'moiselle jeanne

Membre
  • Compteur de contenus

    3 395
  • Inscription

  • Dernière visite

7 abonnés

À propos de 'moiselle jeanne

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

8 276 visualisations du profil
  1. Sauf qu'interprète, c'est aussi autant son métier que le reste. Et meme large part. Sauf à considérer que le métier d'interprète en lui-même, valable donc pour chacun d'eux, n'est que le plaisir d'être sous les projecteurs et être acclamé... Ce serait pour le moins un peu réducteur, non ? On aime pas, on écoute pas... On en pense ce qu'on veut, et on le dit, no probleme... Mais décider d'empêcher, c'est autre chose ..de quel droit ?
  2. assassinat : meurtre avec préméditation et intention de donner la mort. star adulée de tous : c'est manifestement pas vraiment son cas... Il est pas "invité sur des plateaux télé pour raconter sa vie", et c'est pas demain la veille. C'est seulement les Inrocks qui ont fait une couv sur son dernier album : leur responsabilité à eux. Faut pas non plus déformer de trop les choses.... ni dans un sens ni dans l'autre... Je suis pas sûre que Cantat soit porteur d'amusement, ses chansons sont pas vraiment des divertissements d'amusement.. A partir du moment où il continue de faire de la musique, ça se saura forcément, vu que le personnage est archi-connu et fut un artiste de talent. Certes, faire la Une d'un magazine peut être évité -il n'a pas à part ça une couverture médiatique spécialement flatteuse, 14 ans après les faits, ceci dit. Vu les réactionsaprès cette Une.... Mais même sans les Inroks, le CD serait sorti et les gens l'auront su : dans ce cas, pourrait-on parler de "jeux du cirque passant avant tout le reste" ? En clair, doit-il arrêter la musique ?
  3. Bon...n'exagérons rien quand meme..... On va pas reprocher à un représentant de vouloir de vouloir négocier plutôt que de passer en force avec un putsch, non ? Et Puigdemont est pas tout seul... tous les Catalans sont pas pro-indépendance sans le moindre doute ; mais au minimum un peu plus de 40% le sont, et rester dans l'UE fait partie du programme. Et les partis, indépendantistes comme les autres, sont des élus, qui représentent des voix, pas des groupes auto-proclamés. Il y a forcément qq chose qui cloche aussi avec Madrid, si en 2015 les partis pour le "oui" ont fait 48% des voix, contre 8% celui de Rajoy ? Madrid a aussi sa part de responsabilité, peut-être un petit peu ? Si en 2011 il avait pas retoqué la Constitution catalane, pourtant accordée en 2006, sur 14 pts (en autres et en particulier le régime fiscal, alors que le Pays Basque a lui, gardé ses droits) par exemple. Puigdemont se dégonfle pas, il assume : il sait très bien les conséquences que ça aurait de passer en force, et comment les Catalans prendraient ça... Je rappelle qu'à la suite de la 1° déclaration de Puigdemont, Madrid a parlé de réformer la Constitution (sous réserve d'abandon de proclamation unilatérale d'indépendance) ... Et ça, c'est pas rien.... c'est même énorme. Et c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd... Ça veut dire que les statuts d'une région pourront être tout autre et, qui sans être purement indépendante ni détachée de l'Espagne, peut-être acquérir une autonomie notablement élargie. Peut-être même rendrait possible une fédération ; dans ce cas, tout en restant espagnole, la Catalogne pourrait même devenir sa propre République ; ça existe ailleurs... Même si ça va pas jusque là, (délirons quand même pas trop...) négocier une indépendance = des compétences indépendantes, c'est tout sauf idiot, non ? Tant qu'au final on laissera les Catalans choisir ( de manière fiable et sûre bien évidement), c'est peut-être pas si mal, qu'ils l'aient, ce choix..
  4. mais ce n'est pas vraiment le sujet, l'individu lambda. Le sujet dont on parle, c'est si l'oeuvre d'un artiste est dissociable ou non de sa vie personnelle et de faits commis à un moment donné comme délits, crime, etc.. et jusqu'à quel point. Il n'y a aucune mauvaise foi justement de parler de son art, vu que précisément le thème c'est si cet art doit continuer ou pas à être pratiqué. Certains estiment qu'il n'y a pas à dissocier : la personne peut plus comment avant porter des messages comme si elle n'avait jamais rien commis, même si elle a purgé sa peine, car c'est pas une histoire de légalité, c'est une histoire de morale, et continuer ainsi est indécent. D'autres estiment l'inverse : du moment que la personne a purgé, elle a payé, elle est quitte, et son oeuvre n'a rien à voir avec ce crime payé-purgé du passé. Puis y a les mitigés, qui reconnaissent parfaitement son droit à continuer son métier et son oeuvre, son droit à la réhabilitation, mais qui cependant personnellement ne peuvent détacher la personne des actes commis, car c'est malgré tout une partie d'elle, qui en dehors de la peine légale, n'a pas été réglée (pas du tout, pas assez, très mal, etc..) par cette personne elle-même. perso, suis dans les 3°.. Chacun a le droit de le ressentir comme il le ressent ; du moment que ça devienne pas un prétexte pour minimiser les actes ou en rajouter à l'excès..
  5. Par rapport à ce décès, y a pas "une gifle". 19 coups, dont 4 au visage. Et vu que tu as l'air de l'ignorer, je t'informe qu'il y a gifle et gifle. Quant tu en balance une qui fait casser la gueule à la personne en se cognant assez violemment pour qu'elle sombre dans l'inconscience, c'est pas une petite tapette. - OSEF - HS ( en tout cas j'espère pour ta soeur)
  6. Non ; les pays qui nous dépassent en compétences ce n'est pas grâce à la flexibilité ; si l'Allemagne a une forte croissance, c'est grâce à son industrie, qui est son domaine d'excellence. Et je doute beaucoup qu'elle soit devenue grâce à des turn-overs de personnel.... Heu.... mais ça, c'est quand la personne choisit, n'est-ce-pas ? qu'elle choisit pour elle-me un autre poste qui la fera évoluer dans son métier, approfondir ses compétences ? et pas quand elle renvoyée ici et là par une logique de marché qui fait tourner les gens, sans que rien ne garantisse que le nouveau poste servira à se perfectionner ? Et il me semble que tout le monde peut aujourd'hui changer de poste, en France , en restant dans la même branche, si je ne m'abuse ? La loi travail de "flexibilité", ça apporte quoi de plus, à ce niveau ? C'est ce que fait depuis 2 ans le Portugal : il innove avec des salaires plus élevés, et attire des entreprises et développe les siennes.... ah, parce que l'Allemagne serait comparable ? Tiens.... c'est pourtant précisément un modèle brandi en exemple comme superbe réussite économique par rapport à la France... (chômage, dette, production, export, et j'en passe...) Sauf que dans l'article, c'est pas ça qui est dit : mais que les entreprises reviennent préférant le Portugal aux pays de l'Est aux salaires beaucoup plus bas.... Le Portugal est parti de très bas et a subi la crise de plein fouet, avec un niveau de pauvreté et chômage équivalent à la Grèce. Et la croissance a été mieux que bonne, la meilleure de toute l'UE. Et il se trouve qu'elle est devenue florissante depuis deux ans (au pointd'être saluée et par le FMI et Bruxelles qui ne s'y attendaient pas car le pays a refusé leurs plans d'austérité...) où elle a pris le parti d'une offre de qualité en n'oubliant pas que de bons contrats de travail et salaires en sont une composante indispensable. allons, vous faites pas plus bête que vous n'êtes... ce qui se passe, c'est que leur SMIC a augmenté de 10%... et au lieu de créer le désastre, a au contraire boosté leur économie.. Quand il s'agit d'une "flexibilité" choisie.. ; et d'autre part, ça ne concernera qu'une petite frange de salariés, dans des domaines très réservés et du "grade" supérieur, mais fera perdre de la qualité et du professionnalisme à tous les autres. Pour qu'une entreprise soit performante et à production de qualité, y a pas que le chef de projet qui doit être compétent ; le soudeur ou l'équipementier aussi..
  7. Tu aurait dû ouvrir les liens, parce que le chômage connait une décrue plutôt spectaculaire, et constante depuis 2 ans.... Le professionnalisme, la qualité, les domaines d'excellence, et pas l'amateurisme, le turn-over, la démotivation. C'est comme ça qu'une société marche bien : quand le travail est pour chacun un épanouissement, une valorisation, un investissement personnel où on peut et veut se la donner pour produire du meilleur, la production et l'économie en gagneront le meilleur automatiquement et progresseront en profondeur. C'est une société où les gens ont envie de s'investir, de la soutenir ; une société où il y a moins de délinquance, de déshérence et de précarité ; et où la société a plus de moyens pour mieux les prendre en charge et faire en sorte qu'ils en sortent plus vite et mieux. C'est une société, et son économie, en bonne santé, solide, évolutive, positive, attractive. La flexibilité produit l'inverse : un flou d'amateurisme et de tout venant, à production médiocre, à faible motivation et investissement personnel, donnant une production et une économie médiocre, incertaine, soumise à la concurrence de tous les marchés concurrents, obligée inexorablement de toujours courir après ce qui se produit ailleurs moins cher, et fichue car elle a perdu professionnalisation et compétence en tirant vers le bas. Sans parler du bien-vivre dans ses conditions-là...
  8. ça dépend ce que tu appelles libéraliser.. Le Portugal n'a presque plus de déficit budgétaire, bénéficie d'une des meilleures croissances de la zone euro, a fait baisser son chômage et attire les investisseurs. Le petit miracle économique et social portugais s'est réalisé en moins de 2 ans avec une politique pourtant opposée aux demandes de la Commission européenne. Doit-on parler désormais du modèle portugais plutôt que du modèle allemand ou suédois ? Les choix économiques et sociaux de ce gouvernement se sont portés sur une politique clairement anti-austéritaire et antinomique avec celle pratiquée par le gouvernement précédent, de droite, qui avait gelé le salaire minimum et les pensions de retraites, augmenté les impôts, et réduit les aides publiques. Le salaire minimum a été augmenté en 2016 puis de nouveau en 2017, en échange de baisses de cotisations pour les employeurs, de 23% à 22%. Ces deux augmentations du SMIC portugais ont passé le salaire minimum de 505€ à 557 €. Puis des mesures économiques à vocation sociale — mais aussi de relance du pouvoir d'achat — ont été prises : augmentation des retraites et des allocations familiales, renforcements du droit du travail, baisses des impôts pour les salariés les plus modestes, arrêt des privatisations de services et d'infrastructures publics, programme de lutte contre la précarité. Selon le ministre de l’économie Manuel Caldeira Cabral, le Portugal est enfin libéré du carcan de la politique d’austérité. En rassurant les citoyens en leur garantissant qu’ils ne subiraient plus de coupes dans leurs pensions ou leurs allocations, et en permettant aux salaires d’augmenter, le gouvernement a reconquis la confiance des entreprises comme des investisseurs, avec une demande interne qui augmente et une progression de la consommation vers des produits de meilleure qualité. Dans l’industrie automobile, le pays a assisté au retour de producteurs qui avaient fui l’Espagne et le Portugal au début de ce siècle pour l’Europe de l’Est. Ces producteurs recherchaient de la main-d’œuvre bon marché, ils sont revenus à la recherche de professionnels, pour de la qualité, a déclaré le ministre dans El Pais. Volkswagen, Renault, PSA, Bosch, continental… Tous ont augmenté leurs investissements au Portugal au cours des 24 derniers mois. Idem dans le tourisme : Plutôt miser sur la qualité, que sur les prix bas. http://information.tv5monde.com/info/portugal-un-redressement-economique-et-social-qui-prend-bruxelles-contre-pied-190588 http://www.rfi.fr/europe/20171014-portugal-le-budget-etat-2018-consolide-politique-anti-austerite https://fr.express.live/2017/09/06/portugal-reprise-economique/ Moralité portugaise : La qualité et le professionnalisme... plutôt que l'amateurisme et le tout-venant qu'engendre forcément le principe de flexibilité... > amélioration de l'économie en profondeur et durablement grâce à des pôles d'excellence, du niveau de vie des salariés et des entrepreneurs, et de la valeur travail celui devenant un investissement de valorisation...... et bien sûr baisse du chômage.
  9. Oui, c'est ma façon de voir, absolument. Pour moi, une personne exerçant une fonction, des responsabilités et un mandat public doit avoir un casier vierge. Simplement parce que que ça plaise ou pas, les citoyens dépendront de cette personne. Alors au cas par cas, ça peut être immérité parfois, mais tant pis : la personne peut faire de la politique sans avoir de mandat d'élu. Les autres, y compris les artistes, à partir du moment où ils ont payé leur crime, où ils n'en ont commis aucun autre ni rien d'approchant, ce n'est bien juste de devoir les condamner à vie à l'anonymat en se basant uniquement sur une faute passée avec peine purgée. L'importance du crime commis n'a pas à être remise en cause, mais c'est très injuste d'obliger l’œuvre de la personne à être réduite à celui-ci pour toujours. C'est le comportement que la personne a après ce crime, qui compte, comment elle le gère et s'en sort. Moi pour Cantat, le malaise reste, c'est comme ça ; j'estime pourtant qu'il a payé, et a droit à reconstruire sa vie. Mais.... je ne peux dissocier pourtant ; manquerait-il qq chose ? Je condamne pas pour autant ni ceux qui y arrivent et ne considèrent plus que l'oeuvre, tant qu'ils remettent pas en cause l'importance du crime quand même.... ni condamne Cantat, juste par principe qu'il faut pas oublier, de vouloir refaire sa vie d'artiste -pas du tout. Voilà, c'est ça. Je crois bien que c'est qq chose comme ça qui me manque, et qui explique mon malaise et mes réticences sur le personnage et au fait que je ne peux pas passer au-dessus de l'acte, payé pourtant.. La famille, c'est absolument normal... n'importe quelle famille, que le criminel soit connu ou pas, préfère ne plus jamais entendre parler de lui, quoiqu'il fasse.
  10. Sauf que c'est pas un homme politique... Ses chansons et ses concerts n'engagent que lui et ceux qui veulent l'écouter et y aller ! Il n'est en charge d'aucune responsabilité concernant le bien public et des citoyens et avec une éthique générale concernant tous qu'on le veuille ou pas. Il y a quand même une sacrée différence... Pareil : j'estime qu'il a payé son crime et maintenant le droit à sa vie et sa réhabilitation, comme de faire son métier. Il l'a reconstruit lentement, en plusieurs années, n'a commis aucun délit ni rien répréhensible depuis. Mais perso aussi j'ai du mal à faire abstraction, c'est du domaine du ressenti, mais pas un jugement, encore moins une injonction à ce que chacun doive le réduire à cette tragédie. Juste perso ; le malaise me reste, et sûr je pourrais pas aller à un concert... pourtant ceux de Noir Désir, j'ai adoré - j'aime toujours Noir Désir. Mais je porte aucun haro ni sur lui ni sur son public ; c'est l'artiste et ses chansons, et pas le criminel de Vilnius de 2003, qui s'exprime et que les gens vont voir. Bon, moi, je peux pas.... je pense pourtant aussi que les migrants on les traite mal, mais c'est plus lui à travers qui je peux me reconnaître pour porter une parole, ça m'est juste impossible. Mais c'est moi.. Par contre, la chose qui me fout grave la colère, ( et là bien au-delà du simple ressenti..) c'est quand certains minimisent la tragédie de Vilnius comme arguments de sa nouvelle carrière. Genre certaines choses lues ici comme "c'était pas une bonne actrice de toutes façons..juste une fille à papa " " pas blanche-neige non plus" alors là ... no comment ...
  11. Oui, bien sûr... carrément tapé trop vite pour le coup, et sans meme avoir vu.. Oui, c'est sûr que c'est très con, et que les sites classés méritent qu'on en prenne soin et que ça coûte. Mais on fera avec, il faudra répartir les budgets autrement et jongler, avec économies ici et là, je ne pense pas que la conservation essentielle et gestion des sites seront vraiment touchés. On s'en est bien sorti pendant 20 ans. Les USA comptent-ils, au fait, que leurs propres sites classés soient toujours pris en charge par l'UNesco financièrement ? Je suis bien contente que ce soit Audrey Azoulay plutôt que le Qatar, même si je suis pas si sûre qu'il soit à ce point "pour un islam rayonnant" ni qu'en tous cas il aurait pu le décider à sa guise. Mais l'Unesco n'avait certes pas besoin de ça par-dessus le marché d'en rajouter une couche dans des sous-entendus politiques réels ou supposés (Qatar pas copain avec les US qui soutiennent l'AS de leur "amour" : sic Trump..) En effet avec Azoulay, on y échappe et sans guère de contestes c'est bien le culturel qui est la mission, ainsi. .....ouups !
  12. L'Unesco s'était déjà retiré de l'UNESCO entre 1984 et 2003, si je ne me trompe ? L'Unesco ne s'était pour autant pas effondré, durant ces 20 ans, semble t-il, mais continué à remplir sa mission et ses programmes ? Eh bien, qu'ils s'en aillent.... On peut très bien se passer d'eux comme on l'a déja fait. Et au moins, plus être obligés de suivre leurs diktats.
  13. Mensonges - et pour la 3° fois Merci de ne plus me citer, SVP vu que ne ne savez que troller mes propos.
  14. FAUX. Liste de qu'ils ont et ce qu'ils demandent. Ce qu'ils demandent, eux, pas ce qui "pour moi devrait contenter les Catalans". "la preuve que non" : Mauvaise réponse - tout ce que j'ai dit est vrai - y compris ce dont ils ne sont pas satisfaits et le disent : également dans ma réponse PS : pas "les Catalans" ..... les Catalans indépendantistes.. qui sont pas une large majorité.. flagrante. Referendum kurde : 72% de participation-93% oui : quasi-unanimité des kurdes pour le oui sans nul doute possible. Referendum catalan : 43% de participation -90% oui : ? Sachant déjà que les "non" avaient pour ligne le boycott et que la tres large majorité n'ont pas voté. Et surtout, vu que au final, 2000 bureaux de vote ont fonctionné pour 92 au matériel saisi par la police espagnole (beaucoup ont pu aller voter ailleurs, Puigdemont le premier...) comment expliquer que pas plus de 39% d'indépendantistes (90% de 43% exprimés) se soient déplacés ? Ou étaient les autres ? La flemme de faire la queue (vachement motivés..) ? Ou peut-être bien parce qu'il n'y en a guère plus que ça ? Car même si on estime que les 92 urnes saisies étaient 100% oui sans que personne ne soit allé voter ailleurs, au prorata ça ferait max 5% en plus. Sans même parler du dernier sondage du Parlement catalan (pas d'un media...) qui donnait il y a pas 4 mois 49% non et 41% oui. Vous qui revendiquez si ardemment sans cesse ici "le droit des peuples", pourquoi faites-vous toujours comme si TOUS les Catalans voulaient l'indépendance, et ZERO ne la désiraient pas ? Comme si TOUS ne réclament qu'à cor et à cri l'indépendance pure et dure, et qu'AUCUN ne souhaite par exemple que simplement une autonomie élargie, et/ou se sentent tout autant catalan qu' espagnol, et/ou se satisfont de la situation ? Alors que RIEN n'atteste que la majorité veut d'une indépendance unilatérale sans concessions, mais au contraire qu'elle est tout sauf certaine ? Et que, peut-être, TOUS les Catalans ont le droit d'être entendus et pas 1 seul camp, mais chacun autant que les autres ? Mais, ah oui, en effet, on peut "voir à sa façon"... Le droit des peuples = le-droit-que-décide-Pascou-les-autres-fermez-là..
  15. pourquoi m'avez-vous répondu-vous alors "la preuve que non" sans la donner ? et parce qu'on rappelle le fait que oui la Catalogne est autonome et souveraine sur sa angue et culture (entre autres) , on "défend le pouvoir" ? on est "toujours du côté du plus fort" ? FN? toujours du côté de la mauvaise foi ? repetitas : what the rapport ? ça a l'air d'être l'avis très généralement partagé là-bas. Rajoy s'il est pas trop idiot peut lâcher du lest sur l'autonomie, comme sur les impôts en laissant la Catalogne les gérer entièrement : c'est le gros point principal d’achoppement, l'argument-clé qui a fait monter les voix des pro-independance depuis 2014. Cette fiscalité est appliqué pour le Pays Basque, on peut comprendre que les Catalans réclament qq chose qui existe ailleurs...