Aller au contenu

Rafle du Vel d’Hiv: Les propos de Marine Le Pen sont «un moyen de remettre sa candidature au centre du jeu»

Noter ce sujet


DroitDeRéponse

Messages recommandés

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)

http://www.20minutes.fr/elections/2047043-20170410-rafle-vel-hiv-propos-marine-pen-moyen-remettre-candidature-centre-jeu

 

Nicolas Lebourg, historien spécialiste de l’extrême-droite, revient sur la sortie médiatique de Marine Le Pen sur la responsabilité de la France dans la rafle du Vel d’Hiv…

« La France n’est pas responsable du Vel d’Hiv. Je pense que, de manière générale, plus généralement, d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France ». Dimanche soir, dans l’émission « Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI », Marine Le Pen a relancé la polémique sur son refus de la repentance concernant la rafle du Vel’ D’Hiv, au cours de laquelle plus de 13.000 juifs avaient été arrêtés avant d’être, pour la plupart, exterminés dans des camps nazis à l’été 42. Jacques Chirac, en 1995, puis François Hollande, en 2012, avaient pourtant admis officiellement la responsabilité de la France à propos de ce sombre épisode de son histoire. La prise de position de Marine Le Pen a été fortement critiquée par de nombreuses figures politiques, notamment l’un de ses principaux adversaires Emmanuel Macron. Nicolas Lebourg historien spécialiste de l’extrême droite, nous éclaire sur les intentions de la candidate frontiste.

 

Comment interpréter ces déclarations de Marine Le Pen ?

Sur le timing de la campagne, c’est une sortie qui peut se comprendre. Même si Marine Le Pen semble en tête des intentions de vote, elle ne monte pas spécialement et elle n’arrive pas à imposer ses thèmes dans la campagne. Au grand jeu du chamboule-tout des primaires, elle a perdu beaucoup avec les défaites de Valls et Sarkozy qui venaient la chercher sur le terrain de l’Islam. Aujourd’hui, elle se retrouve obligée de parler d’économie, un sujet qu’elle maîtrise moins et où le programme du FN fait encore peur même à droite. Ses propos sur le Vel d’Hiv, c’est un moyen de remettre sa candidature au centre du jeu et de se démarquer, à quinze jours du premier tour.

=================================================================================================

Tous les moyens sont bons ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)

un appel du pied à sa droite ???

un retour d'ADN frontiste ??

un petit bras tendu aux antisémite de tout bord ???

un caca nerveux ??,

 

tout cela à la fois ??,

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Debout les morts..., 73ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 31 390 messages
73ans‚ Debout les morts...,
Posté(e)

Le FN redevient le FN :D, on ne se refait pas !

Une merde facho et antisémite !

Modifié par Anatole1949
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Marxiste tendance Groucho, 61ans Posté(e)
Alain75 Membre 26 739 messages
61ans‚ Marxiste tendance Groucho,
Posté(e)

Dis-moi avec qui tu danse...je te dirai qui tu est....

Elle affirme que ce fameux bal est une manifestation mondaine très connue à Vienne et dénonce une "manipulation". Que faut-il en penser ?

C'est évidemment faux. Le bal en question, c'est celui d'une organisation qui réunit des nostalgiques du nazisme, à laquelle l'appartenance est secrète, interdite aux juifs et aux femmes. Ses membres se battent en duel au sabre dans des caves et se donnent pour mission de diffuser les idées pro-nazies et les thèses révisionnistes les plus hallucinantes. On est très loin de la défense des ouvriers et des "exclus de la mondialisation" dont Marine Le Pen a fait son leitmotiv. Chaque année, dans ce bal, on voit défiler les dirigeants les plus virulents de l'extrême droite européenne - et on acclame des figures du négationnisme. D'ailleurs, c'est une fête qui est tellement contestée en Autriche qu'elle n'aura probablement plus jamais lieu - plus personne ne veut l'accueillir. 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
jujubox Membre 329 messages
Baby Forumeur‚ 30ans‚
Posté(e)

Le consensus du CNR visait à dire "la France c'est la resistance", et non la France soumise à l'occupant. Donc non la France n'est pas responsable, pas plus qu'une femme violée n'est coupable d'avoir été violée. Après s'il est des politiques qui s'agenouillent pour se pardonner, c'est leur problème.

Nous sommes un pays avec plein de clivages communautaires qui s'accentuent, une population qui s'appauvrit, alors jouer la carte du roman national disant que la France n'est pas qu'une merde soumise n'est pas nécessairement une mauvaise chose. 

 

Joli coup de pub en passant, et on peut voir les crypto communard crier au fascisme sur une question qui ne se posait pas au sortir de la guerre :smile2:. De quoi les décrédibiliser une fois encore. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
Morfou Membre 48 483 messages
Maitre des forums‚ 72ans‚
Posté(e)

Bien sur que la France est responsable, son gouvernement d'alors, et ses fonctionnaires, qui, en bon petits soldats ont donné plus que demandé par les nazis, autrement dit, TOUS les juifs, y compris les petits de moins de 16ans!

Mais son peuple aussi, qui a bien aidé en délation en touts genres contre les juifs, les résistants, (déjà que ceux-ci n'étaient pas très nombreux) etc.

C'est au pied du mur...

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
il y a 6 minutes, jujubox a dit :

Le consensus du CNR visait à dire "la France c'est la resistance", et non la France soumise à l'occupant. Donc non la France n'est pas responsable, pas plus qu'une femme violée n'est coupable d'avoir été violée. Après s'il est des politiques qui s'agenouillent pour se pardonner, c'est leur problème.

Une femme violée ne met pas elle même les enfants juifs dans les wagons .

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, jujubox a dit :

Le consensus du CNR visait à dire "la France c'est la resistance", et non la France soumise à l'occupant. Donc non la France n'est pas responsable, pas plus qu'une femme violée n'est coupable d'avoir été violée. Après s'il est des politiques qui s'agenouillent pour se pardonner, c'est leur problème.

Nous sommes un pays avec plein de clivages communautaires qui s'accentuent, une population qui s'appauvrit, alors jouer la carte du roman national disant que la France n'est pas qu'une merde soumise n'est pas nécessairement une mauvaise chose. 

 

Joli coup de pub en passant, et on peut voir les crypto communard crier au fascisme sur une question qui ne se posait pas au sortir de la guerre :smile2:. De quoi les décrédibiliser une fois encore. 

tu parles de roman national ( ah quelle saloperie ces larent deustch, max gallo, stephan berg et autres pseudo historiens !)  et nous, nous te parlon d'histoire, de faits graves, de travail d'historien !!

et laisses les communards tranquilles ! le mois de mai approche et faut pas les titiller !!

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
jujubox Membre 329 messages
Baby Forumeur‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Une femme violée ne met pas elle même les enfants juifs dans les wagons .

Et le connard d'EDF qui coupe l'electricité de la maison pour impayé ne le fait pas par plaisir, il le doit parce qu'il en a reçu l'ordre de la hierarchie. Le responsable, c'est le taulier qui fixe les directives. Et on est pas objecteur de conscience quand son pays est soumis politiquement et militairement. 

Alors dans une population de millions d'habitants il y a une poignée de salauds. Il y a aussi les flics qui se pointent aux mauvaises adresses, qui cognent aux mauvaises portes pour ne pas rafler, et la population qui cache certains compatriotes. 

Modifié par jujubox
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
il y a 2 minutes, grandfred a dit :

tu parles de roman national ( ah quelle saloperie ces larent deustch, max gallo, stephan berg et autres pseudo historiens !)  et nous, nous te parlon d'histoire, de faits graves, de travail d'historien !!

et laisses les communards tranquilles ! le mois de mai approche et faut pas les titiller !!

Je ne vois pas ce que ces 3 personnes viennent faire dans cette galère .... Et le CNR ne fait pas partie du roman national .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)

L'historien spécialiste de l'Holocauste et de l'Occupation nazie en France Henry Rousso préfère lui retourner le problème : "La France est-elle responsable de Marine Le Pen ?" ironise-t-il sur Twitter. 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170410.OBS7789/tranquillement-marine-le-pen-dedouane-la-france-de-la-responsabilite-du-vel-d-hiv.html

 

 

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis, 50ans Posté(e)
DroitDeRéponse Membre 81 672 messages
50ans‚ Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis,
Posté(e)
il y a 5 minutes, jujubox a dit :

Et le connard d'EDF qui coupe l'electricité de la maison pour impayé ne le fait pas par plaisir, il le doit parce qu'il en a reçu l'ordre de la hierarchie. Le responsable, c'est le taulier qui fixe les directives. Et on est pas objecteur de conscience quand son pays est soumis politiquement et militairement. 

Alors dans une population de millions d'habitants il y a une poignée de salauds. Il y a aussi les flics qui se pointent aux mauvaises adresses, qui cognent aux mauvaises portes pour ne pas rafler, et la population qui cache certains compatriotes. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_des_pleins_pouvoirs_constituants_à_Philippe_Pétain

 

Par ailleurs l'extrême droite française n'était pas à Londres, mais s'occupait des wagons .

 

Modifié par DroitDeRéponse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 59ans Posté(e)
grandfred Membre 15 741 messages
Baby Forumeur‚ 59ans‚
Posté(e)
il y a 2 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Je ne vois pas ce que ces 3 personnes viennent faire dans cette galère .... Et le CNR ne fait pas partie du roman national .

ce sont 3 mecs qui écrivent le roman national !!

Les Historiens de garde

William Blanc, Aurore Chéry et Christophe Naudin

15.90€

(De Lorànt Deutsch à Patrick Buisson, la résurgence du roman national)

À la publication du Métronome de Lorànt Deutsch, les médias saluent unanimement le travail d’un passionné d’histoire sachant se mettre au niveau du public. Le comédien, porté par son aura populaire, est ainsi intronisé comme une véritable autorité historienne à l’image de toute une lignée d’historiens médiatiques, comme Alain Decaux.

Pourtant, l’approche de Deutsch est truffée d’erreurs qui n’ont rien d’anodin : apologie de la monarchie, nostalgie d’un passé fantasmé, révolutions réduites à des instants de terrorisme sanglant, etc. Elles participent du retour en force de récits orientés, portés, entre autres, par des politiques comme Patrick Buisson (ancien directeur de Minute, directeur de la chaîne Histoire et ex-conseiller politique de Nicolas Sarkozy), qui a travaillé à la publication du Paris de Céline avec le comédien et est très impliqué dans cette réécriture constante de l’histoire.

Les auteurs s’inquiètent ici du réveil de cette histoire nationale dont Lorànt Deutsch est le poste avancé. Nationale, car il n’y est question que de la France au sens le plus étroit du terme. Nationale, car l’histoire n’y est envisagée que comme un support au patriotisme le plus rétrograde. Alors que les sciences historiques ne cessent de s’ouvrir à des horizons plus larges, cet essai tire la sonnette d’alarme contre le repli identitaire de ces historiens, fruit d’une inquiétude face au passé qu’eux seuls n’arrivent pas à assumer.

Préface de Nicolas Offenstadt

 

http://www.inculte.fr/catalogue/les-historiens-de-garde/

http://www.leshistoriensdegarde.fr/

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 450 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

C'est surtout oublier ceux qui étaient au pouvoir à cette époque, la France n'est pas responsable, ce sont ceux qui dirigeaient sous l'autorité allemande.

Les premiers responsables sont les allemands, il ne faut pas l'oublier.

Qui a mis le gouvernement de vichy en place?

°°°°°°°°°°

Marine Le Pen, elle, a décidé dimanche de prendre le contre-pied, jugeant que la France n'était "pas responsable". "Je pense que de manière générale, plus généralement d'ailleurs, s'il y a des responsables, c'est ceux qui étaient au pouvoir à l'époque, ce n'est pas LA France. Ce n'est pas LA France", a déclaré la candidate au "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro. Sous le feu des critiques, la député européenne a précisé sa pensée via un communiqué dans la soirée : "Comme Charles De Gaulle, François Mitterrand, ou encore de nos jours Henri Guaino, je considère que la France et la République étaient à Londres pendant l'Occupation et que le régime de Vichy n'était pas la France." 

...........................

Qui a ordonné cette horreur, c'est ça qui est condamnable, et qui a exécuté cette horreur, c'est ça qui est épouvantable.

N'est ce pas un peu minimiser les faits que de dire la France est responsable?

C'est à la fin de la guerre, qu'il fallait punir les responsables, vous avez leurs noms?

Ah! oui, c'est la France, c'est pratique.....

Modifié par PASCOU
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 30ans Posté(e)
jujubox Membre 329 messages
Baby Forumeur‚ 30ans‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, DroitDeRéponse a dit :

Quand un lion rugit, le chien qui est devant lui la ferme s'il veut pas se faire bouffer, donc un régime soumis n'est pas en droit de dicter ses conditions. Pétain a collaboré en connaissance de cause, et il a sciemment déclaré que l'histoire le jugera lui seul pour sa collaboration. En cela, il a bon dos. Toujours est-il qu'il était soumis au desiderata allemand. 

Après vous interprétez comme vous le voulez, juste comprenez que certains ne considèrent pas cette transition comme représentant la France, mais que la France résistante l'était.. Thèse qui a mis tout le monde d'accord jusqu'à ce qu'on se prosterne, encore. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 69ans Posté(e)
Caravage Membre 5 998 messages
Baby Forumeur‚ 69ans‚
Posté(e)
il y a 27 minutes, Morfou a dit :

Bien sur que la France est responsable, son gouvernement d'alors, et ses fonctionnaires, qui, en bon petits soldats ont donné plus que demandé par les nazis, autrement dit, TOUS les juifs, y compris les petits de moins de 16ans!

Mais son peuple aussi, qui a bien aidé en délation en touts genres contre les juifs, les résistants, (déjà que ceux-ci n'étaient pas très nombreux) etc.

C'est au pied du mur...

               Ca c'est vrai !!

 

                           C'est la police française qui a arrèté mon père (résistant non juif ) et l'administration pénitentière française aussi qui l'a livré aux allemands pour un séjour à Buchenwald dont il a eu la chance inouïe de revenir et de me concevoir quelques années plus tard (avec ma mère juive qui l'a attendu patiement) et il y a aussi de fortes probabilités pour qu'il ait été dénoncé par un ou une bon(e) français(e) de l'époque

    Ce qui fait que bien que gaulliste il détestait la police au point plus tard de porter ses médailles pour sortir de commissariats certains de ses ouvriers algériens arrètés à tort pendant la guerre d'Algérie .

 

          La mère Le Pen est une grosse salope( si j'ai un avertissement pour injure la dessus je m'en fout complètement merci!!)     

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Debout les morts..., 73ans Posté(e)
Anatole1949 Membre 31 390 messages
73ans‚ Debout les morts...,
Posté(e)
il y a 46 minutes, grandfred a dit :

 

Ce qu'ils en pensent, faudrait encore qu'il leur arrive de penser...

Modifié par Anatole1949
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 72ans Posté(e)
Morfou Membre 48 483 messages
Maitre des forums‚ 72ans‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Caravage a dit :

               Ca c'est vrai !!

 

                           C'est la police française qui a arrèté mon père (résistant non juif ) et l'administration pénitentière française aussi qui l'a livré aux allemands pour un séjour à Buchenwald dont il a eu la chance inouïe de revenir et de me concevoir quelques années plus tard (avec ma mère juive qui l'a attendu patiement) et il y a aussi de fortes probabilités pour qu'il ait été dénoncé par un ou une bon(e) français(e) de l'époque

    Ce qui fait que bien que gaulliste il détestait la police au point plus tard de porter ses médailles pour sortir de commissariats certains de ses ouvriers algériens arrètés à tort pendant la guerre d'Algérie .

 

          La mère Le Pen est une grosse salope( si j'ai un avertissement pour injure la dessus je m'en fout complètement merci!!)     

Mon oncle, frère de mon père, le seul que j'ai jamais eu, a été arrêté dans une rue de Paris par des policiers français pour le STO, et s'est retrouvé en Allemagne durant 2ans!

Et ceci à cause d'une loi FRANCAISE!

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
PASCOU Membre 78 450 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rafle_du_Vélodrome_d'Hiver

La rafle du Vélodrome d'Hiver, souvent appelée « rafle du Vél’d’Hiv »[2],[3],[4],[5],[6], est la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Entre les 16 et 17 juillet 1942 plus de 13 000 personnes, dont près d'un tiers étaient des enfants, ont été arrêtées[1] dans Paris et sa banlieue ; presque toutes ont été assassinées : moins de cent ont survécu à leur déportation[7].

Effectuées à la demande du Troisième Reich — qui, dans le cadre de sa politique d'extermination de toutes les populations israélites d'Europe, organise, en juillet 1942, une rafle à grande échelle de Juifs dans plusieurs pays européens, l'« opération Vent printanier » —, ces arrestations ont été menées avec la collaboration de 7 000 policiers et gendarmes français[8],[9], assistés de 300 militants du PPF de Doriot[10], sur ordre du gouvernement de Vichy, après des négociations avec l'occupant menées par René Bousquet, secrétaire général de la Police nationale[1]. À la suite de ces négociations, initiées par Pierre Laval, les Juifs de nationalité française avaient été exclus de cette rafle qui concernait essentiellement les Juifs étrangers ou apatrides réfugiés en France[11].

Jacques Doriot, né à Bresles dans l'Oise le 26 septembre 1898 et mort à Mengen, dans le Wurtemberg (Allemagne), le 23 février 1945, est un homme politique et journaliste français, communiste puis fasciste. Il est, pendant la Seconde Guerre mondiale, l'une des figures de proue du collaborationnisme.

Après son départ du Parti communiste français, Doriot fonde, en 1936, le Parti populaire français (PPF) et reprend le journal La Liberté, lequel prend position contre le Front populaire. Durant la guerre, Doriot est un partisan radical de la collaboration. Il contribue, ainsi, à la création de la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF) et combat personnellement sous l'uniforme allemand sur le front russe, avec le grade de lieutenant.

Il se réfugie en Allemagne en 1944, et tente de mettre en place un Comité de libération française ; il meurt lors du mitraillage de sa voiture par deux avions en maraude. Selon certaines thèses, il aurait été victime de divergences entre les nazis.

René Bousquet, né le 11 mai 1909 à Montauban et mort assassiné le 8 juin 1993 à Paris, est un haut fonctionnaire français et un collaborateur qui a été, sous le gouvernement de Pierre Laval durant l'Occupation de la France par les forces armées du IIIe Reich, secrétaire général de la police du régime de Vichy, ceci du 18 avril 1942 au 31 décembre 1943. À ce titre, il est l'organisateur de la rafle du Vélodrome d'Hiver de juillet 1942, où plus de 13 000 Juifs sont arrêtés par la police française pour être remis aux autorités d'occupation qui en organisent la « déportation à l'Est »[N 1],[N 2]. Il dirige également la police française aux côtés de l'occupant lors de la rafle de Marseille, en janvier 1943.

À la Libération, il parvient à passer à travers l'épuration et peut faire, à partir des années 1950, une florissante carrière d'homme d'affaires et d'influence — il fait notamment partie des fréquentations de François Mitterrand[8] — avant d'être rattrapé par son passé à la fin des années 1980 puis d'être abattu à la porte de son domicile par un déséquilibré, Christian Didier, alors que l'instruction de son procès pour crimes contre l'humanité est en cours.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×