Aller au contenu

gloup-gloup

Membre
  • Contenus

    233
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de gloup-gloup

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 19/06/1980

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays

Visiteurs récents du profil

634 visualisations du profil
  1. gloup-gloup

    Pour en finir avec la propriété privée

    Rien n'a changé, la propriété est toujours une superstition. On n'y croit que parce qu'elle est attestée par un prêtre notaire. La remettre en question passe donc par le soutien aux squatteurs, le bouchage de serrures, la pratique du vol et de la gratuité, la résistance aux huissiers, le vandalisme, etc... On peut aussi attendre d'un improbable gouvernement élu par je ne sais quel miracle de l'alchimie votarde, l'hypothétique mise en oeuvre d'une éventuelle politique de justice sociale... Un jour, peut-être... Mais là encore, c'est du domaine de l'irrationnel!
  2. Encore un journée d'action soigneusement séparée des autres. Et la grève générale n'est, une fois de plus, pas à l'ordre du jour. On va comme d'habitude suivre un parcours balisé par la préfecture, faire là où on nous dit de faire puis retourner sagement au boulot... Les Monsieur Loyal du cirque contestataire (Martinez, Mélenchon etc.) préconisent de lutter contre le système tout en respectant ses règles, mendier des droits au lieu de les prendre, tirer sur notre laisse mais surtout pas au point de la rompre. Ils soulèvent le couvercle de la marmite sociale, mais juste assez pour faire baisser un peu la pression. Qu'on se fatigue dans un semblant de lutte et un bon vieux militantisme plan-plan, comme ça on peut se croire libre... mais à l'intérieur du périmètre autorisé!
  3. gloup-gloup

    Voter, c'est abdiquer?

    Allez j'en remets une couche avec Emile Pouget - On ne coupe plus! L'agonie du 14 Juillet - en 1897: "Dans les temps anciens, le pauvre monde endurait la mistoufle sur terre, et il prenait patience, convaincu qu'un de ces quatre matins le père des Mouches, à califourchon sur les nues, s'amènerait pour chambarder la vieille société et établir le paradis de l'Apocalypse. Et le populo coupait, se roulant les pouces, croupissant dans la misère et se dispensant d'agir! Dame! A quoi bon agir? Dieu n'était-il pas là pour donner le coup de collier? Un jour vint où cette bourde idiote de la révolution opérée grâce à l'intervention divine ne fut plus de saison: le populo trouvait enfin la couleuvre trop dure à avaler. Jusque-là les ratichons et toute l'engeance qui se posait comme représentant Dieu sur la terre y avaient seuls trouvé leur bénef: ces salops avaient fait leurs choux gras de la bêtise humaine. Hélas, le populo n'avait pas fini de croire! Il ne sortait d'une erreur que pour piquer la tête dans une autre: désormais toute la puissance, toute la force, tous les espoirs qu'il avait accumulés sur cette vesse-de-loup baptisée "Dieu", il allait les reporter sur une abstraction terrestre - une sorte de Dieu visible: l'Etat. C'est l'Etat qui allait faire les miracles que le père des Mouches avait été impuissant à réaliser. Ce n'était que changer de superstition! C'était toujours le même fourbi: se dispenser d'agir et croire à une intervention supérieure et extra-humaine. Et donc, il n'y eut rien de changé: les prêtres de l'Etat remplacèrent les représentants de Dieu. A leur tour, ces birbes-là bénéficièrent de la nigauderie populaire, vivant bien et tirant riche profit des préjugés et de l'ignorance. Or, de même que dans le cours de la kyrielle de siècles que l'humanité a égrenée, les hommes avaient changé de Dieu - croyant tomber sur le vrai, le seul, l'unique assez mariole pour faire leur bonheur; De même, quand ils eurent changé d'idolâtrie: remplacé la croyance en Dieu par la superstition de l'Etat, ils changèrent de "forme" gouvernementale, comme ils avaient souvent changé de "forme" divine. Et ça, toujours dans un identique espoir: après avoir été tourneboulés du dada de dénicher le vrai Dieu, il leur prenait fantaisie de courir à la recherche du bon gouvernement. L'un comme l'autre étaient de la pure loufoquerie!" ***
  4. gloup-gloup

    Joyeux Anniversaire Marx

    D'un côté promouvoir la valeur travail et le mérite, de l'autre aggraver les déterminismes sociaux par l'héritage et la pratique de l'entre-soi, c'est vachement paradoxal. Je ne comprends pas comment une élite qui base sa domination sur une hypocrisie aussi grossière peut conserver son capital symbolique.
  5. gloup-gloup

    Joyeux Anniversaire Marx

    Je suis entièrement d'accord, ça serait la solution mais ça ne résout pas le problème du rapport de forces. Même lorsque le travail était indispensable, le prolétariat n'est jamais parvenu à imposer un partage équitable des richesses. Le jour où les robots combleront le besoin de main-d'oeuvre, je doute que la bourgeoisie accorde à des travailleurs devenus oisifs une part des richesses créées par un capital dont elle est l'unique détentrice. La question que je pose c'est donc: comment un prolétariat exclu du système productif pèsera-t-il dans le rapport de forces pour obtenir la collectivisation des moyens de production ? Est-ce qu'on va vers une remise en question du droit de propriété, et si oui, comment contraindre les propriétaires au partage de ce qu'ils considèrent comme leur bien propre?
  6. gloup-gloup

    Joyeux Anniversaire Marx

    Si du fait de la robotisation, le travail n'est plus nécessaire à la création de richesses, alors le prolétaire ne serait plus nécessaire au bourgeois. Devenues inutiles, quel levier pourront utiliser les masses ex-laborieuses pour négocier avec la classe dominante un partage des ressources?
  7. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Evidemment ce montant de 5 millions est largement sous-évalué, puisqu'il ne tient pas compte du coût social des blessures causées par l'opération militaire, ni du coût environnemental lié au saccage du site par les condés. Ne parlons pas du coût de la répression des manifs de soutien à la ZAD qui n'ont pas eu lieu sur place. Et la facture n'a pas encore fini de grimper. Si on ramène ce montant au prix moyen des terres agricoles en Loire-Atlantique (grosso modo 2500€/ha), 5 millions d'euros suffiraient à acheter 2000 ha de terres. Or la surface de la ZAD est de 1650ha. Cherchez l'erreur...
  8. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Ben oui ça valait vraiment la peine de pourrir l'écosystème avec blindés et lacrymos, de faire des centaines de blessés et de dépenser tout ce fric... Sinon, quel a été le bénéfice lié à l'opération militaire que vous défendez si ardemment ? Je vous rappelle que si ces terres sont encore cultivables, c'est parce que les zadistes n'ont pas respecté la propriété privée.
  9. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    "Ce genre de personne" a protégé la zone depuis des années. Les poulets se pointent et en une semaine, saccagent tout sans raison ni résultat (à part les centaines de blessés, le renforcement de la contestation et le coût exorbitant de l'opération). Votre conception de l'intelligence résulte donc manifestement d'une inversion de la "hiérarchie des normes"
  10. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Je n'ai pas lu ça dans l'article que vous citez. Par ailleurs si j'en crois la fiche Wikipédia du CS : "Le CS se décline en plusieurs versions, le CS1 est une poudre enrobée de silicone qui peut perdurer sur le terrain durant plusieurs semaines. Le CS2 est résistant à l'eau." "Les voies respiratoires et le système digestif sont les premiers touchés en l'espace de 20 à 60 secondes. Dès l'exposition, on assiste à une activation intense des voies lacrymales, une irritation des voies respiratoires et des nausées accompagnées de vomissements selon la dose. La salivation est accentuée. À forte dose, il peut provoquer des hémorragies internes, des œdèmes pulmonaires et une détresse respiratoire qui peut être fatale. Le foie, le cerveau et les reins sont particulièrement vulnérables. Les substances produites lors de la dégradation du CS par le métabolisme comme le cyanure sont très toxiques. Les effets à long terme sont moins connus mais le CS peut induire des bronchites, de l'asthme, des maladies du foie et des reins ainsi que des troubles neurologiques comme l'épilepsie." Voilà pour les effets sur l'être humain, ça laisse rêveur quant aux conséquences sur les nichées, les organismes aquatiques, les sols etc. Qui, les condés ? Ah oui, c'est sûr. Les zadistes protégeaient cet écosystème, la flicaille est venue semer sa zone, ça mérite une bonne punition
  11. gloup-gloup

    La fuite partie II : Les haineux à la montagne

    Sympa les doudounes des schtroumpfs haineux. J'hésite sur ce qui les caractérise le plus : leur intelligence, leur courage ou leur sens très sûr de l'esthétique vestimentaire?
  12. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Un dangereux forcené octogénaire facho armé d'une canne, la bave aux lèvres et l'oeil injecté de sang, vociférant de terribles menaces, s'en prend lâchement aux gentils gendarmes innocents et pacifiques. Ceux-ci, craignant pour leurs vies, apportent une riposte proportionnée à l'ignoble agression dont ils sont victimes... On voit bien la volonté d'apaisement des pouvoirs publics. (Qu'est ce qu'il faut pas dire comme conneries pour ne pas être accusé d'inverser "la hiérarchie des normes"...)
  13. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    @ouest35 et @Ink 82 Le signataire d'une COP individuelle (définitive ou non) sera le seul ayant-droit sur une parcelle où se croisent plusieurs activités et personnes... qui seront donc légalement virables comme de simples squatteurs, quelle que soit leur participation à tel ou tel projet. Comme le dit Sarah dans la vidéo, pourquoi partout en France des entreprises ou des associations ont le droit de signer des COP avec l'état, mais pas à NDDL? L'état ne fournit à ma connaissance aucune explication à ce sujet. NDDL reste donc une zone de non-droit, et en disant cela il me semble que je me borne aux faits actuels. Par ailleurs si les COP sont simplifiées, ça ne change rien au fond du problème : l'état se réserve le droit de les valider ou non en fonction du "sérieux" des projets. On peut appeler ça une concession... ou une entourloupe, suivant la confiance qu'on accorde au jugement de l'état (qui a déjà fait preuve d'une extrême fiabilité). Précision : je serais moi aussi ravi que les violences s'arrêtent... Mais je n'oublie pas que c'est l'état l'agresseur, et je ne souhaite pas voir les projets de la ZAD dénaturés par ces conventions individuelles, dont je pense qu'elles sont un pacte avec le diable.
  14. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Si j'ai bien suivi, l'état n'a fait aucune concession et les zadistes ont -sous la menace de nouvelles expulsions et violences policières- renoncé à la dimension collective de leurs projets en acceptant de signer les COP individuelles. Pour moi ça ressemble plus à une capitulation qu'à un compromis. Quant à Durand et Verchère, ils se sont allègrement torchés avec leurs engagements (respecter les 6 points pour l'avenir de la ZAD) et ont brisé l'unité du mouvement en relayant la fable des bons et des mauvais zadistes. C'est eux qui ont appelé ces gens à occuper la zone, et maintenant ils n'hésitent pas à baver sur eux dans la presse. En attendant la suite, le bilan est de 270 blessés, des habitations détruites, des riverains excédés, le tout par la faute de l'état et dans l'impunité la plus totale de ses représentants... Il n'y a vraiment pas de quoi féliciter Klein. NDDL est devenu le seul endroit de France où une coopérative ou une association ne peuvent acquérir de foncier, du coup même après réouverture de la route des chicanes cela restera une "zone de non-droit"...
  15. gloup-gloup

    Évacuation de Notre Dame des Landes

    Quand elle laisse entendre que la seule erreur des pouvoirs publics était la destruction des 100 noms, elle se plante. C'est la pire erreur, mais loin d'être la seule. Quand elle dit qu'il fallait accepter de signer des conventions individuelles, à mon avis elle a tort. Le signataire individuel se verrait légalement privilégié au détriment des autres participants aux projets collectifs et en position de les exclure. Impossible de fonctionner à égalité dans ces conditions. J'avale pas non plus son analyse manichéenne (le coup des faces sombre et lumineuse), à mon avis la zad est plus complexe que ça. Elle cherche à semer la division. Bref je trouve qu'elle prêche une reddition totale et définitive... Exactement ce que souhaite le gouvernement.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation