Virtuose_en_carnage

Membre
  • Compteur de contenus

    467
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Virtuose_en_carnage

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 26/02/1990

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

4 049 visualisations du profil
  1. Bonjour! Je ne suis pas biostatisticien, mais je frequente certaines personnes de cette espece. Pour etre a Sophia Antipolis, je pense que tu devrais aller demander directement aux personnes concernées... Pour répondre de facon imparfaite (car je ne suis pas biostaticien) en voyant le mode de vie de ceux qui bossent dans mon bureau : 1) Je dirais que la profession depend de la ou on travaille. Si c'est dans le privé ou dans le public. Si tu es ingénieur statiticien ou chercheur, etc.... Ce qui parait evident, c'est que tu passes enormément de temps a faire de la programmation. 2) Cadre de recherche. 3) Les horaires s'adaptent aux personnalités de chacun tant que le travail est fait. Bien entendu, on ne compte pas ses heures. Ceux que je connais font en general 10h 20h (voir plus selon les périodes). 4) Le parcours la aussi fluctue. Soit des ecoles d'ingenieurs. Soit des masters 2 de biostat. Ceux que je connais ont fait le master 2 de biostat de Nice et sont maintenant en these. 5) Les avantages, c'est avoir un boulot plaisant et gratifiant si on aime ce que l'on fait, outre le fait de rencontrer des personnes super interessantes. Les inconvenients, c'est que ca peut te prendre la tete en dehors des heures de boulots et que ca te prend enormement de temps. 6) En these le salaire est de 1400 euros environ. Apres en tant que chercheur, c'est plus de 2000. Je pense que le minimum est de 2000 euros dans le privé, mais apres tout depend de ton cursus et de la ou tu travailleras, donc ca peut etre bien plus. 7) Bah la encore tout depend de la ou tu travailles et ce que tu fais. Mais les biostats etant un domaine en pleine expansion, je pense qu'il est necessaire de se mettre a jour sur les evolutions. 8) C'est un secteur qui a recruté beaucoup. Mais il semble a l'heure actuelle que ca va decroitre vu que tout le monde veut faire ce job. 9) Une journee de travail quoi!
  2. Que de dualité dans ces propos! Cependant il y a un truc que je ne comprends pas. En quoi avoir un job stable, c'est avoir une vie stable? Je veux dire, apres tes concours, soit tu vas faire 5/2, soit integrer une grande ecole d'ingénieur ou pas d'ingénieur si tu vises l'ENS. Mais une fois dans ces écoles, tu as des tas de perspectives. Il y a ingénieur et ingénieur, tu peux faire une these, voyager, parcourir le monde.
  3. Je ne remets rien en question, je voulais juste montrer qu'il existe différent degré de solitude, et le tient m'a juste l'air d'être loin d'une extrémité! S'aérer l'esprit, comme tu dis, ça fait un peu le philosophe qui prend le vulgaire de haut. Ça manque d'implication : lire et participer, sans s'engager, c'est juste de la peur. Tu parles d'agressivité. Comme si l'agressivité était toujours mauvaise. Il y a aussi la bonne agressivité. Celle qui montre de l'implication, de la concentration et de la passion. Quant au déversement de la haine sur les forums, ce n'est bien souvent qu'une catharsis bien heureuse pour ceux qui en font preuve. Les gens pensent ce qu'ils veulent. Les solitaires sont bien souvent des misanthropes (quoi que je ressens chez le misanthrope un amour trop fort pour l'être humain ce qui se retourne en aversion envers lui), et aussi souvent des incompétents notoires en matière d’interaction sociale qui préfèrent dire que la solitude leur va mieux! Et si je devais faire mon autocritique, je dirais que malgré le fait que je déclame depuis des années être un solitaire, je suis sans doute ce que je viens d'écrire. Difficile à imaginer, mais pas impossible. Tu n'as juste peut-être pas rencontré l'homme ou la femme qui te donne l'envie d'avoir une relation. Dire que cette envie n'existe pas à l'heure actuelle, je suis d'accord. Dire qu'elle n'existera probablement jamais, je suis également ok. Dire qu'elle n'existera jamais : il y a la un pas que je ne franchirais pas. Voila encore, ce que j'estime une erreur. Tu parles de l'impossibilité de conformer ton caractère à la notion d'amour. Et pourquoi ne serait-il pas possible de conformer une notion d'amour à ton caractère? Ne pas comprendre en quoi je suis mal à l'aise avec les gens qui critiquent une entité à laquelle ils participent mais dont ils font semblant de ne pas y appartenir: j'appelle ça cracher dans la soupe.
  4. Je suis toujours mal a l'aise avec les gens qui se disent solitaire, mais qui se retrouvent a parler sur un forum. Je pense qu'aussi solitaire que l'on soit, nous avons malgré tout une part de sociabilité a satisfaire. Je suis aussi dubitatif avec les arguments naturels. Car si l'on commence sur ce chemin, a quoi est destiné un homme si ce n'est se reproduire pour faire survivre l'espece? Il me semble qu'il s'agit la de notre nature a tous. On dirait que quand tu parles de relation, tu n'en vois que d'un type : celle qui consiste a vivre 24h/24h ensemble et a fonder une famille. Pourquoi ne pas envisager une relation espacée? Se voir une fois par mois? Ce sont des relations ou deux etres solitaires pourraient se retrouver gagnant, il me semble. L'amour est ephemere? Quel truisme! Nous sommes des etres finis et mortels, tout pour nous releve de l'ephemere. Se passer de l'amour sous pretexte qu'il ne peut durer est totalement fallacieux. En outre, et certe ce n'est qu'un leurre, mais feconder est la seule chose qui peut nous rapprocher de l'eternité. Je suis egalement mal a l'aise avec les gens qui critiquent la "société" mais qui en font partis. Il est normal que cette suprastructure fasse converger les hommes vers les memes points quand on y prend part. Le bonheur? Ce concept ressemble etrangement a un concept majeur de la société. Il est fort drole de constater que quoi que l'on fasse, la pensée reste toujours normalisante. Et l'on a beau dire, on rentre toujours dans une case; le seul probleme etant quantitatif, c'est-a-dire le nombre de personne dans la dite case. Ps : je tiens a m'excuser du manque d'accent et de l'orthographe, quel calvaire d'écrire avec un qwerty...
  5. On aime donner car on aime recevoir et reciproquement. Donc si la balance ne s'equilibre pas a la fin, c'est qu'il y a un probleme.
  6. Il me semble que pour qu'une relation soit de confiance, il ne faut pas qu'elle repose sur une hiérarchie ou un rapport de force. A partir du moment où il y a un supérieur, c'est à celui ci d'avoir un rapport critique du travail de ses sous-fifres.
  7. Bof. On pense, et c'est bien un cancer français, qu'il suffit d'avoir une bonne méthode ou une bonne communication pour réussir. Mais au-delà de tout ça, je pense en fait qu'il faudrait comprendre que pour apprendre, il faut songer à travailler énormément, c'est-à-dire mouiller le maillot. Et en travaillant, on se crée sa propre façon de travailler plutôt que d'aller plagier des méthodes qui ne marchent pas ailleurs.
  8. L'humour est notre seule arme face a l'absurdité du monde. Ceux qui trouvent que l'on ne peut rire de tout sont en general les grands moralistes qui essayent, de facon illusoire, de donner un sens a ce qui n'en a pas.
  9. Comme toujours, quand on n'emploie pas les bons outils, on ne peut pas obtenir un bon resultat. As-tu deja essayé de planter un clou avec un tournevis? Le resultat est similaire quand tu essayes d'avoir une approche pragmatique et rationnelle de l'amour. L'essentiel, c'est que ta vie te convienne.
  10. Bof, tous ne sont pas comme ça. En général, le sud africain fait toujours le job et est fort impliqué. Pour ce que je connais le mieux à l'heure actuelle, notre meilleur joueur reste Juanne Smith qui a 35 ans, pendant que les autres font absolument n'importe quoi dont les français... Je pense juste que le rugby français est à la dérive, et ce, à cause de dirigeant médiocre sur les 10 dernières années. Mais avec Laporte, j'ai confiance ou du moins espoir que ça s'améliore.
  11. Honte à Savare et Lorenzetti. De toute façon, les supporters ça a beau se cumuler : zero plus zero, ça fera toujours zero.
  12. Disons que la video a ses avantages et enormement d'inconvenient. En rugby, bien souvent, la video ne permet rien de conclure : pas un bon angle pour voir une passe en avant, trop de joueurs sur le ballon pour voir le ballon applati, etc etc. Et le gros point negatif de la video : ca hache le match, les arbitres passent leur temps a demander la video pour securiser les decisions, du coup on passe des heures a attendre sans jeu.
  13. Il faut surtout trouver une méthode qui te convienne personnellement. Quant aux nombres d'heures de boulot en maths, tout dépend du job que tu veux faire par la suite!
  14. Bah si le courant passe vous devez bien avoir des points communs qui peuvent te pousser vers une activite plus qu'une autre. Et puis si le courant passe, peu importe l'activite, qui n'est en soi qu'un pretexte pour se voir. Quant au zoo, ce n'est qu'une activite comme une autre. L'essentiel etant que la personne en face ne soit pas une integriste moraliste de la nature comme psaume.
  15. En meme temps a 100 ans, on a aucune vie sexuelle.