pas un être vivant individualiser, dises que l'IVG est un droit de disposer de son corps sans rajouté que c'est aussi le droit de disposé du corps d'un autre, sa cache derrière un comité éthique qui ne sait pas lui même quels statut accorder à l'embryon etc.... les choses sont présenter de façon completement partial, déformer .

Et sa c'est sans parler encore de ceux qui font la promotion et la pub de l'IVG, qui concidère qu'une grossesse surprise il n'y a même à réflechir c'est automatique -> IVG etc ... etc....

Après pour l'exemple que tu donnes c'est un fait divers contre 225 milles IVG par ans, et le père sera traduit en justice ....

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arsenic504
Invité Arsenic504 Invités 0 message
Posté(e)

Après le message cité par Elaïs j'suis content de voire que des deux coté de la balance il y a des gens qui réfléchissent à leurs avis. J'interviens de moins en moins quand je vois que mes propos sont systématiquement mal compris.

La réponse binaire oui à tout ou non en bloc. C'est décevant de voire ça sur un forum de toute age des gens de plus de 20 ans qui tiennent les même discours que ceux de 13. ( juste mieux tournée )

C'est dommage ici je n'ai lus que 4 ou 5 personnes qui ont su montrée une réelle réflexion de ce débat. Souvent ils se font insulter par les deux partie car aucun des deux ne comprend une réflexion autre que les deux qu'il conçoivent. Pour beaucoup il y en a une bonne ( la leur ) et la mauvais ( tout le reste ). Les autres possible sont éloigné du sujet.

Ce que je trouve navrant c'est que je me soit fait enguirlander par des pro avortement alors que je suis même pour l'allongement du délais ou la facilitation des man¿uvre dans le concret notamment pour les mineurs.

Tandis que j'ai eu de nombreuse discutions avec des anti-avortement ( pro-vie... Je crois pas en ce terme ceux qui manifestent contre l'avortement je suis pas sur non plus qu'il sont contre la peine de mort ( cf Marine Lepen ) ). Des gens ouvert et calme avec qui j'ai parfois même réussi à parvenir à un consensus et à un avis commun construit à partir des deux avis.

Là on assiste à un choc frontal entre deux partie de sourd et d'aveugles qui se tapent dessus à grand coup de crique dans le seul but de briser l'avis de l'autre pour faire valoir ses idée.

Beaucoup ne se sont pas rendu compte que de dire : CONTRE A TOUT PRIX C'EST DU MEURTRE, c'est EXACTEMENT du même niveau et ça a la même valeur que LA LOIS C'EST LA LOIS ON REVIENT PAS DESSUS.

Pourquoi s'exprimer si on pense déjà avoir la réponse. L'important est que vous sachiez que vous ayez raisons. Sinon bah c'est de l'égocentrisme de penser que les autres s'intéresseront à votre avis et y adhérerons parce-que vous l'avez méprisé

Je tire mon chapeau à tous ceux qui on eu des conflit dans leurs camp ( pour / contre ) car il ne sont pas nombreux et j'voulais quand même dire ça. Parce qu'on doit être une p'tite dizaine à se dire la même chose en ayant des avis différents et personne ne peut élever le débat vu que ça régresse tout le temps quand il évolue un tant soit peu. . .

Merci :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Après, reste à définir ce qu'est la vie ; un foetus de quelques semaines vit-il ? Ou alors cet amas de cellule n'est-elle assimilable qu'à un cancer, qui lui aussi "vit" à l'intérieur du corps humain, mais que bizarrement on élimine à tout prix...

Même au stade d'amas cellulaire, l'embryon est déjà clairement différent d'une tumeur.

Les processus sont différents :

-la tumeur cancéreuse procède clairement d'un dérèglement génétique pouvant se perpétuer au sein de l'organisme sous forme de tumeur (vascularisée dans sa forme la plus avancée), sa cohérence étant uniquement mécanique. Elle émerge d'un dysfonctionnement.

-l'organisme d'une femme est prévu pour la gestation, s'y prépare. C'est un processus naturel pour lequel nous sommes programmés.

Leur statut parasitaire diffère :

- La tumeur nuit, détruit et n'a pas de vocation à devenir un être vivant autonome.

- L'embryon est choyé, et -complications exclues- ne nuit pas à l'organisme dont il dépend jusqu'à expulsion. Il devient ensuite un être biologiquement indépendant.

Génétiquement, embryon et tumeur sont deux choses qui n'ont rien en commun. Et conceptuellement, projeter de faire un enfant ou même de tomber enceinte accidentellement n'est pas se découvrir une maladie.

Sans se prononcer sur le statut d'être vivant d'un oeuf au début de son développement, on a déjà deux objets distincts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

Le mp de l'inconnu ne m'a ni convaincue, ni émue.

Il n'a jamais été question d'avorter pour un pied-bot ou toute autre malformation du même acabit, somme toute mineure (merci de ne pas mêler monsieur de Talleyrand à ce type de réflexion).

L'avortement a un but primordial : la liberté de choix de la femme.

Embryon ou foetus, qu'importe : sans le ventre de la femme, il n'est rien. C'est cette dernière qui a le pouvoir de donner ou de retirer la vie (pas Dieu, ou prouvez-le!).

Je sens dans le discours de certains "pro-vie" ou anti-IVG (au gré des humeurs de chacun) des relents religieux à peine voilés...

et ça a la même valeur que LA LOIS C'EST LA LOIS ON REVIENT PAS DESSUS.

Dura lex sed lex...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
C'est cette dernière qui a le pouvoir de donner ou de retirer la vie (pas Dieu, ou prouvez-le!).

Ha je vois... des petits problèmes de complexes d'infériorité à résoudre probablement :cray: ...

Cette dernière à le pouvoir de donner ou de retirer la vie simplement parce que la technologie lui accorde se pouvoir, un gamin de 4 ans aurait le pouvoir de détruire le monde si ont lui donner la technologie adéquate, le principe de la loi c'est de décider quels pouvoir accorder aux gens par l'intermediaire de la technologie..... juste histoire d'éviter que des gamins de 4 viennent réclamer leurs droit de tirer des missiles nucléaires .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valtesse Membre 6 551 messages
"Contraria contrariis curantur"‚
Posté(e)

La technologie ???

Allons donc!

De tout temps, les femmes ont usé de redoutables ruses pour tenter d'ôter l'indésirable de leur corps. En y perdrant parfois la vie, certes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dinosaure marin Membre 24 125 messages
Dégonfleur de baudruches‚ 60ans
Posté(e)
Ha je vois... des petits problèmes de complexes d'infériorité à résoudre probablement :p ...

Cette dernière à le pouvoir de donner ou de retirer la vie simplement parce que la technologie lui accorde se pouvoir, un gamin de 4 ans aurait le pouvoir de détruire le monde si ont lui donner la technologie adéquate, le principe de la loi c'est de décider quels pouvoir accorder aux gens par l'intermediaire de la technologie..... juste histoire d'éviter que des gamins de 4 viennent réclamer leurs droit de tirer des missiles nucléaires .

Vous savez "Terminator" c'est juste un film pas la réalité. :cray::o :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Long Nao
Invité Long Nao Invités 0 message
Posté(e)
La technologie ???

Allons donc!

De tout temps, les femmes ont usé de redoutables ruses pour tenter d'ôter l'indésirable de leur corps. En y perdrant parfois la vie, certes.

:cray:

Il suffit de connaître la bonne herboriste, et plus de foetus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4 829 messages
Sur le départ ‚ 41ans
Posté(e)
Ha je vois... des petits problèmes de complexes d'infériorité à résoudre probablement :cray: ...

Cette dernière à le pouvoir de donner ou de retirer la vie simplement parce que la technologie lui accorde se pouvoir, un gamin de 4 ans aurait le pouvoir de détruire le monde si ont lui donner la technologie adéquate, le principe de la loi c'est de décider quels pouvoir accorder aux gens par l'intermediaire de la technologie..... juste histoire d'éviter que des gamins de 4 viennent réclamer leurs droit de tirer des missiles nucléaires .

après avoir lu toutes les interventions, je trouve celles de ce forumeur assez difficilement tenable sur le plan de la logique : êtes-vous pour ou contre l'avortement?

Il s'agit bien de la femme qui choisit ou non de garder son enfant. La technologie n'a rien à voir là-dedans puisque l'avortement existe depuis l'antiquité et je ne pense pas que la technologie chimique existât alors.

je partage l'avis de Valtesse pour dire que la liberté de la femme est primordiale dans l'avortement.

Votre analogie avec l'enfant de 4 ans n'a aucune valeur sérieuse : à la vue des différents arguments que vous utilisez, souvent vous prenez quelque chose de totalement absurde et ubuesque pour appuyer votre idée...cela tue toute possibilité de vous suivre dans l'assertion que vous faites. Pas efficace.

Je me dis simplement que la femme est la plus apte à savoir puisque le foetus est dans SON corps pas dans celui de quelqu'un d'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
La technologie ???

Allons donc!

De tout temps, les femmes ont usé de redoutables ruses pour tenter d'ôter l'indésirable de leur corps. En y perdrant parfois la vie, certes.

:cray:

Il suffit de connaître la bonne herboriste, et plus de foetus.

Il s'agit bien de la femme qui choisit ou non de garder son enfant. La technologie n'a rien à voir là-dedans puisque l'avortement existe depuis l'antiquité et je ne pense pas que la technologie chimique existât alors.

Et bien si c'est si facile d'avorter sans la technologie actuelle, que la femme dispose de se droit de vie ou de mort naturellement vous ne verrez donc pas d'incoveniant à interdire les IVG :p , soyez serieux 2 minutes ..... l'IVG n'est pas un droit naturelle mais bien un droit accorder grace à la technologie .

Votre analogie avec l'enfant de 4 ans n'a aucune valeur sérieuse

Il ne suffit pas de le dire pour que se soit le cas, la technologie n'est pas à utiliser n'importe comment entre les mains de n'importe qui, sa parait suffisament évident que je n'aurais même pas du l'illustrer .

Donc l'argument du droit d'utiliser la technologie à disposition ne se suffit pas en lui même .

souvent vous prenez quelque chose de totalement absurde et ubuesque pour appuyer votre idée...cela tue toute possibilité de vous suivre dans l'assertion que vous faites. Pas efficace.

Peut être que si vous vous focalisiez sur l'idée principale et non l'exemple que je donnerais sa irait mieux :o .

Les deux arguments :

- Avoir le droit de disposer de la technologie

- Avoir le droit de disposer de son corps

ne se suffisent pas en eux même, sinon la loi n'existe même plus .....

Je me dis simplement que la femme est la plus apte à savoir puisque le foetus est dans SON corps pas dans celui de quelqu'un d'autre.

A savoir quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4 829 messages
Sur le départ ‚ 41ans
Posté(e)

vous savez bien que ce que nous voulions dire était que l'avortement a existé bien avant les moyens technologiques et que donc la volonté préexistait aux moyens : les moyens usés sont assez originaux pour dire.

Mais il s'agit bien de la volonté initiale, de base, de la femme de vouloir avorter? Nous sommes bien d'accord là-dessus? Donc je ne vois pas en quoi il est à discuter du droit ou non à l'avortement, la loi existe, elle est appliquée sans souci, les femmes sont très encadrées par la loi, donc pas de problème là-dessus

Quant à la fin de votre intervention : il a fallu une loi pour faire en sorte que la volonté des femmes d'avorter et l'usage de la technologie n'emmène pas les femmes en prison. La loi n'est venue qu'après, pas avant...puisque l'avortement existe depuis l'Antiquité. Donc sans la loi, l'avortement était possible mais pas légal. Nuance mais importante!

A savoir quoi ?

la volonté d'avorter, bien entendu! Elle sait qu'elle veut avorter, ensuite le corps médical lui dit si c'est possible ou non...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tatiana00001 Membre 1 609 messages
Forumeur alchimiste‚ 106ans
Posté(e)

qu'on te tue à deux semaines,à deux mois,à 1 an ,à 70 ans tuer c'est tuer.

la personne dans le ventre de sa mère et la meme que la grande personne devant toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liutprande Membre 4 829 messages
Sur le départ ‚ 41ans
Posté(e)

je ne partage pas cet avis et la loi non plus... :cray:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encéphale Membre 4 473 messages
Forumeur alchimiste‚ 104ans
Posté(e)
vous savez bien que ce que nous voulions dire était que l'avortement a existé bien avant les moyens technologiques et que donc la volonté préexistait aux moyens : les moyens usés sont assez originaux pour dire.

Je sais bien que la volonté a précédé aux moyens, mais une volonté ne suffit pas à justifier une pratique .

Mais il s'agit bien de la volonté initiale, de base, de la femme de vouloir avorter? Nous sommes bien d'accord là-dessus? Donc je ne vois pas en quoi il est à discuter du droit ou non à l'avortement

Je ne vois pas en quoi une volonté justifierait automatiquement un droit :cray:

Quant à la fin de votre intervention : il a fallu une loi pour faire en sorte que la volonté des femmes d'avorter et l'usage de la technologie n'emmène pas les femmes en prison.

Ne les emmènes pas en prison.... ou dans la tombe .....

la volonté d'avorter, bien entendu! Elle sait qu'elle veut avorter, ensuite le corps médical lui dit si c'est possible ou non...

Oui ont se doute bien qu'elle sait si elle veut avorter ou pas.... mais sa ne fait pas avancé le débat :o

Modifié par Encéphale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant