Aller au contenu

Docteur CAC

Membre
  • Contenus

    2 505
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Docteur CAC

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12 juillet

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    ici
  • Intérêts
    3%

Visiteurs récents du profil

16 411 visualisations du profil
  1. Ce qui devrait être remboursé devrait être les substances ayant fait preuve d'une efficacité réelle pour le traitement de symptômes. Il faut ce souvenir comme cela se passe dans les instances pour le médiator par exemple...
  2. Moi j'aimerai pas être celui devant réorganiser tout cela ... Ca doit être un peu fatigant pour le personnel d'entendre parler que de réorganisation, pas autant que leur quotidien.
  3. l'orientation politique ne fait pas tout, ce n'est pas le sujet ici et Benalla est un sacré carriériste.
  4. On se demande quand même a quoi peut simplement servir ces propos ? C'est quoi l'objectif ?
  5. Ca donne une idée du fond de cette femme, sur son caractère et sa tenue "idéologique".
  6. Faut déjà que le rapport soit publié et avoir le temps de se le tartiner
  7. Je répond sur le même ton et cela me désole il me semble que deux visions sur un problème ne sont pas incompatibles. C'est même pour moi pratiquement toujours le cas mais on va très vite dans l’opposition quand on ne fait que simplement voir les choses autrement sans pour autant être en désaccord complet (mais comme on ne dit pas "oui t'as raison", cela ne va pas). Et c'est bien pour cela que jamais rien de constructif ne sort de ces discussions. Non jamais dit cela ... Mais par contre la dernière phrase va exactement dans le sens du sujet. Il y a un manière de se focaliser sur celui qui est en bout de chaine sans remettre aussi en cause la pertinence des choix de ceux en amont. On s'occupe de la pertinence du stockage, très bien mais pas de celui qui commande ? pas vraiment... Toute notre consommation et notre production ne relève pas du besoin vital, il faut quand même être honnête mais pour être inclus dans ce monde, il faut aussi consommer. Le modèle de consommation (de "ceux qui ont les moyens") ne peut pas être généralisé à tout le monde ... si tout le monde vivait comme nous il faudrait 3 planètes ... et même avec ceux qui recyclent ... il n'y aurait une planète pour les recycleurs et une planète pour les non-recycleurs. Forcément il faut des consommateurs de 2éme catégorie... Peut être aussi mais ca serait, selon moi, déjà plus en cohérence avec le reste.
  8. Mais moi aussi je trie, je fais attention a ce que je mange : faire du boulgour blablabla, pas tout le temps de la viande, pour les œufs j’achète plein d'air ou bio. On peut arrêter deux minutes la liste des BA de chacun pour se faire plaisir ? Je ne dis pas que c'est pas bien ou bien, je donne un avis critique mais il n'y a rien de personnel. Je demande juste a ce que l'on respecte les opinions de chacun car personne n'a LE bon regard sur les choses. (Et en faisons pas comme si créer des lois que l'on appliquera pas et LE vrai bon regard) Il faut quand même reprendre les bases de ma logique. Mon optique est très simple : Quand on jette nous sommes en aval du processus de consommation et recycler n'y change rien. Le gâchis reste du gâchis et nous en faisons à l'échelle industrielle, thermodynamiquement (et nous trouvant dans un monde fini) l'énergie utilisée pour créer les choses est perdues quoique vous fassiez, recyclage ou pas. Quand nous recyclons il est trop tard, c'est ne pas créer qui économise, pas essayer de rattraper en fin de chaine. Et même dans une entreprise, gérer un invendu, un déchet, une perte, c'est déjà que l'entreprise s'est gourée et plein de chose peut expliquer un mauvais forecast. Ce n'est pas en vendant même a perte des invendus que vous trouvez la solution au problème. Ce que je veux faire comprendre aussi : cette déclaration d 'intention me semble hypocrite et permet de s'acheter une conscience écologie à peu de frais. C'est aussi l'instrumentalisation de cette sensibilité pour des gens qui n'en n'ont rien a faire de l'écologie. Vous croyez que votre trie sélectif il représente quoi devant la pollution agricole, la pollution industrielle, le transport aérien et maritime ? Allons un peu de hauteur de vue, essayons quand même de réfléchir à l'impact que nous avons sur le monde, ayons le réflexe de l'esprit critique : essayons de prendre à contre pieds les idées spontanées. Mais nous sommes "tous des pollueurs" au final, la consommation dominante est ce qu'elle est avec ses conséquences : nous paieront tous à un moment donné les effets et la charge de ce choix que vous partagé ou non ... La pollution c'est comme les nuages radioactifs cela ne s’arrête pas aux frontières et ne fait pas de distinguo entre les membres du genre homo. Vous savez le coup de prendre en compte les externalités négatives dans un prix, ce n'est pas nouveau ... Mais si vous voulez, si nous avons besoin de cela ... mais pour moi, nous traitons les conséquences et pas cause.
  9. Mais c'est la même personne ... factuellement ... Le consommateur-contribuable paiera l'un dans l'autre pour un mode de consommation dominant qui génère du gâchis à l'échelle industrielle. Ca fait aussi de trés beaux graphiques dans des bouquins, complétement à l'ouest quand il s'agit de problème concret. Il faut être un peu crédible quand on veut faire ce genre de chose. En matière d'écologie ce n'est pas juste les déclarations d'intention qui comptent mais une cohérence complète vers la préservation de la planète. La question n'est pas simplement à ce que les entreprises ne jettent plus ... Prochaine étape : interdire le chômage ?
  10. Vous détaillez alors que la logique est dans le paragraphe. Vous pinaillez pour glisser votre blabla inutile. Donc la c'est clair nous ne parlons pas le même langage, quand je jette je suis à la fin d'une chaine... le déchet est là on le traite mais il est la quand même, peu importe. A ce niveau la, franchement je ne poursuivrais pas la discussion plus loin que ce post parce-que la cela devient fatalement du pinaillage : on jette mais c’est prendre les choses en amont... Mais vos choix vous regarde mais la consommation pris comme un agrégat macroéconomique génère du gâchis et de la pollution. Cela ne s’arrête pas à vos petits choix éclairés mais nous avons en face de nous un gâchis immense. Ce gâchis devra être traité collectivement, le marché ne peut pas prendre en compte l'ensemble des externalités négatives du gâchis. Décréter ne pas pouvoir jeter des invendu, c'est un vœux pieux. Ca fait bien plaisir, ca ne coute pas chère tant mieux même mais il y a tout de même un coté légèrement hypocrite à mentionner. Cela vous laisse bien libre de dire ce que vosu voulez. Et donc ? il a bon dos le végan et le décroissant ... il y en a même qui mange des insectes... (on mange tous des insectes maintenant) cela empêche le gâchis l'agriculture intensive ? 1Non ... Je n'ai pas une double personnalité, je suis contribuable et consommateur inclus dans un monde mondialisé. Mes choix sont les miens ... oui mais le résultat dépassent légèrement le champs de mes choix individuels. Encore une fois sur des choses simples cela devient d'une longueur inutile et des détails à deux sous. Franchement je vais vous laisser soliloquer.
  11. Moi je dis surtout qu'un déchet non créé vaut mieux que traiter une tonne de déchet en fin de cycle. Et nous ne sommes pas à gérer nos stocks à l'unité prêt. C'est la que nous pouvons aussi mieux faire. Pour trouver une solution, le mieux c'est d'éviter de créer un problème ... et prendre les choses en amont. C'est pas légitime ? Dire : On est consommateurs et contribuable en même temps,c 'est pas légitime ? vos séparations sont tout aussi conceptuelles que celle des autres et des miennes. Le gâchis est une histoire de consommation et vous réduisez cela a des affaires individuelles ... Pardon mais nos façons de consommer sont collectives et induisent le gâchis. Le vite fait, vie livré, pas chère, c'est quand même pas pour rien dans tout cela et c'est encore bien en amont de l'entreprise qui jette quelque chose dans une benne ...
  12. Après il faut voir comment c'est cuisiné également mais on oblige personne a manger à la cantine. ne rien vouloir manger, être difficile c'est aussi un problème de riche.
  13. Pour moi le y' ka faut kon, ce n'est qu'un concept. Et nous sommes tous simpliste dans nos discours, vous y compris ... Je ne souhaite pas le gâchis mais comme tout problème un peu de recul. Je dis simplement que nous sommes à un niveau de gâchis ou nous avons un problème dans la consommation (et cela nous regarde tous) et que nous pouvons mieux anticiper pour avoir moins de déchet à traiter à la fin.
  14. je ne sais même pas vraiment c e que vous pensez par contre pour pinailler sur les idées des autres et rendre stérile une discussion ça vous savez le faire. bref passons.
  15. Bha oui ... ca me semble être une bonne façon de voir les choses ... il ne faut pas dire cela a moi ... Pour moi c'est la même personne, nos façons de consommer crée du déchet que nous payons en tant que consommateur et contribuable.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité