Aller au contenu

plan borloo banlieue

Noter ce sujet


PASCOU

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 449 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

http://www.lemonde.fr/banlieues/article/2018/04/26/ce-qu-il-faut-retenir-du-rapport-borloo-sur-les-quartiers-prioritaires_5291093_1653530.html

http://www.liberation.fr/france/2018/04/26/rapport-borloo-les-19-pistes-a-creuser-pour-reduire-enfin-les-inegalites_1646172

Rapport Borloo : les 19 pistes à creuser pour réduire enfin les inégalités

Par Tonino Serafini et Dominique Albertini 26 avril 2018 à 20:46
Dans le quartier de la Grappinière, à Vaulx-en-Velin. Dans le quartier de la Grappinière, à Vaulx-en-Velin. Photo Étienne Maury. Hans Lucas

Dans son rapport ambitieux, Borloo appelle à une meilleure affectation des moyens alloués aux banlieues.

  • Rapport Borloo : les 19 pistes à creuser pour réduire enfin les inégalités

«L’heure n’est plus aux rapports d’experts, l’heure est à l’action.» C’est sur ces propos combatifs que s’ouvre le très attendu rapport sur la politique de la ville, remis jeudi à Edouard Philippe par Jean-Louis Borloo. Ministre de la Ville sous Jacques Chirac, ce dernier s’était vu chargé par Emmanuel Macron, mi-novembre, de proposer un nouveau plan d’action en faveur des quartiers défavorisés. Espéré avec ferveur par les élus et les associations locales, il ne propose rien de moins qu’une «réconciliation nationale» entre la République et ses banlieues. «Après des mois de travail […], je dois avouer ma stupéfaction d’avoir découvert à quel point le système était désinvolte et se mentait à lui-même, écrit Borloo. Non seulement les moyens déployés dans les quartiers appelés prioritaires sont en dessous du minimum républicain mais, plus grave, les correctifs mis en place se sont quasiment tous arrêtés.»

«Relance immédiate» des chantiers urbains

L’ancien ministre, qui fulmine régulièrement contre «les petits hommes gris de Bercy» qui méconnaissent les dures réalités auxquelles font face les élus et les associations présentes sur le terrain, dénonce aussi «un problème majeur dans l’affectation des moyens intellectuels et financiers de l’Etat». Les préconisations du rapport se répartissent en 19 plans d’action : qualité urbaine, mobilité, éducation, emploi, sport… Les plus spectaculaires consistent en la création de nouvelles institutions. Comme celle d’une «nouvelle grande école», baptisée «l’académie des leaders» et destinée à favoriser l’ascension sociale de jeunes «à très haut potentiel» issus des quartiers. Ceux-ci seraient sélectionnés sur concours et rejoindraient de prestigieux cursus tels que l’ENA, HEC ou la Sorbonne, avant d’intégrer la haute fonction publique. Autre structure réclamée par le rapport : une «cour d’équité territoriale», devant laquelle «chaque responsable public devra prouver, chiffres à l’appui, qu’il a mis en œuvre les moyens susceptibles de contribuer à réduire les inégalités d’accès aux services publics». L’organe pourrait «condamner tout gestionnaire public ayant failli à l’obligation de moyens qui s’impose à lui pour contribuer à l’équité territoriale […] ou fait obstruction à sa mise en œuvre».

En matière de rénovation urbaine, Jean-Louis Borloo souhaite «une relance immédiate» des chantiers et la création d’une «fondation appartenant à la nation», dotée de moyens «considérablement renforcés» par rapport à l’actuelle Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Lancée sous son égide en 2004, celle-ci connaît aujourd’hui «une forme d’immobilisme», a reconnu jeudi dans Libération son président, Olivier Klein, par ailleurs maire (PS) de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), emblématique de la politique de la ville. Or «la qualité urbaine est décisive [pour les habitants des quartiers prioritaires, ndlr], dit le rapport. Seuls les gens qui n’y vivent pas opposent l’humain à l’urbain». Aujourd’hui, 400 projets de rénovation «parfaitement identifiés» sont enlisés. Pour donner un nouveau souffle et faire revenir les grues dans les quartiers, «cette fondation bénéficierait de l’affectation irréversible de fonds et d’actifs d’Action logement», qui possède 988 000 logements sociaux ou intermédiaires - au travers d’une multitude de sociétés de HLM qu’il contrôle - et dispose de 3,4 milliards d’euros de ressources annuelles.

«Mobilité équitable» et «cités éducatives»

L’amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers passe aussi par la question de la mobilité, «vitale» pour trouver plus facilement un emploi, aller travailler, se soigner, ou tout simplement sortir de son univers quotidien. Or dans les territoires défavorisés, il y a moins de transports en commun, moins de gens qui ont des voitures, moins de personnes détentrices du permis de conduire (seulement 25 % chez les femmes). L’absence de mobilité est l’une des composantes d’«une forme de relégation» dans laquelle vivent «près de 6 millions d’habitants».Le rapport désigne les intercommunalités comme des acteurs majeurs devant garantir «la mobilité pour tous de manière équitable». Il préconise aussi plusieurs mesures spécifiques pour améliorer la desserte des «quartiers prioritaires de la politique de la ville» en Ile-de-France (1,5 million d’habitants).

Ancien maire de Valenciennes, Jean-Louis Borloo plaide également pour la création, dans les quartiers prioritaires, de «cités éducatives». Celles-ci reposeraient sur la mise en réseau, sous l’égide du principal de collège, «de tous les lieux et de tous les acteurs prêts à soutenir, ensemble, l’éducation des enfants» : écoles, associations, médiathèques, centres de loisirs… Les chefs d’établissement concernés bénéficieraient d’une autonomie accrue et de financements supplémentaires. Jean-Louis Borloo propose par ailleurs de doubler le taux d’encadrement des élèves dans 8 000 classes de maternelle et de reconstruire ou rénover 300 écoles et 100 collèges dans les quartiers en difficulté. Le rapport évoque enfin un petit-déjeuner et un déjeuner gratuits dans les écoles et collèges classés «éducation prioritaire».

En matière d’enseignement supérieur, Borloo préconise la création de 200 «quartiers d’excellence numérique» dotés de «campus numériques» : de «vastes lieux […] permettant au plus grand nombre un accès total, via les outils les plus innovants, à une offre de services complète et clairement identifiée : formation, emploi, services publics, culture, aide aux juniors, bénévolat». Le service doit notamment «faire exploser le nombre d’étudiants à distance» dans les quartiers. Sur le front de l’emploi, l’ancien ministre prône un plan massif visant à former et à orienter 100 000 habitants des quartiers vers les services à la personne. Il souhaite aussi renforcer l’engagement des entreprises en matière d’apprentissage, au besoin de manière contraignante.

«Reconquête» de l’espace public

Constatant l’importance des femmes dans la vie des quartiers et dans le maintien de la paix sociale, Jean-Louis Borloo veut faire «penser les équipements publics pour un usage par les femmes». Dans chaque quartier prioritaire serait définie «une stratégie d’occupation de l’espace public par des adultes, femmes et hommes, habitants comme professionnels, pour engager la reconquête et repousser ceux qui veulent s’approprier l’espace comme symbole d’un pouvoir ou pour des trafics». Le rapport vise aussi la création de 30 000 places de crèche dans les mêmes quartiers. En matière de sécurité, il propose de modifier les règles de rémunération pour fidéliser les policiers les plus expérimentés, de poursuivre le développement de la vidéosurveillance et de recruter de nouveaux magistrats. Et alors que beaucoup d’élus protestent contre les restrictions budgétaires demandées par l’Etat, le rapport plaide pour un allégement de la contrainte sur les villes classées «rénovation urbaine», qui pourraient augmenter leurs dépenses de fonctionnement de 2 % par an, contre 1,2 % en moyenne pour les autres grandes collectivités. Un fonds d’urgence pour l’investissement de ces communes serait créé et doté de 500 millions par an. Le rapport évoque enfin une multiplication des «testings» pour combattre les discriminations à l’embauche et encourage le «name and shame» vis-à-vis des entreprises fautives. Reste à savoir ce que le gouvernement retiendra de cet ambitieux rapport. C’est Emmanuel Macron qui le dira, lors d’un discours sur la politique de la ville prévu pour la mi-mai.

Tonino Serafini , Dominique Albertini

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Posté(e)
ouest35 Membre 20 659 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 19 minutes, PASCOU a dit :

http://www.lemonde.fr/banlieues/article/2018/04/26/ce-qu-il-faut-retenir-du-rapport-borloo-sur-les-quartiers-prioritaires_5291093_1653530.html

http://www.liberation.fr/france/2018/04/26/rapport-borloo-les-19-pistes-a-creuser-pour-reduire-enfin-les-inegalites_1646172

Rapport Borloo : les 19 pistes à creuser pour réduire enfin les inégalités

Par Tonino Serafini et Dominique Albertini 26 avril 2018 à 20:46
Dans le quartier de la Grappinière, à Vaulx-en-Velin. Dans le quartier de la Grappinière, à Vaulx-en-Velin. Photo Étienne Maury. Hans Lucas
 

Dans son rapport ambitieux, Borloo appelle à une meilleure affectation des moyens alloués aux banlieues.

  •  
    Rapport Borloo : les 19 pistes à creuser pour réduire enfin les inégalités

«L’heure n’est plus aux rapports d’experts, l’heure est à l’action.» C’est sur ces propos combatifs que s’ouvre le très attendu rapport sur la politique de la ville, remis jeudi à Edouard Philippe par Jean-Louis Borloo. Ministre de la Ville sous Jacques Chirac, ce dernier s’était vu chargé par Emmanuel Macron, mi-novembre, de proposer un nouveau plan d’action en faveur des quartiers défavorisés. Espéré avec ferveur par les élus et les associations locales, il ne propose rien de moins qu’une «réconciliation nationale» entre la République et ses banlieues. «Après des mois de travail […], je dois avouer ma stupéfaction d’avoir découvert à quel point le système était désinvolte et se mentait à lui-même, écrit Borloo. Non seulement les moyens déployés dans les quartiers appelés prioritaires sont en dessous du minimum républicain mais, plus grave, les correctifs mis en place se sont quasiment tous arrêtés.»

«Relance immédiate» des chantiers urbains

L’ancien ministre, qui fulmine régulièrement contre «les petits hommes gris de Bercy» qui méconnaissent les dures réalités auxquelles font face les élus et les associations présentes sur le terrain, dénonce aussi «un problème majeur dans l’affectation des moyens intellectuels et financiers de l’Etat». Les préconisations du rapport se répartissent en 19 plans d’action : qualité urbaine, mobilité, éducation, emploi, sport… Les plus spectaculaires consistent en la création de nouvelles institutions. Comme celle d’une «nouvelle grande école», baptisée «l’académie des leaders» et destinée à favoriser l’ascension sociale de jeunes «à très haut potentiel» issus des quartiers. Ceux-ci seraient sélectionnés sur concours et rejoindraient de prestigieux cursus tels que l’ENA, HEC ou la Sorbonne, avant d’intégrer la haute fonction publique. Autre structure réclamée par le rapport : une «cour d’équité territoriale», devant laquelle «chaque responsable public devra prouver, chiffres à l’appui, qu’il a mis en œuvre les moyens susceptibles de contribuer à réduire les inégalités d’accès aux services publics». L’organe pourrait «condamner tout gestionnaire public ayant failli à l’obligation de moyens qui s’impose à lui pour contribuer à l’équité territoriale […] ou fait obstruction à sa mise en œuvre».

En matière de rénovation urbaine, Jean-Louis Borloo souhaite «une relance immédiate» des chantiers et la création d’une «fondation appartenant à la nation», dotée de moyens «considérablement renforcés» par rapport à l’actuelle Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Lancée sous son égide en 2004, celle-ci connaît aujourd’hui «une forme d’immobilisme», a reconnu jeudi dans Libération son président, Olivier Klein, par ailleurs maire (PS) de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), emblématique de la politique de la ville. Or «la qualité urbaine est décisive [pour les habitants des quartiers prioritaires, ndlr], dit le rapport. Seuls les gens qui n’y vivent pas opposent l’humain à l’urbain». Aujourd’hui, 400 projets de rénovation «parfaitement identifiés» sont enlisés. Pour donner un nouveau souffle et faire revenir les grues dans les quartiers, «cette fondation bénéficierait de l’affectation irréversible de fonds et d’actifs d’Action logement», qui possède 988 000 logements sociaux ou intermédiaires - au travers d’une multitude de sociétés de HLM qu’il contrôle - et dispose de 3,4 milliards d’euros de ressources annuelles.

«Mobilité équitable» et «cités éducatives»

L’amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers passe aussi par la question de la mobilité, «vitale» pour trouver plus facilement un emploi, aller travailler, se soigner, ou tout simplement sortir de son univers quotidien. Or dans les territoires défavorisés, il y a moins de transports en commun, moins de gens qui ont des voitures, moins de personnes détentrices du permis de conduire (seulement 25 % chez les femmes). L’absence de mobilité est l’une des composantes d’«une forme de relégation» dans laquelle vivent «près de 6 millions d’habitants».Le rapport désigne les intercommunalités comme des acteurs majeurs devant garantir «la mobilité pour tous de manière équitable». Il préconise aussi plusieurs mesures spécifiques pour améliorer la desserte des «quartiers prioritaires de la politique de la ville» en Ile-de-France (1,5 million d’habitants).

Ancien maire de Valenciennes, Jean-Louis Borloo plaide également pour la création, dans les quartiers prioritaires, de «cités éducatives». Celles-ci reposeraient sur la mise en réseau, sous l’égide du principal de collège, «de tous les lieux et de tous les acteurs prêts à soutenir, ensemble, l’éducation des enfants» : écoles, associations, médiathèques, centres de loisirs… Les chefs d’établissement concernés bénéficieraient d’une autonomie accrue et de financements supplémentaires. Jean-Louis Borloo propose par ailleurs de doubler le taux d’encadrement des élèves dans 8 000 classes de maternelle et de reconstruire ou rénover 300 écoles et 100 collèges dans les quartiers en difficulté. Le rapport évoque enfin un petit-déjeuner et un déjeuner gratuits dans les écoles et collèges classés «éducation prioritaire».

En matière d’enseignement supérieur, Borloo préconise la création de 200 «quartiers d’excellence numérique» dotés de «campus numériques» : de «vastes lieux […] permettant au plus grand nombre un accès total, via les outils les plus innovants, à une offre de services complète et clairement identifiée : formation, emploi, services publics, culture, aide aux juniors, bénévolat». Le service doit notamment «faire exploser le nombre d’étudiants à distance» dans les quartiers. Sur le front de l’emploi, l’ancien ministre prône un plan massif visant à former et à orienter 100 000 habitants des quartiers vers les services à la personne. Il souhaite aussi renforcer l’engagement des entreprises en matière d’apprentissage, au besoin de manière contraignante.

«Reconquête» de l’espace public

Constatant l’importance des femmes dans la vie des quartiers et dans le maintien de la paix sociale, Jean-Louis Borloo veut faire «penser les équipements publics pour un usage par les femmes». Dans chaque quartier prioritaire serait définie «une stratégie d’occupation de l’espace public par des adultes, femmes et hommes, habitants comme professionnels, pour engager la reconquête et repousser ceux qui veulent s’approprier l’espace comme symbole d’un pouvoir ou pour des trafics». Le rapport vise aussi la création de 30 000 places de crèche dans les mêmes quartiers. En matière de sécurité, il propose de modifier les règles de rémunération pour fidéliser les policiers les plus expérimentés, de poursuivre le développement de la vidéosurveillance et de recruter de nouveaux magistrats. Et alors que beaucoup d’élus protestent contre les restrictions budgétaires demandées par l’Etat, le rapport plaide pour un allégement de la contrainte sur les villes classées «rénovation urbaine», qui pourraient augmenter leurs dépenses de fonctionnement de 2 % par an, contre 1,2 % en moyenne pour les autres grandes collectivités. Un fonds d’urgence pour l’investissement de ces communes serait créé et doté de 500 millions par an. Le rapport évoque enfin une multiplication des «testings» pour combattre les discriminations à l’embauche et encourage le «name and shame» vis-à-vis des entreprises fautives. Reste à savoir ce que le gouvernement retiendra de cet ambitieux rapport. C’est Emmanuel Macron qui le dira, lors d’un discours sur la politique de la ville prévu pour la mi-mai.

Tonino Serafini , Dominique Albertini

 

Ce sont des pistes .... Maintenant les députés et tous les partenaires sociaux doivent y travailler et la mise en route si tant soit peu elle le soit un jour mettra plusieurs années !

Etre défaitistes dès le départ comme je le lis sur un autre topic en HS, sans connaitre "tous" les tenants et aboutissants en dehors des écrits de journaleux il faut raison gardée et attendre les "propositions en fonction des pistes données par Borloo !  Tout ce qui peut être déblatéré avant c'est du vide et du soulagement dignes de la cabane au fond du jardin ! :)

Des pistes ne sont pas des modalités ! Celles-ci s'étudient avant la mise en place ... du temps au temps !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 449 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, ouest35 a dit :

Ce sont des pistes .... Maintenant les députés et tous les partenaires sociaux doivent y travailler et la mise en route si tant soit peu elle le soit un jour mettra plusieurs années !

Etre défaitistes dès le départ comme je le lis sur un autre topic en HS, sans connaitre "tous" les tenants et aboutissants en dehors des écrits de journaleux il faut raison gardée et attendre les "propositions en fonction des pistes données par Borloo !  Tout ce qui peut être déblatéré avant c'est du vide et du soulagement dignes de la cabane au fond du jardin ! :)

Des pistes ne sont pas des modalités ! Celles-ci s'étudient avant la mise en place ... du temps au temps !

Entre être naïf ou défaitiste...

Disons que les précédents plans à  ce énième laissent méfiant. 

Quand on voit le résultat.

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 26 minutes, PASCOU a dit :

Entre être naïf ou défaitiste...

Disons que les précédents plans à  ce énième laissent méfiant. 

Quand on voit le résultat.

Ce n'est pas faux ! il faut dire que c'est un chantier tellement gros, ils ne doivent pas trop savoir par quel bout le prendre !

Et puis 48 milliards d'euros ce n'est pas rien, l'état n'en prendra à sa charge qu'une petite partie.

Ce n'est pas gagné !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 532 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)

Encore un plan banlieue. Chaque président, pour ne pas dire chaque gouvernement, a eu le sien. Quelle blague! Une façon comme une autre de gâcher l'argent de l'État.

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 762 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)

Foutaises !, on refile pas de l'argent à des cochons, quand on voit l'état lamentable de ce qu'on leur a donné et qu'ils respectent rien , même à foutre le feu aux écoles, ou dégrader les entrées d'immeubles, les ascenseurs en pissant et en chiant partout.

Le Boorlo essaye encore de se faire exister, avec son unième plan à la noix, qui rapporte que des emmerdes et du pognon avec

J'espère que Macron dira non, à son plan foireux, sinon faudra encore casquer pour ces clapiers à lapins  et ça j'y tiens pas du tout:bad:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

 

Citation

Comme celle d’une «nouvelle grande école», baptisée «l’académie des leaders» et destinée à favoriser l’ascension sociale de jeunes «à très haut potentiel» issus des quartiers. Ceux-ci seraient sélectionnés sur concours et rejoindraient de prestigieux cursus tels que l’ENA, HEC ou la Sorbonne, avant d’intégrer la haute fonction publique.

C’est déjà sur concours . Et des filières réservées de discrimination positive existent déjà comme à Sciences po . Mais à l’heure de manif contre l’élitisme et où il est de bon ton de lâcher son étron sur l’ENA est il souhaitable de faire rentrer dans le moule nos forces vives qui ne manqueront alors pas d’integrer ce qu’il est tendance d’appeler la pensée unique ? 

Je vous sais remonté sur ce sujet @PASCOU . 

Modifié par DroitDeRéponse
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Obsédé textuel, 70ans Posté(e)
Gouderien Membre 27 532 messages
70ans‚ Obsédé textuel,
Posté(e)
il y a 19 minutes, PASCOU a dit :

Borloo avait fait aussi un plan maison pour tous Non?

Comme quoi des fois on a tort de s'arrêter de boire.:p

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)
il y a 2 minutes, Gouderien a dit :

Comme quoi des fois on a tort de s'arrêter de boire.:p

Cela avait dû faire de gros dégâts avant !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
Il y a 1 heure, ouest35 a dit :

Ce sont des pistes .... Maintenant les députés et tous les partenaires sociaux doivent y travailler et la mise en route si tant soit peu elle le soit un jour mettra plusieurs années !

Mise en route je veux bien , mais la banlieue lyonnaise a beaucoup changé ( en bien ) et pour ma part j’ai vu les modifications profondes de villes comme Villeneuve la garenne et bien d’autres . Bernard Maris rappelait que la France n’a jamais abandonné ses banlieues et c’est tout à fait vrai . Donc qu’il faille continuer l’effort ok , mais parler de mise en route ça me parait particulièrement injuste au regard des sommes très importantes investies par la nation dans ses banlieues et au regard des nombreux changements positifs qui y ont été opérés. Par ailleurs ça ne doit pas se faire au détriment de la France périphérique de Florence Aubenas sinon nous nous réveillerons encore avec des seconds tours de présidentielles douloureux .

 

 

Modifié par DroitDeRéponse
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Voyageur, 67ans Posté(e)
Plouj Membre 94 765 messages
67ans‚ Voyageur,
Posté(e)

Lorsque je vois les sommes englouties pour bien peu de résultats.

Certaines banlieues sont des zones de non-droits volontaires qui se trouvent très bien comme cela. La plupart des trafics "souterrains" s'y passent non ?

J'attendais plus un effort financier du côté département santé (infirmières, etc.), maisons de retraite, pour nos anciens et les futurs anciens.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
garthriter Membre 3 025 messages
Forumeur vétéran‚ 45ans‚
Posté(e)
il y a 44 minutes, PINOCCHIO a dit :

Foutaises !, on refile pas de l'argent à des cochons, quand on voit l'état lamentable de ce qu'on leur a donné et qu'ils respectent rien , même à foutre le feu aux écoles, ou dégrader les entrées d'immeubles, les ascenseurs en pissant et en chiant partout.

 

C'est comme continuer à mettre des pièces dans une poche trouée...

Une médiathèque en construction dans une "zone sensible"...brûlée.

Un collège situé en zone d'éducation prioritaire...brûlée et les pompiers, caillassés.

Qu'on règle déjà le problème de délinquance (ce qui ne risque pas d'arriver vu la mollesse de la justice), et après nos politiques pourront y foutre autant de poignons qu'il le veulent.

Sans cela, c'est juste pisser dans un violon, pour la nème fois.

Lorsque j'étais enfants, là où je vivais, il n'y avait absolument rien à faire. Transport en commun inexistant. Pas la moindre bibliothèque à moins de 5 km. Aucune association ou mjc. C'est pas pour autant qu'on a mal tourné.

Modifié par garthriter
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 73ans Posté(e)
Pales Membre 23 302 messages
Maitre des forums‚ 73ans‚
Posté(e)

Bjr Pascou 

Pour moi ce qui Compte c'est d'avoir comme Borloo des personnes qui "Pense pour Agir"..............A d'autres de Réagir et de Faire

J'aime bien Borloo:hi:

il y a 3 minutes, garthriter a dit :

C'est comme continuer à mettre des pièces dans une poche trouée...

Une médiathèque en construction dans une "zone sensible"...brûlée.

Un collège situé en zone d'éducation prioritaire...brûlée et les pompiers, caillassés.

Qu'on règle déjà le problème de délinquance (ce qui ne risque pas d'arriver vu la mollesse de la justice), et après nos politiques pourront y foutre autant de poignons qu'il le veulent.

Sans cela, c'est juste pisser dans un violon, pour la nème fois.

Plus Facile a dire qu'a Faire!!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 45ans Posté(e)
garthriter Membre 3 025 messages
Forumeur vétéran‚ 45ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, Pales a dit :

Bjr Pascou 

Pour moi ce qui Compte c'est d'avoir comme Borloo des personnes qui "Pense pour Agir"..............A d'autres de Réagir et de Faire

J'aime bien Borloo:hi:

Plus Facile a dire qu'a Faire!!!!

Ben déjà, si on avait pas des gars qui sont à leur 20ème inscriptions au casier judiciaire et à qui on continue à refiler du sursis...on irait peut-être vers un mieux.

Je n'ai jamais dit que ce serait facile à faire, ni que ça se ferait sans tensions. Je dis en revanche que si on ne le fait pas, ce sera une fois de plus, un putain de gros gaspillage !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 449 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 43 minutes, DroitDeRéponse a dit :

 

C’est déjà sur concours . Et des filières réservées de discrimination positive existent déjà comme à Sciences po . Mais à l’heure de manif contre l’élitisme et où il est de bon ton de lâcher son étron sur l’ENA est il souhaitable de faire rentrer dans le moule nos forces vives qui ne manqueront alors pas d’integrer ce qu’il est tendance d’appeler la pensée unique ? 

Je vous sais remonté sur ce sujet @PASCOU . 

Alors déjà je ne suis pas remonté sur le sujet.

Plutôt dubitatif.

Ensuite si on fait un concours qu'on l'ouvre à  tous les jeunes.

Quelle différence entre un jeune des banlieues qui peut e déplacer dans la capitale et un gamin d'un petit bled ou les parents sont au chômage?

Et où il n'y a rien.

Que lui ne fait pas vague?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
il y a 4 minutes, PASCOU a dit :

Alors déjà je ne suis pas remonté sur le sujet.

Plutôt dubitatif.

Ensuite si on fait un concours qu'on l'ouvre à  tous les jeunes.

Le concours de l'ENA est déjà ouvert a tous les jeunes comme ceux de la haute fonction publique .

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 449 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a une heure, Livia a dit :

Ce n'est pas faux ! il faut dire que c'est un chantier tellement gros, ils ne doivent pas trop savoir par quel bout le prendre !

Et puis 48 milliards d'euros ce n'est pas rien, l'état n'en prendra à sa charge qu'une petite partie.

Ce n'est pas gagné !

Le problème  n'est pas la somme mais là somme  utilisée sans résultat .

Je crains encore un effet d'annonce en vue des européennes. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Pantin contestataire, 77ans Posté(e)
PINOCCHIO Membre 42 762 messages
77ans‚ Pantin contestataire,
Posté(e)
il y a 34 minutes, Pales a dit :

Bjr Pascou 

Pour moi ce qui Compte c'est d'avoir comme Borloo des personnes qui "Pense pour Agir"..............A d'autres de Réagir et de Faire

J'aime bien Borloo:hi:

Plus Facile a dire qu'a Faire!!!!

il sert à rien , ton Borloo , simplement qu'il veut revenir avec Macron qui en veut pas, on connait le gaillard quand il venait bourré aux émissions, pas crédible ce mec là :bad:

il y a 38 minutes, garthriter a dit :

C'est comme continuer à mettre des pièces dans une poche trouée...

Une médiathèque en construction dans une "zone sensible"...brûlée.

Un collège situé en zone d'éducation prioritaire...brûlée et les pompiers, caillassés.

Qu'on règle déjà le problème de délinquance (ce qui ne risque pas d'arriver vu la mollesse de la justice), et après nos politiques pourront y foutre autant de poignons qu'il le veulent.

Sans cela, c'est juste pisser dans un violon, pour la nème fois.

Lorsque j'étais enfants, là où je vivais, il n'y avait absolument rien à faire. Transport en commun inexistant. Pas la moindre bibliothèque à moins de 5 km. Aucune association ou mjc. C'est pas pour autant qu'on a mal tourné.

ils cassent tout, ça sert strictement à rien de leur refiler du fric, l'état des lieux délabrés c'est eux qui le font , ça respecte rien , même pas les gens qui sont dedans , le con de Borloo il voit rien , bien sur :o°

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 449 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Le concours de l'ENA est déjà ouvert a tous les jeunes comme ceux de la haute fonction publique .

 

Donc vous confirmez cet enfumage?

Ou alors il veut dire que les concours seront truqués et le piston effectif?

Au facies?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×