Marla

Membre
  • Compteur de contenus

    1 395
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de Marla

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 07/02/1979

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Var

Visiteurs récents du profil

7 989 visualisations du profil
  1. Heu sans insécurité ni attentats dans le sud, à Nice...? En PACA, majorité FN et quelques villes de bourges pour Fillon... Sinon oui, nous les sudistes on est de gros flemmards qui s'apérotisent au rosé, j'avoue. J'adore mon département, le Var toujours au top et en première place, et ma ville (première grande ville FN à l'époque) Et surtout ce qu'a donné la gestion à l'époque, népotisme, détournement de fonds, censures, imposer le FN dans le salon du livre et interdire la venue d'un écrivain (juif ou je sais plus), fermeture du théâtre de Châteauvallon... Que du bonheur ! Ah et une décomplexée, optimiste là (enfin, je crois surtout que c'est la sénilité voir pire à ce stade, c'est plus triste qu'autre chose en fait, mais je me moque quand même) !
  2. Du coup, peut-être que je vais poster ma raie aussi un de ces jours, tu m'as inspirée !(mais pas avec les coudes, plus avec un push up triche tant qu'à faire) Sinon, y a aussi le vagin sous l'aisselle qui est pas mal (dixit Jennifer Lawrence et Natoo ), depuis, je ne vois plus les aisselles de la même manière Glamour du jour, bonjour !
  3. Doublette La deuxième, j'ai trouvé le premier montage (de merde, clcdld)
  4. Heu non, pour être précise le fist c'est pas quand tu mets un doigt, mais le poing . Nous on vivait avec notre mère (et le beaux pères par période) musulmane mais on a eu une éducation très libre, on est toutes athées et on a eu une vie sexuelle "classique". Moi la première fois c'était très bien, à un moment j'ai eu une crise de fou rire... (j'ai eu un peu mal au passage, mais c'est vite passé). On était amoureux, on l'a fait sur le lit de ma mère pendant qu'elle était en vacances au bled.
  5. Le père de mon fils à Abidjan en tof avec deux gosses africains... Pas de détails et pourtant... "Faut s'occuper des autres, tous ça.. " Les autres en réponse, "Mais ouais, t'es trop un saint, un modèle, exemple à suivre :coeuravélesmains:.." Je suis pas une connassse (enfin si, un peu, beaucoup, à la folie..) mais là ça me démange un peu, beaucoup.. De répliquer... La base Occupe toi de ton fils (dans tous les sens du terme...), d'abord ! M'enfin suis pas une rabas joie.... moi !
  6. Potos ! Mc flarlito (et avé les mains, le coeur...)
  7. Pfff ! oui mais tu n'as pas mis d'annonce (la petite touche en plus) Et plus important, t'as pas eu de bons points, toi (enfin je crois) ! Décidément, je crois que tu as du mal avec les compliments (et ça, causé par les a priori qu'elles (qu'on a) ont sur toi aussi) et l'humour, et qu'en plus ça a plus suscité des réactions hostiles, susceptibles chez certaines... Pourtant, je ne pense pas que ton but était de dénigrer ou de faire un concours et de nous opposer, comparer... au contraire, et que tu as sans doute aussi raison dans certaines de tes "appréciations" et descriptions de qualités. Moi je n'ai pas mal pris ce message (et l'autre où si tu devais choisir l'une d'entre nous), je l'ai plus pris à la rigolade même s'il y a un fond de vérité, mais bon, je suis pas susceptible et soupe au lait aussi... Zoubis, bon courage, c'est pas gagné hein !
  8. Tout d'abord je ne prends pas la défense DES femmes, je suis pas une féministe déjà, je donne juste mon point de vue et mes opinions en réponse à certains messages récurrents. Et j'avoue que quand j'ai écrit le message sur le camps de la virilitude, j'étais assez exaspérée par certains de tes messages (celui que j'ai cité en haut) et à ça : "Décidemment on ne devrait parler de l'amour des femmes qu'entre hommes, dialoguer avec les femmes a ce sujet ne fait qu'embrouiller le sujet." Pas de sororité chez moi, j'ai juste appliqué ce que tu préconisais ! Avec dérision, exagération et moquerie, certes, mais c'est comme ça, je suis un peu une connasse malgré mon grand coeur . Déjà c'est toi qui ne fais pas de distinctions entre les femmes quand tu dis ça, et ça : "Non seulement c'est très rare de trouver une femme qui mette toute son ame dans un rapport sexuel, mais je crois que c'est presque impossible" , plus avant que tu perds l'attrait de la "gente féminine" et te faire ermite parce que peu sont choquées ou désapprouvent le choix de cette jeune fille. Et quand à pointer ce qui ne va pas chez la "gente masculine", bah non, j'ai pas de récriminations particulière, même si en amour cela s'est mal fini (et avec mon ex père de mon fils, on est en très bons termes, malgré tout ce qu'il a pu faire...) C'est la vie, on a tous nos défauts et qualités et peut-être certains comportements, conditionnements propres à nos "genres", à notre culture et société... malgré tout, moi je n'ai pas perdu foi en l'amour et en l'humain (oui, je sais..) Un autre truc qui m'énerve chez toi, quand tu parles de celles (dont je m'inclue) qui ont une vie sexuelle libérée, qui prennent des plans cul et sex friends..) comme si elles se "gâchaient", s'abîmaient"... Toi qui te dis pour la libération de la femme.. et surtout comme si elles (on) avait définitivement renoncé à retomber amoureuse un jour ! Alors que non ! Juste, on ne cherche pas désespérément, on ne se triture pas la cervelle à cogiter sur l'amour, les âmes... On ressent et on le vit, tout simplement. Après, j'avoue qu'on a sans doute plus de réserve, avec l'âge, l'expérience (et surtout quand t'as des gosses, ça complique encore un peu), qu'on se protège un peu plus le coeur, ou non. Certaines ont des coeurs d'artichauts et tombent facilement amoureuses... Et enfin, au lieu de chercher toujours nos différences, ce ne serait pas mieux de voir ce qui nous rapproche, en quoi on peut être complémentaires... ? Non parce que, malgré que pour certain(e)s dont toi, il y a un "problème" entre les hommes et les femmes, ben l'amour et les couples ça existe depuis un bail et en gros je crois que y a plus de positif que de négatif et que ça a toujours fonctionné (et aussi foiré, les séparations, les chagrins d'amour...) Je te la remets (pour la énième fois, j'aime trop, trop d'émotions avec l'option morvelle) ) Ok, j'ai un peu plus compris ton point de vue, j'avoue que j'ai sans doute un peu de mal avec ces codes sociaux, notre culture... que je ne les prends pas pour des "vérités" ou modèles car justement, je me suis émancipée de pas mal d'entre elles, que je n'ai jamais été dans la "norme". Enfant et ado "garçon manquée", bisexuelle, beurette athée, mère célibataire qui a une vie sexuelle libérée... Plus mon rapport à l'argent, à la vénalité, à la superficialité et aux apparences (en plus, pendant longtemps j'étais bien rebelle, provocatrice), peut-être pour forcer encore plus le trait et me défendre des attaques, jugements ou injonctions... Et aussi parce que ce schéma de femmes déesses princesses qui soumettent l'homme et qui en tire tout "profit" qu'elles peuvent... Ce n'est pas l'exemple que j'ai eu le plus autour de moi et dans ma vie. Après, pour ce qui est de l'égalité, des "pouvoirs" de soumission et domination dans le couple et en "amour" en général... Encore une fois, je suis pas une féministe. J'ai un caractère, du répondant, je suis une "guerrière", je suis indépendante, fais tout seule (j'assume pratiquement mon fils, le père le prend et donne de l'argent quand il peut, pas de procès entre nous)... Mais en même temps, ça ne me dérange pas (et même j'aime ça) quand j'ai un mec à la maison de lui laver ses chaussettes qui puent ou de lui faire des ptits plats, de le traiter parfois comme un petit pacha... Comme pour l'accouchement (on voulait pas qu'il y assiste) ou les premières années le père n'était pas du tout participatif d'un commun accord, je ne revendiquais pas qu'il change les couches ou autres... Chacun fait ce qu'il veut, chaque couple est différent, et si une femme soumise qui reste à la maison s'occuper des gosses et est dépendante de l'argent de son mari, si ils sont heureux comme ça, tant mieux pour eux ! Comme à l'inverse un gros soumis avec une femme autoritaire, un vieux riche et une jeune pouf vénale, des gays ou des couples bis à trois, et alors ? Cette partie du message s'adressait à swam mais bon, je te réponds. "Or je sais que c'est une tendance. Je ne la pense même pas majoritaire. Mais je sais que c'est une tendance. Donc que c'est une pensée contre laquelle il faudrait agir. Sauf que si Marla n'avait jamais essayé de me provoquer, une fois tombé d'accord sur cette tendance, on n'aurai jamais pensé à l'idée suivante : "que faire pour éviter que les mecs pensent qu'un trou est un trou"… Or là on pourrait commencer à progresser. À réfléchir et trouver des moyens d'actions contre les tendances." Je suis d'accord pour réfléchir, lutter contre certaines tendances, mais c'est un peu un cercle vicieux, car je dirais que ça commence par l'éducation (après il y a le vécu, le caractère, la personnalité..) et que c'est aussi un conditionnement qui peut être pernicieux. Pour ceux qui pensent "un trou...", en fait, je m'en fous un peu, ça ne me dérange pas dans ma vie de tous les jours et on ne peut pas changer tout le monde et ceux qui ne pensent pas comme nous. Comme pour le harcèlement de rue, d'un côté je trouve cela bien qu'on le prenne plus en compte, qu'on fasse des campagnes de sensibilisation... Mais là oui, il y a aussi certaines dérives féministes (comme aux States et tous ces procès et leur parano d'harcèlement au travail...) qui en arrivent à encore plus compliquer les relations et à rendre hommes comme femmes méfiants, suspicieux, peur d'aller l'un vers l'autre... Comme celle (je crois que c'est la Seclin) qui dit que la rue, c'est pas fait pour draguer. Bah si ça peut ! Parle pour toi ma grande, moi j'ai fait plein de belles rencontres dans la rue, à la plage, au parc... Je n'ai pas peur d'aller chez un inconnu rencontré dans un supermarché ou autre(oui, là je sais que je suis un peu inconsciente, surtout avec des histoires mal passées de proches...) mais je crois que je sais cerner les gens et surtout le danger en général. Et encore toujours l'éducation, apprendre le respect réciproque... Mais en même temps, la rue, c'est un peu la "loi de la jungle", on est aussi des animaux (quoique dans la nature, c'est plus les mâles qui sont "apprêtés" pour attirer la femelle) et il y aura toujours des gros(sses) relou(e)s qui draguent ou harcèlent et manquent de respect..
  9. Preum's, first !! Je postule direct /o\ Les autres, (et @KeepFeeling, j'ai aimé mais j'avoue, je n'ai pas tout lu, mais le début m'a plu) je répondrai plus tard, là, j'ai trop la tête dans le cul... (de la poule, huhu)
  10. Sur ça je suis d'accord. Je suis d'accord pour les baffes (et en ancienne habitante de banlieue chaude garçon manqué, j'ajouterais un ptit "coup de tête balayette manchette"...) même si je suis plus non violente à la base, mais si on me touche, pour les mains au cul, encore maintenant j'ai mis e l'eau dans mon vin, c'est plus le réflexe automatique de la claque, s'il y a un doute, dans la cohue, les secousses des transports par exemple. Pour les attaques persos, je suis désolée pour toi, mais ce qui m'a dérangé dans tes propos, c'est tes généralités sur les femmes qui se prennent pour des déesses, des faibles victimes qui ne savent pas se dééfendre mais qui en même temps veulent dominer les mecs et qu'ils soient à leurs pieds... Tes histoires de soumission et de pouvoir, qu'on les rabaisse à des sous merdes et des connards... Oui, à moitié à poil et dans la boue ! Mais non, je suis plus pour fumer calumet de la paix, flower power, faire l'amour pas la guerre... On a déjà parlé de la prostitution sur un autre sujet, je ne le ferais pas, le faire pour de l'argent, même si je suis en galère... C'est ma limite, j'ai un blocage dès qu'on introduit l'idée du bénéfice, de transaction... On me l'a déjà proposé, tu le fais pour le fun, tu choisis le mec, tu prends ton pied et en plus t'es payée.. Mais non, je préfère le faire gratuit. Et j'ai des amies, proches.. qui l'ont fait, et des strip et des branlettes... des bars de nuit... Je ne les juge pas, cela ne change pas la valeur ou mon amitié pour elles. Mais je sais qu'en général, hors quelques rares cas, c'est pas le pied et elles ne sont pas bien et épanouies dans leur vie, plus celles qui compensent avec l'alcool, les drogues, le cercle vicieux... Par contre, j'avoue que pour l'hymen et la virginité, j'y accorde (toujours pour moi) une certaine valeur symbolique. Et oui, j'ai aussi été conditionnée comme ça, la première fois, fallait que je sois amoureuse et que je m'en rappelle toujours... Mais pas l'importance religieuse de rester vierge pour le mariage (de toute façon, on se marie pas avec mes soeurs)... Heu là c'est l'hôpital hein ! On répond surtout à des hommes (toi, Swam, libredeparler, savonarol..) qui tapent constamment sur les femmes, qui généralisent en nous prêtant les pires tares parfois et eux le beau rôle ou souvent de la pauvre victime de ces connasses de femmes (surtout les françaises, ces arrogantes hautaines qui pètent plus haut que leur cul). Qui sont souvent dans cette guéguerre futile et stérile "des femmes vs les hommes"... Moi j'ai dit sur le sujet "les hommes sont ils finis" que ça me soûle grave ces histoires (tant chez les mecs que chez les jeunes "néo" féministes hardcores) Tiens dans ton sujet, c'est qui qui attaque ? par contre je suis d'accord avec ta conclusion. " ça me gave que les femmes soient à ce point incapable de tisser des liens avec des hommes sans faire entrer en jeux des logiques de soumission. Dans un sens ou dans l'autre. Putain, simplement se fréquenter comme des êtres humains, sensibles et simplement respectueux des autres et de leur bien être, sans y voir nécessairement des conneries de manipulations et de tentatives de soumissions, c'est pas possible ? >_< J'aime l'humain, les hommes, les femmes et m^me les gosses, avec leurs qualités et défauts propre à chacun, leur individualité. Je ne suis pas dans ces concepts de lutte, de pouvoir, d'opposition.. On a déjà assez de soucis et c'est déjà bien la merde un peu partout dans le monde pour ajouter en plus tous ces conflits. Et maintenant, tout le monde se fait des câlins et baise ! Quand j'étais ado en vacances dans un petit village perdu de Tunisie, ils ont sorti le drap tâché dans la cour le lendemain, et ils avaient égorgé une grosse vache la veille, avec tout le sang qui se déversait... Et un jour, j'étais assise au bord du puis, et une vieille en sefsari blanc m'a gueulé dessus en me disant que les esprits risquaient de me pousser dedans...
  11. .... Non rien ! Sinon J'ai un avatar d'enfant japonaise avec une main vivante (et encore, je spoile pas.. Ha !) qui lui sort de la tête, normal !
  12. Si si moi j'ai faillis coucher avec ma (et une autre) meilleure amie, et les bons potes mecs, eux, certains y sont déjà passés , pas de soucis ou blocage pour eux. Par contre, pour les hommes et les femmes, comme ce qui m'a retenu avec ma meilleure copine, c'est que si tu introduis du sexe (et peut-être plus... on contrôle pas tout) après oui, il y a la peur, le risque que cela fausse, change la relation et "gâche" l'amitié. Ou peut-être aussi de ne pas assumer après, de regretter et avoir limite "honte". Et c'est gentil d'essayer de nous faire passer des messages, au moins tu fais l'effort ! Mais désolée, je me souviens d'un topic sur le harcèlement, les mains au cul tout ça, tes messages, je n'ai pas adhéré ! Mais chacun ses opinions, heureusement.... Oui, vous devriez vous retrouver entre couilles dans les nouveaux camps de la virilitude perdue et retrouvée avec Titsta, libredeparler, Savonarol, Pep psy... pour parler de l'amour des femmes (et les femmes tout court) J'imagine les discussions animées autour du feu de camp et de la grosse barbaque en broche qui cuit, encore dégoulinants de sueur, les poils collés et les muscles tressautant de l'effort des précédentes épreuves physiques Ah, la virilité brute quoi ! Et sinon, on dit baiser quand c'est juste du sexe, pas faire l'amour (ce qui impliquerait qu'il y ait des sentiments amoureux, alors que non) ! Il y a d'autres sentiments, de la passion, de la tendresse, de l'affection, "amour amitié", attachement, de la complicité, de la rigolade, des câlins et ptits déjs au lit et de l'âme, oui, j'ose... même dans les plans cul ou sex friends ! Si on devait attendre d'être amoureux pour avoir des relations sexuelles, ben on le ferait pas beaucoup.... Et arrêtes à la fin avec tes puta.ns de les femmes, les hommes blabla... Arrête les généralités, tu nies toute individualité à toutes comme ceci, c'est ça le pire et le plus horripilant selon moi. Encore désolée, mais ton truc des (seuls) hommes qui font l'amour en mettant toute leur âme, mais si on fait dans les clichés et généralités, non ! Comme "ils" disent (je fais comme toi, je généralise et réduis) "Un trou c'est un trou"! Et puis c'est tout...
  13. Mon chat m'a bouffé ma saucisse de Toulouse (bon, ma faute de l'avoir oublié pas couverte) ! Pas touche à mes saucisses, non mais !
  14. Bonsoir, bonjour, je sais pas , put.. d'insomnie... Salut japonais, j'aime bien (fuc. otaku) Le reste, du cul, du cul, du... On s'en fout en vrai. Printemps, calor, ziozios qui chantent et beau ciel bleu (et ce soleil qui t'aveugle, surtout quand tu mets pas de lunettes... !) Et ouais, parfois, trop c'est trop ! J'ai qu'ça qu'à dire :Ribéri: