Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'émotions'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

21 résultats trouvés

  1. Bonjour ami(e)s mélomanes ! J'avais envie de traiter la musique dans son aspect général, ce qu'elle apporte à chacun de nous, quel impact elle a sur notre vie... :blush: Mon but n'étant pas d'en faire un sujet de débat , mais plutôt un sujet de partage sur nos ressentis quant à cet art qui nous accompagne au quotidien pour beaucoup :) Accrochez-vous ça va être un peu long :D... (en même temps quand je sors de mes abysses ce n'est pas pour rien ) ........................................ A l'écoute d'un morceau de musique, qui n'a pas eu la chair de poule, les larmes aux yeux, ou ressenti un état de bien-être ? :cool: Pourquoi ? Et bien simplement parce que la musique ouvre la porte des émotions… :blush: Nul besoin de s’en cacher… on est tous envahis par la musique à un moment ou un autre de notre existence ! :) La musique est partout ! Elle nous accompagne où que nous soyons… à la maison , au boulot, en balade, en voiture ,dans les transports… mais aussi dans les lieux publics (centre commerciaux, grandes surfaces, salle d’attentes médicales, gares & aéroports, cafés & restaurants…) ; bref à moins de vivre dans une grotte toute l’année on en écoute volontairement ou non (et encore même dans une grotte il y a moyen de faire des percussions avec des cailloux ! :D ). Au-delà du plaisir qu’elle peut nous procurer, on se construit tout un univers en écoutant une musique… on laisse libre cours à notre imaginaire de nous créer un monde meilleur… on s’évade, pour tenter d’oublier le monde dans lequel on vit… et on s’en invente un nouveau ! De tous temps, l’homme a attribué des vertus à la musique… psychologiques mais aussi thérapeutiques ! Parmi elles : - Elle a une capacité de socialisation… "La musique garantirait la cohésion du groupe en créant un sentiment d’identité" et "C’est un calmant social qui a le don d’apaiser les tensions individuelles ou entre individus" (source) Quant aux vertus thérapeutiques… tout le monde connaît l’adage « la musique adoucit les mœurs », oui ! mais pas que… Des études ont prouvé qu’elle apaisait aussi les douleurs physiques. Elle a également la faculté d’augmenter le pouvoir créatif… combien d’artistes (peintres, écrivains…) donnent le meilleur d’eux-mêmes en travaillant en musique ?! On peut aussi reconnaître la dimension sociale que revêt la musique ; il est démontré qu’elle est un véritable outil de communication entre les êtres humains, quelque soient les époques et ce dans toutes les cultures ; elle a d’ailleurs précédé la parole dans l’évolution de l’homme… car elle est un fabuleux traducteur de sentiments et d’états d’âmes ! « Ecouter de la musique provoque de l’émotion… allant de l’émerveillement à la puissance, du calme à la joie , de la tendresse à la tristesse ou à la nostalgie , comme de la transcendance à l’agitation… » (source) « L’écoute de la musique favorise le lâcher prise. Ses différents rythmes, ses mélodies, ses tonalités, font émerger des sensations, des émotions, qui, par le jeu de l’association, sollicitent l’imagerie mentale et construisent indépendamment de la volonté, des univers fantastiques, des scénarios vivants et animés. » (source) La musique est donc indiscutablement indispensable , notamment dans les films par exemple, où elle a un fort pouvoir émotionnel… c'est à dire une capacité à émouvoir : à rendre heureux :) voire à donner la pêche , à faire peur , à faire pleurer … Quelques exemples de musiques qui provoquent un bien être immédiat et donnent la pêche ! http://www.youtube.com/watch?v=h-LbvFckptY A contrario elle peut aussi avoir un pouvoir anxiogène… en provoquant des angoisses, ou mettant mal à l’aise… Quelques exemples : La Toccata de JS BACH, qui perso me glace le sang :p , mais peut créer une transe agréable chez d’autres… Thème musical du film « Psychose » composé par Bernard Herrmann Thème musical du film « Les dents de la mer » composé par John Williams … mais est également utilisée comme moyen de torture dans certaines prisons… La musique n'est pas essentiellement à l'origine de nos émotions lorsque nous l'écoutons... elle peut aussi servir à les enrayer, les canaliser ou les conserver :) Par exemple lorsque l'on est triste, certains tendront à écouter des musiques tristes (le côté maso :D ) tandis que d'autres au contraire choisiront des musiques gaies et entraînantes qui les aideront à sortir de cet état négatif... Si l'on est en colère on peut avoir envie d'écouter des musiques qui "déchirent" ("j'ai envie de tout casser et je le fais savoir" ou au contraire des musiques qui vont nous apaiser (les musiques relaxantes ne sont pas faites pour les chiens :p .... quoique ) Si l'on est amoureux , on se (com)plaira tellement dans cet état d'esprit que l'on fera en sorte d'y rester... en écoutant des chansons traitant du thème de l'amour (étonnant non ? :smile2:)... Bien sûr l'appréciation du style de musique reste propre à chacun, il n'y a aucune vérité absolue dans cette analyse qui reste généraliste Les musiques ou chansons associées qui nous touchent le sont souvent par rapport à un vécu, un évènement ou une personne en particulier. Je finirais ce laïus (j'entends d'ici certains dire "ouf" ! ) sur 2 citations qui parlent d'elles-mêmes... "La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie" (LV BEETHOVEN) "La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue un exil..." (F. NIETZSCHE) A présent c'est à vous ! Venez nous parler de la place que la musique tient dans votre vie... dans quelle mesure vous en écoutez, suivant votre état d'esprit quelle genre écouteriez-vous etc. ? Seriez vous capable de vous en passer ou cela n'est même pas envisageable ne serait-ce qu'une seule journée (voire heure pour les accros) ? :p
  2. https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-emission-du-jeudi-16-mai-2019 L'intelligence passe par l'inhibition de nos pulsions, de nos automatismes...nous sommes dans la merde !
  3. J'vais vous mettre le message relou mais qui explique : J'suis vraiment en galère pour vous appeler à l'aide ici ! Bonjour, j'espère que tout se passe bien se votre côté ! 😁 Merci d'avance pour votre aide qui me sera vraiment très précieuse 😭 Dans le cadre de mon master en psychologie, je réalise une étude sur les dilemmes. /!\ Il y a ci-dessous 3 liens. /!\ Ne cliquez pas sur l'image ! Merci de choisir aléatoirement un seul lien, sans ouvrir les deux autres. Cela est très important. Il dure entre 5 et 10 minutes. Vous pouvez me contacter à l’adresse mail renseignée à l’intérieur si vous voulez connaître les autres liens ou pour toutes autres questions. (Ou simplement en mp!) Évitez de commencer le questionnaire par curiosité sans intention de le finir s'il vous plaît Vous trouverez d’autres informations supplémentaires dans l’introduction. Merci encore ! :D Premier lien : https://app.evalandgo.com/s/?id=JTk3biU5Mm8lOTYlQjE=&a=JTk2biU5QWolOUIlQUE= Deuxième lien : https://app.evalandgo.com/s/?id=JTk3biU5Mm8lOTclQTk=&a=JTk2biU5QWolOUIlQUE= Troisième lien : https://app.evalandgo.com/s/?id=JTk3biU5Mm8lOTglQUY=&a=JTk2biU5QWolOUIlQUE=
  4. Bonjour à tous ! Dans le cadre de mon M1 de psychologie clinique de la santé, je réalise un mémoire sur la gestion des émotions. Il est bien évidemment anonyme et il suffit d’avoir plus de 18 ans pour pouvoir répondre. Voici le lien : https://sphinx-campus.com/d/s/sj6xx4 Merci par avance du temps que vous voudrez bien m'accorder en y répondant et Bonne journée !
  5. Bonjour à tous, J'ai lu cet article "11 signes qui prouvent que vous n'êtes pas amoureux mais dépendant émotionnellement" Je me demande : "Est-il possible d'aimer malgré une dépendance émotionnelle ou est-ce deux choses incompatibles ?" Qu'en pensez-vous ?
  6. Bonjour à tous ! Je m'appelle Adèle, je suis étudiante en Master 2 de psychologie clinique à l'université de Nîmes. Pour ma dernière année d'étude, je m’intéresse à un sujet qui me tient particulièrement à cœur, les émotions, l'estime de soi et les comportements de pleine conscience, de la personne adulte à la personne âgée. Les recherches sur les personnes âgées sont en pleine expansion, mais il nous reste encore beaucoup à découvrir, et une meilleure compréhension du fonctionnement psychique c'est aussi assurer des soins plus adéquat. C'est pourquoi j'ai réalisé un questionnaire mesurant les affects, l'estime de soi et les comportements de pensées au quotidien. Si je veux que ma recherche soit valide dans le milieu de la recherche, j'ai besoin du plus de participants possibles. C'est pourquoi je vous lance un appel ! Sachez que : il vous faut avoir plus de 50 ans pour participer. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, et elles sont totalement anonymes. Si vous le souhaitez, je pourrais vous faire un résumé de ce qui a été découvert dans mon mémoire lorsqu'il sera terminé. Voici le lien : https://recherche.lps-aix.fr/index.php/687392?lang=fr En vous remerciant d'avance pour votre participation à la recherche scientifique ! Bonne journée Adèle
  7. Coucou !Une amie a grandement besoin de votre aide pour son mémoire de psychologieC'est un questionnaire avec des images à noter qui prend environ 10min, mais vous verrez pleiiiiin de belles images et c'est vraiment très facile à faire ! Il faut le faire jusqu'au bout sinon elle ne peut pas comptabiliser les résultats et ça ne sert à rien...Aidez la à faire avancer la science http://www.psysurvey.univ-bordeauxsegalen.fr/limesurvey/index.php/382351/lang-frJe vous remercie, et elle aussi !
  8. zera

    Nos peurs

    Pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2018, j'ai envie de partager cette conférence de Thomas d'Ansembourg. Nous nous souhaitons amour, santé, joie et bonheur... de réaliser nos rêves, ce qui nous fait vibrer mais comment ? comment nos peurs nous parlent de nous et peuvent finalement nous permettre d'avancer encore un peu plus.
  9. Leurs émotions, mais également celles des autres, sont pour eux indéchiffrables : ils n’ont pas les mots pour les dire ou les conceptualiser. Le trouble qui les touche s’appelle l’alexithymie et concernerait près de 20 %de Français. Alexithymie : du grec a-privatif, lexikon « livre de mots », et thumos, humeur. Littéralement, « sans mots pour les humeurs ». Il nous arrive à tous d’être en proie à une confusion émotionnelle, incapables de discerner, en nous, la colère de la tristesse, par exemple, ou la joie de l’impatience, etc. Source et suite de l'article
  10. liloshaft78

    Les émotions

    bonjour, Je vais vous parler des émotions négatives. Personnellement, je gère trés bien la colère et la tristesse des autres, qui passent presque comme une lettre à la poste pour moi. La déception, je gère bien aussi. Par contre j'ai beaucoup de mal avec le mépris, là je butte, quand quelqu'un me méprise, je me mets en colère. Et vous ? Vous méprisez quoi ? et Comment les maitrisez vous ? Surtout si vous maîtrisez le mépris, ça m'interesse particulièrement.
  11. "pour bien réussir un tel exercice, être bien en contact avec les émotions qui sont présentes, avec toute leur intensité. Un simple exercice intellectuel n'est pas satisfaisant car cette expression doit être réelle," de http://www.redpsy.com/infopsy/expression.html Mais comme est-ce que on sait (si on travail seule) qu'on a réussi à s'exprimer complétement si on peut pas parler avec la personne concernée ? Et comme est-ce qu'on peux savoir si on travail "Un simple exercice intellectuel" ou pas ? :-( Merci pour vos conseils, ShiraDest
  12. Bonjour, Pour lire la suite et voir la vidéo (Alors, du coup, que penser de la prise de cette substance chez un patient traité avec des désinhibiteurs comme certains antidépresseurs ?)
  13. Bonjour, Maintenant, vous pourrez dire sérieusement "J'en parlerai à mon cheval" (ou presque) : Pour lire l'article entier + voir la vidéo
  14. Invité

    Du rire aux larmes

    Du rire aux larmes Rire... Internet n'est pas dénué d'émotions. Il sait inonder son petit monde de vagues de contenus qui font passer ses surfeurs du rire aux larmes. "Internet est avant tout un amplificateur d'émotion (...). Les réseaux sociaux sont des autoroutes de l'émotion, des moteurs à empathie", expliquait Philippe Moreau, directeur conseil chez Ogilvy, en juin 2011 dans les colonnes virtuelles du site nonfiction.fr. Son propos - ici corrélé à la communication politique - vaut pour une majorité de contenus échangés à tout bout d' e-champ. Un article, une photo, une vidéo, un tweet ou encore un statut, s'il marque son "lecteur" sur le plan émotionnel, n'en sera que diffusé davantage, jouant à saute-mouton d'une timeline Twitter à un mur Facebook, d'une boîte mail à un compte YouTube. Il en va ainsi d'un extrait de la conférence de presse, donnée, mardi 4 septembre, par Christian Estrosi et François Fillon. Cette vidéo divulgue aux internautes la sonnerie de téléphone portable de l'ancien premier ministre, Capri, c'est fini, d'Hervé Vilard. Un clin d'œil à son récent accident de scooter sur l'île italienne. Cette intrusion sonore incongrue, l'embarras de M. Fillon, le sourire qu'il réprime, la main qu'il s'empresse de porter à sa poche pour museler le bavard... Un effet comique qu'il accentue d'un "Vous voyez que c'était vrai !". Dès lors que l'on rit d'une trouvaille - seuls devant nos écrans -, nous tendons à nous en faire l'écho. Ainsi va le buzz. ... et pleurer. Si Internet a un rire communiquant, il sait tout autant nous tirer des larmes. Lire la suite.
  15. Des chercheurs finlandais ont détaillé les effets physiques du bonheur, de la peur, de la tristesse et d'autres sentiments. La peur au ventre», «sentir monter la colère», «la tristesse me serre le cœur». La langue française attribue depuis des siècles une manifestation physique à chacune de nos émotions, et les recherches scientifiques menées ces vingt dernières années ont montré que cela n'avait rien d'une croyance populaire. Dernière preuve en date: la «carte corporelle des émotions» établie par des chercheurs finlandais. Leurs travaux, publiés fin décembre dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine (PNAS), confirment notamment que les principales émotions humaines que sont la peur, la tristesse ou le bonheur sont ressenties physiquement de la même façon pour tous, quelle que soit la culture d'origine de l'individu. Suite : http://sante.lefigar...orelle-emotions
  16. Bonsoir je ne savais pas vraiment où mettre ce post alors je l'ai mis dans les divers même si j'hésitait à le mettre dans une autre catégorie. Bref j'ai un petit problème j'ai du mal à gérer mon caractère et mes émotions aussi en passant. Par exemple je dit tout le temps ce que je pense on me l'a reproché (oui j'ai tendance à oublier que les gens aiment bien les hypocrites et que la vérité dérange) et puis quand j'ai décidé d'arrêter de dire ce que je pense(cela n'a pas durée) on me traite d'hypocrite voyez la logique x) Je suis plutôt du genre à être réaliste et à réagir quand quelqu'un dit une bêtise par exemple l'autre jour j'ai entendue un gars dire qu'Elvis Presley était le roi du disco (truc tout bête) et bien j'ai était obliger de réagir... Du côté de mes émotions je suis assez sensible donc je pleurais pour un rien (blague sur mon physique,mes cheveux...) ça aussi on me l'a reproché puis au bout d'un moment j'ai fini par transformé cette sensibilité en colère donc maintenant je suis devenue quelqu'un qui s'énerve pour rien et vu que je dit ce que je pense bah les disputes fini souvent très mal puis après je stresse et culpabilise surtout si j'ai tort et si c'est un ou une ami(e) proche après si c'est quelqu'un de ma classe je vais zapper ça et passer à autre chose. Donc en gros je voudrais savoir comment gérér tout sa quel conseil pouvez vous me donner. J'aimerai savoir comment gérer sa le fait d'être trop honnête et réaliste ? Est-ce mieux de faire comme tout le monde au collège et de faire son hypocrite ?
  17. Même si je travaille pour être utile, pour contribuer au monde, je me sens seule et inutile. Je sais que cet sentiment vient de mon enfance, mais je n'arrive pas à m'en débarrasser. J'ai étudié les émotions, j'ai recommencé faire la course à pied (ça aide, c'est vrai, mais les jour ou je n'ai pas le droit de courir, et même après avoir marché, ça retourne). Mais je n'arrive pas à faire des vrais amies. J'ai plein des connaissances, mais pas des amies avec qui je puis dire 'tiens, je cherche la solution d'un problème compliqué que remonte des temps difficiles et voici ce que j'ai déjà essayé, qu'en pense tu?' Encore pire, je sais que la frustration me rends encore plus en colère, que n'aide gère. Que puis je faire, donc, pour résoudre le problème? (et les psy ont l'habitude, quand je les vois, de me dire 'ah, tiens, tu tas pris ta douche, tu fonctionne, donc pas de problème !) Mercie pour vos conseils, Shira
  18. Dans un mélange de réflexions personnelles, de lectures deçà delà et d'auto-analyse, j'en arrive à l'hypothèse qu'il n'y aurait peut-être qu'une ou plusieurs émotions de base possiblement modulées par notre conscience, selon le nombre de retours que la conscience effectue sur elle-même, et selon qu'elle dirige son flux vers l'intérieur ou vers l'extérieur. Exactement dans le fond comme les trois couleurs primaires (jaune, rouge, bleu) en se mélangeant les unes les autres finiraient par se donner naissances les unes aux autres. D'ailleurs ne pourrait-on pas considérer que le passage d'une émotion à une autre suive une certaine transition de phase? Toute la difficulté serait de trouver quelles sont ces émotions de base et comment elles se composent ou se suivent l'une l'autre dans une logique toujours identique. Si nous nous arrêtions deux secondes pour nous mettre dans un coin tranquille et nous observer nous-même, nous serions à priori dans l'état d'une absence d'émotion (absence de souffrance, ataraxie), existant simplement en tant que conscience présente au monde, avec nos projets, nos valeurs inconscientes, mais sans que notre conscience soit perturbée un tant soit peu. Le seul élément contextuel qui peut nous sortir de cet état, c'est la surprise, c'est à dire si un changement brusque s'opère dans le champ de notre conscience sans que nous l'ayons anticipé. L'expérience peut s'arrêter là, si il s'agit d'une porte qui grince, d'une personne qui prend la parole, de l'aboiement du chien du voisin, car ce sera considéré comme un nouvel élément qui ne met pas en jeu notre sécurité. En revanche en imaginant que cet élément perturbateur (qui déclenche donc l'émotion Surprise) soit une araignée qui s'approche de vous et que vous croyez reconnaître comme venimeuse, alors nous entrons dans la première transition de phase, la conscience fait un retour sur elle-même, et la Surprise devient la Peur. Cette peur permet de déterminer le risque, et d'y réagir rapidement de façon adéquate : vous prenez alors vos jambes à votre coup. L'expérience pourrait s'arrêter là, mais si vous ne pouvez pas vous soustraire immédiatement de la pièce où vous vous situez, alors la fuite devient impossible. La conscience fait à nouveau un tour sur elle-même et sur l'émotion Peur pour devenir lors d'une nouvelle transition de phase ce que nous appelons la Colère (l'émotion qui préside à l'action constructive sous toutes ses formes). La Colère permet de chercher une nouvelle solution à un problème (autre que la fuite) et d'agir sur le monde. Elle naît donc du refus de la Peur, que ce soit parce que la conscience morale a censuré la peur ou parce que la fuite est impossible. Alors on saisit un livre, ou un outil quel qu'il soit, ou même simplement son pieds, et on écrase l'araignée venimeuse. Toutefois, il y a des situations pour lesquelles la Colère est impuissante, lors du décès d'un proche par exemple, ou face à l'irréversible ou à l'impossible en général. Alors la conscience fait à nouveau un tour sur elle même et la Colère devient la Tristesse. La Tristesse naîtrait donc de l'impuissance de la Colère. Elle permet à la conscience de se réorganiser vers un autre objectif, pour le moins lorsqu'elle ne devient pas une obsession dépressive. Elle naît lorsque aucune solution n'est apparue plausible, qu'aucun nouveau chemin n'a pu être trouvé vers l'objectif qu'on s'était fixé. Bon, ceci est certainement un bon début pour commencer alors j'arrête là, mais que pensez-vous donc de la vision des émotions comme transitions de phase telle que je viens de le décrire? Pour résumer je dirais donc que l'ordre dans lequel apparaissent les émotions est le suivant : Surprise - Peur - Colère - Tristesse. Mais nous pourrions imaginer d'autres émotions encore qui soient composées de plusieurs de ces émotions de base. Merci d'avance pour votre indulgence sur un sujet compliqué et par nature plutôt flou.
  19. Bonjour tous le monde . C'est mon premier sujet à écrire dans ce forum et je remercie toutes personnes qui vont le lire j'ai rencontré ce mec grâce à un site internet après on a décidé de se voir dans un café , tout s'est passé bien , pour moi c’était presque " le coup de foudre je crois " mais pour lui je crois que oui ou peut être non enfin je ne sais pas car on vient de ce connaitre , j'ai passé la nuit chez lui , on a fait rien en particulier " côté sexuel" , on a juste discuté de presque tout pour que chacun puisse connaitre l'autre . enfin bref le lendemain on a flirté et au court j'ai senti vraiment les papions dans le ventre , et ce sentiment on en a juste quand on commence à plaire ou à aimer une personne , et donc ça m'est arrivé la même chose , après je suis revenu chez moi et depuis je ne cesse pas de penser à lui, je me dis que je suis fort et que je controle mes emotions mais là j'en peux pas arreter , je lui ai appelé hier soir , il ma repondu gentiment comme il l'etait , mais j'ai peur de tomber amoureux de lui et vous savez l'amour d'un seul coté sa se fait pas surtout qu'on vit pas dans la meme ville , je ne sais pas quoi faire en ce moment , je me dis de penser à autre chose et laisser tomber ça mais en meme temps je me dis le contraire et qu'il faut que je tente cette chance car c'est tres rare de trouver un mec gentil comme qu'il faut .... , je ne veux pas lui forcer ou quoi que ce soit , mais franchement ça me stresse de penser qu'il n'a pas le meme sentiment comme le mien , à votre avis que ce que vous en pensez ?
  20. Ce Test de lecture de l'état d'esprit dans les yeux a été développé par le psychologue britannique Simon Baron-Cohen, spécialiste de l'autisme, et ses collègues pour évaluer la capacité d'inférer l'état d'esprit d'une personne à partir de son regard. La capacité d'inférer des pensées, des intentions et des sentiments chez les autres est une composante de l'empathie qui a été appelée "mentalisation" ou capacité de « théorie de l'esprit ». Le test permet, selon les auteurs, de détecter un déficit léger de cette capacité chez les adultes d'intelligence normale. (...) Voyez quelle est votre performance, en choisissant, pour chacune des 36 photographies de regards qui suivront, lequel des 4 états d'esprit proposés est exprimé. Par exemple, cette personne est-elle dans un état d'esprit : jaloux, paniqué, arrogant ou haineux ? ==> LE TEST
  21. Bonjour, Dans son film Paradis pour tous sorti dans les salles en 1982, Alain Jessua dépeint une société où les gens pourraient se couper des émotions comme le chagrin, la peine, l'angoisse, le courroux, la rancœur, la jalousie... Cela commence ainsi : Alain Durieux (joué par Patrick Dewaere) est un assureur dépressif, hospitalisé suite à une tentative de suicide ratée. Il consulte le docteur Valois qui lui propose une nouvelle thérapie testée sur un chimpanzé -le flashage- consistant à bombarder un point précis du cerveau avec des micro-ondes. Le but est de couper le nerf de l'émotion. Suite à ce traitement, Durieux renaît à la vie : il voit tout en rose (il pense qu'il ne faut voir que ce qu'on a et pas ce qu'on n'a pas), ne perçoit plus la moindre grisaille autour de lui, ne se rend plus compte des souffrances ou des angoisses des autres, n'est plus réceptif à leurs colères... Il est devenu comme un monstre autour duquel le malheur des autres ferait la ronde. Face au suicide d'un collègue à bout, il ne voit que les avantages dont sa femme et ses enfants vont bénéficier. À la fin, condamné à se déplacer en fauteuil roulant, dont il se réjouit tant il est pratique et esthétique, il est seulement content d'avoir pu s'offrir une belle villa grâce à son assurance contre les accidents alors qu'il ne pourra plus jamais marcher. À un moment donné, même, il se débarrasse à sa façon de la belle mère gênante, croyant bien faire pour son épouse qui ne s'entendait plus vraiment avec elle. Au lieu de cela, il ne fait que lui causer du chagrin, mais évidemment il ne comprend pas et poursuit son existence de bienheureux sans prendre part à son deuil. Il rencontre alors d'autres flashés. Les patients du docteur Valois se multiplient et forment bien vite une communauté à part. Le docteur Valois se trouve bientôt dépassé par les effets de son traitement, mesurant l'abomination de son invention, et finit par décider de se faire flasher à son tour, ce qu'il décrit comme "un suicide, mais en plus lâche". Puis l'épouse Durieux se fait flasher elle-aussi, rejoignant la communauté à la félicité immuable. Extraits : Le film entier est visible sur youtube. Et vous, si ce fameux flash existait, est-ce que vous y auriez recours pour en finir à jamais de tout ce qui vous angoisse, vous chagrine, vous déprime et vous met en colère, pour vivre une vie heureuse au-dessus de toute adversité ? Pensez-vous que la loi devrait autoriser le droit au flash du bonheur s'il était inventé ? Est-ce que vous seriez des partisans ou des détracteurs du flash ? Dans un cas ou dans l'autre : pourquoi ?
×