Aller au contenu

gloup-gloup

Membre
  • Contenus

    514
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de gloup-gloup

  • Rang
    Forumeur forcené

Informations Personnelles

Visiteurs récents du profil

1303 visualisations du profil
  1. La démocratie, mais sans ceux qui ne pensent pas comme vous... C'est bien de dire ce que vous pensez, mais essayez l'inverse de temps en temps. Pensez à ce que vous dites.
  2. Et alors, c'est bien ce que souhaite la majorité: se soumettre au pouvoir. Si personne ne tentait d'exploiter cette volonté, les électeurs seraient livrés à eux-mêmes, sans maîtres pour leur donner des lois! Comme une boussole démagnétisée...
  3. Tiens, un apôtre du grand remplacement qui rêve de piétiner l'idéal républicain, comme c'est étonnant...
  4. En plus, vu les prix de revient au km on perd autant de temps à bosser pour payer sa bagnole qu'on n'en gagne grâce à sa vitesse. Coût écologique non compris, ça va de soi
  5. ...mais tous ne pouvant pas les exercer, l'égalité des droits reste lettre morte.
  6. 71% des français souffrent donc bel et bien d'un profond dérèglement de leur système limbique. Mais le mystère reste entier sur les causes de cette épidémie: pesticides, perturbateurs endocriniens, syndrome de domestication?
  7. Si on en arrive à ce niveau d'impunité, c'est parce que beaucoup ont trouvé normale la répression exercée contre les jeunes des quartiers populaires, les militants syndicaux, les zadistes, les gilets jaunes, les écolos etc. C'est un peu tard pour s'indigner... Mais mieux vaut tard que jamais.
  8. La morale - comme la religion - est sujette à critique. Critique que les enfants n'ont pas les moyens d'élaborer. En quoi est-ce plus respectueux de leur inculquer la morale que la religion?
  9. Tout humain naissant sauvage, il faut le dénaturer de force pour en faire un être civilisé. Ca n'est pas du tout respectueux de l'enfant... Et pourtant même l'athée le plus honnête se laisse aller à détruire le sauvageon qu'il a engendré, en vertu de croyances pas vraiment rationnelles. L'obligation de porter des couches inculque aux petits la croyance que le tapis du salon mérite plus de respect que leurs fesses, par exemple. Ont-ils les moyens intellectuels de critiquer cette croyance?
  10. Oui, ça doit être un peu tout ça à la fois. En tout cas, dans mon bled, la bande des petits syriens est la seule à écumer les rues. Avoir connu la guerre, l'exil et quelques années en camp de réfugiés... Ca doit aider à relativiser la dangerosité de l'espace public!
  11. C'est bien ce qu'il me semblait, mais je me demande pourquoi. Le monde serait-il plus dangereux qu'à l'époque? Ou les parents sont-ils plus flippés?
  12. Je me demande... A voir les gamins qui gravitent dans mon entourage, j'ai l'impression que les parents ne les laissent jamais livrés à eux-mêmes. Mais je peux me tromper.
  13. Bonjour, Les gamins d'aujourd'hui visitent-ils les maisons abandonnées, jouent-ils au docteur avec la fille des voisins, volent-ils des bonbecs à la boulangerie, font-ils exploser des pétards, se bagarrent-ils, cassent-ils des carreaux ? Peuvent-ils se déplacer et agir aussi librement que l'ont fait leurs parents? Quelles sont les activités clandestines des enfants? Quelles étaient les vôtres, à leur âge?
  14. Interrogé à ce sujet, Christophe Castaner aurait déclaré: «En récompensant ainsi les serviteurs les plus zélés de l'Ordre, je ne fais qu'appliquer le principe de méritocratie. D'ailleurs, j'envisage d'instaurer un barème de primes pour encourager les agents les plus méritants, sur la base de 50 € par dent cassée, 200 € par fracture et jusqu'à 1000 € pour les mutilations selon leur gravité.» Le syndicat de policiers Alliance se serait aussitôt réjoui de cette nouvelle annonce. De son côté, le porte-parole du collectif des victimes de violences policières aurait tenté d'exprimer son désaccord, malgré sa mâchoire fracturée. «Ve protefte!» aurait-il crié, juste avant qu'un policier ne le réduise au silence d'un coup de tonfa. Cette riposte proportionnée aurait valu à son auteur les félicitations du ministre.
  15. De mauvaises langues prétendent que la répression brutale et imbécile des activistes écolos qui a lieu un peu partout dans le monde pourrait pousser certains d'entre eux à l'action violente. Ces médisants affirment que l'émergence d'un péril écoterroriste global justifierait un recul massif des libertés publiques et un contrôle sécuritaire accru de la population, laissant le champ définitivement libre à la privatisation de ce qui reste des biens publics et des ressources naturelles... Avec des conséquences fatales pour la majeure partie de l'humanité. Mais peut-on sans tomber dans la paranoïa, croire que nos dirigeants envisagent sérieusement cette stratégie? Qu'ils préfèreraient favoriser le pouvoir de quelques-uns, au détriment de la survie de tous? Non. Ah tiens, si, finalement.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité