Aller au contenu

Non, mais d'où vient ce malaise ?!

Messages recommandés

brooder Membre 2885 messages
Doctor feel good‚ 54ans
Posté(e)

Tout le monde le ressent depuis (le début de l'existence) et tout le monde sourit de ses plus belles dents blanches ?

Religieux, c'est la faute à Eve :mef:

Scientifique, c'est un refoulement :hum:

... où philosophiquement, faut s'y faire :bo:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
hell-spawn Membre 5807 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, brooder a dit :

Tout le monde le ressent depuis (le début de l'existence) et tout le monde sourit de ses plus belles dents blanches ?

Religieux, c'est la faute à Eve :mef:

Scientifique, c'est un refoulement :hum:

... où philosophiquement, faut s'y faire :bo:

Malaise ou mal être ?

Le malaise vient de la société, de la fréquentation des gens qui ne tournent pas rond.

Le mal être, s'il y a, vient du sentiment que c'est nous meme qui ne tournons pas rond.

 

2 sentiments qui s'excluent l'un l'autre mais il est possible de passer alternativement de l'un a l'autre ( aille aille aille )

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Abigaïl. Membre 367 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
il y a 18 minutes, hell-spawn a dit :

Malaise ou mal être ?

Le malaise vient de la société, de la fréquentation des gens qui ne tournent pas rond.

Le mal être, s'il y a, vient du sentiment que c'est nous meme qui ne tournons pas rond.

 

Mais heureusement, la routourne va tourner !

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 9268 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)

C'est la conséquence du traumatisme de la naissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5807 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 42 minutes, Abigaïl. a dit :

 

Mais heureusement, la routourne va tourner !

ça dépend si on considère qu'il faut se couler dans le moule ( rejoindre les fous ) ou pas.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 28114 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Difficile à des individus  tous uniques et différents, de vivre ensemble et pourtant, la plupart du temps ça fonctionne!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lou ! Membre 881 messages
Forumeur accro‚ 118ans
Posté(e)
il y a une heure, hell-spawn a dit :

ça dépend si on considère qu'il faut se couler dans le moule ( rejoindre les fous ) ou pas.

Sauf que seul le fou ne se pense, ne se sait pas fou.....

le moule n'est pas la folie, on peut le considérer comme une folie sociétale nécessaire à sa stabilité relative, et le sachant , faire semblant de s'y couler ( sans couler pour autant) afin de ne pas être pris pour un fou et garder sa liberté de penser et d'être au plus près de son être.

La malaise vient de cette subtilité : avoir l'air d'y être mais savoir que l'on n'y est pas.

 

Le mal être est l'incapacité de faire semblant de se mettre dans le moule. 

Ceux qui y sont vraiment sont, de mon avis, bien à l'aise.

En résumé, éviter le malaise est quasiment machiavélique : donner l'air d'être sans l'être....là est l'équilibre , mais peut mener aussi au terrorisme, un terrorisme de conscience de soi. La  takia sociétale en qq sorte...mais contre qui va se retourner cette dissimulation ? Le moule ou soi-même ? A chacun sa réponse. Mais dans ce machiavélisme, cette dissimulation, il faut savoir garder sa pleine conscience et honnêteté envers soi.

Modifié par Lou !
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 6197 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 74ans
Posté(e)

:pap:     Malaise spécifiquement français en particulier .... Que l' on peut dans une moindre mesure élargir aux latins en général . 

Pourquoi ? ..... Parce que nous sommes beaucoup plus dans l' intellectualisation et l' introspection que les anglosaxons qui eux sont bien plus dans le pragmatisme et l' action .

Cette habitude très "de chez nous" de décortiquer les mots , les faits , les sentiments , les choses ...... Les trois quarts du temps c' est inutile , et même contre productif . C' est épuisant moralement et intellectuellement , ce qui fragilise le dynamisme et les capacités d' action de nos concitoyens .

Mon hypothèse est qu' il y a deux raisons principales à cela .

1) La langue française qui induit une pensée , une appréhension de la vie , des choses de la vie , et de l' entourage qui est très spécifique aux français ( qui d' ailleurs ne sont pas compris par les étrangers) .

2) L' origine paysanne de la très grande majorité des français (qui maintenant sont presque tous des "urbains" ) . De cette origine paysanne nous conservons cet esprit individualiste , contestataire (les jacqueries) , cette propension à se plaindre (faire l'âne pour avoir du foin) et cette (mauvaise) habitude de regarder si le champ du voisin ne produit pas mieux que le sien . Bref les vieux atavismes que l' on retrouve dans les campagnes du monde entier et la France est depuis la nuit des temps un pays de campagnards .

Il y a 2 heures, hell-spawn a dit :

Malaise ou mal être ?

Le malaise vient de la société, de la fréquentation des gens qui ne tournent pas rond.

Le mal être, s'il y a, vient du sentiment que c'est nous meme qui ne tournons pas rond.

 

2 sentiments qui s'excluent l'un l'autre mais il est possible de passer alternativement de l'un a l'autre ( aille aille aille )

 

:pap:   Ouais , mais le bon sauvage il s' en fout de tout ça ...

Il né , il vit , il mange , il dort , il baise , il meurt ...... Et toute ces considérations vaseuses il n' en à rien à tartiner . 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5807 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a une heure, Lou ! a dit :

Sauf que seul le fou ne se pense, ne se sait pas fou.....

le moule n'est pas la folie, on peut le considérer comme une folie sociétale nécessaire à sa stabilité relative, et le sachant , faire semblant de s'y couler ( sans couler pour autant) afin de ne pas être pris pour un fou et garder sa liberté de penser et d'être au plus près de son être.

La malaise vient de cette subtilité : avoir l'air d'y être mais savoir que l'on n'y est pas.

 

Le mal être est l'incapacité de faire semblant de se mettre dans le moule. 

Ceux qui y sont vraiment sont, de mon avis, bien à l'aise.

En résumé, éviter le malaise est quasiment machiavélique : donner l'air d'être sans l'être....là est l'équilibre , mais peut mener aussi au terrorisme, un terrorisme de conscience de soi. La  takia sociétale en qq sorte...mais contre qui va se retourner cette dissimulation ? Le moule ou soi-même ? A chacun sa réponse. Mais dans ce machiavélisme, cette dissimulation, il faut savoir garder sa pleine conscience et honnêteté envers soi.

Oui, j'aime assez vos propos.

Il y a test a faire ( mais vaut mieux l'éviter ): se retrouver en situation de faiblesse ou/et de dépendance  ( a l'hopital par exemple) et voir comment vous serez traité par vos "semblables", ce ne sera pas une partie de plaisir ! A n'en pas douter.

Plus une société est nombreuse, plus les gens passent leur temps a se tourmenter mutuellement  ( plus ils tournent vinaigre ), toujours a essayer de profiter de la moindre faiblesse des autres.

Dans une société un peu/beaucoup folle l'essentiel c'est de ne pas etre soi-meme fou.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lou ! Membre 881 messages
Forumeur accro‚ 118ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, hell-spawn a dit :

Dans une société un peu/beaucoup folle l'essentiel c'est de ne pas etre soi-meme fou.

C'est là où on en revient à mon premier constat( postulat) : seuls les fous ne se pensent pas fous.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5807 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Lou ! a dit :

C'est là où on en revient à mon premier constat( postulat) : seuls les fous ne se pensent pas fous.....

Vous etes sure de ça ?

Mais bon, qui peut dire avec tout le recul nécessaire que la société ne rend pas les individus un peu zinzins ?

Seuls les fous peuvent se sentir tout a fait a l'aise dans une ambiance de folie ( tout comme le poisson dans l'eau ).

Les fous ou les esprits faibles.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lou ! Membre 881 messages
Forumeur accro‚ 118ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, hell-spawn a dit :

Vous etes sure de ça ?

Mais bon, qui peut dire avec tout le recul nécessaire que la société ne rend pas les individus un peu zinzins ?

Seuls les fous peuvent se sentir tout a fait a l'aise dans une ambiance de folie ( tout comme le poisson dans l'eau ).

Les fous ou les esprits faibles.

 

Je ne crois pas . Je crois que celui qui se pense fou est le plus décalé des normes sociétales. Celui qui ne se pense pas fou y est le plus intégré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 2885 messages
Doctor feel good‚ 54ans
Posté(e)

Pour  approfondir ce sentiment de "malaise". Effectivement il est différent d'une anxiété car il se situe dans un "contexte" donc sociétal. Si l'angoisse est à la base de beaucoup de sentiments, le malaise est à la base de beaucoup de violence.

En même temps qu'il est le fruit de la société, il en rejéte les règles. C'est pourquoi il est si normatif donc pas du tout signe de folie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 5807 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Lou ! a dit :

Je ne crois pas . Je crois que celui qui se pense fou est le plus décalé des normes sociétales. Celui qui ne se pense pas fou y est le plus intégré.

Il y a aussi celui qui n'est pas fou et qui voit la folie autour de lui, si si ça existe, un peu de philosophie, un zest de spiritualité et tout ce qu'il faut pour prendre du recul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 1332 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
il y a 1 minute, hell-spawn a dit :

Il y a aussi celui qui n'est pas fou et qui voit la folie autour de lui, si si ça existe, un peu de philosophie, un zest de spiritualité et tout ce qu'il faut pour prendre du recul.

Tu parles de moi là, hein  ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 430 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)
il y a 1 minute, hell-spawn a dit :

Il y a aussi celui qui n'est pas fou et qui voit la folie autour de lui, si si ça existe, un peu de philosophie, un zest de spiritualité et tout ce qu'il faut pour prendre du recul.

Outch!


Je ne crois pas que cela existe!!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 2885 messages
Doctor feel good‚ 54ans
Posté(e)
il y a 1 minute, hell-spawn a dit :

Il y a aussi celui qui n'est pas fou et qui voit la folie autour de lui, si si ça existe, un peu de philosophie, un zest de spiritualité et tout ce qu'il faut pour prendre du recul.

La raison est en générale dans la nature plus rare que la folie. La raison ne peut s'appliquer seulement dans des contextes particuliers et connus par nous-même sinon nous ne comprenons simplement pas de quoi il s'agit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loufiat Membre 190 messages
Forumeur inspiré‚ 29ans
Posté(e)

Plus l'homme s'éloigne de sa nature, moins il peut être heureux, et plus il est la proie de ce malaise.

Il y a 4 heures, Maurice Clampin a dit :

Malaise spécifiquement français en particulier .... Que l' on peut dans une moindre mesure élargir aux latins en général . 

Pourquoi ? ..... Parce que nous sommes beaucoup plus dans l' intellectualisation et l' introspection que les anglosaxons qui eux sont bien plus dans le pragmatisme et l' action .

Oui j'en viens aussi à penser que l'intellectualisation poussée si loin par les français et inscrite dans leur langue est responsable d'une démoralisation et d'une difficulté à vivre, ce "malaise".

De façon générale l'homme est toujours plus heureux dans l'action, qu'il y soit poussé par derrière pour se sortir du pétrin ou qu'il soit passionné par des illusions positives. Mais la Raison détruit les illusions et ne laisse debout que l'égoïsme, seul raisonnable. Mais alors là où les anciens, dans le malheur, pouvaient maudire le destin et les dieux, le français ne peut se tourner, dans le malheur, que vers lui-même. Le caractère anglo-saxon garde de son dynamisme jusque dans les boucheries auxquelles on assiste régulièrement, dans les lycées... chez nous on se suicide plus volontiers.  

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 2885 messages
Doctor feel good‚ 54ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Loufiat a dit :

Plus l'homme s'éloigne de sa nature, moins il peut être heureux, et plus il est la proie de ce malaise.

Oui j'en viens aussi à penser que l'intellectualisation poussée si loin par les français et inscrite dans leur langue est responsable d'une démoralisation et d'une difficulté à vivre, ce "malaise".

De façon générale l'homme est toujours plus heureux dans l'action, qu'il y soit poussé par derrière pour se sortir du pétrin ou qu'il soit passionné par des illusions positives. Mais la Raison détruit les illusions et ne laisse debout que l'égoïsme, seul raisonnable. Mais alors là où les anciens, dans le malheur, pouvaient maudire le destin et les dieux, le français ne peut se tourner, dans le malheur, que vers lui-même. Le caractère anglo-saxon garde de son dynamisme jusque dans les boucheries auxquelles on assiste régulièrement, dans les lycées... chez nous on se suicide plus volontiers.  

 

C'est vrai que cela est un problème de langue sinon de culture. Pourtant on ne songe pas à parler de folie parce que l'on chante une chanson d'une autre langue alors que l'on en "comprend" pas le sens caché!

De même on peut parler de la mort comme d'une compagne qui ne nous quitte pas sans tomber dans la folie. Sans parler de ses voisins que nous savons toujours près mais sans les connaitre vraiment.

Ce malaise n'est pas une "tare" d'une culture, c'est seulement une manière de l'exprimer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
g.champion Membre 505 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, Loufiat a dit :

De façon générale l'homme est toujours plus heureux dans l'action, qu'il y soit poussé par derrière pour se sortir du pétrin ou qu'il soit passionné par des illusions positives. Mais la Raison détruit les illusions et ne laisse debout que l'égoïsme, seul raisonnable.

la raison nourrit l'illusion de la maîtrise, c'est peut-être cela son défaut : la présomption ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité