Aller au contenu

Allergique au lait, un petit garçon décède après avoir mangé une crêpe à l'école

Messages recommandés

Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Bonjour,

Le drame est survenu jeudi 29 mars à Limas (Rhône) : un petit garçon de 6 ans allergique aux produits lactés est décédé après avoir mangé une crêpe au carnaval de son école.

Le père estime : "c'est totalement la faute de la maîtresse" si le drame s'est produit.

Lors du carnaval de l'école, le personnel a proposé des crêpes aux élèves. Le petit garçon, Jadhen, a accepté puisqu'il avait l'habitude de manger des crêpes à l'eau. 

L'état de santé de l'enfant de 6 ans s'est rapidement dégradé. Lorsque sa mère est venue le récupérer à l'école, "il était déjà en détresse respiratoire", explique Fabien, le père du garçon. Jadhen était scolarisé dans cette école maternelle depuis trois ans. "Ils sont tous au courant pour l'allergie au lait de vache et ce qu'il faut faire en cas d'urgence" assure-t-il. "C'est pire qu'une erreur. Donner quelque chose à quelqu'un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d'école ça n'est pas logique. Il y a un manque de jugeotte", ajoute le père de famille.

L'autopsie montre que le petit garçon de 6 ans est décédé d'un choc anaphylactique, une réaction allergique immédiate, a indiqué le procureur de Villefranche-sur-Saône.

Article entier

La maman de Jadhen témoigne :

Il est 16h20, jeudi dernier, lorsque Marie-Anaëlle, la mère de Jadhen, vient récupérer son enfant à l'école à Limas, dans le Rhône. Rapidement, elle constate que son petit garçon ne va pas bien. Âgé de six ans, il vient de manger des crêpes lors du carnaval de son établissement.

Il m'a dit 'Maman, je n'en peux plus'. Je l'ai porté, j'ai croisé des gens, j'ai demandé un téléphone à des filles pour appeler les pompiers", relate-t-elle.

Ces derniers n'ont pas réussi à ranimer l'enfant.

Les parents ne comprennent pas comment il a pu consommer des crêpes contenant du lait alors que son allergie était connue de l'équipe pédagogique.

"Ça fait trois ans qu'il est dans cette école: petite section, moyenne section, tout le monde était au courant. Même les parents d'élèves étaient au courant que mon fils était allergique au lait", déplore sa mère.

Le procureur de Villefranche-sur-Saône a confirmé que le "régime alimentaire (de l'enfant) était connu" du personnel éducatif et que "c'est la maîtresse qui a proposé la crêpe à l'enfant".

L'enquête doit désormais déterminer les responsabilités personnelles dans la mort de l'enfant. L'enseignante concernée a déjà été entendue.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Enchantant Membre 6 571 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 23 minutes, Loargan a dit :

Le père estime : "c'est totalement la faute de la maîtresse" si le drame s'est produit.

La mort d’un enfant reste toujours un drame.

Que le père accuse la maitresse d’école d’être seule responsable de la mort de cet enfant, sont des propos qui peuvent se comprendre sous le coup de l’émotion ou de la colère d’un parent mais qui à mon sens sont peu vraisemblable.

La mortalité infantile, survient souvent pour des raisons multiples, que le corps médical ne sait pas toujours expliquer.

Si je plains les parents de la perte de leur enfant, je plains tout autant cette enseignante, car offrir une crêpe à un môme, chacun d’entre nous aurais pu le faire, sans intention de nuire à quiconque.

  • Like 1
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 28 104 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Si j'avais un enfant ultra allergique j'aurais toujours un "stylo"  d'épinéphrine à proximité. Sauf erreur de ma part il se conserve à température ambiante, se range donc n'importe où, on peut se l'injecter soit même, n'importe qui peut piquer, le stylo permet une injection unique. En cas de choc anaphylactique on ne se pose pas de questions, on pique et on attend les secours. 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 40 minutes, Enchantant a dit :

Que le père accuse la maitresse d’école d’être seule responsable de la mort de cet enfant, sont des propos qui peuvent se comprendre sous le coup de l’émotion ou de la colère d’un parent mais qui à mon sens sont peu vraisemblable.

La mortalité infantile, survient souvent pour des raisons multiples, que le corps médical ne sait pas toujours expliquer.

Si je plains les parents de la perte de leur enfant, je plains tout autant cette enseignante, car offrir une crêpe à un môme, chacun d’entre nous aurais pu le faire, sans intention de nuire à quiconque.

Le père lui impute surtout un manque de jugeotte, à raison puisque cette maîtresse d'école était parfaitement au courant, comme tout le personnel, que le petit garçon était allergique aux produits laitiers. Avertie également des mesures à prendre en cas de choc anaphylactique. Jusqu'à présent on fait les crêpes avec du lait, elle n'aurait donc pas dû lui en proposer. Un drame qui n'a rien à voir avec un cas de mortalité infantile survenue pour des raisons indéterminées, elle risque par conséquent d'être condamnée pour empoisonnement involontaire. C'est étonnant aussi qu'au cours d'un carnaval, aucune cantinière, aucun autre enseignant n'ait rien remarqué.

Personnellement cette affaire m'étonne à peine : tant de fois, l'absence de jugeotte d'enseignants-es en maternelle m'ont moi-même laissée sans voix. Je me demandai alors "Mais à quel genre de crétins confions-nous nos enfants ?"

Ce fut par exemple, un clou de près de dix centimètres dépassant d'un meuble à hauteur des yeux des enfants. En le signalant à la maîtresse j'eus l'impression de parler à un sac vide. Je dus me répéter au-moins trois fois pour qu'elle se décide à me répondre qu'elle préviendrait l'homme à tout faire. Je lui dis que c'était très dangereux et que c'était immédiatement qu'elle devrait le faire. Elle ne répondit pas, si bien que j'allai tout de suite prévenir le directeur. Le lendemain le clou était toujours là ! Aussi je décidai que ma fille repartirait avec moi et ne retournerait en classe que quand ce maudit clou aurait été ôté de là !

Une autre fois, lors d'une sortie, j'accompagnais l'enseignante. Il y avait un chemin à suivre dans les hauteurs, et au bord la pente était totalement abrupte et vertigineuse. Les enfants, accablés par la chaleur, avaient tendance à trainer trop au bord justement. Craignant un accident, je n'arrêtai pas de les ramener au milieu du chemin. La maîtresse me regardait sans arrêt de travers, comme si j'étais en train de m'affoler pour rien. Je me sentis obligée de lui faire remarquer qu'un drame pouvait vite arriver dans ce type d'endroit.

Plein d'histoires comme ça à raconter. Nos pauvres enfants confiés à des gens que nous souhaiterions compétents mais se révèlent bien souvent des QI de moules.

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 571 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Loargan a dit :

Je me demandai alors "Mais à quel genre de crétins confions-nous nos enfants ?"

J’avais bien compris le message !

En fait, vous vouliez nous faire savoir que toutes les enseignantes et tous les enseignants sont des crétins ?

Il est vrai aussi que des accidents domestiques surviennent aussi dans les familles, par extension de votre raisonnement binaire, les parents sont tous des crétins, notamment ceux qui ne surveillent pas leurs progénitures en continu ?

Ah si tous les crétins du monde pouvaient se donner la main, je vous la serrerais volontiers !:D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr Wolfe Membre 5 508 messages
Serial shooter‚ 51ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Loargan a dit :

Plein d'histoires comme ça à raconter. Nos pauvres enfants confiés à des gens que nous souhaiterions compétents mais se révèlent bien souvent des QI de moules.

Quelle idée de confier sciemment ses enfants à des gens pareils... c'est carrément criminel et prémédité.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 13 382 messages
Piment doux‚ 97ans
Posté(e)
il y a une heure, Crabe_fantome a dit :

Si j'avais un enfant ultra allergique j'aurais toujours un "stylo"  d'épinéphrine à proximité. Sauf erreur de ma part il se conserve à température ambiante, se range donc n'importe où, on peut se l'injecter soit même, n'importe qui peut piquer, le stylo permet une injection unique. En cas de choc anaphylactique on ne se pose pas de questions, on pique et on attend les secours. 

Tout à fait, il me semble que c'est plutôt courant sur toute personne ayant des tendances très allergiques. La maîtresse avait beau être informée, difficile d'être derrière chaque élève pour vérifier ce qu'il mange. Triste histoire, triste aussi qu'il faille forcément accabler d'un côté comme de l'autre. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 10 427 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)

j'ai l'impression que dans cette histoire certains oublient que les enseignants ont une 20aine d'enfants à charge mais estime que pour les parents le leur est unique et mérite seul l'attention au détriment des autres

ce n'est pas parce que le corps pédagogique savait que ça a pu empêcher l'accident, le cerveau n'est pas parfait et peu oublié des détails (même important ) en certains moment rares , comme ici la fête avec les crêpes, tout le monde emporté par l'ivresse joyeuse du moment et plutôt insouciant

  • Like 1
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barbara lebol Membre 4 047 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)

Beaucoup ne sont pas informés de la gravité du choc anaphylactique et ne réagissent pas assez rapidement.

La confiance dans l'équipe pédagogique n'est pas suffisante. L'enfant doit avoir sa trousse de secours avec lui et son stylo d'adrénaline. Même à l'âge de 6 ans on peut lui apprendre à s'auto-injecter le produit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 22 minutes, Enchantant a dit :

J’avais bien compris le message !

En fait, vous vouliez nous faire savoir que toutes les enseignantes et tous les enseignants sont des crétins ?

Il est vrai aussi que des accidents domestiques surviennent aussi dans les familles, par extension de votre raisonnement binaire, les parents sont tous des crétins, notamment ceux qui ne surveillent pas leurs progénitures en continu ?

Ah si tous les crétins du monde pouvaient se donner la main, je vous la serrerais volontiers !:D

Il n'y avait pas de tel message et, heureusement, les enseignants ne sont pas tous des crétins. Sauf que trop souvent, dans les maternelles, j'ai eu affaire à des crétin/es ! Des pour qui on pouvait se demander ce que la sécurité des enfants représentait pour eux/elles.

il y a 1 minute, Barbara lebol a dit :

Beaucoup ne sont pas informés de la gravité du choc anaphylactique et ne réagissent pas assez rapidement.

La confiance dans l'équipe pédagogique n'est pas suffisante. L'enfant doit avoir sa trousse de secours avec lui et son stylo d'adrénaline. Même à l'âge de 6 ans on peut lui apprendre à s'auto-injecter le produit.

Je doute qu'une école maternelle autorise un enfant à avoir toujours sur lui une trousse de secours. Il faut forcément qu'elle soit confié à un adulte avec prescription du médecin.

Et comme un enseignant n'est pas sensé faire le travail d'une infirmière, il faudra que l'infirmière soit là en cas de problème, parce qu'un enseignant pourra refuser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barbara lebol Membre 4 047 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Loargan a dit :

Il n'y avait pas de tel message et, heureusement, les enseignants ne sont pas tous des crétins. Sauf que trop souvent, dans les maternelles, j'ai eu affaire à des crétin/es ! Des pour qui on pouvait se demander ce que la sécurité des enfants représentait pour eux/elles.

Je doute qu'une école maternelle autorise un enfant à avoir toujours sur lui une trousse de secours. Il faut forcément qu'elle soit confié à un adulte avec prescription du médecin.

C'est une question de vie ou de mort ; on le voit bien dans ce cas précis ! La trousse est effectivement prescrite par un médecin.

"La trousse d’urgence contient les médicaments indispensables aux personnes allergiques alimentaires en cas de réaction allergique. Elle permet notamment d’avoir toujours à portée de main le stylo-injecteur d’adrénaline nécessaire en cas d’urgence.

Cette trousse ne doit jamais quitter la personne ayant une allergie ou être au minimum disponible rapidement dans tous les lieux où il est amené à se rendre: domicile bien-sûr, mais aussi école, travail, en voyage…"

https://www.allergobox.com/les-allergies-alimentaires/la-trousse-durgence-incontournable-en-cas-dallergies-alimentaires

La trousse d'urgence aurait sauvé la vie de ce petit garçon !

Modifié par Barbara lebol
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 25 minutes, Out of Paprika a dit :

Tout à fait, il me semble que c'est plutôt courant sur toute personne ayant des tendances très allergiques. La maîtresse avait beau être informée, difficile d'être derrière chaque élève pour vérifier ce qu'il mange. Triste histoire, triste aussi qu'il faille forcément accabler d'un côté comme de l'autre. 

C'est la maîtresse qui a donné la crêpe à l'enfant.

il y a 22 minutes, cheuwing a dit :

j'ai l'impression que dans cette histoire certains oublient que les enseignants ont une 20aine d'enfants à charge mais estime que pour les parents le leur est unique et mérite seul l'attention au détriment des autres

ce n'est pas parce que le corps pédagogique savait que ça a pu empêcher l'accident, le cerveau n'est pas parfait et peu oublié des détails (même important ) en certains moment rares , comme ici la fête avec les crêpes, tout le monde emporté par l'ivresse joyeuse du moment et plutôt insouciant

Je trouve que tu dédouanes un peu vite les responsables des enfants, car au sein de l'école ce sont bien les adultes -enseignants, cantinières- qui sont responsables des enfants. Ce petit garçon n'était pas nouveau, cela faisait des années qu'il y venait et jusqu'aux parents d'élèves étaient au courant de son allergie. Cette réponse "ils ne peuvent être derrière chaque enfant" revient un peu trop souvent et trop facilement.

il y a 4 minutes, Barbara lebol a dit :

C'est une question de vie ou de mort ; on le voit bien dans ce cas précis !

"La trousse d’urgence contient les médicaments indispensables aux personnes allergiques alimentaires en cas de réaction allergique. Elle permet notamment d’avoir toujours à portée de main le stylo-injecteur d’adrénaline nécessaire en cas d’urgence.

Cette trousse ne doit jamais quitter la personne ayant une allergie ou être au minimum disponible rapidement dans tous les lieux où il est amené à se rendre: domicile bien-sûr, mais aussi école, travail, en voyage…"

https://www.allergobox.com/les-allergies-alimentaires/la-trousse-durgence-incontournable-en-cas-dallergies-alimentaires

La trousse d'urgence aurait sauvé la vie de ce petit garçon !

Sauf que dans la réalité, il y a toujours des freins : les enseignants qui ne veulent pas faire le boulot de l'infirmière, l'infirmière qui n'est pas là tout le temps... L'enfant qu'on ne veut pas laisser seul avec son traitement médical... C'est ainsi dans la réalité !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barbara lebol Membre 4 047 messages
Forumeur alchimiste‚ 41ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Loargan a dit :

C'est la maîtresse qui a donné la crêpe à l'enfant.

Je trouve que tu dédouanes un peu vite les responsables des enfants, car au sein de l'école ce sont bien les adultes -enseignants, cantinières- qui sont responsables des enfants. Ce petit garçon n'était pas nouveau, cela faisait des années qu'il y venait et jusqu'aux parents d'élèves étaient au courant de son allergie. Cette réponse "ils ne peuvent être derrière chaque enfant" revient un peu trop souvent et trop facilement.

Sauf que dans la réalité, il y a toujours des freins : les enseignants qui ne veulent pas faire le boulot de l'infirmière, l'infirmière qui n'est pas là tout le temps... L'enfant qu'on ne veut pas laisser seul avec son traitement médical... C'est ainsi dans la réalité !

L'adage bête et méchant : "le règlement c'est le règlement !!!!" s'appliquerait tout à fait à ce que tu décris ! Mais je n'imagine pas 1 seconde qu'une trousse de secours soit refusée à un grand allergique. La trousse peut éventuellement être remise à la maitresse et utilisée par elle en cas de symptômes caractéristiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cheuwing Membre 10 427 messages
Forumeur alchimiste‚ 34ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Loargan a dit :

 

Je trouve que tu dédouanes un peu vite les responsables des enfants, car au sein de l'école ce sont bien les adultes -enseignants, cantinières- qui sont responsables des enfants. Ce petit garçon n'était pas nouveau, cela faisait des années qu'il y venait et jusqu'aux parents d'élèves étaient au courant de son allergie. Cette réponse "ils ne peuvent être derrière chaque enfant" revient un peu trop souvent et trop facilement.

je ne dédouanne pas j'explique les raisons qui ont pu amener à cette accident

tout d'abord tu confirmes mon propos précédent, les enseignants ont une 20 aine d'élèves mais chaque parent voudrait que le sien soit le centre de toute leur attention au détriment des autres, ce qui est impossible

ensuite cette fête ne rentre pas dans le cadre habituelle, par exemple si cet enfant mangeait à la cantine on a une routine qui fait que l'on y pense toujours et empêche cet oubli

là cette fête est un petit évènement festif  fait qu'on a l'attention relachée et que même une chose aussi importante peut passer à la trappe , et ça c'est le cerveau qui nous joue des tours

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 MembreN 10 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)

Parents irresponsables.

Mon soutien à la maîtresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 12 107 messages
Chien Fou forumeur‚ 84ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Loargan a dit :

Bonjour,

Le drame est survenu jeudi 29 mars à Limas (Rhône) : un petit garçon de 6 ans allergique aux produits lactés est décédé après avoir mangé une crêpe au carnaval de son école.

Le père estime : "c'est totalement la faute de la maîtresse" si le drame s'est produit.

Lors du carnaval de l'école, le personnel a proposé des crêpes aux élèves. Le petit garçon, Jadhen, a accepté puisqu'il avait l'habitude de manger des crêpes à l'eau. 

L'état de santé de l'enfant de 6 ans s'est rapidement dégradé. Lorsque sa mère est venue le récupérer à l'école, "il était déjà en détresse respiratoire", explique Fabien, le père du garçon. Jadhen était scolarisé dans cette école maternelle depuis trois ans. "Ils sont tous au courant pour l'allergie au lait de vache et ce qu'il faut faire en cas d'urgence" assure-t-il. "C'est pire qu'une erreur. Donner quelque chose à quelqu'un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d'école ça n'est pas logique. Il y a un manque de jugeotte", ajoute le père de famille.

L'autopsie montre que le petit garçon de 6 ans est décédé d'un choc anaphylactique, une réaction allergique immédiate, a indiqué le procureur de Villefranche-sur-Saône.

Article entier

La maman de Jadhen témoigne :

Il est 16h20, jeudi dernier, lorsque Marie-Anaëlle, la mère de Jadhen, vient récupérer son enfant à l'école à Limas, dans le Rhône. Rapidement, elle constate que son petit garçon ne va pas bien. Âgé de six ans, il vient de manger des crêpes lors du carnaval de son établissement.

Il m'a dit 'Maman, je n'en peux plus'. Je l'ai porté, j'ai croisé des gens, j'ai demandé un téléphone à des filles pour appeler les pompiers", relate-t-elle.

Ces derniers n'ont pas réussi à ranimer l'enfant.

Les parents ne comprennent pas comment il a pu consommer des crêpes contenant du lait alors que son allergie était connue de l'équipe pédagogique.

"Ça fait trois ans qu'il est dans cette école: petite section, moyenne section, tout le monde était au courant. Même les parents d'élèves étaient au courant que mon fils était allergique au lait", déplore sa mère.

Le procureur de Villefranche-sur-Saône a confirmé que le "régime alimentaire (de l'enfant) était connu" du personnel éducatif et que "c'est la maîtresse qui a proposé la crêpe à l'enfant".

L'enquête doit désormais déterminer les responsabilités personnelles dans la mort de l'enfant. L'enseignante concernée a déjà été entendue.

 

Ce dont je m'interroge là dedans, c'est comment fut il alimenter à partir de sa naissance, s'il est allergique au lait, c'est ni au sein de sa mère, ni au lait artificiel. Comment fut il alimenter ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mia Adaxo Membre 7 910 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Enchantant a dit :

Que le père accuse la maitresse d’école d’être seule responsable de la mort de cet enfant,

Quand tu amènes ton enfant à l'école , c'est la maitresse qui prend le relais et qui devient responsable de lui

Citation

La mortalité infantile, survient souvent pour des raisons multiples, que le corps médical ne sait pas toujours expliquer.

Sauf qu'ici ce n'est pas une mort inexpliquée , l'enfant est bien mort d'avoir manger un produit contenant du lait

Citation

Si je plains les parents de la perte de leur enfant, je plains tout autant cette enseignante, car offrir une crêpe à un môme, chacun d’entre nous aurais pu le faire, sans intention de nuire à quiconque.

Mais offrir une crêpe à un enfant que l'on sait allergique , c'est different

Si elle oublie quelque chose d'aussi important , qu'oublie t-elle d'autre encore ??

il y a une heure, Out of Paprika a dit :

  La maîtresse avait beau être informée, difficile d'être derrière chaque élève pour vérifier ce qu'il mange.

Sauf que là , c'est elle-même qui a donné la crêpe à l'enfant :mouai: ...faut l'faire je trouve :sleep:

Modifié par Mia Adaxo
  • Like 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 16 minutes, Dan229 a dit :

Parents irresponsables.

Mon soutien à la maîtresse.

Pourquoi parents irresponsables ?

Aux parents, on ne cesse de répéter qu'il faut avoir confiance en l'école, c'est ce qu'ils ont fait.

Quand l'année scolaire débute, il y a des fiches à remplir sur lesquelles on signale les allergies de son enfant. A l'intérieur de l'école c'est le personnel qui prend le relai quant à la responsabilité. Si un enfant a un traitement, le médecin de famille le signale et c'est l'infirmière qui l'a avec elle, et je pense que c'est obligatoire. Je n'ai jamais entendu une maîtresse d'école accepter de conserver un traitement dans sa classe et de se charger de son administration à l'enfant.

  • Like 2
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loargan Membre+ 10 180 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Enfin, moi j'ai fait part de certains cas où l'enseignante et le directeur réunis témoignaient un je-m'en-foutisme total de la sécurité des enfants. Vous, en tant que parent, vous constatez qu'un clou de presque 10 centimètres dépasse d'un meuble inachevé à une hauteur qui fait qu'en cas de chute, de bousculade, d'inattention, un gosse peut se blesser plus ou moins gravement, avoir un œil crevé même, comment vous réagiriez ? Qu'est-ce que vous penseriez d'une enseignante qui fait la sourde oreille et d'un directeur qui ne fait rien après signalement ? Un signalement qui n'aurait pas eu lieu d'être considérant que l'enseignante avait forcément remarqué ce clou, qui se voyait comme le nez au milieu de la figure dans sa classe.

Après, désolée de toucher à vos vaches sacrées, mais oui, pour moi, côté sécurité, il y a du boulot dans les écoles. Déjà, avec des effectifs plus réduits dans les classes, ce serait plus facile à gérer pour l'enseignant. Ensuite, rappeler chaque année dans les écoles que tout danger doit être pris au sérieux, qu'il ne faut jamais faire l'autruche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité