Aller au contenu

Le taoîsme pour les nuls

Messages recommandés

Annonces
Maintenant
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)

Les principes de base du Taoïsme :

1. L’HUMAIN FAIT CORPS AVEC L’UNIVERS

  • Le taoïste se doit d’être modeste face à l’univers, à la nature et ce qu’elle impose. Il doit s’y soumettre car il ne trouvera que le malheur s’il lutte contre elle ou s’il essaye de la dominer.
  • Dans le taoïsme, l’univers est en perpétuelle évolution, seul le changement est permanent, tout n’est que recommencement sans fin.

2. LA VOIE ET LA VERTU

  • Le livre « Tao Te King  » (La Voie et la Vertu) de Lao-tseu pose les fondements du taoïsme.
  • Sans notions moralisatrices, il est exempt de concepts comme l’enfer, le diable, les ténèbres éternelles, les forces du mal, en opposition avec un Dieu lumineux et bon. Rien dans l’univers n’y est conçu comme intrinsèquement mauvais. Le bien a besoin du mal et inversement.
  • Le sens de l’équité et la volonté d’être en harmonie avec l’univers suffisent à être dans le Tao, dans la Voie.
  • La moralité est une norme interne chez l’homme sage, il ne fait pas le mal. Pour le taoïste, l’homme n’est pas coupable de ses erreurs, il est juste ignorant, il est en apprentissage.

3. LES PARADOXES

  • Pour « trouver la Voie », un des moyens possible est l’utilisation de paradoxes, il est écrit dans le « Tao Te King  » :
    « Celui qui sait ne parle pas. Celui qui parle ne sait pas. »
    « La faiblesse est plus forte que la force  »
    « Connaître, c’est ne pas connaître : Voilà l’excellence. Ne pas connaître, c’est connaître : Voilà l’erreur. »
  • Le but de ces phrases paradoxales est de perturber le cerveau, de briser la pensée conventionnelle, l’éducation reçue, l’instruction inculquée.

4. L’EXPÉRIENCE AVANT TOUT 

  • Le Tao n’est compréhensible que dans la réalité de la vie. C’est à chacun de travailler avec ses outils, de créer son propre chemin, dans l’expérience concrète et le quotidien.
  • Le but de toute réflexion est l’action, aussi abstraite soit-elle, elle doit toujours avoir une finalité pratique, concrète, dans la vie de chaque jour.

5. RESPONSABILITÉS

  • Les taoïstes sont des anarchistes spirituels, il n’y a pas de hiérarchie, pas de règles et une absence de volonté de convaincre.
  • Chaque humain est responsable de son existence, de son développement affectif, social, spirituel et de sa santé.
  • Pour le taoïste, l’infraction aux lois naturelles entraîne inévitablement des sanctions : Manque d’harmonie, isolement et affliction.
  • Toutes mes paroles, tous mes actes ont des conséquences, ma responsabilité est donc grande, je dois faire attention à tout ce que je fais et à tout ce que je dis. L’idéal étant de ne pas laisser de traces.

6. LES OUTILS

  • Marche dans la nature, méditation, respiration en conscience, contemplation, exercices corporels (Qi gong, Taï chi), ralentissement des gestes, attention portée aux 5 sens…
  • Autant d’outils qui permettent d’instaurer l’harmonie en soi et autour de soi.

7. ÊTRE SOI, AUTHENTIQUE

  • S’accepter tel que l’on est est la meilleure manière de conduire sa vie. Focaliser toute son attention sur son apparence ou porter un masque font perdre trop d’énergie.
  • Être authentique avec soi et avec les autres est le meilleur moyen de ne pas tomber dans les pièges de l’ego.

8. AVOIR UNE VIE SIMPLE

  • Dans le taoïsme, il est recommandé de ne pas gaspiller son énergie vitale, l’excès est donc à bannir dans les pensées, les mots et les actes de la vie. Le « trop » est source de déséquilibre dans tous les domaines de la vie.
  • A contrario, la simplicité et la frugalité nous font aller à l’essentiel des êtres et des choses.

7. DÉTACHEMENT, HUMILITÉ

  • Apprendre à gérer ses émotions par des outils corporels pour ne pas s’identifier à ses succès ou à ses échecs, pour être capable de relativiser.
  • Le but est de cultiver un ego stable et non réactif, la pratique de l’humilité et du détachement conduiront au dépouillement et à la sagesse.

8. HUMOUR ET ÉMERVEILLEMENT

  • Il s’agit de se rendre disponible à l’émerveillement, à voir la beauté partout et en tout, mais aussi de rire des choses du monde, de les dédramatiser.
  • Le taoïste a compris que la vie était un jeu, il la traverse en restant lui-même, en étant à la fois attentif et détaché, mais en jouissant de sa beauté.

Comment connaître le Tao ?

« Selon Lao, le Tao est cette chose silencieuse, profonde, invisible, inaltérable qui existait avant le ciel et la terre. Il est aussi la mère de l’univers, la source d’où provient chaque chose. Il embrasse toute chose et demeure insaisissable, indicible.
Tao signifie également route, chemin, voie. Il est toujours en mouvement, fluide, insaisissable.

C’est en oubliant toute connaissance, en abandonnant les savoirs multiples, désapprenant pour retourner à la simplicité originelle et s’approcher de cette racine inexplicable et silencieuse de notre être que l’on peut connaître le Tao.

« Celui qui cherche la connaissance apprend chaque jour, 
celui qui cherche le Tao oublie chaque jour »

Pour l’atteindre, il faut rester dans le rien, le non-être, ne suivre aucune voie, ne rien chercher. Il est nécessaire de s’installer dans la quiétude, de connaître la parfaite tranquillité pour retrouver son origine première.

Dans la Tao, l’esprit devient si vaste qu’il embrasse le ciel et la terre en une même harmonie. Celui qui a mené ce chemin à son terme devient un immortel. »

Tiré de  :  Erik Sablé « Sagesse libertaire taoïste »
Pour compléter le sujet :
Qu’est-ce que le taoïsme ?
Les 8 grands principes Taoïstes

Tiré de l’enseignement donné au Cercle Taoïste Lyon


Alors que Bankei, le grand maître zen, enseignait au temple de Ryumon, un prêtre Shinshu, jaloux de son auditoire impressionnant, voulut discuter avec lui.

Bankei était en train de parler lorsque le prêtre se présenta, et celui-ci provoqua un tel désordre que Bankei s’interrompit pour lui demander ce qu’il voulait.

– « Le fondateur de notre secte, dit le prêtre avec arrogance, avait des pouvoirs si miraculeux qu’il pouvait écrire son nom alors qu’il se tenait sur l’une des rives du fleuve, un pinceau à la main, et que son serviteur était sur l’autre rive avec une feuille de papier. Es-tu capable d’une chose aussi remarquable ? »

Bankei répondit d’un ton léger :
– « Ces tours de passe-passe ne sont pas dans la manière du Zen. Mon miracle à moi, c’est de manger quand j’ai faim et de boire quand j’ai soif. »

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ooo Membre 197 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, zeyas a dit :

Connaître, c’est ne pas connaître : Voilà l’excellence. Ne pas connaître, c’est connaître : Voilà l’erreur.

voilà une phrase qui mérite qu'on s'y arrête. Mais que font les philosophes  qui animent ce forum ? savoir, c'est ne pas savoir. Mais la réciproque n'est pas vrai. C'est comme 4-3 n'est pas égal à 3-4. Maintenant qu'est-ce que cela veut dire, je laisse comme dirait Maddy la parole aux experts (avec une pointe d'ironie ou bien d'amertume) Quant à Sittelle, elle va me mettre un zéro pointé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)

Défi est lancé 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, zeyas a dit :

1. L’HUMAIN FAIT CORPS AVEC L’UNIVERS

  • Le taoïste se doit d’être modeste face à l’univers, à la nature et ce qu’elle impose. Il doit s’y soumettre car il ne trouvera que le malheur s’il lutte contre elle ou s’il essaye de la dominer.
  • Dans le taoïsme, l’univers est en perpétuelle évolution, seul le changement est permanent, tout n’est que recommencement sans fin.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ooo Membre 197 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)
il y a 39 minutes, zeyas a dit :

Défi est lancé 

que doit-on faire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, zeyas a dit :

2. LA VOIE ET LA VERTU

  • Le livre « Tao Te King  » (La Voie et la Vertu) de Lao-tseu pose les fondements du taoïsme.
  • Sans notions moralisatrices, il est exempt de concepts comme l’enfer, le diable, les ténèbres éternelles, les forces du mal, en opposition avec un Dieu lumineux et bon. Rien dans l’univers n’y est conçu comme intrinsèquement mauvais. Le bien a besoin du mal et inversement.
  • Le sens de l’équité et la volonté d’être en harmonie avec l’univers suffisent à être dans le Tao, dans la Voie.
  • La moralité est une norme interne chez l’homme sage, il ne fait pas le mal. Pour le taoïste, l’homme n’est pas coupable de ses erreurs, il est juste ignorant, il est en apprentissage.

http://www.religare.org/livre/taoisme/ta-taoteking.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 4980 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 9 heures, Ooo a dit :

voilà une phrase qui mérite qu'on s'y arrête. Mais que font les philosophes  qui animent ce forum ? savoir, c'est ne pas savoir.

Tu préfères l'excellence socratique : le summum bonum de la pensée c'est de réaliser que l'on ne sait rien. Et de philosopher à partir de l'ignorance, comme source ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 16686 messages
Chien Fou forumeur‚ 85ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Ooo a dit :

voilà une phrase qui mérite qu'on s'y arrête. Mais que font les philosophes  qui animent ce forum ? savoir, c'est ne pas savoir. Mais la réciproque n'est pas vrai. C'est comme 4-3 n'est pas égal à 3-4. Maintenant qu'est-ce que cela veut dire, je laisse comme dirait Maddy la parole aux experts (avec une pointe d'ironie ou bien d'amertume) Quant à Sittelle, elle va me mettre un zéro pointé. 

Bonjour Ooo, poigne de mains

La phrase est  « Connaître, c’est ne pas connaître : Voilà l’excellence. Ne pas connaître, c’est connaître : Voilà l’erreur. »

Effectivement ça peut paraître déroutant, mais comme tout ce qui est terrestre cela parait, mais n'est pas.

Nous sommes dans la même structure de pensée, je sais que je ne sais pas, ou je connais que je ne connais pas, ça offre le double aspect de l'humilité, et le fondement de toute la pensée sceptique occidentale qui est on ne peut tout connaitre en tout, la connaissance ce fait à travers le temps, et celle ci ne peut en aucun cas être un absolu. Ou paradoxalement cet absolu voulu est la prise de conscience que l'on ne peut  tout savoir.  Connaître c'est ne pas connaître, effectivement je connais que je ne connais pas, mais  aussi cette construction offre un autre compréhension, en affirmant je connais, je sais, et oui il y a les je sais tout , je connais tout, je connais et bien là en affirmant ma connaissance, par ce que je m'imagine connaître ou mon orgueil m'aveugle, je montre que je ne connais rien, que je ne connais pas.

Reconnaître que je l'on ne connais pas, c'est connaître son ignorance, sa non connaissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 16686 messages
Chien Fou forumeur‚ 85ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, zeyas a dit :

Bonjour Zeya, amicalement

Rien ne vaut de mettre des auteurs Taoïste pour comprendre le taoïsme, Lao Tseu, et son livre le Tao the King

http://taoteking.free.fr/

http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?lang=fr&l=Yijing

 

Mais si cela interesse je peux offrir d'autres lien sur la pensée Taoiste chinoise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Promethee_Hades a dit :

Bonjour Zeya, amicalement

Rien ne vaut de mettre des auteurs Taoïste pour comprendre le taoïsme, Lao Tseu, et son livre le Tao the King

http://taoteking.free.fr/

http://wengu.tartarie.com/wg/wengu.php?lang=fr&l=Yijing

 

Mais si cela interesse je peux offrir d'autres lien sur la pensée Taoiste chinoise

Tout est bienvenu mercis beaucoup

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 4789 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, zeyas a dit :

Celui qui cherche la connaissance apprend chaque jour, 
celui qui cherche le Tao oublie chaque jour »

Celui qui cherche la connaissance du bien apprend chaque jour ce qui est bien, celui qui cherche le tao oublie le mal chaque jour.

Voila comment j'interprete le tao te King, avec les interactions d'opposition du bien et du mal.

Le tao étant le bien.

Modifié par Boutetractyxreqs
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zeyas Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 57ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Celui qui cherche la connaissance du bien apprend chaque jour ce qui est bien, celui qui cherche le tao oublie le mal chaque jour.

Voila comment j'interprete le tao te King, avec les interactions d'opposition du bien et du mal.

Excellent tu apprend vite "sourire"

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 16686 messages
Chien Fou forumeur‚ 85ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Celui qui cherche la connaissance du bien apprend chaque jour ce qui est bien, celui qui cherche le tao oublie le mal chaque jour.

Voila comment j'interprete le tao te King, avec les interactions d'opposition du bien et du mal.

Le tao étant le bien.

Bonjour Boutetractyrexreqs, poigne de mains

Pense tu comprendre, épouser ainsi le TAO

Le TAO est hors du bien et du mal qui sont des concept humain, le bien et dans le mal, le mal est dans le bien le TAO est dans la transcendance.

Mais un autre te là  déjà dit.

Pour le TAO en voici une approche,

La voie qui peut être exprimée par la parole n'est pas la Voie éternelle ; le nom qui peut être nommé n'est pas le Nom éternel.

(L'être) sans nom est l'origine du ciel et de la terre ; avec un nom, il est la mère de toutes choses.

C'est pourquoi, lorsqu'on est constamment exempt de passions, on voit son essence spirituelle ; lorsqu'on a constamment des passions, on le voit sous une forme bornée.

Ces deux choses ont une même origine et reçoivent des noms différents. On les appelle toutes deux profondes. Elles sont profondes, doublement profondes. C'est la porte de toutes les choses spirituelles.

 

 

Je dois signaler au passage que la traduction est assez difficile, car les idéogrammes du texte signifie bien autre chose de beaucoup plus riche et complexe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 4789 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 12 minutes, Promethee_Hades a dit :

 

La voie qui peut être exprimée par la parole n'est pas la Voie éternelle ; le nom qui peut être nommé n'est pas le Nom eternel

 

La bonne voie qui peut être exprimée par la parole mauvaise n'est pas la  Voie éternelle ; le nom qui peut être nommé de mauvais n'est pas le Nom éternel....

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tison2feu Membre 2405 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 20 heures, Ooo a dit :

que doit-on faire ?

Bonsoir Ooo,

 

Mon premier réflexe, si le temps m'était donné, serait de remonter aux sources du texte, et de vérifier si la traduction chinoise est correcte. Il faut absolument se méfier de tous ces sites qui multiplient les citations sans jamais référencer leurs sources. Voici une autre traduction, moins incohérente que celle proposée supra :

 

"Connaître le Non-savoir est élévation.

Ignorer cette Connaissance est une maladie."

(Chapitre 71, Tao te king, Traducteur anonyme, aux éditions Dervy)

 

Puis s'imprégner bien sûr des écrits de Lao Tseu afin de tenter d'appréhender ce concept de Non-savoir, avant toute tentative de commentaire. 

 

N'oublions pas que "le propre du discours philosophique est de prendre appui sur un petit nombre de mots riches de sens , dans une langue donnée, et de développer sur cette base une pensée rigoureuse. Il est créateur par le choix de ces mots autant que par les dévelopements qu'il fonde dessus." (Jean-François Billeter, Notes sur Tchouang-Tseu et la philosophie, p. 15). 

J'en profite pour citer Tchouang-Tseu, autre figure emblématique du taoïsme ; nous avons la chance d'avoir d'excellentes traductions en français de ce philosophe chinois, notamment par le sinologue suisse J.-F Billeter (nombreuses publications aux éditions Allia).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Marzhin Membre 640 messages
Forumeur forcené‚ 39ans
Posté(e)

Laissez-moi vous présenter le véritable tao.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 4789 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 10/01/2020 à 18:37, tison2feu a dit :

 

"Connaître le Non-savoir est élévation.

Ignorer cette Connaissance est une maladie."

 

 

Connaitre le non savoir du mauvais est l'élévation vers le bon savoir.

Ignorer le savoir mauvais, cette bonne connaissance est la santé.

 

Le 09/01/2020 à 18:08, zeyas a dit :

Celui qui cherche la connaissance apprend chaque jour, 
celui qui cherche le Tao oublie chaque jour »

Celui qui cherche la connaissance du bien apprend chaque jour ce qui est bien, celui qui cherche le tao oublie le mal chaque jour.

Voila comment j'interprete le tao te King, avec les interactions d'opposition du bien et du mal.

Le tao étant le bien.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×