Aller au contenu

épixès

Membre
  • Contenus

    844
  • Inscription

  • Dernière visite

2 abonnés

À propos de épixès

  • Rang
    Forumeur accro
  • Date de naissance 07/25/1974

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Héricourt, 70400
  • Intérêts
    Philosophie, histoire des sciences, physique, sociologie, histoire, psychologie, cinéma, littérature

Visiteurs récents du profil

2984 visualisations du profil
  1. Comment concilie-t-on le libre arbitre de l'homme et le fait qu'«Allah égare qui il veut et guide qui il veut» ?
  2. Pourquoi invoquer un concept propre à l'échelle quantique alors même que vous parliez d'un phénomène macroscopique ? Les lois quantiques sont propres à l'échelle des particules élémentaires et ne subsistent pas dans le monde macroscopique, on ne peut les y exporter. Emergeant de la complexité, de nouvelles lois apparaissent pour régir ce qui nous apparait comme la réalité. PS: je dois m'absenter, toute éventuelle réponse supplémentaire de ma part devra attendre.
  3. Le hasard quantique ? Faites vous allusion à l'indétermination ? Quel rapport avec l'expérience d'Alain Aspect ?
  4. Il n'y a de partisans du hasard que dans la bouche des créationnistes. On taxe volontiers ceux qui adhèrent à la théorie de l'évolution de partisans du hasard mais c'est ignorer les mécanismes de celle-ci. Le terme même de sélection naturelle réfute l'idée de hasard, au moins partiellement: les contraintes environnementales exercent sur les populations biologiques des pressions variées qui vont mécaniquement éliminer les traits les moins performants. Le hasard n'est que le mot que nous utilisons pour masquer notre ignorance.
  5. Béziers les tous, Dieu reconnaîtra les siens !
  6. épixès

    La citation du jour

    "On ne peut jamais que croire et toute la différence est entre les téméraires qui croient qu'ils savent et les sages qui savent qu'ils croient" -Jean Rostand-
  7. Je ne peux guère les blâmer, moi je lis en marchant: 2 chutes en 25 ans.
  8. La bonne question est: "Pourquoi croire en une proposition infalsifiable, invérifiable et que rien ne laisse supposer ?"
  9. A ce jour l'explication la plus plausible de sentiments tels que l'injustice, la colère ou le besoin de vengeance vient de la psychologie évolutionniste: Faire justice coute cher, que cela soit en terme d'argent (dans le cas d'un procès) ou de péril physique (dans le cas d'une revanche plus personnelle), il est donc souvent irrationnel de se lancer dans une telle entreprise tant les risques encourus dépassent le bénéfice espéré. Mais dès lors que vous êtes mus par une émotion telle que vous êtes prêt à tout pour punir le coupable -et que cela se sache- vous envoyez au groupe ce que l'on appelle un signal honnête de votre fiabilité. Si nos semblables étaient tous calculateurs et rationnels, ils se conduiraient tantôt bien, tantôt mal. Il serait donc dangereux de leur faire confiance. Mais si certains n'étaient pas calculateurs et rationnels ? S'ils étaient poussés à être honnêtes par des élans émotionnels qui l'emporteraient sur tous leurs calculs ? Ce seraient des alliés précieux car ils seraient irrationnellement enclins à l'honnêteté, même quand cela ne servirait pas leurs intérêts. S'il existait des indices clairs de cette disposition chez les gens, on pourrait choisir de coopérer avec eux plutôt qu'avec des calculateurs rationnels. Une disposition à la coopération créé toutes sortes d'opportunités qui resteraient fermées aux tricheurs potentiels. Le coût d'une disposition irrationnelle à l'honnêteté est donc amplement compensé par les avantages de la coopération. Les dispositions honnêtes ne sont payantes que sous certaines conditions. Tout d'abord, il faut être prêt à punir les tricheurs même si c'est couteux, il est donc bon d'être mû par des émotions puissantes: la colère provoquée par les resquilleurs dans une file d'attente ou les voleurs de places de parking est disproportionnée par rapport aux dommages subis. Ensuite il faut s'insurger chaque fois que la malhonnêteté reste impunie même si nous n'en sommes pas les victimes, car l'existence de profiteurs, en rendant la malhonnêteté viable, menace la sécurité de tous. Il faudrait donc punir les tricheurs non seulement parce qu'on se sent outragé mais parce que les autres se sentiront outragés si nous ne le faisons pas. En envisageant la coopération non seulement comme un problème rationnel mais aussi comme une question d'évolution, on voit mieux pourquoi ces dispositions prennent la forme d'émotions et non de cogitations intellectuelles.
  10. C'est beau, on dirait du Bobby Lapointe !
  11. L'univers étant isotrope, aucune direction ne peut être objectivement privilégiée.
  12. Tout à fait. D'ailleurs ce genre de cartes était largement utilisé en Australie et Nouvelle-Zélande.
×