Aller au contenu

épixès

Membre
  • Contenus

    1095
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de épixès

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 07/25/1974

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Héricourt, 70400
  • Intérêts
    Philosophie, histoire des sciences, physique, sociologie, histoire, psychologie, cinéma, littérature

Visiteurs récents du profil

3684 visualisations du profil
  1. Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît bien et qui vous aime quand même. -Hervé Lauwick-
  2. La mort m'appelle et je suis bien près de lui répondre.
  3. L'athéisme progresse mais la croyance persiste, hydre immortelle, protéenne et proliférante. L'ignorance constitue l'état par défaut de l'homme et le terreau fertile des convictions les plus variées et les moins fondées. Les biais cognitifs distordent notre rationalité. La connaissance est rendue peu attrayante par sa difficulté d'acquisition. Le relativisme cognitif égare les indécis dans un labyrinthe de possibles. Il n'y a guère d'espoir à entretenir, la superstition sortira toujours globalement vainqueur de la lutte qui l'oppose à la raison.
  4. Je ne prétends nullement que le système est satisfaisant, je dis simplement que tout imparfait qu'il soit, il n'a pas été désiré tel quel ou du moins que les failles liées à ce fonctionnement n'ont pas été anticipées. C'est un peu comme le développement de l'industrie et la démocratisation de l'automobile: on en a escomptés les bienfaits bien avant d'en comprendre toutes les conséquences néfastes. Et nous voilà dans les deux cas héritiers de systèmes dont nous savons qu'ils sont délétères mais le coût pour revenir en arrière ou modifier les choses vers un mieux est totalement prohibitif. Et je vous prie de croire que pour toute erreur d'analyse ou de jugement de ma part, voyez-y le reflet de mon incompétence ou de mon ignorance bien plutôt que celui d'un manque d'intégrité.
  5. On ne saurait nier que la pratique quotidienne de la science s'est beaucoup éloigné de ce qu'elle fut, en cela qu'elle exige souvent des moyens qui nécessitent d'être financés par un collectif important. Les états soutiennent diversement la science fondamentale mais de façon généralement assez médiocre, et les entreprises assurent donc le gros du financement et orientent les recherches vers des applications technologiques pouvant assurer un retour sur investissement assez éloignées de l'idéal scientifique originel. L'on a en quelque sorte troqué la curiosité guidant l'entreprise de compréhension du monde contre une exigence plus prosaïque d'utilité fonctionnelle. Le fameux problème du publish or perish est également un enjeu majeur de la pratique contemporaine de la science. Il s'agit là également d'un problème systémique, non délibéré et lié au processus d'évaluation par les pairs. Ce système est assurément imparfait et génère des travers difficiles à éviter ou contrôler mais la validation collective des résultats assurant un maximum d'objectivité est absolument indispensable. Les pratiques actuelles sont sans aucun doute perfectibles mais je doute qu'un système, quel qu'il soit, puisse être entièrement satisfaisant. Cependant la science continue à produire de la connaissance, ce qui est son objectif premier, et en cela on peut considérer qu'elle est fidèle à son ambition. Les façons de la pratiquer ont changé et sans doute changeront elles encore, comme toute activité humaine elles resteront imparfaites et approximatives mais il en va là de comme tout le reste: on fait au mieux avec ce que l'on a.
  6. Je suis assez éloigné de l'idéal que je souhaitais atteindre mais j'en suis cependant aussi près qu'il m'était possible de m'en approcher compte tenu de l'environnement qui fut le mien et de mon substrat biologique.
  7. Qu'entendez vous par corruption et par science ? Est-ce de l'esprit des sciences dont il s'agit, de ses applications, de la méthode ou bien encore de ses fondements épistémologiques ?
  8. épixès

    Qu'est ce que la joie?

    La joie c'est quand, pour un bref instant, j'oublie que je suis désespéré.
  9. Il lui reste le poids de sa propre conscience dans un univers qui n'en a pas.
  10. On ne le détermine pas, on fait ce qui nous plait. Nous déclarons aimer nos idées au motif qu'elles sont vraies alors qu'en fait nous les déclarons vraies au motif que nous les aimons. De façon moins poétique et plus scientifique, je vous renvoie à la théorie argumentative du raisonnement. La morale n'est qu'une justification a posteriori de positions a priori. La meilleure solution à mon sens étant de comprendre que nous sommes des brutes morales (nous faisons ce qui nous plait) et d'embrasser un certain relativisme moral. Pas la position ordinaire qui tolère tout au nom d'une indifférence universelle mais celle qui, prenant conscience de son absence de légitimité objective, réaffirme ses convictions tout en entretenant un rapport moins radical avec elles.
  11. Bien sûr, tout est défendable puisque tout est défendu. S'il y a bien une constante dans l'humanité c'est l'infinie variété des idées, des actes et des arguments pour les justifier. Qu'un raisonnement soit stupide, haïssable ou même invalide ne signifie pas qu'il n'en existe pas d'autres, satisfaisants, pour réhabiliter une idée que le premier raisonnement échouerait à défendre. Il y a bien des gens pour nier des faits, tels que la rotondité de la terre, l'évolution ou la validité du big bang alors qu'ils sont soutenus par un nombre invraisemblable de preuves, comment alors espérer qu'on ne puisse pas argumenter lorsqu'il s'agit de questions morales et que l'univers reste muet devant nos questionnements ?
  12. Ce qui est terrible avec les idées c'est précisément qu'elles sont toutes défendables.
  13. Peine de mort : Contre Euthanasie : Pour. Chacun devrait pouvoir mourir sans souffrir quand il le souhaite si la vie ne lui est plus supportable. Ce droit devrait être rigoureusement encadré mais il me semble absolument essentiel. Avortement : Pour. Le corps d'une femme lui appartient et ne devrait pas être obligée de subir une grossesse non désirée. Écologie : Pour. L'écologie n'est pas une «cause», c'est une simple question de bon sens. Meilleurs protection des animaux : Pour. Tout comme pour l'écologie, il n'y aura pas de progrès notable tant que nous ne limiterons pas la population humaine à un nombre raisonnable en regard des ressources disponibles et des déchets produits, ou tant que la nature ne le fera pas pour nous. Chasse : Pour, strictement réglementée. Je n'aime ni la pratiquer ni la savoir pratiquée mais un sentiment d'indignation n'est pas un motif rationnel pour interdire une activité. Frontières : Contre. Tout ce qui divise les hommes en groupes (nations, religions, partis politiques, clans de supporter.....) crée des «eux», des «nous» et des conflits. Monarchie : Contre. Je suis pour une aristocratie raisonnée. Dans tous les domaines de la vie nous consultons un spécialiste pour nous aider à résoudre un problème du domaine dont il est expert, mais dès lors qu'il s'agit de nous gouverner l'opinion des imbéciles l'emporte car le nombre joue dramatiquement en leur faveur. Religion d’État : Contre. J'abomine les religions et leur nocivité n'est plus à démontrer mais la laïcité permet de ménager liberté individuelle et indépendance de l'état. Drogues : Pour la légalisation des drogues douces. Prostitution : Pour. Rétablissement des maisons closes avec encadrement par l'état. Cela permettrait d'amoindrir l'emprise des groupes criminels sur les prostituées et à ces dernières de pratiquer cette activité de façon délibérée et dans de bonnes conditions. Porno : Pour. Pourquoi non ? Féminisme : Pour un féminisme bienveillant, actif et tolérant mais pas pour certains féminismes prônant la haine, activiste et vétilleux comme il en existe trop. Droit LGBT : Pour. Même chose que ci-dessus. Polygamie : Pour, si la polyandrie est également acceptée. Hommes et femmes devraient pouvoir s'apparier comme ils le souhaitent sans que cela regarde qui que ce soit d'autre.
  14. épixès

    Je me sens seul

    Tous les intervenants ici se trompent. Pas nécessairement dans leurs prédictions quand ils disent que tout va s'arranger pour toi, mais simplement en l'affirmant. Nul n'est dépositaire de la connaissance du futur et si toutes ces personnes sont bien intentionnées à ton égard et veulent te rassurer, moi je ne le ferai pas. Je ne souhaites pas non plus te peindre un avenir malheureux mais simplement te dire que cela pourrait advenir. Crois en l'expérience de celui qui est resté un intrus. Une grande part de ton avenir sera déterminé par la chance, le hasard, appelle ça comme tu veux, disons simplement que cela dépendra de facteurs sur lesquels tu n'auras aucun contrôle Et puis il y aura tes choix de vie, les paroles que tu prononceras, les attitudes que tu adopteras. Là sera ta seule marge de manœuvre. Tu trouveras ou pas de vrais amis mais si un jour tu renonces à essayer, si tu t'en remet au destin, alors il y a de grandes chances pour que tu échoues. L'espoir peut être un vrai moteur pour celui qui prend sa vie en main comme il peut être un poison pour celui qui se contente d'attendre que les choses viennent d'elles-mêmes à lui. Je te souhaites le meilleur.
  15. Pour avoir lu Altruistes et Psychopathes d'Abigail Marsh, toutes les expériences citées ont été reproduites indépendamment, sources à l'appui. Si l'IRMf permet la collecte de données beaucoup plus précises que celles fournies par TEP et connait des progrès constants, il est certain que cette technologie reste très largement imparfaite pour l'observation de phénomènes profondément enfouis dans le cerveau qui ne peuvent être étudiés qu'indirectement. Mais le temps est du côté de la science, un peu de recul nous permettra de mieux évaluer la fiabilité des techniques actuelles et très probablement de les perfectionner encore. Quoiqu'il en soit, et je ne saurais me prononcer que pour Abigail Marsh, je peux assurer qu'a chaque fois qu'elle cite le résultat d'une expérience et l'interprétation qu'elle et ses collègues en font, elle fait preuve d'une extrême prudence en utilisant des formules telles que: «les données récoltées semblent suggérer que….»
×