Aller au contenu

Messages recommandés

Lilou2704 Invité 1 message
Baby Forumeur‚ 18ans
Posté(e)

Bonsoir tout le monde, j’ai 17 ans et je voudrais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur. Tout d’abord, je suis quelqu’un de très renfermé. Je ne fais jamais paraître mes sentiments. Jamais je n’en parle, dès que cela arrive je me bloque. Et ça depuis toujours, mais surtout avec ma mère. 

Ma mère est très absente. Elle travaille énormément, je ne la vois quasiment jamais. Mon père également travaille beaucoup, et ma grande sœur a quitté la maison cette année, je me retrouve donc souvent toute seule. Cela m’affecte beaucoup, même si je suis quelqu’un de solitaire de base.

Il faut savoir aussi que mes parents ne s’entendent pas bien du tout, mais ils vivent encore ensemble. Mon père est alcoolique, ma mère dépressive et moi et ma sœur on est au milieu de cela depuis toutes petites. On a vécu beaucoup de drames familiale, ce qui fait Rainier une ambiance très pesante. Ce qui m’a même fait déclencher depuis près d’un an de la boulimie vomitive, et ça tous les jours, ce qui me fatigue énormément. Je vous avoue que je ne sais plus quoi faire... J’ai perdu ma joie de vivre, je suis toujours de mauvaise humeur, je dors mal et je me sens donc toujours fatiguée...

J’aimerais en parler à ma mère ou aller voir un psychologue pour parler de tout cela, mais jamais je n’arriverai à lui dire. Jamais. Je n’arrive pas à lui parler et à lui exprimer ce que je ressens, j’ai comme un blocage qui est impossible de débloquer. Le fait d’exprimer ce que je ressens est pour moi un manque de force. En réfléchissant, je pense que ça vient de ma mère, qui depuis petite nous a toujours dit à ma sœur et à moi de ne jamais rien faire paraître. C'est-à-dire que lorsqu’il se passait des choses entre mes parents, des situations de crise, jamais il ne fallait faire paraître tout cela auprès d'autres, de ma famille, de mes amis etc.Ce qui m’a beaucoup affecter par le fait que je devais tout garder pour moi et ça depuis toujours. Je pense que ce n'est en quelque sorte, à cause de cela que depuis j’ai un bloquage avec ça. 

Ma mère est une personne adorable, elle fait tout ce qu’elle peut pour ma sœur et moi, mais j’ai l’impression qu’elle se rend compte de tout ça, qu’elle voit le fait que je ne suis pas bien mais je pense qu’elle n’ose pas m’en parler. Ce qui me rend triste parce que j’ai l’impression qu’elle s’en fiche. 

Enfin j’aimerais Tellement m’en sortir, ça me pourrit la vie, mes crises de boulimies, ma situation familiale, le manque de communication... J’ai l’impression d’être d’en une spirale infernale... Aidez moi à en voir plus clair, car je me sens de plus en plus mal. Merci d’avance pour vos réponses, espérant ne pas avoir été trop ennuyeuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
The_Dalek Membre 20768 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)

il y a des solutions, reste a savoir ce que tu es prêt a faire

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45894 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Salut, 

Aller voir un psychologue pour en parler te soulagerait, en tout cas je le crois. Ensuite... L'éloignement de cette ambiance me paraît aussi être une solution à envisager :mouai:

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 9941 messages
Beluga-Pangolin‚
Posté(e)

Tu es scolarisée ? donc appuies toi sur l'encadrement de ton lycée.. Contrairement à ce que tu pourrais croire, ils ont l'habitude de gérer ce type de situation pour des élèves et sont très discrets. Ils t'orienteront, t'aideront et tu pourras libérer ta parole, ce que tu as besoin de faire là, dans l'immédiat, pour aller mieux. 

En ce qui concerne ta mère, si tu as du mal à lui parler en direct, écris lui: c'est plus facile. expliques lui ce qui ne va pas, elle comprendra, y compris pourquoi tu écris au lieu de parler.  allez, courage! lance toi, et prends soin de toi .

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 30521 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Il faut voir le bon côté des choses, même si rien n'est parfait, tu n'as jamais été trimballée entre deux parents divorcés et ta vie matérielle a été stable. 

Intermède musical: la petite Bill (Souchon).

Tu pourrais commencer à amorcer la conversation de cette manière: comment se fait -il que malgré vos désaccords et l'alcoolisme, tu ne sois jamais partie?

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 21049 messages
Grégairophobe...‚ 152ans
Posté(e)

L'écriture peut effectivement permettre de communiquer. Tu as le temps de bien peser tes mots/maux, et de ne pas être en situation de stress face à ta maman. Tu lui permets à elle aussi de lire sans regard extérieur, de pouvoir gérer ses émotions et d'être peut-être plus sereine par rapport à ça.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CLIC
Invité CLIC Invités 0 message
Posté(e)

Bonjour

Si tu as plus facile a amorcer le dialogue avec ton père, tu peux toujours te confier a lui en premier lieu, peut être qu'il saura t'aider a mieux communiquer avec ta mère.

Sinon dit toi que c'est eux qui ont un malaise, toi tu n'as encore pas fait ta vie , peut être se détacher un peu de cette mauvaise ambiance, t'aidera a trouver une issue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45894 messages
©‚ 103ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, CLIC a dit :

Bonjour

Si tu as plus facile a amorcer le dialogue avec ton père, tu peux toujours te confier a lui en premier lieu, peut être qu'il saura t'aider a mieux communiquer avec ta mère.

Sinon dit toi que c'est eux qui ont un malaise, toi tu n'as encore pas fait ta vie , peut être se détacher un peu de cette mauvaise ambiance, t'aidera a trouver une issue.

Salut Clic, 

Je trouve que c'est un mauvais plan. Surtout dans une famille qui est déjà dysfonctionnelle. Si elle veut parler à sa mère elle lui parle directement. Si c'est trop difficile pour l'instant, alors il vaut mieux se confier à un psychologue. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité CLIC
Invité CLIC Invités 0 message
Posté(e)
il y a 9 minutes, January a dit :

Je trouve que c'est un mauvais plan. Surtout dans une famille qui est déjà dysfonctionnelle. Si elle veut parler à sa mère elle lui parle directement. Si c'est trop difficile pour l'instant, alors il vaut mieux se confier à un psychologue.

Oui tu as raison un psychologue serai plus à même de l'aider, mais comme apparemment sa mère préfère qu'elle reste discrète sur ce qui se passe à la maison...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45894 messages
©‚ 103ans
Posté(e)
il y a 1 minute, CLIC a dit :

Oui tu as raison un psychologue serai plus à même de l'aider, mais comme apparemment sa mère préfère qu'elle reste discrète sur ce qui se passe à la maison...

Ca se comprend mais de toute façon le praticien est tenu au secret.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 10593 messages
Membre ++‚ 37ans
Posté(e)

Tu devrais plutôt en parler à l'infirmerie de ton lycée qui peut t'aider à trouver des solutions.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45894 messages
©‚ 103ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Fuck Them All a dit :

Tu devrais plutôt en parler à l'infirmerie de ton lycée qui peut t'aider à trouver des solutions.

L'infirmière de son établissement scolaire ne pourra pas la suivre pour sa boulimie. Il faut un suivi au long cours pour ça, et d'un praticien spécialisé psy. Mais si l'infirmière peut la recevoir toute les semaines une heure et qu'elle est spécialisée psy pourquoi pas (ça m'étonnerait).

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fuck Them All Membre 10593 messages
Membre ++‚ 37ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, January a dit :

L'infirmière de son établissement scolaire ne pourra pas la suivre pour sa boulimie. Il faut un suivi au long cours pour ça, et d'un praticien spécialisé psy. Mais si l'infirmière peut la recevoir toute les semaines une heure et qu'elle est spécialisée psy pourquoi pas (ça m'étonnerait).

En faite, vu qu'elle arrive pas à parler de sa situation à ses parents, je pense que l'infirmière peut déjà l'aider sur ce plan là et peut être jouer le rôle d'intermédiaire. Les infirmières de collèges et lycée sont souvent habituées à ce genre de situation (dépression, mal être d'adolescents etc...) et ont les moyens pour accompagner l'élève. Après c'est certain que ce n'est pas le rôle de l'infirmière de jouer au médecin.

Modifié par Fuck Them All
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boubakar Membre 286 messages
Forumeur activiste‚ 26ans
Posté(e)

Bonjour,
Je pense qu’il est préférable d’en parler à ta mère ! Puisque tu dis qu’elle est une personne adorable, alors n’hésite pas. Si tu n’arrives pas à l’aborder verbalement, tu peux également te servir de l’écriture. Écris une lettre et explique-lui tout ce que tu ressens.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×