Aller au contenu

Don Juan

Membre
  • Contenus

    1601
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de Don Juan

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 05/02/1869

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Dans la forêt
  • Intérêts
    Condition humaine

Visiteurs récents du profil

4993 visualisations du profil
  1. Ah, alors ce serait la bonté qui permet de reconnaître ses erreurs....Plouf
  2. Don Juan

    De la foi

    C'est comme jouer à la roulette, on mise sur un numéro parce que l'on espère, ou au mieux on s'attend, à ce qu'il sorte, la foi est une mise, un enjeu, il est souhaitable de faire appel à elle seulement dans les cas désespérés.
  3. Il me semble évident que non, puisque assouvir est sans fin, les désirs surviennent par centaines lorsqu'on est capable d'en "attraper" que des dizaines. Être libre, c'est se libérer du désir, et se libérer n'est pas assouvir.
  4. Seule l’intelligence peut justifier l'acte, l'amour est une pathologie. Mais peut-être nomme t-il intelligence une forme d'amour inconnue des hommes.
  5. Gardez-moi de mes amis, les ennemis laissez-moi m'en occuper personnellement. Par conséquent, l'ennemi de mon ennemi restera un ennemi de plus, mais cette "ennemitié" sera la sienne, comme l'amitié d'un prétendu ami sera la sienne, le guerrier ignore ces positions d'esprit et de "sentiment" (ressentiment va mieux), il ne considère personne comme un ennemi, et personne comme un ami.
  6. Je dirais que ce n'est pas la bonté qui lui fait défaut, mais qu'est-ce que sa bonté ? Un instant il t'embrasse et l'instant suivant il te poignarde. C'est d'intelligence qu'il manque, terriblement, et non on ne peut lui faire confiance, d'ailleurs moi qui te parle, je ne puis me résoudre à me faire confiance.
  7. Don Juan

    L'habit

    Des cas documentés de quoi ? Je pense que probablement tous les groupes ethniques depuis le moment où l'on peut parler de groupes humains, c'est à dire des centaines de milliers d'années, ou plus encore, ont eu recours à ces parures et "décorations" des corps et des vêtements, davantage pour des raisons d’identification familiales, claniques ou tribales que pour des raisons de recherche esthétique.
  8. Don Juan

    L'habit

    Parler de l'être humain dans cette question est une erreur, ce n'est pas le cas pour de nombreuses ethnies. Nos ancêtre lointains ont sans doute commencé à se vêtir lorsqu'ils ont dû se déplacer vers des contrées plus froides, des peuples autres, dans des latitudes plus clémentes vivent nus depuis des dizaines de milliers d'années.
  9. Don Juan

    Régulation mentale

    Armer son bateau du mieux possible. Établir une carte la plus précise avec un but inflexible de la suivre. Se fixer un but à courte distance et le dépasser pour viser le suivant. Un guerrier ne s'encombre pas de ce qui n'est absolument pas nécessaire. (second principe de l'art de la guerre, la guerre ne peut en aucun cas concerner l'autre, il n'existe pas d'ennemi). Se prendre au sérieux est suffisance, accorder du sérieux aux choses selon des intérêts particulier est folie. Agir comme si tout était d'égal sérieux, tout en sachant que rien ne peut importer autant que le souvenir de notre mort prochaine est folie contrôlée. Le guerrier sait ce qui lui fait perdre sa lucidité, il sait ce qui lui rend rude la tâche de raisonner simplement, tous ses combats lui ont démontré qu'on ne peut aussi bien survivre que dans la sérénité et sans attaches. La régulation du mentale est un Yoga, les Yogas des postures recherchent la connexion entre corps et "esprit" (mot qui comporte une multitude de sens), le yoga du mental recherche la connexion conscientisée entre l'univers et l'être.
  10. Le contraire est probablement aussi vrai et sans doute plus important.
  11. Il y a un zoo, ici est aussi un zoo, un zoo humain, observer les êtres qui passent ou demeurent est une précieuse occasion d'en apprendre sur le monde, mais de quel monde s'agit-il ? Mais il faut savoir observer de loin, du plus loin que l'on peut, certaines visions sont comme des maladies, si l'on commet l'erreur de s'y attacher. Ne rien toucher, juste effleurer des yeux, c'est déjà presque trop, un regard peut construire un monde, un évitement de regard ne le déconstruira pas, il ira sans lui, mais voir pourquoi ? Assister à sa disparition, sans regret, sans crainte, sans joie ni tristesse. Marcher, marcher, marcher, sans but, seulement pour ce que la marche a à offrir. Ouest.
  12. Don Juan

    Et le futur?

    La graine qui tombe sur le sol ressent deux forces, une force qui la pousse et une force qui l'attire, la conjugaison de ces deux forces produit le phénomène de construction, c'est à partir de ces deux forces et au point de rencontre de ces deux forces --qui peut être considéré comme l'instant présent-- que la graine va cheminer dans son "devenir". On peut donc considérer que le futur existe comme une force aspirante au service du devenir et pas seulement une vue de l'esprit.
  13. Don Juan

    Bis repetita...

    Pourquoi pas, ce sont des jouets comme d'autres.
  14. Don Juan

    Bis repetita...

    Vous exprimez ce que vous ressentez et ce qui est bon pour vous et c'est bien, c'est aussi ce que je fais, vous êtes autiste, voila qui éclaircit la question des routines, collectionnez-vous des objets particuliers ?
  15. Don Juan

    Bis repetita...

    C'est ce que je dis, tu n'es pas inoffensif, mon guerrier l'est.
×