La spirale dévastatrice de la surenchère des herbicides

'moiselle jeanne Membre 3 411 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

De pire en pire...  encore un poison Monsanto encore plus violent, avec l'aval des autorités...!!

Après le glyphosate, le dicamba fait des ravages aux États-Unis

Le dicamba, un herbicide produit par Monsanto et BASF, a tendance à s’envoler au-delà des champs sur lesquels il est pulvérisé, tuant tout sur son passage.

Les dégâts causés par le dicamba dans le nord-est de l’Arkansas et dans tout le Midwest (affectant le soja, d’autres cultures, et même les arbres) sont emblématiques d’une crise qui ne cesse de s’aggraver dans l’agriculture américaine. Les paysans sont prisonniers d’une course aux armements entre des herbicides de plus en plus puissants et des mauvaises herbes de plus en plus résistantes.

Le dicamba, dont l’utilisation d’une nouvelle formule a été officiellement approuvée au printemps, était censé rompre ce cycle et éradiquer les adventices dans les champs de coton et de soja.

Le problème, disent les agriculteurs et les chercheurs, est que le dicamba est emporté par le vent au-delà des champs sur lesquels il était pulvérisé, endommageant des millions d’hectares de soja et d’autres végétaux non protégés. Selon eux, l’herbicide a été approuvé par des fonctionnaires fédéraux qui ont statué en l’absence de données suffisantes, notamment sur la possibilité qu’il dépasse sa cible.

Selon Monsanto, depuis que l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a autorisé l’utilisation, au printemps dernier et cet été, de la nouvelle version du dicamba, les agriculteurs ont semé du soja résistant à ce pesticide sur plus de 10 millions d’hectares. Mais plus les pulvérisations augmentaient, plus les exemples de “volatilisation” se multipliaient. Le produit dérive vers d’autres champs, endommageant les végétaux incapables de le supporter – arbres, soja [non génétiquement modifié], légumes et fruits à proximité – ainsi que des plantes qui servent d’habitat aux abeilles et autres pollinisateurs.

Selon une étude datant de 2004, même à très petites doses, le dicamba est 75 à 400 fois plus dangereux pour les plantes qu’il touche accidentellement que le glyphosate. Il est particulièrement toxique pour le soja qui n’a pas été génétiquement modifié pour lui résister.

La nouvelle formulation du dicamba a été approuvée car elle était censée rendre le produit moins dangereux et moins volatil que ses versions précédentes. Mais ses détracteurs affirment que le feu vert a été donné malgré l’absence d’études concluantes et sous la pression des départements d’agriculture des États, des industriels et des syndicats agricoles.

Monsanto et BASF avaient fourni des centaines d’études à l’EPA, mais seul un petit nombre concernait la volatilité du produit en conditions réelles.

Monsanto reconnaît ne pas avoir autorisé d’essais pour le dicamba afin de ne pas retarder son homologation. Et, d’après les scientifiques, BASF a limité les tests.

Kevin Bradley, chercheur à l’université du Missouri, estime que plus de 1,5 million d’hectares de cultures ont été endommagés par le dicamba – notamment dans de grands États agricoles tels que l’Iowa, l’Illinois et le Minnesota –, ce qui représente presque 4 % de la surface cultivée en soja aux États-Unis.

Et d’après les chercheurs, ce chiffre est probablement en deçà de la réalité. “Il est très difficile d’évaluer l’étendue des dégâts, précise Bob Hartzler, professeur d’agronomie à l’université d’État de l’Iowa, mais je suis parvenu à la conclusion que le dicamba est impossible à contrôler.” Cette crise intervient alors que le cours du soja est plus bas que prévu et que le revenu de l’activité agricole baisse depuis quatorze trimestres. La pression sur les cultivateurs est donc énorme.

 

Pour Scott Faber, vice-président de l’Environmental Working Group [une ONG de protection de la santé et de l’environnement], les agriculteurs sont “piégés dans une spirale chimique” alimentée par l’industrie de la biotechnologie. Nombre d’agriculteurs sont persuadés qu’ils ne pourraient pas continuer à travailler sans de nouveaux désherbants.

“Nous sommes dans un cul-de-sac”, déplore Nathan Donley, responsable scientifique au Center for Biological Diversity [ONG œuvrant pour la protection des espèces menacées].

http://www.courrierinternational.com/article/agrochimie-apres-le-glyphosate-le-dicamba-fait-des-ravages-aux-etats-unis

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Nephalion Modérateur 27 755 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Rien que lire que Monsanto produit un soja OGM qui résiste à cet herbicide, ça laisse planer de sérieux doute sur l'honnêteté de la manoeuvre ...

Et je pense qu'il faudrait sérieusement obliger par la loi les entreprises à engager leur responsabilité dans les dommages à l'environnement causés par les produits qu'ils vendent.

Accessoirement, il faudrait aussi étendre cette responsabilité à ceux qui autorisent la mise sur le marché de ces produits.

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
l'abbe resina Membre 6 401 messages
Ite missa est...‚ 69ans
Posté(e)

On va avoir les agriculteurs sur le dos vu les doses qu'ils balancent pour augmenter le rendement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 1 132 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Alternatives :

Recette maison du désherbant 100% naturel à base d'eau, de vinaigre et de sel.

Il existe une ribambelle d’alternatives bio et écologiques aux produits chimiques. Des préparations que nous pouvons concocter nous-mêmes avec des ingrédients que l’on utilise au quotidien et donc bon marché. C’est par exemple le cas du vinaigre blanc. En effet, aussi très utilisé comme nettoyant naturel, ce condiment fait des merveilles sur les adventices, particulièrement les plus résistantes et récalcitrantes. Toutefois, du fait de sa grande acidité, le vinaigre peut influencer la fertilité du sol. C’est pourquoi il faut le diluer dans de l’eau salée. Plus précisément, la recette et le dosage idéal sont : cinq litres d’eau, un kilo de sel iodé, 200 ml de vinaigre blanc.

http://jardinage.lemonde.fr/dossier-636-fabriquer-desherbant-100-naturel-eau-vinaigre-sel.html

Autre alternative : le désherbeur thermique pour un désherbage sans polluer.

http://jardinage.lemonde.fr/dossier-842-desherbeur-thermique-desherbage-sans-polluer.html

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Aldegonde
Invité Aldegonde Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 1 heure, Nephalion a dit :

Rien que lire que Monsanto produit un soja OGM qui résiste à cet herbicide, ça laisse planer de sérieux doute sur l'honnêteté de la manoeuvre ...

Et je pense qu'il faudrait sérieusement obliger par la loi les entreprises à engager leur responsabilité dans les dommages à l'environnement causés par les produits qu'ils vendent.

Accessoirement, il faudrait aussi étendre cette responsabilité à ceux qui autorisent la mise sur le marché de ces produits.

Et quand ils sont enfin interdits d'utilisation, arrêter de donner des dérogations à tire-l'arigot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
il y a une heure, Francis-Charles a dit :

Alternatives :

Recette maison du désherbant 100% naturel à base d'eau, de vinaigre et de sel.

Il existe une ribambelle d’alternatives bio et écologiques aux produits chimiques. Des préparations que nous pouvons concocter nous-mêmes avec des ingrédients que l’on utilise au quotidien et donc bon marché. C’est par exemple le cas du vinaigre blanc. En effet, aussi très utilisé comme nettoyant naturel, ce condiment fait des merveilles sur les adventices, particulièrement les plus résistantes et récalcitrantes. Toutefois, du fait de sa grande acidité, le vinaigre peut influencer la fertilité du sol. C’est pourquoi il faut le diluer dans de l’eau salée. Plus précisément, la recette et le dosage idéal sont : cinq litres d’eau, un kilo de sel iodé, 200 ml de vinaigre blanc.

http://jardinage.lemonde.fr/dossier-636-fabriquer-desherbant-100-naturel-eau-vinaigre-sel.html

Autre alternative : le désherbeur thermique pour un désherbage sans polluer.

http://jardinage.lemonde.fr/dossier-842-desherbeur-thermique-desherbage-sans-polluer.html

Il ne faut surtout pas mettre de sel dans un sol, ca tue tous mais ce n'est pas très efficace sur les plantes. D'ailleurs le sel qui sert contre la neige fait beaucoup de de dégât sur l'environnement. Utiliser un désherbant au sel est bien plus nocif que du glyphosate pour l'environnement.

Désherbage thermique sans polluer ... mdr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 10 202 messages
Obsédé textuel‚ 65ans
Posté(e)

Monsanto, c'est l'Attila des temps modernes.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 1 132 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 57 minutes, doug1991 a dit :

Désherbage thermique sans polluer ... mdr

Donc le désherbage thermique ou chimique, c'est du kif au même ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Francis-Charles a dit :

Donc le désherbage thermique ou chimique, c'est du kif au même ? 

Entre un herbicide bien utilisé et de thermique, le chimique est moins nocif globalement parce que plus performant. Le thermique consomme trop d'énergie en comparaison de la performance.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 7 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

Dernièrement, mes buis (magnifiques) ont été attaqués par la pyrale.

C'était foudroyant.

J'ai regardé sur google ce qu'il fallait faire.

Un "spécialiste" conseillait de tuer les chenilles une par une en les écrasant à la main. Il y en avait des centaines. Sinon, on ne peut pas faire grand'chose, larmoyait-il.

Tu vas voir, ai-je répondu.

J'ai sorti la kalachnikov : un coup de bombe dans chaque pied. Il pleuvait des chenilles par terre.

Le lendemain, un coup de jet d'eau pour nettoyer les toiles et les cadavres. Puis bouillie bordelaise.

Mes buis sont bien repartis.

Pour les autres cochonneries, j'ai essayé l'eau vinaigrée salée, l'eau bouillante = connerie.

Petite anecdote : j'ai un voisin, fana du bio, anti-pesticide qui a fait son jardin en début de printemps : tomates, potirons, salades... Il n'a rien récolté. Tout fut bouffé aux parasites. J'ai traité légèrement et périodiquement. On se régale des produits de notre jardin actuellement.

Peut-on se passer des pesticides ? Quand nos vendeurs locaux affichent :"Légumes non traités" pour vendre plus cher, j'ai un doute.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
'moiselle jeanne Membre 3 411 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Il y a 17 heures, Nephalion a dit :

Rien que lire que Monsanto produit un soja OGM qui résiste à cet herbicide, ça laisse planer de sérieux doute sur l'honnêteté de la manoeuvre ...

Et je pense qu'il faudrait sérieusement obliger par la loi les entreprises à engager leur responsabilité dans les dommages à l'environnement causés par les produits qu'ils vendent.

Accessoirement, il faudrait aussi étendre cette responsabilité à ceux qui autorisent la mise sur le marché de ces produits.

Obliger cette responsabilité pour de bon, en effet , avec dommages-intérêts proportionnés..

 

Non mais, la grave nocivité de ce produit est connue depuis 13 ans, et on habilite une nouvelle version sans tests sur le terrain ?!

Il y a 13 heures, doug1991 a dit :

Entre un herbicide bien utilisé et de thermique, le chimique est moins nocif globalement parce que plus performant. Le thermique consomme trop d'énergie en comparaison de la performance.

Et entre un thermique bien utilisé et un herbicide-poison utilisé à foison ?

 

Il y a 2 heures, Dan229 a dit :

Peut-on se passer des pesticides ? Quand nos vendeurs locaux affichent :"Légumes non traités" pour vendre plus cher, j'ai un doute.

Pesticides et Herbicides (sujet )

Heu, on peut a minima se passer des nocifs, n'est-ce-pas ?

Tiens, un exemple :

"Des résidus de glyphosate, un herbicide classé « cancérogène probable » par une agence de l'ONU, ont été retrouvés dans des céréales pour petit-déjeuner, des légumineuses et des pâtes.

Dans le détail, « 7 céréales de petit-déjeuner sur 8 » contenaient du glyphosate. « 7 légumineuses sur 12 analysées » en contenaient aussi. La proportion est nettement plus faible pour les pâtes : « 2 pâtes alimentaires sur 7 en contiennent ».

En juillet, la Commission européenne a proposé le renouvellement pour dix ans de la licence du glyphosate qui expire fin 2017. Cette substance active entre notamment dans la composition du Roundup, le produit phare de Monsanto. Le vote sur l’autorisation de cet herbicide controversé pourrait avoir lieu le 5 ou 6 octobre lors d’un comité d’experts.

La France a annoncé fin août qu’elle voterait contre la proposition de la Commission. Elle a une position-clé car une majorité qualifiée (55 % des États membres, représentant 65 % de la population de l’Union) est requise dans ce dossier."

http://www.ouest-france.fr/economie/consommation/du-glyphosate-detecte-dans-des-cereales-des-legumineuses-et-des-pates-5245714

Non, mais allo, quoi... faut dire STOP à un moment, non ?

Et ce nouveau génial produit de Monsanto, le dicamba, est encore pire que le glyphosate.

Un désherbant qui tue tout ce qui a alentour y compris les bonnes plantes ça doit être excellent pour la santé les céréales traitées avec...

 

 

Entre ne pas traiter du tout et balancer des produits sans cesse de plus en plus dangereux et nocifs comme fait l'agriculture intensive actuelle, qui au bout d'un moment seront inefficaces car les mauvaises herbes se seront adaptées , il n'existerait donc aucun espace ?

Qu'on ne me raconte pas qu'il est impossible d'avoir une agriculture réfléchie et intelligente qui respecte le biosysteme et la santé tout en produisant correctement ce dont on a besoin... et qu'il impossible pour la recherche biologique actuelle de produire des herbicides un minimum naturels qui soient efficaces contre les indésirables sans être dangereux pour le reste.

Monsanto produit et vend de la merde nocive parce que ça oblige les agriculteurs à acheter ses autres produits que la merde nocive n'impacte pas, point. Et tant pis pour l'environnement et la santé publique -et l'indépendance des agriculteurs, qui peu à peu finissent par oublier tout savoir-faire de leur propre métier, soit tout bonnement la connaissance basique de la terre et comment elle génère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dan229 Membre 7 734 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)

Le meilleur herbicide, c'est la binette, le croc de jardin et une bonne dose de courage.

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gloup-gloup Membre 102 messages
Forumeur inspiré‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Dan229 a dit :

Petite anecdote : j'ai un voisin, fana du bio, anti-pesticide qui a fait son jardin en début de printemps : tomates, potirons, salades... Il n'a rien récolté. Tout fut bouffé aux parasites. J'ai traité légèrement et périodiquement. On se régale des produits de notre jardin actuellement.

Peut-on se passer des pesticides ? Quand nos vendeurs locaux affichent :"Légumes non traités" pour vendre plus cher, j'ai un doute.

Le potager de votre voisin a certainement hébergé les bestioles que vous avez fait fuir avec vos pesticides...

Sinon,

Contre les parasites et les maladies :  rotation et diversification des cultures,

Contre les plantes indésirables : paillage et binette.

J'ai essayé, ça marche. Et sans se tuer au boulot.

Les pesticides c'est juste de l'arnaque pour nous faire dépenser du fric..

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
il y a une heure, 'moiselle jeanne a dit :

Et entre un thermique bien utilisé et un herbicide-poison utilisé à foison ?

 

 

Le désherbage thermique même bien utilisé coute très cher dans tous les cas parce que très consommateur d'énergie et assez lent.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francis-Charles Membre 1 132 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, doug1991 a dit :

Entre un herbicide bien utilisé et de thermique, le chimique est moins nocif globalement parce que plus performant. Le thermique consomme trop d'énergie en comparaison de la performance.

Oui, oui, d'accord. Et si je brûle une touffe d'herbes avec un désherbeur thermique, ça va aussi tuer une autre touffe d'herbes qui se trouve à 100, 200 ou 500 mètres de là... :gurp:

Le thermique consomme de l'énergie, ça c'est un fait, mais ceux qui fabriquent les désherbants chimiques n'en consomment pas à foison ?
 

il y a 15 minutes, doug1991 a dit :

Le désherbage thermique même bien utilisé coute très cher dans tous les cas parce que très consommateur d'énergie et assez lent.

Oui, et en plus on le retrouve dans nos aliments... :gurp:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Francis-Charles a dit :

Oui, oui, d'accord. Et si je brûle une touffe d'herbes avec un désherbeur thermique, ça va aussi tuer une autre touffe d'herbes qui se trouve à 100, 200 ou 500 mètres de là... :gurp:

Le thermique consomme de l'énergie, ça c'est un fait, mais ceux qui fabriquent les désherbants chimiques n'en consomment pas à foison ?
 

C'est juste que le désherbage thermique n'est pas fiable économiquement et pas sans impact sur le sol.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 6 293 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

ma grande interrogation : "Que veut dire "cancérogène probable" ?

soit c'est prouvé soit ça ne l'est pas. quelle est la dose fatale ? Quelles sont les études sérieuses qui aboutissent à ce probable ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Aldegonde
Invité Aldegonde Invités 0 message
Posté(e)
il y a 25 minutes, Répy a dit :

ma grande interrogation : "Que veut dire "cancérogène probable" ?

soit c'est prouvé soit ça ne l'est pas. quelle est la dose fatale ? Quelles sont les études sérieuses qui aboutissent à ce probable ?

Je pense que tu trouveras réponse à certaines questions que tu te poses dans ce document:

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/corporate_publications/files/efsaexplainsglyphosate151112fr.pdf

Le rapport original du IARC (en anglais):

http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol112/mono112.pdf

Une version en français:

http://www.cancer-environnement.fr/426-Vol112-Cancerogenicite-du-tetrachlorvinphos.ce.aspx

Modifié par Aldegonde
Compléments d'infos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
'moiselle jeanne Membre 3 411 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 29 minutes, doug1991 a dit :

Le désherbage thermique même bien utilisé coute très cher dans tous les cas parce que très consommateur d'énergie et assez lent.

He bien on pourrait favoriser la recherche pour faire evoluer cet aspect pour en reduire les inconvenients, et l'associer avec d'autres outils desherbants pas nocifs pour la santé et l'environnement, dans un équilibre intelligent avec pour chaque part le % nécessaire ; pourquoi ne va t-on pas dans ce sens ? Au lieu de se contenter d'arroser avec des produits générateurs de maladies jusqu'à cancérigènes, et destructeurs pour toutes les autres plantes que celle traitée et qui se répandent volatilement ou par nappes phréatiques partout alentour. Et qu'on retrouve dans nos assiettes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 1 154 messages
Forumeur alchimiste‚ 25ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, 'moiselle jeanne a dit :

He bien on pourrait favoriser la recherche pour faire evoluer cet aspect pour en reduire les inconvenients, et l'associer avec d'autres outils desherbants pas nocifs pour la santé et l'environnement, dans un équilibre intelligent avec pour chaque part le % nécessaire ; pourquoi ne va t-on pas dans ce sens ? Au lieu de se contenter d'arroser avec des produits générateurs de maladies jusqu'à cancérigènes, et destructeurs pour toutes les autres plantes que celle traitée et qui se répandent volatilement ou par nappes phréatiques partout alentour. Et qu'on retrouve dans nos assiettes !

Le truc c'est que le problème est très complexe et il n'y pas de solution miracle universel.

Et le problème n'est surement pas les doses dérisoires que l'on trouve dans les aliment mais que c'est aliments ont vide en minéraux et vitamines et gonflé à l'eau. Mais les medias aiment bien accuser les pesticides sans développer, c'est simple et ca plait à son audience très urbaine et qui n'y connais rien en agriculture ou à la nature.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant