Aller au contenu

La fierté de ses parents

Messages recommandés

safirfarid219 Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Le 21/08/2018 à 23:04, Vilaine a dit :

Il y a certaines cultures, comme la culture asiatique, pour qui, la notion d'honneur est primordiale. Faire honte à ses parents devient alors le meilleur moyen de désavouer ses parents. Je sais qu'en France, beaucoup se fichent du regard des autres, en particulier celui de leurs parents. Qu'il est doux le fruit de notre société individualiste...

 

Est-ce important de rendre fiers vos parents? En tant que parents, êtes vous fiers de vos enfants? 

Sur quoi se base la fierté de vos parents? (Statut social? situation familiale? physique?)

Pensez-vous qu'un parent puisse être fier d'un enfant qui ne vit que du RSA, qui est gros, qui est célibataire à 40 ans, qui n'a pas d'enfant? 

Avez-vous déjà eu le sentiment que vos parents étaient plus fiers de votre frère/sœur?

 

 

Physique et situation sociale ;  pour nos enfants, il ne s’agit pas de ça. Je suis fier de mon enfant car je l’aime, et non pas parce qu’il a réussit dans sa vie, ou qu’il est beau. C’est vrai que la société matérielle a pris le dessus et il n’y a que le tangible qui compte, mais la réalité est tout autre, l’amour de l’enfant est une chose naturelle que tu ne peux définir de cette manière, il est inné dans notre conscient et nous ne pouvons pas nous en débarrasser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Vilaine Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 19 minutes, safirfarid219 a dit :

Physique et situation sociale ;  pour nos enfants, il ne s’agit pas de ça. Je suis fier de mon enfant car je l’aime, et non pas parce qu’il a réussit dans sa vie, ou qu’il est beau. C’est vrai que la société matérielle a pris le dessus et il n’y a que le tangible qui compte, mais la réalité est tout autre, l’amour de l’enfant est une chose naturelle que tu ne peux définir de cette manière, il est inné dans notre conscient et nous ne pouvons pas nous en débarrasser.

C’est aussi humain de préférer un animal beau et en bonne santé à un animal vieux et blessé (qu’on s’empresse de faire euthanasier).

Je ne sais pas si l’amour est inné. Combien de parents tuent leurs enfants, les maltraitent? Quid de ce fameux « instinct maternel »? 

Il est naturel et légitime d’être fier d’un enfant qui réussit et d’avoir honte d’un enfant qui cumule les casseroles, car souvent, tout est une question d’éducation. Un enfant vulgaire, irrespectueux est un enfant qui est mal éduqué, tout simplement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1 508 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Vilaine a dit :

C’est aussi humain de préférer un animal beau et en bonne santé à un animal vieux et blessé (qu’on s’empresse de faire euthanasier).

Je ne sais pas si l’amour est inné. Combien de parents tuent leurs enfants, les maltraitent? Quid de ce fameux « instinct maternel »? 

Il est naturel et légitime d’être fier d’un enfant qui réussit et d’avoir honte d’un enfant qui cumule les casseroles, car souvent, tout est une question d’éducation. Un enfant vulgaire, irrespectueux est un enfant qui est mal éduqué, tout simplement.

C’est aussi humain de préférer un animal beau et en bonne santé à un animal vieux et blessé (qu’on s’empresse de faire euthanasier).

L’animal comme la chatte, ne te laisserait surement pas toucher à son bébé. Elle l’aime, c’est une nature . en plus nous ne sommes pas des animaux.

Je ne sais pas si l’amour est inné. Combien de parents tuent leurs enfants, les maltraitent? Quid de ce fameux « instinct maternel »? 

Une exception qui fait la règle

Il est naturel et légitime d’être fier d’un enfant qui réussit et d’avoir honte d’un enfant qui cumule les casseroles, car souvent, tout est une question d’éducation. Un enfant vulgaire, irrespectueux est un enfant qui est mal éduqué, tout simplement.

L’éducation revient aux parents, c’est un enseignement de longue et une prise en charge de longue  durée. S’il n’est pas éduqué, il faudrait voir ses parents, ce n’est pas sa faute à lui, pour la réussite, quelques fois c'est savoir profiter d'une chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyoshiro02 Animateur 9 190 messages
Fou échappé de l'asile‚ 30ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, Vilaine a dit :

honte d’un enfant qui cumule les casseroles

Comme avoir comme mère @Vilaine :hu:

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 3 770 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)

 

Il y a 13 heures, Kyoshiro02 a dit :

Comme avoir comme mère @Vilaine :hu:

Improbable, car c'est comme perdre au loto avec les numéros gagnénts qui t'offrent vilaine.

Je ne inquiète pas, je ne joue que quand je gagne ! :D

:o°

Le 21/08/2018 à 23:04, Vilaine a dit :

Il y a certaines cultures, comme la culture asiatique, pour qui, la notion d'honneur est primordiale. Faire honte à ses parents devient alors le meilleur moyen de désavouer ses parents.

Une mentalité d'un autre temps. il s'agit d'une fierté qui s'acquière par des actes héroïques ou des comportements nobles et engagés.  

 

Citation

Je sais qu'en France, beaucoup se fichent du regard des autres, en particulier celui de leurs parents. Qu'il est doux le fruit de notre société individualiste..

Les raison sont différentes. Notre fierté passe par exemple bien après le civisme, l'indugence etc..Notre priorité va à l'écoute des autres, au respect des lois, àux l'indulgence et d'autres qualificatifs plus ou moins gracieux.

Notre démocratie, nos institutions et notre liberté républicaine ne sont autre qu'un " élan collectif" qui mérite  le plus grand  respect.  Et si individuellement nous respectons les gens ce n'ai autre, qu'une  question d'humanisme, de respect et de diplomatie. Mais plus honnêtement, c'est éviter un procès pour hacharment; ça coute bonbon.

 

Citation

.est-ce important de rendre fiers vos parents? En tant que parents, êtes vous fiers de vos enfants? 

...contents, heureux, confiants, ....la fierté est un phénomène tres éphémères lorsque qu'un but au foot est marqué par exemple. ( pour nous autres francais) il existe pourtant une exception: La fierté des propriétaires de Chein CHIWAWA Lorsqu' exceptionnellement ce chien ne se jette pas dans nos chevilles en aboyant, la fierté du maitres est flagrante. 

Citation

Sur quoi se base la fierté de vos parents? (Statut social? situation familiale? physique?)

À 13 ET 14 ANS, mes garçons sontr bien élevés,  ( y'a qu'a voir le père. Ils sauvent la veuve et l'orphelin à chaque occasion, ils ramassent leur papiers et font pipi dans la cuvette. ) je suis très fier deux car ils ne viennent jamais me déranger durant ma sieste ! que souhaiter de plus?  

L'échelle des valeurs de la nature humaine est la suivante :  NAISSANCE,     ARGENT,      STATUT PRO,     AMITIÉ..    enfin:le dernier niveau de valeur.  "il est heures d'être ce qu'il est. ( le travail de toute une vie !

 ( l amour est mise à part)

Citation

 

Pensez-vous qu'un parent puisse être fier d'un enfant qui ne vit que du RSA, qui est gros, qui est célibataire à 40 ans, qui n'a pas d'enfant? 

Ni meuf?   Là ça craint. Mais si il me fait mon café c'est bon et qu'il économise sur ce RSA, je ne lui en demande pas plus. 

Citation

Avez-vous déjà eu le sentiment que vos parents étaient plus fiers de votre frère/sœur?

 

Non, ma soeur et mes 4 autres frères  ne m'arrivent pas à la cheville. Cela n'est pas prêt d'arriver !!c'est ballot pour elle...mais du coup ça m'arrange. 

Il y a 13 heures, Vilaine a dit :

C’est aussi humain de préférer un animal beau et en bonne santé à un animal vieux et blessé (qu’on s’empresse de faire euthanasier).

Non c'est stupide. L'amour d'un animal dépend de son prix d'achat, pas de son âge, m'enfin !

Citation

Je ne sais pas si l’amour est inné. Combien de parents tuent leurs enfants, les maltraitent? Quid de ce fameux « instinct maternel »? 

L'ocytocine, l'hormone de l'attachement...

Le dénie et autres facteurs sont heureusement des pathologies peu fréquentes. 

Citation

Il est naturel et légitime d’être fier d’un enfant qui réussit et d’avoir honte d’un enfant qui cumule les casseroles, car souvent, tout est une question d’éducation.

Certainement pas. Les facultés cognitives sont variées et chaque enfant doit trouver le place qui lui convient. 

Perso jet accorde que c'est ennuyeux qu'un enfant soit un benêt. (Mais cela n'arrive qu'aux autres!. Peut être pourrais tu le proposer à l'adoption?, moyennant finance quand même, histoire de t'y retrouver dans tes frais. Nous attendons vos suggestions. 

Citation

Un enfant vulgaire, irrespectueux est un enfant qui est mal éduqué, tout simplement.

 Oui qui est triste, malheureux et inquiet.  Il peut être en quête, en vouloir au monde entier si ses parents lui avait menti, ...il peut avoir peur car s'être déjà fait agresser plusieurs fois,  il peut être tres en colère  pour des raisons qui lui sont propres. S"appuyant sur ce principe, j'ai soigné des enfants de toutes  lasse sociales Tous on toujours été tres respectueux dés la troisième tarte bien appuyé. Il facile y penser!

 Aussi simplement que tu le dis, un petit séjour en prison en quartier de haute sécurité devrait lui remettre les idées en place. F. ..TOUT SIMPLEMENT)

 

Il y a 13 heures, Kyoshiro02 a dit :

Comme avoir comme mère @Vilaine :hu:

Pas vraiment mon ami car dans ce cas il est irrécupérable. 

Oh pas t'en faire, y'a pas deux comme elle. c'est une pièce unique.  Elle nous proviens d'un destokage alors ménageons la. :dance:

OS : question bidons, réponse la con.

Tu nous avait habitué à mieux KYSHIRO

Modifié par saxopap

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
épixès Membre 503 messages
Forumeur forcené‚ 44ans
Posté(e)
Le ‎21‎/‎08‎/‎2018 à 23:04, Vilaine a dit :

Est-ce important de rendre fiers vos parents?

J'aurais aimé faire la fierté de mes parents mais nos attentes de la vie étaient par trop différentes.

Me hisser au dessus de la condition paysanne et ouvrière d'où ils étaient issu les aurait sans doute comblés mais je n'ai toujours vu que vacuité dans les contingences matérielles et vanité dans le statut social. J'aimais tendrement mes parents mais il m'étais difficile de me faire comprendre d'eux (comme de beaucoup d'autres d'ailleurs), et d'ailleurs comment leur faire entendre mes ambitions quand moi même, à une époque où ils étaient encore de ce monde, je ne savais ni qui j'étais ni ce à quoi j'aspirais ?

Ils auraient peut être (mon père tout au moins) pu accepter voire apprécier mes choix d'adulte, d'homme fait, mais lorsque j'étais un jeune homme déconcerté par ce monde dont j'avais encore tout à apprendre, quand ma pensée encore confuse m'interdisait de pouvoir l'exprimer clairement et surtout lorsqu'ils avaient encore assez d'autorité sur moi pour que leurs ambitions me concernant se superposent a la vacuité des miennes, je crois qu'a cette époque désormais révolue ils n'auraient pas su entendre ce que j'aurais pu leur dire si j'avais été en état de le faire.

Il n'empêche que oui, j'aurais beaucoup aimé avoir l'approbation et l'admiration de mon père et s'il m'apparait certain que je n'aurai jamais la réponse à cette question muette, j'ai la faiblesse et la prétention de croire qu'il aurait apprécié celui que je suis devenu.

  • Like 4
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saxopap Membre 3 770 messages
SaXo‚ 98ans
Posté(e)

Superbes sentiments, honorables, modestes mais volontaires... ( j'courte par respect pour tes mots...tu as tout dit !)

Un grand merci, une belle lecture.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titenath Animatrice 31 468 messages
Dindasse prête à servir !!! V.I.Pintade‚ 40ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, saxopap a dit :

Non, ma soeur et mes 4 autres frères  ne m'arrivent pas à la cheville. Cela n'est pas prêt d'arriver !!

C'est horrible de parler comme ça de ses frères et sœur... Vu le discours de que tu tiens j'ai la prétention de penser qu'ils arrivent bien au delà de tes chevilles. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyoshiro02 Animateur 9 190 messages
Fou échappé de l'asile‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, saxopap a dit :

Pas vraiment mon ami car dans ce cas il est irrécupérable. 

Oh pas t'en faire, y'a pas deux comme elle. c'est une pièce unique.  Elle nous proviens d'un destokage alors ménageons la. :dance:

OS : question bidons, réponse la con.

Tu nous avait habitué à mieux KYSHIRO

Je sais :sleep: Mais bon vouloir que son gosse soit son propre pantin, je trouve ça malsain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyoshiro02 Animateur 9 190 messages
Fou échappé de l'asile‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, Vilaine a dit :

C’est aussi humain de préférer un animal beau et en bonne santé à un animal vieux et blessé (qu’on s’empresse de faire euthanasier).

La mère qui me dit ça à mon animal de compagnie vieux et blessé, je lui vire ses gosses hors de chez moi même si c'est la tempête de neige ou l'apocalypse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 14/12/2018 à 12:22, épixès a dit :

J'aurais aimé faire la fierté de mes parents mais nos attentes de la vie étaient par trop différentes.

Me hisser au dessus de la condition paysanne et ouvrière d'où ils étaient issu les aurait sans doute comblés mais je n'ai toujours vu que vacuité dans les contingences matérielles et vanité dans le statut social. J'aimais tendrement mes parents mais il m'étais difficile de me faire comprendre d'eux (comme de beaucoup d'autres d'ailleurs), et d'ailleurs comment leur faire entendre mes ambitions quand moi même, à une époque où ils étaient encore de ce monde, je ne savais ni qui j'étais ni ce à quoi j'aspirais ?

Ils auraient peut être (mon père tout au moins) pu accepter voire apprécier mes choix d'adulte, d'homme fait, mais lorsque j'étais un jeune homme déconcerté par ce monde dont j'avais encore tout à apprendre, quand ma pensée encore confuse m'interdisait de pouvoir l'exprimer clairement et surtout lorsqu'ils avaient encore assez d'autorité sur moi pour que leurs ambitions me concernant se superposent a la vacuité des miennes, je crois qu'a cette époque désormais révolue ils n'auraient pas su entendre ce que j'aurais pu leur dire si j'avais été en état de le faire.

Il n'empêche que oui, j'aurais beaucoup aimé avoir l'approbation et l'admiration de mon père et s'il m'apparait certain que je n'aurai jamais la réponse à cette question muette, j'ai la faiblesse et la prétention de croire qu'il aurait apprécié celui que je suis devenu.

Je suis touchée par ton témoignage. Merci pour le partage.

Peut-on s’affranchir du regard des autres? Est-ce qu’on peut être heureux sans l’approbation et l’admiration de ses parents? Ne donne-t-on pas trop d’importances au regard de ses parents? Es-tu fier de tes enfants (si tu en as?)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 14/12/2018 à 15:26, titenath a dit :

C'est horrible de parler comme ça de ses frères et sœur... Vu le discours de que tu tiens j'ai la prétention de penser qu'ils arrivent bien au delà de tes chevilles. 

Peut-être que Saxopap mesure 3 mètres et que l’expression « arriver à la hauteur des chevilles » est à prendre au sens littéral du terme.

 

Le 27/08/2018 à 09:02, The_Dalek a dit :

Vexée la bestiole, tsss, décidément trop facile

Bonsoir Dalek,

Tu fais bien de parler de vexation dans ce topic, car je pense que c’est le cœur du sujet. En effet, la fierté, la honte, la vexation et l’orgeuil sont liés à l’ego.

Est-ce que tu penses que je suis vexée par tes propos? Fière de recevoir autant de compliments de la part de mon amoureux virtuel? Honteuse de poster avec les (potentiels) GJ? 

Modifié par Vilaine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JJLaSandale Membre 491 messages
Forumeur survitaminé‚ 40ans
Posté(e)

Si ma cheville est à 10cm du sol pour 190cm de haut, il faudrait que je mesure 38 mètres pour qu'une personne de 190cm m'arrive à la cheville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BELUGA Membre 4 181 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 13/12/2018 à 18:14, safirfarid219 a dit :

Il est naturel et légitime d’être fier d’un enfant qui réussit

Oui, mais c'est quoi, finalement "réussir" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 2 260 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, BELUGA a dit :

c'est quoi, finalement "réussir" ?

 

Là est la question et chacun a sa propre définition de ce qu'est la réussite ; nous n'avons pas tous les mêmes valeurs.

 

Pour certains, probablement le plus grand nombre, ce sera la réussite professionnelle, le statut social ; pour d'autres ce sera la réussite de la vie personnelle.

 

Pour les parents concernant leurs enfants, c'est un ensemble car sans métier en main, quel serait leur avenir dans une société telle que la nôtre ? A ce sujet, l'inquiétude des parents est légitime.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
épixès Membre 503 messages
Forumeur forcené‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Vilaine a dit :

Je suis touchée par ton témoignage. Merci pour le partage.

Peut-on s’affranchir du regard des autres? Est-ce qu’on peut être heureux sans l’approbation et l’admiration de ses parents? Ne donne-t-on pas trop d’importances au regard de ses parents? Es-tu fier de tes enfants (si tu en as?)

 

-On peut sans doute croire s'être affranchi du regard des autres mais si cela a jamais compté un jour pour nous, je doute qu'on puisse s'en libérer vraiment, ou même que cela soit souhaitable. Pour biaisé qu'il soit, le regard des autres l'est toujours moins que le nôtre à notre propre égard et il peut donc servir d'alarme en nous rappelant à l'ordre lorsque nous nous conduisons de façon déraisonnable ou cruelle. Le regard des autre comme baromètre à connerie en somme

-En tant qu'individus nos idiosyncrasies physiques et comportementales nous distinguent du reste de la population et si le besoin de reconnaissance de ses géniteurs semble être un trait largement partagé sans doute certaines personnes expriment ce caractère de façon moins prononcée, voire même, ne l'expriment pas. D'autres, par leur histoire personnelle ou une capacité de résilience supérieure apprendront à dépasser la frustration de ne pas obtenir l'assentiment parental.

-Sans doute donne-t-on trop d'importance à l'opinion des autres en général mais cela n'est pas un choix: nous sommes par nature des animaux sociaux et notre mode de vie actuel extrêmement communautaire rend la présence des autres, et donc leur regard, totalement omniprésent. Pour ce qui est de nos parents en particulier, j'imagine que la valeur que l'on attache à leur regard dépend largement de l'importance qu'ils ont pour nous: "trop" étant donc éminemment personnel et subjectif.

-Je n'ai pas d'enfants.

Modifié par épixès
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, épixès a dit :

-On peut sans doute croire s'être affranchi du regard des autres mais si cela a jamais compté un jour pour nous, je doute qu'on puisse s'en libérer vraiment, ou même que cela soit souhaitable. Pour biaisé qu'il soit, le regard des autres l'est toujours moins que le nôtre à notre propre égard et il peut donc servir d'alarme en nous rappelant à l'ordre lorsque nous nous conduisons de façon déraisonnable ou cruelle. Le regard des autre comme baromètre à connerie en somme

-En tant qu'individus nos idiosyncrasies physiques et comportementales nous distinguent du reste de la population et si le besoin de reconnaissance de ses géniteurs semble être un trait largement partagé sans doute certaines personnes expriment ce caractère de façon moins prononcée, voire même, ne l'expriment pas. D'autres, par leur histoire personnelle ou une capacité de résilience supérieure apprendront à dépasser la frustration de ne pas obtenir l'assentiment parental.

-Sans doute donne-t-on trop d'importance à l'opinion des autres en général mais cela n'est pas un choix: nous sommes par nature des animaux sociaux et notre mode de vie actuel extrêmement communautaire rend la présence des autres, et donc leur regard, totalement omniprésent. Pour ce qui est de nos parents en particulier, j'imagine que la valeur que l'on attache à leur regard dépend largement de l'importance qu'ils ont pour nous: "trop" étant donc éminemment personnel et subjectif.

-Je n'ai pas d'enfants.

Vivre dans le regard des autres semble être très pesant. Le regard peut être biaisé et faussé et n'est souvent pas le reflet de la réalité. Tires-tu vraiment de la valeur dans les regard des autres?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
épixès Membre 503 messages
Forumeur forcené‚ 44ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Vilaine a dit :

Vivre dans le regard des autres semble être très pesant. Le regard peut être biaisé et faussé et n'est souvent pas le reflet de la réalité. Tires-tu vraiment de la valeur dans les regard des autres?

 

 

Comme je l'ai dis je doute qu'il s'agisse d'un choix, le regard des autres est là qu'on le veuille ou non, qu'on l'apprécie ou pas. Le regard des autres est biaisé et faussé, mais pas moins que le notre à notre propre égard.

Vivant quasi retiré de la compagnie de mes semblables je doute que mon cas puisse être généralisé mais j'ai par le passé beaucoup souffert du regard (et des paroles qui ne manquaient pas de suivre) des autres. A part un cercle d'amis très restreint, mes  interactions sociales se réduisent au minimum et cela me convient très bien ainsi.

Le regard des autres peut être (et bien souvent est) générateur de souffrances  comme il peut apporter du bien être, quoiqu'il en soit il est important en ce qu'il participe à former notre image sociale, image qui nous est renvoyée et contribue elle-même à l'image que nous nous faisons de nous-même. Qu'on puisse ou non s'extraire de cette image avec le temps est une autre histoire.

Pour répondre à votre question, ayant moi-même une forte propension à la connerie, eu égard à l'intempérance de mes émotions, le regard des autres m'a toujours été d'un grand secours pour réformer mon comportement et mes propos, mes jugements et mes pensées.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vilaine Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 20 minutes, épixès a dit :

Comme je l'ai dis je doute qu'il s'agisse d'un choix, le regard des autres est là qu'on le veuille ou non, qu'on l'apprécie ou pas. Le regard des autres est biaisé et faussé, mais pas moins que le notre à notre propre égard.

Vivant quasi retiré de la compagnie de mes semblables je doute que mon cas puisse être généralisé mais j'ai par le passé beaucoup souffert du regard (et des paroles qui ne manquaient pas de suivre) des autres. A part un cercle d'amis très restreint, mes  interactions sociales se réduisent au minimum et cela me convient très bien ainsi.

Le regard des autres peut être (et bien souvent est) générateur de souffrances  comme il peut apporter du bien être, quoiqu'il en soit il est important en ce qu'il participe à former notre image sociale, image qui nous est renvoyée et contribue elle-même à l'image que nous nous faisons de nous-même. Qu'on puisse ou non s'extraire de cette image avec le temps est une autre histoire.

Pour répondre à votre question, ayant moi-même une forte propension à la connerie, eu égard à l'intempérance de mes émotions, le regard des autres m'a toujours été d'un grand secours pour réformer mon comportement et mes propos, mes jugements et mes pensées.

On est forcément exposé aux regards et aux jugements des autres. 

Le regard de mes proches est important pour moi, à condition qu’il ne soit ni biaisé par de vilains ressentis, ni drivé par des mauvaises motivations (jalousie, complexe de supériorité/d’infériorité, névroses etc..).  

J’ai connu une personne tellement attachée aux regards des autres, qu’elle pouvait aimer ou au contraire détester une personne en fonction du regard qu’on pose sur elle. 

Raconte-moi tes conneries...J’ai envie de voir si on peut les corréler à une faiblesse intellectuelle ou à de la simple maladresse.

Modifié par Vilaine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
épixès Membre 503 messages
Forumeur forcené‚ 44ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Vilaine a dit :

Raconte-moi tes conneries...J’ai envie de voir si on peut les corréler à une faiblesse intellectuelle ou à de la simple maladresse. 

Rien de bien original, je le crains. Je suis susceptible et il m'arrive d'avoir des accès de colère qui apparaissent aussi soudainement qu'ils disparaissent. Il m'arrive également de me montrer prompt à émettre des jugements hâtifs, tranchés ou manquant de compréhension.

Selon mon expérience, ces phénomènes sont fortement corrélés à mon état de fatigue et à mon environnement social. La prégnance de mes émotions, déjà forte en temps normal, est exacerbée lorsque je suis fatigué ce qui me rend particulièrement irritable. Je suis également particulièrement sensible à l'attitude de mes interlocuteurs ce qui s'exprime par une forme de mimétisme comportemental: avec quelqu'un de posé, patient et compréhensif je ferai preuve des même qualités d'écoute mais la compagnie d'un individu intolérant, méprisant ou provocateur fera ressortir mes penchants les plus sombres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité