Aller au contenu

Nous serions tous infames ???

Messages recommandés

hell-spawn Membre 593 messages
Forumeur forcené‚ 149ans
Posté(e)

Cioran écrit:

Pour se guérir de toute illusion sur l'homme, il faudrait posséder la science, l'expérience séculaire du confessionnal.

L'église est si vieille et si désabusée qu'elle ne peut plus croire au salut de personne.

Deux mille ans dans le secret des ames ! C'en était trop, meme pour elle.

 

Dans le secret des tréfonds de votre etre, vous jugez vous impropre a un salut hypothétique ?

Meme les femmes, incarnation du charme, de la grace, de l'innocence ?

 

  • Haha 2
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
metal guru Membre+ 22 998 messages
VIP ELITE ++‚ 19ans
Posté(e)
il y a 59 minutes, hell-spawn a dit :

Meme les femmes, incarnation du charme, de la grace, de l'innocence ? 

Et c'est pour ça qu'elles n'ont jamais besoin de se confesser !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 593 messages
Forumeur forcené‚ 149ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, metal guru a dit :

Et c'est pour ça qu'elles n'ont jamais besoin de se confesser !

Il y a quand meme des cas incompréhensibles et stupéfiants.

Quand on connait un peu la vie et les écrits de Simone Weil, la philosophe, on voudrait bien savoir ce qu'elle avait a se reprocher jusqu'a envier la crucification du Christ pour ses soi disant péchés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 257 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

Pour réaliser la vanité, la vacuité et la fatuité des humains, il suffit de s'intéresser à la poésie qui fait éprouver cela comme personne !

Prenons juste la note au lecteur de Charles Baudelaire dans les Fleurs du Mal.

 

Citation

 

AU LECTEUR 


——


 


La sottise, l’erreur, le péché, la lésine, 
Occupent nos esprits et travaillent nos corps, 
Et nous alimentons nos aimables remords, 
Comme les mendiants nourrissent leur vermine. 

Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches ; 
Nous nous faisons payer grassement nos aveux, 
Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux, 
Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches. 

Sur l’oreiller du mal c’est Satan Trismégiste 
Qui berce longuement notre esprit enchanté, 
Et le riche métal de notre volonté 
Est tout vaporisé par ce savant chimiste. 

C’est le Diable qui tient les fils qui nous remuent ! 
Aux objets répugnants nous trouvons des appas ; 
Chaque jour vers l’Enfer nous descendons d’un pas, 
Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent. 

Ainsi qu’un débauché pauvre qui baise et mange 
Le sein martyrisé d’une antique catin, 
Nous volons au passage un plaisir clandestin 
Que nous pressons bien fort comme une vieille orange. 

Serré, fourmillant, comme un million d’helminthes, 
Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons, 
Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons 
Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes. 

Si le viol, le poison, le poignard, l’incendie, 
N’ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins 
Le canevas banal de nos piteux destins, 
C’est que notre âme, hélas ! n’est pas assez hardie. 

Mais parmi les chacals, les panthères, les lices, 
Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents, 
Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants, 
Dans la ménagerie infâme de nos vices, 

Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde ! 
Quoiqu’il ne pousse ni grands gestes ni grands cris, 
Il ferait volontiers de la terre un débris 
Et dans un bâillement avalerait le monde ; 

C’est l’Ennui ! — l’œil chargé d’un pleur involontaire, 
Il rêve d’échafauds en fumant son houka. 
Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat, 
— Hypocrite lecteur, — mon semblable, — mon frère !

 

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 15 485 messages
Grégairophobe...‚ 150ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, hell-spawn a dit :

Dans le secret des tréfonds de votre etre, vous jugez vous impropre a un salut hypothétique ?

Sauvé de quoi ? Par qui ? Et pour quoi faire ?

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, hell-spawn a dit :

Cioran écrit:

Pour se guérir de toute illusion sur l'homme, il faudrait posséder la science, l'expérience séculaire du confessionnal.

L'église est si vieille et si désabusée qu'elle ne peut plus croire au salut de personne.

Deux mille ans dans le secret des ames ! C'en était trop, meme pour elle.

 

Dans le secret des tréfonds de votre etre, vous jugez vous impropre a un salut hypothétique ?

Meme les femmes, incarnation du charme, de la grace, de l'innocence ?

 

Cette idée de salut est donnée comme allant de soi. Mais elle est surtout propre aux chrétiens. De quoi les chrétiens veulent-ils être sauvés ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 21 972 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

intermède musical:Polnareff: on ira tous au paradis.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 015 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, hell-spawn a dit :

Cioran écrit:

Pour se guérir de toute illusion sur l'homme, il faudrait posséder la science, l'expérience séculaire du confessionnal.

L'église est si vieille et si désabusée qu'elle ne peut plus croire au salut de personne.

Deux mille ans dans le secret des ames ! C'en était trop, meme pour elle.

 

Dans le secret des tréfonds de votre etre, vous jugez vous impropre a un salut hypothétique ?

Meme les femmes, incarnation du charme, de la grace, de l'innocence ?

 

En bref :

Toute femme est infâme et tout homme est un gnome !

Je veux vous le prouver, vous en faire la somme :

La femme on le sait bien attise notre flamme

Tandis que son benêt, de tous ses efforts rame

Voulant la rattraper, mais : il la pousse au cul !...

M'est avis qu'il est foutu !

Car la rame est de bois !

La flamme la dévore !

Et dévore l'esquif,

La barque. (C'est kif-kif)

Et l'homme coule : il boit !

Là se rit la pécore !

Il coule et tôt se noie

Oui le destin nous broie...

 

Modifié par Blaquière
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 33 474 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)

Même qu'on les sanctifie les infâmes !! et pourtant....

Et la religieuse, en effet ne cache rien. "Comment et à quelle occasion ai-je commencé à me masturber, je ne m'en souviens pas. Je pensais que ce n'était pas bien, puisque je le faisais en cachette et plus volontiers à l'école, où je me croyais plus en sureté. Un jour, les joues en feu, je me trémoussais en classe et subitement j'ai vu la maitresse me regarder sévèrement à travers la vitre de la porte. Elle m'expliqua que je ne devais plus recommencer. Mais c'était devenu une habitude. (…) Depuis lors se sont développés dans ma chair un penchant pour la volupté et une obsession de la sensualité."

https://www.nouvelobs.com/societe/20081024.OBS7654/quand-s-oelig-ur-emmanuelle-evoquait-sa-sexualite.html

 

:hehe:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 593 messages
Forumeur forcené‚ 149ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, Petit pois a dit :

Même qu'on les sanctifie les infâmes !! et pourtant....

Et la religieuse, en effet ne cache rien. "Comment et à quelle occasion ai-je commencé à me masturber, je ne m'en souviens pas. Je pensais que ce n'était pas bien, puisque je le faisais en cachette et plus volontiers à l'école, où je me croyais plus en sureté. Un jour, les joues en feu, je me trémoussais en classe et subitement j'ai vu la maitresse me regarder sévèrement à travers la vitre de la porte. Elle m'expliqua que je ne devais plus recommencer. Mais c'était devenu une habitude. (…) Depuis lors se sont développés dans ma chair un penchant pour la volupté et une obsession de la sensualité."

https://www.nouvelobs.com/societe/20081024.OBS7654/quand-s-oelig-ur-emmanuelle-evoquait-sa-sexualite.html

 

:hehe:

Est ce que la sensualité honteuse est grand péché pour la femme ?

Meme pour une religieuse, je doute que cela suffise a qualifier l'infame.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 4 905 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)
il y a une heure, aliochaverkiev a dit :

Cette idée de salut est donnée comme allant de soi. Mais elle est surtout propre aux chrétiens. De quoi les chrétiens veulent-ils être sauvés ?

 

Du péché originel. Quelle belle idée d'accuser tous les nouveau-nés. On ne peut rien attendre de bon d'une religion qui a un instrument de torture pour symbole.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petit pois Membre 33 474 messages
Petit pois errant‚ 87ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, hell-spawn a dit :

Est ce que la sensualité honteuse est grand péché pour la femme ?

Meme pour une religieuse, je doute que cela suffise a qualifier l'infame.

 

Je ne sais pas, c'est ton titre , ton idée "l’infamie", alors explique nous donc ce qui appelle cette qualification à ton sens ...ha ! c'est vrai, c'est à nous de comprendre , pas à toi d'expliquer...tu peux essayer, quand même ?

Par avance, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Talon 1 a dit :

Du péché originel. Quelle belle idée d'accuser tous les nouveau-nés. On ne peut rien attendre de bon d'une religion qui a un instrument de torture pour symbole.

Ah oui c'est vrai il y a cette notion de péché originel qui pourrit tout de même le quotidien de tous les chrétiens. Ils devraient se libérer de cette notion de péché à tout va tout de même, ça entrave leurs pensées, ça les leste.

Modifié par aliochaverkiev

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aliochaverkiev Membre 1 446 messages
Forumeur alchimiste‚ 43ans
Posté(e)
il y a une heure, Petit pois a dit :

Même qu'on les sanctifie les infâmes !! et pourtant....

Et la religieuse, en effet ne cache rien. "Comment et à quelle occasion ai-je commencé à me masturber, je ne m'en souviens pas. Je pensais que ce n'était pas bien, puisque je le faisais en cachette et plus volontiers à l'école, où je me croyais plus en sureté. Un jour, les joues en feu, je me trémoussais en classe et subitement j'ai vu la maitresse me regarder sévèrement à travers la vitre de la porte. Elle m'expliqua que je ne devais plus recommencer. Mais c'était devenu une habitude. (…) Depuis lors se sont développés dans ma chair un penchant pour la volupté et une obsession de la sensualité."

https://www.nouvelobs.com/societe/20081024.OBS7654/quand-s-oelig-ur-emmanuelle-evoquait-sa-sexualite.html

 

:hehe:

Sanctification, sensualité = péché, oui c'est vraiment un problème de chrétien tout ça, peut-être même seulement un problème de catho d'ailleurs. 

Baudelaire était lui-même un fendu de religion. Le pauvre, il s'est déprécié sans cesse, et pour faire bonne mesure il a déprécié tout le genre humain dans son poème. Sans se rendre compte qu'il portait en lui le virus de la honte catho devant tout ce qui touche au sexe.

Quand les religions finissent par sombrer dans la névrose.

Cioran, il faut tout de même lui reconnaitre ça, a vécu dans une période troublée. Il était issu d'un milieu également très marqué sur le plan religieux (un père pope je crois, même si la mère ne croyait pas à grand chose). Mais politiquement il a dû faire des choix, par toujours heureux, et il s'est trouvé mêlé aux luttes religieuses de son temps.

Bon aujourd'hui Cioran ça fait un peu anachronique si nous jetons ses pensées dans notre présent.

Modifié par aliochaverkiev

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ping Membre 6 132 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, hell-spawn a dit :

Cioran écrit:

Pour se guérir de toute illusion sur l'homme, il faudrait posséder la science, l'expérience séculaire du confessionnal.

L'église est si vieille et si désabusée qu'elle ne peut plus croire au salut de personne.

Deux mille ans dans le secret des ames ! C'en était trop, meme pour elle.

 

Dans le secret des tréfonds de votre etre, vous jugez vous impropre a un salut hypothétique ?

Meme les femmes, incarnation du charme, de la grace, de l'innocence ?

 

Impropre et salut hypothétique, mouais, ça flaire la bonne vieille culpabilité religieuse. Pourquoi plus simplement ne pas reconnaitre en chaque homme ou femme  que derrière le mince  vernis de la civilisation se cache un être pulsionnel et amoral? Il n'y a pas de salut à attendre , il y a à mener une vie la plus civilisée possible, à être le moins possible ignorant et donc berné par ce que l'on refuse de savoir de soi. A gagner en conscience et en responsabilité, non pas en vue d'une hypothetique recompense, mais juste pour avoir une chance de s'accomplir correctement. 

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 2 837 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 39 minutes, Talon 1 a dit :

Du péché originel. Quelle belle idée d'accuser tous les nouveau-nés. On ne peut rien attendre de bon d'une religion qui a un instrument de torture pour symbole.

Un instrument de torture signifiant d'après moi que même le plus bienveillant des hommes peut être malheureusement la proie d'un lynchage social prétendu juste. Qu'il faut donc modérer son jugement.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cry baby Membre 34 354 messages
chouineur chronique‚ 100ans
Posté(e)

ON a tous un côté obcur et un côté solaire ,a nous de faire le plus de soleil possible

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 10 304 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

tout cela est pour moi de la foutaise . l'humain est ce qu'il est comme le lion est ce qu'il est jusqu'au brin d'herbe qui n'est que ce qu'il est . le crocodile et autre " criminel , ne fait qu'obéir à ses instincts .l'homme par son évolution , à maintenant des responsabilités à cause de ces nouveaux pouvoirs .

il ne peut être responsable à sa naissance , de ce qui est advenu avant .

bonne journée

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 9 257 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, ping a dit :

Impropre et salut hypothétique, mouais, ça flaire la bonne vieille culpabilité religieuse. Pourquoi plus simplement ne pas reconnaitre en chaque homme ou femme  que derrière le mince  vernis de la civilisation se cache un être pulsionnel et amoral? Il n'y a pas de salut à attendre , il y a à mener une vie la plus civilisée possible, à être le moins possible ignorant et donc berné par ce que l'on refuse de savoir de soi. A gagner en conscience et en responsabilité, non pas en vue d'une hypothetique recompense, mais juste pour avoir une chance de s'accomplir correctement. 

A quel titre exigerait-on ou souhaiterait-on la vie la plus civilisée possible si nous sommes tous "pulsionnels et amoraux"?

Pourquoi faire "le bien" plutôt que "le mal" finalement?

Je soupçonne que derrière ton voeu de mener une vie "la plus civilisée possible" se cache l'origine de la morale, qui nous est au moins en partie innée et intérieure.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hell-spawn Membre 593 messages
Forumeur forcené‚ 149ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, aliochaverkiev a dit :

Bon aujourd'hui Cioran ça fait un peu anachronique si nous jetons ses pensées dans notre présent.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ça ( et une partie du reste ), le présent ne fait que lui donner raison et l'avenir probablement encore plus.

Il y a 1 heure, ping a dit :

Impropre et salut hypothétique, mouais, ça flaire la bonne vieille culpabilité religieuse. Pourquoi plus simplement ne pas reconnaitre en chaque homme ou femme  que derrière le mince  vernis de la civilisation se cache un être pulsionnel et amoral? Il n'y a pas de salut à attendre , il y a à mener une vie la plus civilisée possible, à être le moins possible ignorant et donc berné par ce que l'on refuse de savoir de soi. A gagner en conscience et en responsabilité, non pas en vue d'une hypothetique recompense, mais juste pour avoir une chance de s'accomplir correctement. 

Pas de culpabilité religieuse chez Cioran, seulement le sentiment que l'homme est un accident, une tentative qui n'a pas réussi.

D'ailleurs pour lui la création elle-meme est une bévue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité