Aller au contenu

Les hommes sont-ils finis ?


Invité libredeparler

Messages recommandés

Invité libredeparler
Invités, Posté(e)
Invité libredeparler
Invité libredeparler Invités 0 message
Posté(e)

Les hommes sont-ils finis ?

Publié le 8 mars 2013 à 17h00  

Les femmes auraient-elles vraiment pris le pouvoir ? C’est la thèse provoc de la journaliste américaine Hanna Rosin dans « The End of Men »*. Une interview qui fait mâle.

* « The End of Men : voici venu le temps des femmes », éd. Autrement.

 

« Ils ont du mal à trouver leur place »

ELLE. Dans votre essai, vous soutenez que « la fin des hommes » est arrivée, c’est de la provocation ?Hanna Rosin. Bien sûr, mais pas seulement ! Mon livre est le fruit d’une enquête menée pendant deux ans aux Etats-Unis auprès de couples et de femmes célibataires, avec ou sans enfants, de tous horizons sociaux et culturels. J’ai constaté que « Plastic Woman », la femme inventive, l’a emporté sur « Carton Man », l’homme incapable de se remettre en question. « Plastic Woman » est partie à la conquête de nouveaux territoires (travail, politique...) sans renoncer aux anciens (maison, éducation des enfants...). Plusieurs professions se sont féminisées, alors qu’aucun métier ne s’est franchement masculinisé. Les hommes que j’ai rencontrés sont tétanisés à l’idée d’embrasser de nouveaux rôles : aide-soignant, père à plein temps... Ils ont du mal à trouver leur place.

 

ELLE. Ce déclin des hommes découlerait selon vous d’une dégringolade économique ?Hanna Rosin. Tout à fait. Nous sommes passés d’une société industrielle à une économie de services. La force naturelle des hommes n’est plus déterminante dans la course aux jobs. En 1950, un homme sur vingt ne travaillait pas. Aujourd’hui, c’est un homme sur cinq qui est au chômage. Dans le même temps, les femmes sont devenues majoritaires dans la population active américaine. En France, elles représentent 58 % des médecins de moins de 35 ans et près d’une Brésilienne sur trois gagne plus d’argent que son mari.

ELLE. Le décrochage des hommes se jouerait dès l’école ?Hanna Rosin. Dans le monde entier, à l’exception de l’Afrique, les femmes sont majoritaires dans les universités. Aux Etats-Unis, certaines facs commencent même à appliquer des « quotas » en faveur des étudiants mâles. C’est encore tabou, mais la discrimination positive vis-à-vis des garçons, ça existe.

« L'homme est devenu du superflu, de l'accessoire »

ELLE. En quoi cette prise de pouvoir économique des femmes bouleverse-t-elle leur relation privée, voire intime, avec les hommes ?Hanna Rosin. Plus diplômées, plus indépendantes économiquement et plus sûres d’elles socialement, les femmes peuvent choisir de se marier plus tard, voire du tout ! La plupart des jeunes femmes que j’ai croisées déclarent ne pas avoir « besoin d’un homme » pour vivre. J’ai vu des banlieues entières, en Alabama, dans le Nevada, en Floride, se transformer en véritables matriarcats, régentés par des mères de famille qui remboursent le crédit de la maison et qui décident de tout, de l’éducation des enfants jusqu’à l’achat de la voiture... Que reste-t-il aux hommes ? Les miettes.

ELLE. Vous évoquez aussi les conséquences de cette domination féminine sur le plan sexuel...Hanna Rosin. Certaines jeunes femmes ont tendance à sélectionner leur copain afin qu’il ne fasse pas barrière à leur carrière. L’homme est devenu du superflu, de l’accessoire. Donc, elles multiplient les expériences sexuelles, adoptent un comportement de prédatrices... et expérimentent de plus en plus la sodomie. En 1992, 16 % des 18-24 ans disaient avoir essayé ; aujourd’hui, elles sont 40 %. C’est un bon indicateur de la « plasticité sexuelle » des femmes et de leur prise de pouvoir progressive au lit. Elles retournent cet acte sexuel de soumission à leur avantage en le désirant. La sodomie est en train de devenir dans leur esprit une pratique sexuelle banale.

« Un monde de femmes, ce n'est pas le nirvana »

ELLE. Et les hommes, comment vivent-ils cette chute de leur piédestal ?Hanna Rosin. Parfois comme une « castration » sociale. Je donne l’exemple de David, 29 ans, éditeur de magazines à Vancouver et qui se déclare « pour l’égalité professionnelle », rejette le statut de « chef de famille » et se dit même plutôt « content » que sa copine gagne plus d’argent que lui. Mais, dès qu’elle sort sa carte bancaire au restaurant, il est mal à l’aise. Même chez les hommes plus jeunes, leur capacité à entretenir leur famille reste l’étalon de la virilité. En plus, certaines femmes ne trouvent pas très attirant d’avoir un homme qui gagne moins qu’elle...

ELLE. Votre thèse a été sévèrement épinglée par les féministes !Hanna Rosin. Parce qu’elles n’ont pas tout compris ! Je n’ai pas le sentiment de trahir la cause des femmes, je ne dis pas que les combats féministes ne servent plus à rien et que tout est rose. Il reste du chemin à faire afin que les rapports entre les femmes et les hommes soient plus égalitaires et plus apaisés. Le plafond de verre est toujours là, les inégalités salariales persistent, le sexisme perdure... Et puis, un monde de femmes, ce n’est pas le nirvana.

« J'essaye de faire comprendre à mes fils que je ne suis pas leur secrétaire »

ELLE. A vous lire, en effet, le matriarcat, ce n’est pas le paradis...Hanna Rosin. C’est même l’enfer ! Entre elles, les femmes ne sont pas tendres et, en plus, elles mènent des vies épuisantes. Entendre des femmes affirmer qu’elles n’ont plus besoin des hommes, qu’elles les utilisent comme des mouchoirs de papier, ou des produits jetables, c’est effrayant. Et cela ne les rend pas heureuses. Les femmes et les hommes ont besoin les uns des autres, évidemment. Idéalement, je suis pour que les femmes et les hommes aient le choix de leur identité sans que personne paie le prix fort. J’aimerais qu’une femme ambitieuse s’autorise à être forte et qu’un homme puisse devenir père au foyer sans qu’on lui jette la pierre.

ELLE. Comment vos deux fi ls ont-ils reçu ce livre ?Hanna Rosin. J’ai dédicacé mon livre à l’un de mes fils, Jacob, en m’excusant du titre provocateur. Mais ils me connaissent et, surtout, ils sont éduqués à l’égalité depuis plusieurs années ! Autant je ne crois pas du tout à la lutte contre les stéréotypes dès le plus jeune âge – donner une poupée à un garçon et un camion à une petite fille, pour moi, c’est du vent ! –, autant j’essaie de leur faire comprendre que je ne suis pas leur secrétaire et qu’il faut qu’ils se débrouillent seuls pour la lessive, le ménage, la cuisine. Et puis ils sont à bonne école. Mon mari est très différent de mon père. Il s’occupe des enfants autant que moi. Je ne l’ai jamais regardé changer une couche en me disant « Quel loser ! » J’ai toujours trouvé ça normal et même... sexy.

http://www.elle.fr/Societe/Les-enquetes/Les-hommes-sont-ils-finis-2391376#

Et vous qu'en pensez-vous ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
  • Réponses 42
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité Marpletree
Invités, Posté(e)
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)
il y a 11 minutes, libredeparler a dit :

 

* « The End of Men : voici venu le temps des femmes », éd. Autrement.

 

Assez d'accord dans notre monde occidental et en lisant le titre en entier.:sleep:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 61ans Posté(e)
S.A.S Membre 3 368 messages
Baby Forumeur‚ 61ans‚
Posté(e)

Les hommes d'aujourd'hui doivent se remettre en question . Le monde à évoluer ... et si dans certains domaines c'est une bénédiction ... dans d'autres c'est une malédiction .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 172 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

Mais non, notre société se bâtira toujours ensemble, la main dans la main, s'il y a du respect mutuel et....tant qu'un des deux n' ira pas voir ailleurs .(Et là....Les ennuis commencent!)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
le merle Membre 18 482 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

bonjour

je crois qu'en fait , les deux , Homme et femme , vont se fondre dans toutes les tâches et métiers car la femme à largement prouvés qu'elle était à la hauteur de l'Homme et parfois plus .

bonne journée 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Raven, 41ans Posté(e)
Mak Marceau Membre 5 465 messages
41ans‚ Raven,
Posté(e)

C'est le futur qui fait mal aux hommes. Mais je dis que Dieu est pro homme alors ils gagneront quand même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Grégairophobe..., 154ans Posté(e)
Mite_Railleuse Membre 29 727 messages
154ans‚ Grégairophobe...,
Posté(e)
il y a une heure, Mak Marceau a dit :

C'est le futur qui fait mal aux hommes. Mais je dis que Dieu est pro homme alors ils gagneront quand même.

Ouf, nous sommes rassurés !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Bah, que les hommes laissent la société aux mains des femmes si elles la veulent, eux se tourneront peut etre alors vers la philosophie et la spiritualité, éventuellement vers les sciences dures.

Pas sur qu'ils y perdront.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 150ans Posté(e)
Totolasticot Membre 658 messages
Forumeur survitaminé‚ 150ans‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, libredeparler a dit :

Les hommes sont-ils finis ?

« Ils ont du mal à trouver leur place »

Et vous qu'en pensez-vous ?

Les hommes se sont jamais aussi bien portés, à part ça ils feraient bien de prendre un peu plus soin de leur santé et de bien travailler à l'école en veillant à bien se démarquer des petits cancres qui plombent les cours. A part ça tout va bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Délinquant du forum, Posté(e)
Badboy_ Membre 3 007 messages
Délinquant du forum,
Posté(e)

Je ne dirai pas que c'est la fin des hommes, mais c'est peut être la fin de la dominance masculine... Plus le temps évolue, plus le temps de la femme qui reste à la maison pour faire les corvées pendant que l'homme travaille et se saoule avec ses collègues est révolue.

Dommage d'ailleurs j'aurai kiffé vivre une période comme ça ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité
Invités, Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

On peut peut etre voir les choses en se disant que les hommes ont un temps d'avance sur les femmes.

Et donc qu'ils  sont de moins en moins intéressés a gérer et a dominer la société humaine, et cela au profit de choses nettement plus enrichissantes et intéressantes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité libredeparler
Invités, Posté(e)
Invité libredeparler
Invité libredeparler Invités 0 message
Posté(e)
il y a 39 minutes, Badboy_ a dit :

Je ne dirai pas que c'est la fin des hommes, mais c'est peut être la fin de la dominance masculine... Plus le temps évolue, plus le temps de la femme qui reste à la maison pour faire les corvées pendant que l'homme travaille et se saoule avec ses collègues est révolue.

Dommage d'ailleurs j'aurai kiffé vivre une période comme ça ^^

Vous parlez effectivement d'une période révolue depuis longtemps en France.

Il est fort heureux que les hommes ne dilapident plus l'argent de la famille dans les bars , sans compter le manque d'implication à la maison et pire, parfois des violences domestiques au retour du bar.

La domination masculine n'existe plus en France depuis longtemps au sein du couple, de la famille...il reste des privilèges dans le monde du travail, un des derniers bastions où l'homme à quelque chose à dire, donc on peut comprendre qu'ils s'accrochent même s'il est évident que femmes et hommes doivent avoir les mêmes chances professionnelles, mêmes salaires à fonction égales, mêmes chances de postes de dirigeants, etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Marpletree
Invités, Posté(e)
Invité Marpletree
Invité Marpletree Invités 0 message
Posté(e)
il y a 16 minutes, Tequila Moor a dit :

Donc l'interview est à propos de meufs qui ne s'accrochent pas au mecs, qui ont assez de blé pour inviter ces derniers, et qui adorent se faire enculer ? C'est un peu le nirvana pour obsédé sexuel égoïste qu'elles proposent, non ?

:smile2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, forumeuse acharnée, Posté(e)
querida13 Membre 41 172 messages
forumeuse acharnée,
Posté(e)

C'est ça, c'et la fête au village!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Délinquant du forum, Posté(e)
Badboy_ Membre 3 007 messages
Délinquant du forum,
Posté(e)
Il y a 19 heures, libredeparler a dit :

Vous parlez effectivement d'une période révolue depuis longtemps en France.

Il est fort heureux que les hommes ne dilapident plus l'argent de la famille dans les bars , sans compter le manque d'implication à la maison et pire, parfois des violences domestiques au retour du bar.

La domination masculine n'existe plus en France depuis longtemps au sein du couple, de la famille...il reste des privilèges dans le monde du travail, un des derniers bastions où l'homme à quelque chose à dire, donc on peut comprendre qu'ils s'accrochent même s'il est évident que femmes et hommes doivent avoir les mêmes chances professionnelles, mêmes salaires à fonction égales, mêmes chances de postes de dirigeants, etc...

Oui enfin tu admettras que biologiquement parlant, ce n'est pas l'homme qui a ses règles une foi par mois, ni lui qui accouchera du gamin :D Donc techniquement parlant les femmes sera toujours dépendante des hommes :diablo:

Peut on parler réellement l'égalité homme femme ? :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 152ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 37 628 messages
Maitre des forums‚ 152ans‚
Posté(e)

Est ce que je suis le seul à chercher encore un rapport entre la perte de pouvoir des hommes et la sodomie chez les femmes?! 

 

Sinon l'article est plutôt mauvais, enfin, à la hauteur du magazine et de la petite provocation du titre du bouquin qui nous raconte ce qu'on sait déjà, à savoir que l'époque de pépé mémé c'est bien derrière nous (toujours aucun rapport avec la sodomie). 

 

En tant qu'homme je dis tant mieux parce que je n'avais pas l'intention de rentrer dans une case, ni celle du patriarche qui pose la paie sur la table le soir, ni celle du pleupleu qui se fait offrir un porte bébé décathlon. Si en plus les femmes expérimentent de plus en plus la sodomie, franchement c'est un accord gagnant gagnant !!!! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Freak and geek, 43ans Posté(e)
Marla Membre 2 320 messages
43ans‚ Freak and geek,
Posté(e)
Il y a 8 heures, Crabe_fantome a dit :

Est ce que je suis le seul à chercher encore un rapport entre la perte de pouvoir des hommes et la sodomie chez les femmes?! 

Non non tu n'es pas le seul. :ninja:

J'ai survolé l'article et ce passage m'a sauté aux yeux, l'enchaînement "logique"...

Parce que selon elle, d'après ce que je comprends, la sodomie est un acte sexuel pas banal de soumission au mâle qu'on retourne à notre avantage en le désirant... Pour asseoir notre domination sexuelle sur les hommes et précipiter leur fin (de quoi ?) !

Ah et elle n'a pas parlé des sex toys ( apparemment elle fait juste une fixette sur la sodo) et des futurs robots sexuels pour remplacer l'homme et tant qu'à avoir du superflu, de l'accessoire qui ne nous gène pas (au moins, le toy, il ne parle pas lui, enfin, doit y en avoir qui disent des trucs, comme les poupées qui chialent quand tu les renverses ou...)

A la rigueur (et encore..), que les femmes pratiquent la sodo au gode ceinture sur leurs mecs, ça me parle plus, dans le genre Women Powwa domina... :sleep: 

Chacun ses "curseurs" (mais je préfère les miens)

Le 30/03/2017 à 08:07, libredeparler a dit :

L’homme est devenu du superflu, de l’accessoire. Donc, elles multiplient les expériences sexuelles, adoptent un comportement de prédatrices... et expérimentent de plus en plus la sodomie. En 1992, 16 % des 18-24 ans disaient avoir essayé ; aujourd’hui, elles sont 40 %. C’est un bon indicateur de la « plasticité sexuelle » des femmes et de leur prise de pouvoir progressive au lit. Elles retournent cet acte sexuel de soumission à leur avantage en le désirant. La sodomie est en train de devenir dans leur esprit une pratique sexuelle banale.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre+, I. C. Wiener, 30ans Posté(e)
konvicted Membre+ 26 925 messages
30ans‚ I. C. Wiener,
Posté(e)
il y a 7 minutes, Marla a dit :

J'ai survolé l'article et ce passage m'a sauté aux yeux, l'enchaînement "logique"...

Ce qui est déjà un acte de bravoure ! Moi, je me suis arrêté là :

Citation

Les femmes auraient-elles vraiment pris le pouvoir ? C’est la thèse provoc de la journaliste américaine Hanna Rosin dans « The End of Men »*. Une interview qui fait mâle.

:facepalm:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×