Aller au contenu

Traqués de toutes parts, les djihadistes finissent par être mangés par les chiens

Messages recommandés

azed1967 Membre 3 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

Traqués de toutes parts, les djihadistes finissent par être mangés par les chiens

AFP Publié le lundi 16 octobre 2017 à 12h45 - Mis à jour le lundi 16 octobre 2017 à 14h27

 

Leurs corps sont enterrés dans des fosses communes - au mieux.

Venus de toute la planète ou recrutés sur place, des dizaines de milliers de djihadistes qui croyaient gagner les clés du paradis terminent dans des fosses communes ou, pire, mangés par les chiens errants en Irak et en Syrie.

La coalition conduite par les Etats-Unis affirme à l’AFP que 80 000 djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont péri depuis sa constitution en septembre 2014. Il faut y ajouter ceux tués par l’aviation russe et le régime de Damas.

En Irak, la colère des paysans sunnites

A Dhoulouïya, à 90 km au nord de Bagdad, la terre ocre porte encore les traces des bulldozers qui ont enterré à la va-vite des dizaines de djihadistes tués lors des combats de 2015. Sur des restes humains encore visibles, des mouches s’agglutinent dans une odeur pestilentielle. "Ils auraient dû finir dans l’estomac des chiens. Si on les a enterrés ici, ce n’est pas par amour pour eux mais pour éviter des maladies", assure Mohammed al-Joubouri, policier dans cette localité agricole, fief de la tribu sunnite des Joubouri qui a empêché l’EI d’y entrer au prix de 250 morts. "On aurait pu les jeter à l’eau mais on aime trop le fleuve pour le polluer. Les gens du coin et leurs animaux boivent l’eau du Tigre", ajoute celui qui a perdu un frère, tué au combat contre l’EI.

 

"Nous les avons enterrés avec des bulldozers" et non selon le rite musulman, assure Chaalane al-Joubouri, agriculteur d’une quarantaine d’années. "Même sous terre, ils sont restés dans leur crasse. Ils disaient qu’ils iraient au paradis et goûteraient aux jardins des délices, mais voilà comment ils ont fini."

A quelques centaines de mètres de là, un autre cimetière se dresse, entouré d’un mur de briques rouges : celui des "martyrs protecteurs des foyers", tombés en combattant les djihadistes. Eux ont des tombes, ombragées par des arbres, et même d’immenses posters avec leur photo.

Quelques sépultures

Dans la province sunnite d’Al-Anbar, les djihadistes les plus chanceux sont ceux tués pendant que leurs compagnons d’armes contrôlaient la région jusqu’en 2015. Au centre de Fallouja, première ville prise par l’EI en 2014, des stèles d’un cimetière improvisé portent les noms de guerre de combattants étrangers enterrés par leurs camarades.

Pour les autres, c’est l’anonymat des fosses communes, explique à l’AFP le général Mahmoud al-Fellahi, qui dirige les opérations dans cette province où se trouve le dernier bastion irakien de l’EI.

Dans la province de Ninive, avec sa capitale Mossoul où les pertes de l’EI ont été les plus lourdes, un haut-gradé se rappelle avoir utilisé des bulldozers "pour enterrer les djihadistes après avoir rassemblé des informations sur leur identité et leur nationalité".

En Syrie, leur sort n’est pas une priorité

Dans la partie syrienne du "califat" proclamé en 2014, le sort des quelque 50 000 djihadistes tués selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) n’est pas plus enviable.

Un responsable militaire syrien est très clair : "Pour le moment, on s’intéresse davantage à ce qui se passe sur le terrain que sous la terre". Une autre source militaire syrienne assure que "les terroristes essaient de prendre leurs morts. Si c’est nous qui les récupérons, nous cherchons à identifier les étrangers pour d’éventuels échanges d’informations avec leurs pays d’origine".

Loin des zones urbaines, dans le désert de Deir Ezzor, d’Alep ou de Raqqa, les corps des djihadistes sont abandonnés et, selon le chef d’une milice pro-régime, "les chiens du désert attendent".

"Dès la fin des combats, les chiens sortent de leur cachette et viennent chercher les dépouilles. Il faut faire attention à ne pas laisser un chien s’approcher car il peut être atteint d’une maladie infectieuse", conseille-t-il à un journaliste de l’Agence France-Presse.

Dans la ville de Raqqa, bastion syrien de l’EI avant que les Forces démocratiques syriennes (FDS, une alliance kurdo-arabe) s’en emparent presque entièrement, Mustefa Bali, responsable de la presse des FDS, assure que "les corps (des djihadistes) sont généralement enterrés". "Mais il arrive, à cause des francs-tireurs ou parce qu’ils sont sous les décombres, que certains corps se décomposent", ajoute-t-il.

Des lieux tenus secrets

Selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, "les personnalités connues et réclamées par la communauté internationale sont enterrées dans des lieux secrets". Par exemple, dit-il, "on ne sait pas où sont enterrés Jihadi John (qui avait exécuté deux journalistes occidentaux), (l’ex porte-parole) Abou Mohammed al-Adnani, ou leur chef militaire Omar al-Shishani."

Et jusqu’à maintenant, précise-t-il, "nous n’avons jamais enregistré l’envoi de corps de djihadistes étrangers vers leur pays d’origine".

AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Bon appétit les chiens.........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LAKLAS Membre 5 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 99ans
Posté(e)

 Finir en crotte de chien au lieu d'aller au paradis quelle désillusion.. mais ils le valent bien !!!  :dance:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité elbaid
Invité elbaid Invités 0 message
Posté(e)

Bof . la mort nous surprendra à tous peu importe l'art et la manière de s'y confronter .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LAKLAS Membre 5 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 99ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, elbaid a dit :

Bof . la mort nous surprendra à tous peu importe l'art et la manière de s'y confronter .

Je préfère mourir en faisant l'amour qu'à cause d'une balle dans le foie au bout de 2 heures d'agonie... !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 3 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)

ces mouvements jihadistes ne tirent pas les leçons du passé de vrais pigeons. comme après avoir pris part pour les bosniaques pendant la guerre de yougoslavie

 

La Bosnie expulse ses moudjahidin

Par Christophe Ayad 17 mai 2007 à 07:48

 

Ils étaient venus combattre aux côtés des Musulmans de Bosnie. Certains étaient déjà sur place et se sont enrôlés. D'autres se sont installés après la guerre, ont pris femme et eu des enfants. Aujourd'hui, les «Arabes» de Bosnie sont devenus indésirables. L'Etat bosnien s'apprête à expulser plusieurs dizaines, voire centaines, de ses propres ressortissants, en majorité d'origine arabe, après les avoir déchus de leur nationalité. Ex-combattants ou anciens humanitaires, ils sont désormais indésirables.

Le Parlement a adopté une loi instaurant une commission de révision des naturalisations accordées entre le 6 avril 1992, date officielle du début de la guerre en Bosnie, et le 1er janvier 2006. Cette commission, mise en place l'année dernière et présidée par un fonctionnaire du ministère de la Sûreté, est chargée d'étudier les cas de quelque 1 500 personnes. Elle a déjà retiré leur nationalité à 488 personnes: plus de 70 Turcs, une trentaine d'Egyptiens, autant d'Algériens et de Tunisiens, plus de 20 Soudanais, etc. Cinquante d'entre eux avaient reçu, en janvier, un courrier leur annonçant cette décision.

«Décision politique». Dans les faits, seuls les ex-ressortissants turcs ou arabes sont visés. «Nous allons expulser des personnes qui, selon les résultats de l'enquête, mettent en danger la sécurité du pays», s'est contenté d'expliquer un responsable gouvernemental bosnien, Dragan Mektic.

«Cette décision est politique. Ils font ça sous la pression internationale», explique Aiman Awad, porte-parole de l'association Ensarije, qui regroupe quelque 200 Bosniaques, et lui-même menacé par la loi bien qu'il vive en Bosnie depuis 1982. Pour lui, cette politique répond aux demandes des Etats-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Les accords de Dayton, qui ont mis fin en 1995 à la guerre de Bosnie, spécifiaient déjà que les 4 000 à 5 000 moudjahidin arrivés en Bosnie pendant le conflit devaient quitter le pays. Quelques-uns l'ont fait, notamment les plus motivés par le jihad international. D'autres ont été arrêtés par des commandos de la Sfor, la force multinationale de l'Otan déployée en Bosnie au lendemain de la guerre. Ceux qui sont restés mènent pour la plupart une vie tranquille, le plus souvent dans la région de Zenica (centre du pays), même si on leur reproche de diffuser une version wahhabite et particulièrement conservatrice de l'islam.

Terroristes dormants. Depuis le 11 Septembre, la Bosnie fait du zèle. Elle a livré 6 Algériens à Washington. Bien que la justice bosnienne les ait blanchis, ils croupissent toujours à Guantánamo. Deux Bosniens d'origine égyptienne, Ussama Farag Allah et Al-Sharif Hassan Saad, ont été expulsés vers l'Egypte où ils sont détenus. Badreddine Ferchichi, un Tunisien à qui l'asile avait été refusé en Bosnie, a été renvoyé en Tunisie le 29 août dernier. Ferchichi attend en prison son procès devant un tribunal militaire. Autant de procédures contraires à la convention contre la torture et à la convention européenne des droits de l'homme, que Sarajevo a pourtant ratifiées. Parallèlement, des opérations coup de poing antiterroristes sont montées en épingle par les autorités afin de présenter les ex-combattants arabo-musulmans comme des terroristes dormants: Mounir Silini en a fait les frais. Arrêté chez lui le 24 mai 2006, il a été relâché deux jours plus tard faute de preuves. Depuis, il a fui en France où il a déposé une demande d'asile politique pour ne pas être expulsé en Tunisie où il n'a pas remis les pieds depuis seize ans et où il a été condamné par contumace à quatre ans de prison pour sympathie avec le parti islamiste interdit Ennahda.

En Bosnie, cette vague d'expulsions soulève peu d'échos, même si deux manifestations ont été organisées par les ex-combattants arabo-musulmans et leurs familles, en octobre à Sarajevo et fin février à Zenica. Les anciens combattants bosniaques font remarquer que la plupart des «Arabes» ont combattu au sein de la Katibat al-Moudjahidin, une unité alors tout à fait officielle au sein de l'armée bosniaque. «Si certains d'entre nous ont commis des crimes de guerre, qu'ils soient jugés par le Tribunal pénal international. Sinon, qu'on nous fiche la paix», estime l'un d'entre eux.

http://www.liberation.fr/planete/2007/05/17/la-bosnie-expulse-ses-moudjahidin_93331

 

à raqqa même topo, les djihastistes syriens sont épargnés mais les étrangers non ! de vrais pigeons qui croyaient en la fraternité musulmane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 143 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)

Et on va les plaindre encore ces pourris là, finir comme ça bouffé par les chiens , c'est encore trop beau pour cette vermine, l'agonie est bien la meilleure, celle qu'ils ont fait subir à ceux qu'ils ont égorgés, pas de compassion comme dit la ministre , tuez les tous sans exception :dev:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 3 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, PINOCCHIO a dit :

Et on va les plaindre encore ces pourris là, finir comme ça bouffé par les chiens , c'est encore trop beau pour cette vermine, l'agonie est bien la meilleure, celle qu'ils ont fait subir à ceux qu'ils ont égorgés, pas de compassion comme dit la ministre , tuez les tous sans exception :dev:

oui c'est le but éradiquer ces malades ! et ça marche. un peu de nettoyage ça fait du bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 143 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
il y a 1 minute, azed1967 a dit :

oui c'est le but éradiquer ces malades ! et ça marche. un peu de nettoyage ça fait du bien

il y en a bien là dedans qui vont encore s'en tirer, on a eu les SS pendant la guerre, qui se sont taillés un peu partout, ceux là feront comme les autres, la mort, ça viendra plus tard , pas pressé d'aller retrouver Allah et les vierges effarouchées :o°

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lucdf Membre 3 489 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Je n'éprouve aucune compassion pour ces abrutis. Par contre les toutous me font de la peine. Ils n'ont rien d'autres à manger que ces détritus humains?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 3 026 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, lucdf a dit :

Je n'éprouve aucune compassion pour ces abrutis. Par contre les toutous me font de la peine. Ils n'ont rien d'autres à manger que ces détritus humains?

ils ne font plus partis de l'humanité.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 18 143 messages
Pantin contestataire‚ 73ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, lucdf a dit :

Je n'éprouve aucune compassion pour ces abrutis. Par contre les toutous me font de la peine. Ils n'ont rien d'autres à manger que ces détritus humains?

ils doivent pas être si mauvais que ça, un os à ronger d'un djihadiste, c'est comme celui d'un bœuf, le toutou se régale avec la moelle :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 10 273 messages
Forumeur alchimiste‚ 21ans
Posté(e)

J'en mangerais bien une aussi de ces pourritures, mais avec beaucoup de piment.

Paraît qu'ils se reconstituent en Somalie et deviennent puissants.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 6 951 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, dubandelaroche a dit :

Bon appétit les chiens.........

Désolé de contrarier vos prescriptions culinaires mais, vous devriez savoir que les canidés selon, le code confessionnel alimentaire de ces contrées, ne consomment qu' exclusivement de la chaire halal... :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lycan77 Membre 7 515 messages
Dictateur du forum‚ 40ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, dubandelaroche a dit :

Bon appétit les chiens.........

 

Pauvres bêtes !   :(  :bad:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
boeingue Membre 1 467 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

pauvres chiens !!!!!!!!!!!  étre obligé de bouffer des gens pareils ,il y a de quoi étre malade !!!:(

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 12 155 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
Le ‎16‎/‎10‎/‎2017 à 14:58, dubandelaroche a dit :

Bon appétit les chiens.........

Pauvres bêtes! Faut vraiment qu'elles aient faim, pour manger des islamistes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stvi Membre 14 346 messages
Forumeur alchimiste‚ 107ans
Posté(e)
Le 16/10/2017 à 15:57, azed1967 a dit :

ces mouvements jihadistes ne tirent pas les leçons du passé de vrais pigeons. comme après avoir pris part pour les bosniaques pendant la guerre de yougoslavie

 

La Bosnie expulse ses moudjahidin

Par Christophe Ayad 17 mai 2007 à 07:48

 

Ils étaient venus combattre aux côtés des Musulmans de Bosnie. Certains étaient déjà sur place et se sont enrôlés. D'autres se sont installés après la guerre, ont pris femme et eu des enfants. Aujourd'hui, les «Arabes» de Bosnie sont devenus indésirables. L'Etat bosnien s'apprête à expulser plusieurs dizaines, voire centaines, de ses propres ressortissants, en majorité d'origine arabe, après les avoir déchus de leur nationalité. Ex-combattants ou anciens humanitaires, ils sont désormais indésirables.

Le Parlement a adopté une loi instaurant une commission de révision des naturalisations accordées entre le 6 avril 1992, date officielle du début de la guerre en Bosnie, et le 1er janvier 2006. Cette commission, mise en place l'année dernière et présidée par un fonctionnaire du ministère de la Sûreté, est chargée d'étudier les cas de quelque 1 500 personnes. Elle a déjà retiré leur nationalité à 488 personnes: plus de 70 Turcs, une trentaine d'Egyptiens, autant d'Algériens et de Tunisiens, plus de 20 Soudanais, etc. Cinquante d'entre eux avaient reçu, en janvier, un courrier leur annonçant cette décision.

«Décision politique». Dans les faits, seuls les ex-ressortissants turcs ou arabes sont visés. «Nous allons expulser des personnes qui, selon les résultats de l'enquête, mettent en danger la sécurité du pays», s'est contenté d'expliquer un responsable gouvernemental bosnien, Dragan Mektic.

«Cette décision est politique. Ils font ça sous la pression internationale», explique Aiman Awad, porte-parole de l'association Ensarije, qui regroupe quelque 200 Bosniaques, et lui-même menacé par la loi bien qu'il vive en Bosnie depuis 1982. Pour lui, cette politique répond aux demandes des Etats-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Les accords de Dayton, qui ont mis fin en 1995 à la guerre de Bosnie, spécifiaient déjà que les 4 000 à 5 000 moudjahidin arrivés en Bosnie pendant le conflit devaient quitter le pays. Quelques-uns l'ont fait, notamment les plus motivés par le jihad international. D'autres ont été arrêtés par des commandos de la Sfor, la force multinationale de l'Otan déployée en Bosnie au lendemain de la guerre. Ceux qui sont restés mènent pour la plupart une vie tranquille, le plus souvent dans la région de Zenica (centre du pays), même si on leur reproche de diffuser une version wahhabite et particulièrement conservatrice de l'islam.

Terroristes dormants. Depuis le 11 Septembre, la Bosnie fait du zèle. Elle a livré 6 Algériens à Washington. Bien que la justice bosnienne les ait blanchis, ils croupissent toujours à Guantánamo. Deux Bosniens d'origine égyptienne, Ussama Farag Allah et Al-Sharif Hassan Saad, ont été expulsés vers l'Egypte où ils sont détenus. Badreddine Ferchichi, un Tunisien à qui l'asile avait été refusé en Bosnie, a été renvoyé en Tunisie le 29 août dernier. Ferchichi attend en prison son procès devant un tribunal militaire. Autant de procédures contraires à la convention contre la torture et à la convention européenne des droits de l'homme, que Sarajevo a pourtant ratifiées. Parallèlement, des opérations coup de poing antiterroristes sont montées en épingle par les autorités afin de présenter les ex-combattants arabo-musulmans comme des terroristes dormants: Mounir Silini en a fait les frais. Arrêté chez lui le 24 mai 2006, il a été relâché deux jours plus tard faute de preuves. Depuis, il a fui en France où il a déposé une demande d'asile politique pour ne pas être expulsé en Tunisie où il n'a pas remis les pieds depuis seize ans et où il a été condamné par contumace à quatre ans de prison pour sympathie avec le parti islamiste interdit Ennahda.

En Bosnie, cette vague d'expulsions soulève peu d'échos, même si deux manifestations ont été organisées par les ex-combattants arabo-musulmans et leurs familles, en octobre à Sarajevo et fin février à Zenica. Les anciens combattants bosniaques font remarquer que la plupart des «Arabes» ont combattu au sein de la Katibat al-Moudjahidin, une unité alors tout à fait officielle au sein de l'armée bosniaque. «Si certains d'entre nous ont commis des crimes de guerre, qu'ils soient jugés par le Tribunal pénal international. Sinon, qu'on nous fiche la paix», estime l'un d'entre eux.

http://www.liberation.fr/planete/2007/05/17/la-bosnie-expulse-ses-moudjahidin_93331

 

à raqqa même topo, les djihastistes syriens sont épargnés mais les étrangers non ! de vrais pigeons qui croyaient en la fraternité musulmane.

la Bosnie à plus de 50% musulmane n'a peut être pas envie de ressembler au Kosovo repère d'islamistes ...et puis il y aussi cette perspective de pouvoir entrer dans l 'UE ,mais en étant conscient que le salafisme pur et dur wahhabite  qui envahit l'Europe a sa source à Sarajevo ... 

intéressant cette idée de déchoir de leur nationalité les bosniaques d'origines turques et arabes qui étaient venus faire le djihad pour aider leurs frères musulmans  ....Il y a un conflit latent ,entre musulmans d'abord ,ceux qui sont trop ou pas assez musulmans ,et ensuite entre chrétiens orthodoxes et musulmans ...une poudrière pour l'Europe ...

http://www.medias-presse.info/la-bosnie-premier-pays-majoritairement-musulman-bientot-dans-lue/65944/

 

maintenant cette fin atroce des derniers djihadistes d eRaqa  sans beaucoup m'émouvoir laisse à réfléchir ...En quoi seraient ils pires que ceux qui sévissent en Europe et qui sont enterrés avec des "youyous" de soutien et d'admiration sur notre sol ...la bas au moins c'étaient chez eux ...

Modifié par stvi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
versys Membre 2 801 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 16/10/2017 à 16:18, PINOCCHIO a dit :

il y en a bien là dedans qui vont encore s'en tirer, on a eu les SS pendant la guerre, qui se sont taillés un peu partout

A ce moment là, les SS qui "se sont taillés un peu partout", se sont éfforcé de se faire oublier. Malgré ça, les chasseurs de nazis en ont rattrapé quelques uns.

Un djihadiste n'aura nullement l'intention de se faire oublier car il se considère en toutes circonstances investi de sa Mission Divine: éradiquer les infidèles jusqu'au dernier. Ceux qui ne sont pas devenus martyrs en Syrie, le deviendront en Europe.

Pour des individus qui ont toujours traité les mécréants de chiens, finir bouffé par des chiens...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CM07591 Membre 980 messages
Forumeur accro‚ 32ans
Posté(e)

J'ai toujours aimé les chiens, ce sont de braves bêtes. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité