Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'pauvres'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

11 résultats trouvés

  1. "nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin" Gérald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes Publics... Des commentaires sur cette belle démonstration de proximité avec les Français les plus modestes? https://www.marianne.net/politique/pour-montrer-qu-il-comprend-les-gilets-jaunes-darmanin-evoque-ses-restos-parisiens-200
  2. Zigbu

    Droite ou gauche ?

    Il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre : Tous les forumeurs de forumfr sont des salariés ou anciens salariés à la retraite, à quelques exceptions près. Sans parler des membres qui les "représentent", idéologiquement la droite représente des exploiteurs qui nous laisseront toujours au niveau le plus bas possible. Juste assez pour la "paix sociale". On ne peut rien attendre de mieux. Les socialistes (ôtez vous l'image de Hollande, valls,....ne pensez qu'à l'idéologie), pensent partage. Les riches moins riches, les pauvres, moins pauvres. Partage des richesses mais aussi partage du travail. Plus à bosser = plus de temps pour s'occuper de sa famille.... Comment, quand on fait partie de la France d'en bas, continuer à élire des politiques de la France d'en haut ? ça me dépasse. Certes, les représentants de la "gauche" ne donnent pas l'exemple, mais est ce une raison pour les bannir d'office. On peut toujours voter encore plus à gauche pour bien faire voir qu'on n'a pas l'intention de se laisser faire. Ne pas "être des moutons bêlants qui suivent le troupeau". Je reprend là une expression chère à certains sur ce forum. Si les salariés ou ex peuvent m'expliquer avec des arguments qui tiennent la route, j'en serais ravi. Je parle d'idéologie, pas de bonhommes !
  3. Il me semble qu'il y a une confusion entre chômeurs et rentiers, et aussi l'exploitation des pays pauvres. Chômeur : ne travaille pas, reçoit éventuellement des aides sociales. L'allocation de chômage est versée pour une durée limitée. Doit justifier d'une recherche d'emploi pour avoir d'autres aides sociales. Revenus limités. Rentier : ne travaille pas, reçoit des dividendes ou autres rémunérations du capital sans limite de durée. Demande toujours plus de dividendes, ce qui entraine des licenciement, une concentration du travail sur quelques uns, et donc des chômeurs. Donc les chômeurs sont un symptôme qu'il y a des rentiers. Exploitation de pays : les pays développés profitent d'une différence de coût de la vie. Tous les habitants en profitent dans une certaine mesure, et les propriétaires des grandes entreprises en profitent encore plus. Cela est rendu possible parce qu'il y a une opacité, les dirigeants ne voulant pas que le peuple sache ce qu'il se passe dans le tiers-monde en leur nom. Les gens ont tendance à faire porter toutes les fautes sur les chômeurs, parce que ce sont ceux qu'ils peuvent atteindre. Mais en fait, les chômeurs le sont parce que le travail n'est pas réparti, et parce que l'industrialisation et l'informatisation permet de réduire le nombre de travailleurs. Les rentiers profitent de ces progrès au lieu d'en faire profiter tout le monde. Ce sont donc les rentiers et les dirigeants qui sont responsables du choix de réduire les effectifs, ce qui entraine du chômage, et responsable de l'exploitation des pays pauvres, puisqu'ils en tirent aussi des avantages. C'est une approche à la louche. Qu'en pensez-vous ?
  4. Russie : 15 morts dans l'incendie d'un marché à Moscou Quinze ouvriers immigrés ont perdu la vie dans la nuit de lundi à mardi lorsqu'un incendie s'est déclaré dans un hangar du marché Kantchalovski de Moscou, a indiqué le ministère russe des Situations d'urgence. « Nous avons trouvé encore un corps, il y en a 15 désormais », a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère, qui avait fait état de 12 morts auparavant. « Ce sont des ouvriers immigrés, nous cherchons à déterminer de quel pays d'ex-URSS ils sont originaires », a-t-il poursuivi. Selon les agences russes, citant les enquêteurs, les victimes seraient des ressortissants du Tadjikistan. [ Lire la suite de l'Article.. ]
  5. OLIVIA77

    Le sourire

    Il ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit celui qui le reçoit, sans appauvrir celui qui le donne. Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois immortel. Un sourire, c'est du repos pour l'être fatigué, du courage pour l'âme abattue, de la consolation pour le coeur endeuillé. C'est un véritable antidote que la nature tient en réserve pour toutes les peines. Et si l'on refuse le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez le vôtre. Nul en effet n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne sait pas en donner aux autres. Chacun d'entre nous recèle une part de beauté, il suffit de la faire rayonner de l'intérieur vers l'extérieur. Khalil Gubran
  6. Si, en 2012, les plus précaires avaient massivement donné leur voix à François Hollande face à Nicolas Sarkozy, son quinquennat les a eux aussi déçus. Les régionales de décembre 2015 indiquent une désaffection pour la gauche et un ralliement massif au Front national, comme le montre un ouvrage à paraître en mars dirigé par Florent Gougou et Vincent Tiberj, sous le titre La Déconnexion électorale, état des lieux de la démocratie française, édité par la Fondation Jean-Jaurès. (...) En 2015, les lignes bougent. Les plus démunis désertent la gauche qui les a déçus. A partir d’une nouvelle enquête menée après les élections régionales de décembre 2015, la politologue constate un basculement spectaculaire de ce public vers le FN. Le parti d’extrême droite bat également des records chez les ouvriers les plus précaires, qui ont voté à 64 % pour lui au premier tour des régionales et à 62 % au second tour. «Dans le contexte de l’élection présidentielle de 2017, la désaffection à l’égard de la gauche de gouvernement et de sa politique semble sans précédent. L’extrême gauche n’apparaît pas crédible et Jean-Luc Mélenchon est perçu comme un faux allié des pauvres. C’est Marine Le Pen qui, à leurs yeux, incarne le dernier recours », poursuit Mme Mayer, à la lumière des entretiens qu’elle a menés. http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/28/de-la-gauche-au-fn-le-basculement-du-vote-des-pauvres_5070484_4854003.html
  7. Bonjour, Nous apprenons ce jour que François Rebsamen demande un contrôle renforcé des chômeurs ! Encore et toujours les vilains chômeurs qui profitent de l'argent du contribuable en touchant le RSA et autres au lieu de bosser ! * * Montant RSA = 499,31 €, c'est vraiment le régime sec donc, que voudrait-on nous faire croire. Mr Rebsamen s'appuie sur le fait que 350.000 emplois ne trouveraient pas preneurs. Sauf que tout le monde ne peut pas tout faire parce que tout le monde ne sait pas tout faire, et que, si ces emplois en question ne trouvent pas preneurs, la faute en revient certainement au fait que trop peu de gens soient formés pour. Concernant le contrôle de Pôle Emploi, que pourrait-on faire de plus ? Il y en a déjà un en place, qui talonne sans relâche les inscrits. En conséquence, comme toujours, c'est tout le troupeau qui doit payer pour les quelques uns qui ont outrepassé la ligne rouge aux fins de réellement profiter indûment. Tous discriminés au nom de quelques uns, comme c'est valorisant pour tous ces gens qui souffrent de la conjoncture actuelle ! Il est vrai que, depuis un peu plus de deux décennies, c'est devenu une vraie mode de casser du chômeur, responsable des caisses qui se vident, saignées à blanc par tous ces tire-au-flanc qui se reposent sur les aides et ne cherchent pas de travail, comme si c'était possible d'en bénéficier sans justification. Qui a commencé à répandre cette idée folle ? Balladur ? Sarkozy ? Peu importe, ce qui est grave, c'est que le commun des citoyens ait suivi qui, lorsqu'on lui parle de précarité, proteste que les pauvres ne le sont que parce qu'ils le veulent bien, qu'ils ne sont pas motivés pour gagner leur vie à la sueur de leur front, qu'on devrait supprimer les aides, etc. allant jusqu'à avancer des aberrations du genre "En été dans le sud on cherche des serveurs", comme si tous les demandeurs d'emploi de France et de Navarre pouvaient migrer chaque été dans le sud, telles des nuées d'étourneaux, pour servir dans les restaurants, imaginez la pagaille ! Alors, bien sûr, il fallait s'attendre à une nouvelle chasse aux chômeurs après cette dernière hausse du chômage en juillet 2014 : 26.100 inscrits de plus de catégorie A à Pôle Emploi, soit 3.424 millions. En tout 6 millions de chômeurs toutes catégories confondues. Des chiffres comme ça, il fallait bien que Rebsamen tape sur quelqu'un ou quelque chose. Les chômeurs en l'occurrence. A côté de ça, on sait tous que, chaque fois que des politiques ont défrayé la chronique par leurs affaires douteuses : détournement d'argent, trafic d'influence, harcèlement, etc. on les a toujours vus remonter, tôt ou tard, sur leur perchoir doré serti de diamants, hors cela ne semble choquer personne de savoir que lorsqu'un demandeur d'emploi, au moindre écart : par exemple manquer une convocation à Pôle Emploi par épuisement moral ou lassitude, on lui coupe l'herbe sous les pieds : radiation, coupure des versements, et par dessus tout ça une couche de culpabilisation supplémentaire. Dire que les socialistes se sont tant offusqués des radiations à l'ANPE sous Chirac dans l'objectif de revoir les statistiques à la baisse ! Dire que les socialistes ont tant décrié Sharkozy du temps où c'était lui qui chassait du chômeur ! En 2008 tenez, François Hollande disait "La politique qui consiste à faire des demandeurs d'emploi les responsables de leur sort a déjà fait maintes fois la preuve de sa nocivité et de son inefficacité". Le PS avait alors accusé la droite d'être "prête à tout pour parvenir à afficher une baisse statistique des chiffres du chômage". A cette époque, pour Bruno Leroux, aujourd'hui patron des députés socialistes, il aurait fallu faire la chasse à la précarité plutôt que la chasse aux chômeurs. Encore, lorsque Sharko, au cours de sa campagne en 2012, proposait un référendum pour priver les chômeurs d'indemnités s'ils refusaient un emploi, François Hollande rétorquait :"Il n'est jamais utile pour un président sortant qui est en échec de s'en prendre aux plus fragiles (blablabla). Ce n'est pas ceux qui sont les victimes qui doivent aujourd'hui être les responsables". Il en sort que, de droite comme de gauche, ces politiques ne savent pas lutter autrement contre le chômage qu'en luttant contre les chômeurs. Ils n'admettent pas les effets dévastateurs de la course au profit, des délocalisations, etc. Ils ne connaissent d'ailleurs rien à la vie d'un chômeur. Ils ignorent combien les convocations perpétuelles peuvent apporter leur lot d'angoisses à un demandeur d'emploi, poursuivi plutôt que suivi par Pôle Emploi. Ils ne comprennent pas le découragement des gens devant les panneaux vides, ou clairsemés d'offres de petits boulots crasse, aux horaires improbables (genre deux heures le matin, deux le soir, et puis le jour suivant toute la journée jusqu'à très tard, etc.) qui font que plutôt que de se ruiner en essence ou en billets de transport on préfèrera autant manger grâce aux aides en attendant de trouver mieux. Je vous passerai les patrons qui, sentant une personne bien prise à la gorge au cours d'un entretien, n'hésitent pas à se montrer irrespectueux, cassant au possible ; c'est malheureusement une réalité, et c'est décevant. Vient encore le conseiller Pôle Emploi pas formé pour faire dans la dentelle, qui ne se gêne pas pour critiquer la mise, la coiffure ou la mine tombante du demandeur, coupable d'avoir le moral dans les chaussettes, coupable d'être faible, ou trop humain. Faut-il parler, pour finir, des stages de Pôle Emploi, qui vous bouffent votre temps sans résultats, de la coutume du piston qui gangrène le marché dans certains secteurs, de l'ascenseur social souvent en panne et des plafonds de verre ? Et le besoin de reconnaissance de l'humain dans tout ça ? Celui qui use sa santé pour une misère n'est pas plus reconnu que celui qui se résigne au RSA. Est-ce que c'est encourageant, est-ce que ça file la pêche, franchement ? Si vous voulez mon avis : eh bien non ! Bon voilà, c'est tout pour le coup de gueule. Peut-être que certains parmi vous ne serons pas d'accord avec moi, mais en ce qui me concerne j'ai foi en ce que je viens de dire, et ce n'est pas moi qui jetterai la pierre aux chômeurs. Je ne l'ai d'ailleurs jamais fait.
  8. Bonjour, À Londres, la crise du logement a contraint les promoteurs à intégrer des loyers modérés à leur projet immobilier, y compris ceux concernant les immeubles de luxe. Mais d’après une enquête de The Guardian sortie le 25 juillet dernier, hors de question que riches et pauvres partagent la même porte d’entrée. Un nouvel « appart’heid », selon le blog du Monde, Big browser. On appelle ça les « poor doors », littéralement « portes des pauvres ». Ces entrées situées dans une rue adjacente, à quelques pas de la porte principale, permettraient d’empêcher les riches de croiser les moins riches. Pour le quotidien britannique The Guardian, les immeubles concernés opèrent bel et bien une forme de « ségrégation », visible dès la brochure sur les logements encore en construction. Selon le site du journal, la différence serait nette. Pour les journalistes, qui prennent l’exemple d’un immeuble en bordure de la City, la place financière de Londres, l’entrée de seconde zone ne serait pas en « marbre » et ne disposerait ni de « sofa » ni de « concierge ». Il s’agirait d’un simple couloir à travers lequel les résidents sont prévenus de l'installation d'une caméra de surveillance et « qu'ils seront poursuivis s'ils abîment les lieux ». Mais au-delà de l’entrée séparée, d’autres différences persistent. Les moins fortunés n’auraient pas accès au jardin et au parking, et les boites aux lettres et poubelles seraient aussi différentes. (Suite)
  9. Bonjour Apôtre d'une Eglise "pauvre pour les pauvres", le pape François a suspendu mercredi le très dépensier évêque de Limburg, dans le sud-ouest de l'Allemagne, surnommé "l'évêque de luxe", sans toutefois le démettre. "Le Saint-Siège considère qu'il est opportun", dans l'attente des résultats d'une enquête de l'Eglise allemande, d'"autoriser Mgr Frans-Peter Tebartz-van Elst à une période de séjour en dehors du diocèse", indique le Vatican dans un communiqué. Ci-dessus : l'évêque de luxe dans ses modestes intérieurs. "Une situation s'est créée dans le diocèse telle que l'évêque Mgr Tebarts-van Elst ne peut pas exercer à l'heure actuelle son ministère épiscopal", poursuit le Vatican qui précise que "le Saint Père a été constamment informé en détail et de manière objective de la situation dans le diocèse de Limburg". Depuis 15 jours, l'évêque de Limburg fait les gros titres des journaux en Allemagne. Celui que les médias ont surnommé "l'évêque de luxe" ou "l'évêque bling bling" est au coeur d'une polémique sur les coûts de la nouvelle maison diocésaine qu'il a fait construire à Limburg, passés de 5,5 millions d'euros à au moins 31 millions... en raison de ses demandes somptuaires, disent ses détracteurs. Selon les médias allemands, l'évêque a longtemps cherché à dissimuler le coût réel des travaux, qui ne cessait de croître. Ses appartements auraient notamment coûté la bagatelle de 2,9 millions d'euros, avec une salle à manger de 63 mètres carrés et une baignoire de 15.000 euros. Une commission a été depuis nommée par l'Eglise allemande pour enquêter sur les dépenses de l'évêché. "Dans l'attente des résultats" de cette enquête sur "les éventuelles responsabilités" le pape a décidé d'éloigner et de suspendre l'évêque de Limburg, lui nommant un substitut en la personne du vicaire général, Wolfgang Rösch, qui s'occupera du diocèse. Interrogé à ce propos par la presse, le porte-parole du gouvernement allemand, Georg Streiter, a refusé de commenter cette "affaire intérieure à l'Eglise". Les fidèles du diocèse de Limburg ont récemment critiqué dans une lettre ouverte le style autoritaire et les dépenses jugées excessives du prélat. Mercredi, le Comité central des catholiques allemands a vu dans la décision du Vatican "la chance d'un nouveau départ au sein de l'évêché de Limburg". "La situation de ces dernières semaines était devenue pesante tant pour les croyants là-bas que pour l'Eglise dans l'ensemble de l'Allemagne", affirme le président du Comité, Alois Glück, dans un communiqué. Mais les ennuis de l'évêque ne s'arrêtent pas là : le parquet de Hambourg (nord) a demandé il y a deux semaines une ordonnance pénale car il l'accuse d'avoir menti sous serment. La justice met en cause des déclarations au magazine Der Spiegel, dans lesquelles l'évêque reconnaissait avoir effectué un voyage en classe affaires pour rendre visite à des pauvres en Inde. Mais sous serment, il a par la suite assuré avoir refusé de répondre à la question du journaliste. Avant de prendre sa décision, le pape François a reçu, il y a une semaine, le président de la conférence épiscopale allemande, Mgr Robert Zollitsch, pour évoquer cette affaire. Le pape argentin a ensuite reçu, il y a deux jours, Mgr Tebartz-van Elst et le cardinal Joachim Meisner, archevêque du très puissant diocèse de Cologne, et considéré comme étant proche de l'évêque de Limburg, avant de rendre publique sa décision. Depuis son élection, le pape François ne cesse de prêcher pour une église plus simple, plus dépouillée et plus proche des gens. Il n'a pas pris de mesures spectaculaires contre la richesse de certaines Églises, mais a accepté en septembre la démission d'évêques slovènes eux aussi très dépensiers, et engagé une réforme des finances du Vatican. "La bonne gestion de l'argent est essentielle" pour le pape François, a commenté pour l'AFP-TV à Rome le vaticaniste Marco Politi. "Le pape a déjà démontré qu'il savait intervenir énergiquement. Il a dit que les prêtres, même quand ils achètent une voiture, doivent penser aux enfants du Tiers-Monde qui ont faim", a ajouté M. Politi. Source : Le Parisien http://youtu.be/3jo_kSjVUUM ****************************************************************************************************************************************************** Si seulement le Vatican avait pu être aussi expéditif avec les prêtres pédophiles...
  10. Quand on parle de limiter le capital, la plupart des gens réagissent de façon défensive, comme si cela signifiait qu'on allait leur limiter ce qu'ils possèdent voire leur interdire de posséder quoi que ce soit. La limitation du capital fait penser à la peur conditionnée du communisme, aucune nuance étant possible entre la limitation et l'interdiction totale. Parler de l'augmentation des impôts des riches fait un effet semblable. Peut-être qu'inconsciemment les gens pensent que cela va se retourner contre eux, parce que les gouvernements utilisent des rhétoriques qui ont l'air sympathique et qui en fait servent à masquer des augmentations de taxes qui concernent les pauvres. Comment parler alors de l'augmentation des impôts ? Augmentation des impôts des riches ? On entend déjà les "pauvres" riches se plaindre qu'on les vise et qu'on s'acharne sur eux. L'augmentation des impôts des riches et la baisse des impôts des pauvres, la création monétaire sans passer par les banques privées c'est-à-dire l'emprunt direct à la banque centrale plutôt que sur les marchés financiers, une lutte réelle contre les paradis fiscaux (pour avoir le paradis pour tous au lieu de quelques uns), voilà les trois axes de la récupération de l'argent pour le remettre où il faut, à savoir dans l’État providence. Mais comment parler des impôts sereinement ?
  11. Les inégalités entre riches et pauvres ont atteint des niveaux record dans la plupart des pays de l'OCDE et restent plus élevées encore dans beaucoup d'économies émergentes, selon un rapport de l'organisation qui relève en particulier les écarts entre hommes et femmes.Aujourd'hui, dans la zone OCDE qui regroupe 34 pays, les 10% les plus riches de la population ont un revenu 9,6 fois supérieur à celui des 10% les plus pauvres, alors que la proportion était de 7,1 fois dans les années 1980 et 9,1 fois dans les années 2000, selon un nouveau rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publié jeudi. Les inégalités sont encore plus criantes en termes de patrimoine, souligne le rapport. "Nous avons atteint un point critique. Les inégalités dans les pays de l'OCDE n'ont jamais été aussi élevées depuis que nous les mesurons", a déclaré le Secrétaire général de l'organisation, Angel Gurría, en présentant le rapport, à Paris, au côté de Marianne Thyssen, Commissaire européenne à l'emploi. Lire la suite de l'article
×