Aller au contenu

Qui sont les cinq candidats en lice pour la primaire écologiste ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
goods Membre 31 126 messages
.‚
Posté(e)

Qui sont les cinq candidats en lice pour la primaire écologiste ?

Cinq candidats sont officiellement en lice pour la primaire écologiste. Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau et le centriste Jean-Marc Governatori s'affronteront en septembre prochain pour savoir qui sera le candidat écologiste pour la présidentielle de 2022.

Eric Piolle, Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Delphine Batho sont les candidats EELV à la primaire écologiste. Le centriste Jean-Marc Governatori se présente aussi.

La liste des candidats officiels pour la primaire écologiste est enfin connue. Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau s'affronteront en septembre, dans les urnes, pour savoir lequel d'entre eux se présentera à l'élection présidentielle, en avril 2022. La justice a également donné raison fin juillet au centriste Jean-Marc Governatori pour participer à la primaire. Le premier tour aura lieu du 16 au 19 septembre 2021, le second du 25 au 28 septembre. Les votes seront ouverts à tous les citoyens, sans avoir besoin d'avoir la carte du parti.

Yannick Jadot, l'eurodéputé

Yannick Jadot fait figure de chef de file pour Europe Ecologie les Verts depuis sa percée aux élections européennes de 2019, où il avait fini troisième avec 13.48% des voix, derrière le Rassemblement National et la République en Marche. Ancien responsable de Greenpeace France, il avait annoncé sa candidature au journal télévisé de TF1, le 30 juin. Dans son programme, Yannick Jadot est davantage pro-entrepreneurs que de nombreux militants du parti, considérant que la transition écologiste passera par des entrepreneurs convaincus. Il a également pris à rebrousse-poil de nombreux sympathisants de gauche en se rendant au rassemblement de la police en mai dernier, estimant qu'il devait s'emparer de la question de l'insécurité. 

La députée Delphine Batho

Delphine Batho, ancienne ministre de l'Ecologie sous François Hollande, avait annoncé sa candidature le 5 juillet. Elle est aujourd'hui présidente du mouvement Génération écologie, tout en étant députée des Deux-Sévres. Delphine Batho milite pour la décroissance "en rupture avec le libéralisme et le marxisme, qui refusent de s'inscrire dans les limites finies de la planète". Celle qui a longtemps été une proche de Ségolène Royal prône aujourd'hui une autonomie du parti écologiste pour la présidentielle de 2022. Elle est soutenue par l'ex-marcheur Cédric Villani. 

Suite de l'article.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 73ans Posté(e)
Scrongneugneu Membre 4 666 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, goods a dit :

Qui sont les cinq candidats en lice pour la primaire écologiste ?

 

Réponse : des guignols ! 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 18 388 messages
scientifique‚
Posté(e)

Ce qui est hautement probable vu les choix aux précédentes élections présidentielles :

les écolos vont choisir leur meilleur candidat qui fera le plus mauvais score en 2022 !

  • Like 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 124ans Posté(e)
menon Membre 5 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)

Le programme publié sur le site du parti est sans équivoque. Ce jeudi est ainsi proposé un « boot camp écoféministe » consacré à « l’empouvoirement » des femmes. Il est précisé que l’activité se déroulera en « mixité choisie », solution que Slate présentait dans un article en mai comme la garantie d’une « liberté de parole dans un espace sécurisant » pour les « minorités concernées ».

Plus tard, un atelier intitulé « Le temps des nouvelles stigmatisations » s’alarme de la facilité des procès en « islamogauchisme, séparatisme, racialisme, indigénisme, décolonialisme et autres féminismes anti-hommes ». Si la lutte contre les anathèmes est louable, on peut regretter qu’une seconde conférence organisée le soir même, « L’écologie politique face aux extrêmes droites », promette de livrer les « leviers de résistance […] face aux dynamiques démagos, nationalistes, antieuropéennes, racistes, islamophobes, antisémites » ou encore « virilistes »… Pour combattre l’antisémitisme, EELV n’entend par ailleurs pas réfréner l’antisionisme galopant dans cette partie de la gauche, puisqu’un atelier proposé vendredi soutient « que l’occupation israélienne ne cesse d’aggraver les discriminations » et « accroît considérablement la vulnérabilité des Palestiniens aux effets du changement climatique ».

 

Céder à la logique anglo-américaine multiculturaliste

Jeudi soir, une conférence intitulée « changement de discours sur l’immigration pour 2022 » explique que « l’histoire de l’immigration en France a révélé l’échec des politiques d’assimilation et de ghettoïsation ». C’est un point de rupture entre EELV et la gauche restée fidèle à une tradition universaliste : le divorce avec le modèle français pour épouser la logique anglo-américaine multiculturaliste.

La plus symptomatique de ces conférences, organisée samedi, s’intitule « Déconstruire la colonisation patriarcale des imaginaires ». Si le titre est digne des travaux qui font fureur chez les étudiants en sociologie se voulant « disruptifs », il expose à lui seul le concept d’intersectionnalité.

Il s’agit du dépassement de la simple question sociale dans le marxisme pour mettre en exergue les rapports de domination qui peuvent toucher des minorités (« raciales », « de genre », etc.). Le programme des JDE invite d’ailleurs à former « ce que pourrait être un premier réseau d’élus LGBT + écolos ». De quoi penser à Deleuze, le philosophe français théoricien des « rhizomes », antisioniste assumé, dont les travaux sur le déconstructionnisme ont alimenté les universitaires américains à l’origine de la théorie du genre et de l’intersectionnalité. Le siècle sera-t-il pour autant deleuzien ?

https://www.lepoint.fr/politique/eelv-une-rentree-sous-le-signe-de-la-lutte-intersectionnelle-19-08-2021-2439423_20.php

 

il y a 14 minutes, Répy a dit :

les écolos vont choisir leur meilleur candidat qui fera le plus mauvais score en 2022 !

je ne me réjouirais pas trop vite car pour les municipales , ils ont bel et bien été élus !

Modifié par menon
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 124ans Posté(e)
menon Membre 5 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)

À deux jours de sa prise de parole à l'université d'été EELV,  qui lancera la campagne pour la primaire prévue fin septembre, il dévoile son programme. Dans les éditions du groupe Ebra parues ce mardi, le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle a fait part de ses premières mesures. Il promet une trentaine de mesures pour "atteindre une neutralité climatique dès 2045".

Son "plan pour la France" contient "un ISF climatique pour taxer les plus 'pollueurs' des particuliers", et prévoit d'"augmenter drastiquement l'impôt sur les revenus les plus hauts", relève le quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

Eric Piolle compte sur la création de 1,5 million d'emplois "grâce à la transition écologique" car celle-ci "ne peut marcher qu'avec un accompagnement fort des populations", note-t-il. Pour cela, Eric Piolle compte mettre en place un revenu minimum garanti dès 18 ans et une revalorisation des salaires "d'au moins 10%".

https://www.lci.fr/politique/primaire-ecologiste-eric-piolle-propose-un-isf-climatique-et-1-5-million-d-emplois-verts-2193967.html

 

:crazy: on les a prévenu que la France nous raquettait déjà jusqu'à la moelle ! Le gros mollasson avait déjà essayé .

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mr_Fox Membre 14 000 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)

J'ai de l'estime pour Batho mais c'est une tarée hystérique sur certains sujets. Le problème c'est qu'ils sont tous des tarés hystériques c'est ça qui les réunit dans ce parti.

Moi je veux bien le changement radical, mais c'est la démocratie alors il faut nous présenter le programme. Le retour aux champs et les camps de rééducation par le travail avec génocide à la clé c'était le programme des khmers rouges. Est-ce aussi le programme des verts ? 

Certains points sont bien trop flous et certains comportements semblent répondre que oui le programme des khmers rouges est bien le programme.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 42ans Posté(e)
Beebee Membre 863 messages
Forumeur accro‚ 42ans
Posté(e)
Le 20/08/2021 à 09:14, menon a dit :

Ce jeudi est ainsi proposé un « boot camp écoféministe » consacré à « l’empouvoirement » des femmes.

OMG quelle horreur :o

Depuis deux millénaires on  a l'empouvoirement des hommes et franchement ça se passe trèèèèèèèès bien.

:o°

Autant je vote volontiers EELV pour des échéances locales, autant à la présidentielle je ne suis pas convaincue que ça ait un sens. C'est pour situer ce qui suit : l'article du point cité par @menon est totalement malhonnête car il reprend ce qui a de plus caricatural  (et parfois franchement con) dans ce programme des journées d'été d'EELV. Car je suis allée le lire ce programme et, oh surprise, le journaliste ne parle pas de "Villages et métropoles : repenser l'urbanité et les territoires", ni de " Pour une loi climat à la hauteur de l'urgence climatique et sociale" ou de "Quel parlement dans une nouvelle république?".

Faites vous donc VOTRE opinion et ensuite lynchez ou pas :

https://journees-ecologistes.fr/le-programme-2021/

https://pub.flowpaper.com/docs/https://journees-ecologistes.fr/files/2021/08/EELV_jde_2021_programme_def_210x270_02_web.pdf

Modifié par Beebee
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 124ans Posté(e)
menon Membre 5 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)

Lettre à Éric Piolle, maire de Grenoble, qui veut changer l’agriculture française

...

depuis que les écologistes s’intéressent à l’agriculture sans forcément savoir ce qu’il en coûte de la pratiquer, ce secteur d’activité semble livré à lui-même, comme incapable de pouvoir gérer sa propre destinée. Le salut champêtre, celui qui emprunte forcément à la providence pour ne pas dire à l’opportunisme, nous viendrait donc de Grenoble avec un maire qui, à défaut d’être qualifié pour traiter la question, sait ce qu’il y a de mieux pour sauver vignes, vergers, jardins, troupeaux et moissons.

Car, voyez-vous monsieur Piolle, au-delà de cette stigmatisation quasi systématique dont les environnementalistes font preuve à l’égard du monde agricole, il faut déplorer cette ingérence de plus en plus prégnante qui caractérise votre mouvement. Comme si les agriculteurs n’étaient pas suffisamment compétents ou expérimentés pour gérer leur quotidien. Comme si leurs champs étaient devenus votre terrain de jeu, celui où vous pouvez conduire vos expériences, développer vos projets, asseoir votre condescendance à l’égard de ceux qui, depuis la nuit des temps, servent, aux caprices politiciens, de variable d’ajustement.

Avez-vous seulement passé un mois, une année, une vie…, à essayer de faire pousser quoi que ce soit, en essayant de tenir face aux caprices des éléments, face aux maladies qui, de surcroît, grâce aux écologistes, sont privées de traitements, face aux contraintes administratives ubuesques que vos lubies et vos normes font prospérer, face à ce pouvoir d’achat qui n’autorise plus personne à rêver, face au joug des importations qui laminent la plupart de nos productions ?

allez donc passer quelque temps à la frontière franco-espagnole et regardez ce que contiennent les 25 000 camions qui transitent chaque jour par les Pyrénées, avec des marchandises importées venues d’Andalousie ou du Maroc qui n’ont rien de très environnementales, qui ne s’embarrassent pas de considérations sociales. Allez contrôler sur tous les ports de l’Hexagone la provenance de ces denrées qui obligent nos paysans à baisser pavillon, car la géopolitique ne cesse de les condamner. Quand le problème, monsieur Piolle, ne vient pas de ce modèle agricole français que vous blâmez, il vient de ces compétitions déloyales que les gouvernements successifs ont cautionnées. Quand l’acharnement des écologistes envers les agriculteurs de notre pays ne fait qu’exacerber ce déséquilibre, quand nous sommes les meilleurs élèves d’une école où, paradoxalement, nous ne serons bientôt plus ni acceptés ni invités.

...

https://www.lepoint.fr/sciences-nature/lettre-a-eric-piolle-maire-de-grenoble-qui-veut-changer-l-agriculture-francaise-25-08-2021-2440164_1924.php

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines après...
Membre 76ans Posté(e)
rogmor Membre 353 messages
Forumeur survitaminé‚ 76ans
Posté(e)

EELV ne représente que les écologistes politiques gauchistes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 144 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, rogmor a dit :

EELV ne représente que les écologistes politiques gauchistes.

governatori n'est pas vraiment de gauche

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 124ans Posté(e)
menon Membre 5 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)

Yannick Jadot plébiscité par les sympathisants EELV, selon un sondage

Le match est-il déjà plié ? Cela se pourrait bien, à en croire le sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo publié le 4 septembre, à la veille du premier débat des écologistes à la radio, et à une dizaine de jours du début du premier tour de la primaire. Sept sympathisants EELV sur dix plébisciteraient le député européen Yannick Jadot, loin devant ses quatre concurrents. 

Ils sont 69% à estimer qu'il ferait le meilleur candidat écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2022, contre 11% pour l'ancienne porte-parole du parti Sandrine Rousseau,  8% la présidente de Génération écologie et ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho, 7% le maire de Grenoble Éric Piolle et 4% et le co-président de Cap écologie et conseiller municipal niçois Jean-Marc Governatori.

Modifié par menon
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 70ans Posté(e)
Incorrect Membre 253 messages
Forumeur activiste‚ 70ans
Posté(e)
Le 19/08/2021 à 11:29, goods a dit :

Qui sont les cinq candidats en lice pour la primaire écologiste ?

Cinq candidats sont officiellement en lice pour la primaire écologiste. Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau et le centriste Jean-Marc Governatori s'affronteront en septembre prochain pour savoir qui sera le candidat écologiste pour la présidentielle de 2022.

Eric Piolle, Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Delphine Batho sont les candidats EELV à la primaire écologiste. Le centriste Jean-Marc Governatori se présente aussi.

La liste des candidats officiels pour la primaire écologiste est enfin connue. Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau s'affronteront en septembre, dans les urnes, pour savoir lequel d'entre eux se présentera à l'élection présidentielle, en avril 2022. La justice a également donné raison fin juillet au centriste Jean-Marc Governatori pour participer à la primaire. Le premier tour aura lieu du 16 au 19 septembre 2021, le second du 25 au 28 septembre. Les votes seront ouverts à tous les citoyens, sans avoir besoin d'avoir la carte du parti.

Yannick Jadot, l'eurodéputé

Yannick Jadot fait figure de chef de file pour Europe Ecologie les Verts depuis sa percée aux élections européennes de 2019, où il avait fini troisième avec 13.48% des voix, derrière le Rassemblement National et la République en Marche. Ancien responsable de Greenpeace France, il avait annoncé sa candidature au journal télévisé de TF1, le 30 juin. Dans son programme, Yannick Jadot est davantage pro-entrepreneurs que de nombreux militants du parti, considérant que la transition écologiste passera par des entrepreneurs convaincus. Il a également pris à rebrousse-poil de nombreux sympathisants de gauche en se rendant au rassemblement de la police en mai dernier, estimant qu'il devait s'emparer de la question de l'insécurité. 

La députée Delphine Batho

Delphine Batho, ancienne ministre de l'Ecologie sous François Hollande, avait annoncé sa candidature le 5 juillet. Elle est aujourd'hui présidente du mouvement Génération écologie, tout en étant députée des Deux-Sévres. Delphine Batho milite pour la décroissance "en rupture avec le libéralisme et le marxisme, qui refusent de s'inscrire dans les limites finies de la planète". Celle qui a longtemps été une proche de Ségolène Royal prône aujourd'hui une autonomie du parti écologiste pour la présidentielle de 2022. Elle est soutenue par l'ex-marcheur Cédric Villani. 

Suite de l'article.

Enfin! C'est assez rare pour être signalé. Parfois, la question est orientée par celui qui pose la question. Ici on atteint des sommets, on a à la fois la question et la réponse. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 124ans Posté(e)
menon Membre 5 350 messages
Forumeur alchimiste‚ 124ans
Posté(e)

Sandrine Rousseau, l'ancienne numéro 2 du mouvement

Sandrine Rousseau était la secrétaire nationale du parti en 2016, mais l'a quitté en 2017 suite à l'affaire Denis Baupin, du nom d'un des cadres d'Europe Ecologie les Verts accusé de harcèlement et d'agression sexuelle au sein du mouvement. L'affaire a été prescrite et classée sans suite. Sandrine Rousseau en était l'une des accusatrices. En 2020, elle réintègre le parti, puis annonce sa candidature à la primaire quelques semaines plus tard. Elle prône une écologise "nécessairement radicale, sociale et écoféministe". Elle s'est dernièrement affichée avec des grandes figures de gauche, comme Jean-Luc Mélenchon ou Benoît Hamon, estimant qu'il fallait une union large pour l'emporter en 2022. 

:o°

ex: avec l'hommage de Bébel :

« Merci Jean-Pierre Belmondo (sic) d’avoir porté haut le cinéma français. Une dernière cascade en espérant qu’elle n’ait pas été trop difficile », a ainsi tweeté la candidate à la primaire écologiste Sandrine Rousseau, commettant une erreur dans le prénom du comédien.

Elle le fait-elle exprès ? » tance aussitôt le présentateur télévisé Éric Naulleau. « Sans blague… Un hommage comme celui-ci, il vaut mieux s’abstenir », réagit, quant à lui, le producteur de télévision Stéphane Simon. « Tout est dit par Sandrine Rousseau, candidate aux Grosses Têtes », abonde Bruno Questel, député LREM de l’Eure.

La candidate tente alors rapidement de réparer son impair en supprimant son post, mais ce dernier – conservé par certains utilisateurs – demeure « viral » sur le réseau social. Ainsi, cette dernière rédige un second tweet dans lequel elle corrige son erreur, mais sa chute, inchangée, laisse encore dubitatif. « Et l’erreur de prénom n’est certainement pas le pire de ce tweet », commente ainsi le maire de Cannes, David Lisnard, soulignant un hommage au goût discutable.

Et l’erreur de prénom n’est certainement pas le pire de ce tweet .

Une dernière tentative pour Sandrine Rousseau, qui abdiquera face aux railleries et supprimera aussi ce second post.

La pluie d’hommages à « Bébel » se fera sans elle.

https://www.lepoint.fr/societe/jean-paul-belmondo-l-hommage-vraiment-rate-de-sandrine-rousseau-07-09-2021-2442014_23.php

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines après...
Membre Posté(e)
Garlaban Membre 4 875 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 03/09/2021 à 17:47, Totof44 a dit :

governatori n'est pas vraiment de gauche

Par contre Sandrine Rousseau est une authentique extrémiste du nouvel ordre puritain  "woke" et vice-présidente de l'université de Lille ! Parait que l'islamo-gauchisme à l'université relève de la mythologie:o°

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Répy Membre 18 388 messages
scientifique‚
Posté(e)

Il est tout à fait possible que Sandrine Rousseau soit la finaliste. En effet Piolle et Batho n'ont pas donné de consignes de vote. Mais les électeurs de Piolle sont plus proches de Rousseau ( à 80%) que de Jadot et ceux de batho sont à 40% Jadot et 60 % Rousseau.

Si elle était désignée candidate à la présidentielle cela confirmerait ce que je disais il y a 2 semaines : les verts désignent le candidat qui a le moins de chance d'étre élu parce que trop dogmatique et trop radical, ce qui affole le français "moyen".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 30ans Posté(e)
Totof44 Membre 2 144 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Garlaban a dit :

Par contre Sandrine Rousseau est une authentique extrémiste du nouvel ordre puritain  "woke" et vice-présidente de l'université de Lille ! Parait que l'islamo-gauchisme à l'université relève de la mythologie:o°

En effet, c'est bien un mythe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Garlaban Membre 4 875 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Totof44 a dit :

En effet, c'est bien un mythe.

Nous sommes bien d'accord :

s'«il y a des personnes qui sont dangereuses, qui sont terroristes, ce n'est pas parce qu'ils restent en Afghanistan qu'ils sont moins dangereux...Donc quelque part, le fait de les avoir en France, ça nous permet aussi de les surveiller.»

Sandrine Rousseau

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×