Aller au contenu

Boutetractyxreqs

Membre
  • Contenus

    4899
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de Boutetractyxreqs

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

Visiteurs récents du profil

9484 visualisations du profil
  1. Don Miguel Ruiz, commence par une affirmation: nous ne voyons pas la réalité, nous sommes aveuglés par nos perceptions et les croyances imposées par notre environnement. Nous avons perdu notre liberté et accepté de nous laisser « domestiquer » dès le plus jeune âge, sans jamais remettre en question le cadre ni les codes dans lesquels nous vivions. Pour l’auteur, c’est la base de notre mécontentement, de nos peurs, du jugement que nous portons sur autrui et sur nous-mêmes. Nous faisons de ces croyances une réalité, et nous souffrons. Nous confondons ces croyances avec notre identité, et nous les protégeons. À toujours vouloir atteindre la perfection (ou l’image de la perfection que la société, nos proches et nos rôles modèles nous montrent), nous vivons la vie d’une autre personne. Nous nous plions en quatre pour satisfaire leur opinion, pour répondre à leur image de nous et pour éviter de se faire rejeter. Cette perte de soi s’accompagne du jugement constant, et nous transforme à la fois en juge, bourreau et victime. Don Miguel Ruiz nous rassure : C’est possible de changer si on en fait le choix. Il nous invite à rompre les accords du passé et de se lier à 4 nouveaux accords qui nous permettent d’avancer sereinement. https://yogitouch.com/les-4-accords-tolteques-sagesse-appliquee-pour-mieux-vivre-sa-vie/
  2. Les accords tolteques transforment l'illusion ténébreuse de la réalité en rêve qui ne sert pas le cauchemar.
  3. La rationalité en ce qui concerne le choix c'est que le bon choix est le bon, le mauvais, le mauvais. Le bon ne peut être le mauvais et le mauvais le bon. Donc il n'y a pas de choix puisque il n'y a le mauvais choix avec le bon.
  4. Boutetractyxreqs

    L' instinct de mort

    L'immortalité sans mal n'est que mort sans mal car elle est contraire à l'immortalité, la mauvaise soit une mauvaise mort. Ainsi parlait Zarathoustra.
  5. Tout ce que je sais c'est que les accords toltèques sont contre la fumisterie de victimisation d'un juge. Et il servent à faire de cette fumisterie ou de ces ténèbres un rêve.
  6. Le diable dans sa punition est détenteur d'un malheur plus grand qui ne le ferait déjà malheureux et dans le malheur de sa menace il entraine les autres dans le malheur. Le diable n'est qu'un méchant malheureux qui n'attend qu'à être heureux pour ne plus être le diable.
  7. Je ne mettrai pas dehors (genre coup de pied dans le cul, ce qui est mal) a celui qui vient à moi sans mal.
  8. Si dieu c'est le bien je lui demanderai le secret du bonheur absolu.
  9. Cela dépend de l'usage mais Dieu ce n'est que pour rapeller que le libre abitre est autant que pour la perception qu'a se rendre a l'évidence. Quand le bon choix ce n'est pas le mauvais et quand c'est le mauvais ce n'est pas le bon et cela on n'a pas le choix car par exemple le mauvais ne peut être le bon.
  10. Les conséquences ne dépendent que de la manière dont on perçoit les choses. Positives conséquences pour positives perceptions et négatives pour négatives.
  11. Toutes mes expériences amoureuses même si parfois furent decevantes avaient pour moteur le bien être.
  12. L'inexistence est principalement du mal alors l'existence du mal profite de l'existence pour être contraire même a l'inexistence qui est principalement du mal.
  13. L'amour est une sensation agréable donc c'est bien c'est pourquoi même se sentir bien, même pour ceux sans autre personne a aimer, fait pourtant cela d'eux des êtres tout de même amoureux.
  14. Si toute existence a un début comme une fin et qu'avant ce début a l'existence était l'inexistence, l'origine ou le dieu créateur est l'inexistence. Si l'inexistence est principalement l'inexistence du mal et que le christ aussi est l'inexistence du mal. Alors voila pourquoi Jésus-Christ a un début, naissance par virginité de sa mère et fin mystique entre ressurection ou existence d'inexistence du mal a jamais après l'existence, donc lors de l'inexitence après l'existence. Soit la même inexistence qu'avant le début de l'existence donc l'inexistence principalement du mal.
×